Dregea sinensis  - Drégée, Wattakaka de Chine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    dregeasinensis Nom commun : Drégée, Drégéa de Chine autrefois nommée Wattakaka de Chine, en chinois 'Ku sheng'.
    Nom latin : Dregea sinensis  Hemsl.*, synonyme Wattakaka sinensis  (Hemsl.) Stapf.*
    famille : Asclepiadaceae.
    catégorie : liane grimpant.
    port : étalé, très volubile.
    feuillage : caduc, vert clair, duveteux. Grandes feuilles opposée, cordiformes à marge ondulée. Les jeunes pousses sont duveteuses.
    floraison : fin du printemps - début de l'été (mai-juillet), parfumée et mellifère. Sur les tiges de l'année réunies en bouquets (8/9 cm ) arrondies, axillaires, petites fleurs bisexuées, étoilées (1,5cm) à corolle en coupelle formée de 5 lobes arrondies, 5 étamines
    Illustration, planche 15 de H.A. van Rheede tot Drakestein, dans 'Hortus Indicus Malabaricus', vol. 9 (1689), cliquer sur l'illustration pour la découvrir en grand format.
    couleur : blanc laiteux à la base pointillé de vieux rose framboisé. Les boutons floraux sont rosés.
    fruits : à la fin de l'été petit fruit vert, strié en formant de croissant de lune. Non comestible
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 7 m au minimum.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat. Prévoir un support solide pour la faire grimper.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées et par marcottage dés le printemps.
    sol : tous, même calcaire, frais et enrichi.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 7 - 11.Tolère jusqu'à - 15°. Mais n'oubliez pas de pailler le pied les premiers années.
    origine : dans les buissons et les bosquets clairs jusqu'à3000 m d'altitude, au centre et à l'ouest de la Chine dans les provinces du Gansu, Guangxi, Guizhou, Hubei, Hunan, Jiangsu, Shaanxi, Shanxi, Séchouan, Yunnan, la province côtière du Zhejiang et , la région autonome du Tibet, consulter la carte de la Chine.
    entretien : effectuer un apport d'engrais organique chaque année à la fin de l'hiver, prévoir un paillis pour conserver le pied au frais bien qu'il tolère des périodes de sécheresse. La taille, s'effectue juste après la floraison, réduire les tiges qui ont fleuri pour favoriser l'apparition de nouvelles pousses qui fleuriront au printemps suivant.
    NB : son nom Dregea  lui a été donné en l'honneur de l'horticulteur allemand, collectionneur botanique et explorateur Johann Franz Drège (1794–1881) après sa formation il travaille aux jardins botaniques de Munich, Berlin, Saint-Pétersbourg et Riga. En août 1826, au Cap en Afrique du Sud, il entame sa carrière de collecteur collectionneur et des espèces lui sont dédiées sous la forme dregei et son nom spécifique sinensis  pour nous préciser son origine chinoise.
    Dregea volubilis
    Hendrik van Drakestein (1689)
    Ce genre décrit en 1838, comprend une douzaines d'espèces originaires de l'Afrique et de l'Asie, quatre d'entre elles sont typiquement chinoises.
    Deux sous-espèces :
    - Dregea sinensis var. corrugata  (C. K. Schneider) Tsiang & P. T. Li.
    - Dregea sinensis var. sinensis 
    Quelques autres espèces ou variétés :
    - Dregea cuneifolia  Tsiang & P. T. Li, originaire de Chine à feuilles oblongues à fleurs d'un blanc verdâtre.
    Dregea volubilis  (Linnaeus f.) Bentham ex J. D. Hooker, originaire de Chine, voir illustration 'Rheede tot' Hendrik van Drakestein, Hortus Indicus Malabaricus, vol. 9: t. 15 (1689).
    - Dregea yunnanensis  (Tsiang) Tsiang & P. T. Li, originaire de Chine ( province de Yunnan).

    Annotations :
    *Hemsl, abréviation botanique officielle pour le botaniste britannique William Botting Hemsley (1843 - 1924) qui travaille au jardin botanique de Kew s'occupant également des herbiers, membre de la Royal Society de Londres, il oeuvre dans le royaume des espèces d'Amérique centrale, on lui doit entre autre :
    Handbook of hardy trees, shrubs, and herbaceous plants (Estes & Lauriat - Boston, 1873) illustré de 300 planches de Leblanc et Riocreux, basé sur 'Le Manuel de l'Amateur des Jardins' du botaniste franco-belge Joseph Decaisne (1807-1882) et du biologiste français Charles Victor Naudin, (1815-1899), un traité général d'horticulture en 4 volumes (1862-1874 éditeur Firmin-Didot frères - Paris), ainsi que 'Biologia Centrali-Americana; or Contributions to the Knowledge of the Fauna and Flora of Mexico and Central America' 5 v., 1879-1888 - Londres.
    Un genre de la famille des curcubitaceae lui a été dédié Hemsleya .
    *Stapf., botaniste autrichien Otto Stapf (1857-1933), en souvenir de Miss Ellen Ann Willmott (1860-1934), une riche héritière anglaise passionnée de plantes, qui oeuvra au début dans son jardin de Warley Place - Essex (aujourd'hui un jardin à l'abandon) lui est dédié le ceratostigma willmottianum.
    - nmauric©25.07.2005 Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site