Dregea sinensis  - Drégée de Chine, Wattakaka chinoise
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Dregea sinensis Nom commun : Drégée de Chine, autrefois nommée Wattakaka de Chine, en chinois 'Ku sheng'.
    Nom latin : Dregea sinensis Hemsl.*, synonyme Wattakaka sinensis (Hemsl.) Stapf.*
    famille : Asclepiadaceae.
    illustration : , planche 15 de H.A. van Rheede tot Drakestein, dans 'Hortus Indicus Malabaricus', vol. 9 (1689), cliquer sur l'illustration pour la découvrir en grand format.
    catégorie : liane grimpante à sève aqueuse.
    port : étalé, très volubile.
    feuillage : caduc, vert clair, au revers plus grisâtre et duveteux. De grandes feuilles opposées, cordiformes de 10 à 15 cm de long à marge ondulée. Les jeunes pousses sont duveteuses.
    floraison : fin du printemps - début de l'été (mai-juillet), très parfumée, nectarifère, visitée par les abeilles.
    Sur les tiges de l'année, réunies en bouquets axillaires, de 8 à 9 cm, petites fleurs charnues, bisexuées, étoilées de 1,5 cm à corolle en coupelle formée de 5 lobes arrondies, 5 étamines
    couleur : blanc laiteux à la base pointillé de vieux rose framboisé. Les boutons floraux sont rosés.
    fruits : à la fin de l'été, petit fruit vert, strié en formant de croissant de lune, non comestible.
    croissance : assez rapide.
    hauteur : 3 à 7 m au minimum.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat. Prévoir un support solide pour la faire grimper.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées, par marcottage dés le printemps, également par semis après stratification à froid durant 3 semaines, compter pour la levée environ 2 semaines, mais il est aléatoire.
    sol : tous, même calcaire, frais et enrichi.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 7 - 11, U-K hardiness H3, USDA zones 9-11, tolère aisément jusqu'à - 15°C.
    origine : dans les buissons et les bosquets clairs jusqu'à 3000 m d'altitude, au centre et à l'ouest de la Chine dans les provinces du Gansu, Guangxi, Guizhou, Hubei, Hunan, Jiangsu, Shaanxi, Shanxi, Séchouan, Yunnan, la province côtière du Zhejiang et la région autonome du Tibet, consulter la carte.
    entretien : les premiers années, prévoir un paillis pour conserver le pied au frais bien qu'il tolère des périodes de sécheresse ; à l'approche de l'hiver, ne pas oublier de pailler à nouveau le pied. Chaque année à la fin de l'hiver, effectuer un apport d'engrais organique.
    La taille, s'effectue juste après la floraison, réduire les tiges qui ont fleuri pour favoriser l'apparition de nouvelles pousses qui fleuriront au printemps suivant.
    NB : son nom Dregea lui a été donné en l'honneur de l'horticulteur allemand, collectionneur botanique et explorateur Johann Franz Drège (1794-1881), qui, après sa formation, travaille successivement aux jardins botaniques de Munich, puis ceux de Berlin, de Saint-Pétersbourg et de Riga.
    En août 1826, au Cap en Afrique du Sud, il entame sa carrière de collecteur et collectionneur, des espèces lui sont dédiées sous la forme dregei et son nom spécifique sinensis, de Chine, pour nous préciser son origine chinoise.
    le nom Wattakaka, vient du malayalam, il est composé de 'vatta' mot qui fait référence aux feuilles rondes, et 'käkka' désigne le corbeau.
    Ce petit genre d'une vingtaine d'espèces, décrit en 1838, comprend après la révision en 2012 que 12 espèces retenues avec 8 autres noms comme étant juste des synonymes, originaires de l'Afrique et de l'Asie, quatre d'entre elles sont typiquement chinoises.
    Il existe Dregea sinensis ‘Variegata’, au feuillage panaché de crème, les fleurs ont un veinage rose plus pâle.
    Dregea volubilis - Inde état de l'Assam
    Dinesh Valke © Flickr
    C'est finalement, le botaniste Otto Stapf* qui place le genre dans la famille des Wattakaka en 1923 où il demeurera jusqu'en 1998, avant d'être replacé, dans son genre d'origine.
    Deux sous-espèces retenues :
    - Dregea sinensis var. corrugata (C. K. Schneider) Tsiang & P. T. Li.
    - Dregea sinensis var. sinensis
    Autres espèces chinoises :
    - Dregea cuneifolia Tsiang & P. T. Li, Drégée à feuilles cunéiformes, originaire de Chine à feuilles oblongues et des fleurs d'un blanc verdâtre.
    Dregea volubilis (Linnaeus f.) Benth.ex J. D. Hooker, basionyme Asclepias volubilis L.f. (1923), et pour certaines flores Marsdenia volubilis (Linn. f.) Cooke, la Drégée volubile est aussi originaire du sud-est de l'Asie, présente l'Inde dont Kérala et Bangladesh où elle est nommée 'vattakäkkakkeäti, kotippala', au Cachemire, Népal, nord-est du Pakistan (province du Pendjab), Ceylan et Malaisie, Philippines, Sri Lanka, Thaïlande, Vietnam, et sud-est de la Chine dans les provinces limitrophes du Guangdong, Guangxi et Guizhou, en chinois 'nan shan teng', en anglais 'Cotton milk plant, Green wax flower, Green milkweed climber, Sneezing silk cotton, Sneeze wort', également nommée localement en sanskrit 'Hemajivanti', une volubile grimpante ligneuse à sève aqueuse, aux jeunes pousses comestibles crues ou cuites, consommées en curry, feuilles cordiformes, au printemps des corymbes de fleurs vertes, parfumées et comestibles, voir illustration 'Rheede tot', Hendrik van Drakestein, Hortus Indicus Malabaricus, vol. 9, planche 15 (1689). En tamoul, elle est nommée 'Perukuruncha', c'est une espèce médicinale importante dans la médecine siddha et pharmacopée ayurvédique., les feuilles ont des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques, prescrite pour traiter entre autre, les rhumatismes inflammatoires, les fièvres, la toux et les rhumes ; ses racines ont des propriétés émétiques, elles sont réputées et utilisées en cataplasme sur les morsures de serpents et la pyodermite.
    Elles contiennent des glucosides qui ont des effets bénéfiques sur l'hypertension artérielle et les fleurs et les tiges y sont réputées pour traiter la carcinose péritonéale. La plante entière entre dans de nombreuses préparations en association avec d'autres plantes. Et les tiges donnent des fibres.
    Au Kérala, les fruits tendres sont consommés comme des légumes après les avoir soigneusement lavés et fait bouillir pour éliminer tous le latex et pour les conserver par marinage.
    Cliquer sur la photo pour la découvrir en Inde, dans l'état de l'Assam où elle appelée en assamais 'Sagoli shingiya lata'.
    - Dregea yunnanensis (Tsiang) Tsiang & P. T. Li, synonymes Wattakaka yunnanensis Tsiang, Dregea yunnanensis var. major (Tsiang) Tsiang & P. T. Li, Wattakaka yunnanensis Tsiang var. major Tsiang., la Drégée du Yunnan, originaire des montagnes du sud-ouest et nord-ouest de la Chine et de la région autonome du Tibet, dans les provinces limitrophes du Yunnan, Gansu et Séchouan où elle est nommée ' Li zi teng', liane tomenteuse présente dans les forêts jusqu'à 3500 m, aux feuilles ovales à cordiformes, et du printemps jusqu'à l'été (avril-août), des corymbes de 5 cm d'une quinzaine de fleurs blanches faiblement rosé en coeur ou avec une large bande médiane d'un rose soutenu, fructification des follicules de 3,5 à 5 cm, voir photo de Flora of China - Hengduan Mountains Region et sur Kew source Powo, dans la région de Panzhihua au Séchouan.

