Hardenbergia violacea  - Hardenbergie violacée
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Hardenbergie violacée, Salsepareille australienne, appelée par les aborigènes 'Waraburra', localement 'False Sarsaparilla', 'Native Purple Coral Pea', 'Native Wisteria' ailleurs, nommée par les anglophones 'Australian Sarsparilla', 'False Sarsaparilla', 'Lilac Vine', 'Purple Coral Pea', 'Happy Wanderer'.
    Nom latin : Hardenbergia violacea  (Schneev.) Stearn, synonymes Hardenbergia monophylla  (Vent.) Benth.*, Kennedia monophylla  (Vent.) Benth., Glycine bimaculta  Curtis, Glycine violacea  Schneev.
    famille : Fabaceae (Phaseoleae).
    catégorie : arbuste pyrophyte à tiges brunâtres sarmenteuses.
    port : buissonnant, grimpant ou rampant, volubile ramifié en tous sens.
    croissance : rapide.
    feuillage : persistant, coriace, vert assez foncé legèrement bleuté à nervures réticulées plus claire, Longues feuilles (4 à 10cm) alternes, ovales-lancéolées à base cordée.
    floraison : abondante de l'hiver au printemps, nectarifère visitée par les abeilles et les papillons. En cime sur de grêles tiges quadrangulaires assez cassantes, courts et denses racèmes axillaires pendants de 20 à 30 minuscules fleurs de pois (+ou - 8mm) hermaphrodites disposées alternement sur les tiges, s'ouvrant progressivement du haut vers le bas.
    couleur : pourpre violacé il existe des formes blanches ou roses sur le large pétale du haut à la base deux points jaune pâle,. Les cultivars sont dans divers tons de violet, bleu-violet, rose, blanc-rosé ou rose.
    Dans son milieu naturel la floraison à lieu de juillet à novembre suivi de la fructification courant décembre.
    fruits : à l'automne, petites gousses plates déhiscentes d'un brun foncé, intérieur cloisonnée contenant 6-8 dures graines brunes réniformes pourvue d'un hile clair lui aussi réniforme, des graines pyrophytes conservant une bonne trentaine d'années leur propriété germinative, elles sont consommées par les oiseaux.
    hauteur : 2 à 3m en tout sens.
    plantation : au printemps ou en automne selon climat.
    multiplication : au printemps (mars-avril ) par semis sous châssis (+ ou -20°C) en prenant soin de scarifier ou frotter sur du papier de verre les graines, puis les faire tremper durant au moins 24h dans de l'eau bouillante pour assouplir l'enveloppe externe.
    Si les conditions sont requises, levée entre 1 et 6 semaines, ou encore par bouturages de tiges aoûtées dans un mélange sablonneux à l'étouffé, pour les cultivars uniquement par bouturage.
    sol : frais, mais bien drainé de préférence acide ou neutre, sablonneux ou argileux, il n'aime pas du tout le calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre mais il est nettement plus florifère au soleil.
    zone : 9 - 11. à l'abri des vents violents et gelées printanières, supporte de courtes gelées, tolérance -3 à 4°C. Parfaitement adapté aux embruns mais assez sensible à une sécheresse prolongée.
    origine : est et sud-est de l'Australie, présente le long de la côte dans les provinces de Nouvelle-Galles du sud (partie occidentale), sud-est du Queensland méridional, sud de la Tasmanie et Victoria dans les zones boisées ou dans les landes.
    entretien : les première années veiller à protéger le pied durant l'hiver, n'oubliez pas de l'arroser durant la période de floraison.
    La taille s'effectue après la floraison, bien rabattre pour favoriser une abondante floraison.
    Peut être sujet aux cochenilles
    NB : Son nom Hardenbergia violacea  lui a été donné par le botaniste anglais George Bentham (1800-1884) en souvenir de la comtesse austro-hongroise Franziska von Hardenberg qui était la soeur d'un célébre botaniste collectionneur autrichien Baron Carl Alexander Anselm von Hügel (1795-1870), et son nom spécifique violacea  pour mettre en avant sa couleur violacée.
    Aujourd'hui en Australie dans certaines provinces comme la Tasmanie, c'est une espèce en voie de disparition elle est espèce protégée que l'on essaye de reintroduire.
    Sa disparition est due à une sur consommation par les lapins , aux moutons mais aussi les hommes*, son mode de multiplication pyrophyte et la modification climatique avec de longue période de sécheresse.
    Sous climat doux, cette Hardenbergia  est idéale pour être utilisée notamment dans les jardins en bord de mer, en couvre-sol sur les talus au bord des murs, en grimpant palissé sur une clôture, pergola, tonnelle, adossé à un mur ou simplement dans des potées ou bacs avec tuteurs, ailleurs elle peut être cultivée en serre chaude ou en 'plantes d'intérieur' dans l'Encyclopédie la liste s'affiche dans la colonne à droite.
    Ce genre ne comprend que 3 ou 4 espèces de légumineuses (les avis sont partagés), toutes originaires de l'Australie.
    Parmi les autres variétés et cultivars citons :
    Hardenbergia violacea f. alba  Stearn, ou Hardenbergia violacea  'Alba' à floraison blanche.
    Hardenbergia violacea f. rosea  Stearn , ou Hardenbergia violacea  'Rosea' à floraison rose.
    Hardenbergia violacea  'Free 'n Easy' à floraison blanche avec des touches de rose pâle.
    Hardenbergia violacea  'Happy Duo' bicolore blanc et violet.
    Hardenbergia violacea  'Strawberry Shake' floraison rose.
    Hardenbergia violacea  'Happy wanderer' recherché pour sa longue floraison d'un violet soutenu.
    Hardenbergia violacea  'White Chrystal' arbuste buissonnant à floraison blanche.
    Hardenbergia  'Purple Clusters' de plus petite taille environ 1m de haut buissonnant, abondante et longue floraison de l'hiver au printemps violet pourpré.
    Hardenbergia  'Nana' arbuste de petite taille buissonnant à floraison mauve .
    Propriétés et utilisations :
    Localement traditionnellement le feuillage et les racines sont utilisées pour confectionner une infusion rafraîchissante.
    Autres espéces :
    Hardenbergia comptoniana  (Andrews) Benth., synonymes Hardenbergia digitata  Lindl, Kennedia comptoniana  (Andrews) Link, Kennedya macrophylla  Lindl., Glycine comptoniana , Hardenbergia comptoniana  'Alba', zones 9-11.
    Hardenbergia perbrevidens  R.J.F. Hend., synonyme Hardenbergia bimaculata var. trifoliata  (F. Muell.) Domin, se rencontre au Queensland.
    Consulter la liste des autres espèces d'annuelles ou de vivaces grimpantes (cette liste s'affiche dans la colonne de droite).

    Annotations :
    *Benth : abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant de devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, dont la première concerne les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), puis 'Flora Australiensis' (édition en 7vol. de 1863-à 1878).
    En 1826, il fait édité à Paris, le catalogue des plantes indigènes des Pyrénées et du Bas Languedoc' collectées par son père lors de leur séjour à Montauban puis à Montpellier.
    par la Société des Gens de Lettres ® Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site