    Annotations :
    Dregea volubilis
    Hendrik van Drakestein 1689
    *Hemsl, abréviation botanique officielle pour le botaniste britannique William Botting Hemsley (1843 - 1924), il travaille au jardin botanique de Kew s'occupant également des herbiers, membre de la Royal Society de Londres, il oeuvre dans le royaume des espèces d'Amérique centrale, on lui doit entre autre "Handbook of hardy trees, shrubs, and herbaceous plants", (Estes & Lauriat - Boston, 1873), illustré de 300 planches de Leblanc et Riocreux, basé sur 'Le Manuel de l'Amateur des Jardins' du botaniste franco-belge Joseph Decaisne (1807-1882) et du biologiste français Charles Victor Naudin, (1815-1899), un traité général d'horticulture en 4 volumes (1862-1874 éditeur Firmin-Didot frères - Paris), consultable sur openlibrary.org ; ainsi que "Biologia Centrali-Americana; or Contributions to the Knowledge of the Fauna and Flora of Mexico and Central America" en 5 volumes, publiés de 1879 à 1888 à Londres.
    Un genre de la famille des curcubitaceae lui a été dédié Hemsleya.

    *Stapf., botaniste et taxonomiste autrichien Otto Stapf (1857-1933), l'assistant de Anton Kerner, mais en désaccord avec celui-ci, en 1890, il part en Angleterre et travaille comme assistant principal aux Jardins Botaniques Royaux de Kew, où il est en charge de l'Herbier de 1909 jusqu'en 1920.
    natacha mauric © 25.07.2005 ® Jardin ! L'Encyclopédie
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie




compteur internet