Cyclamen persicum - Cyclamen de Perse
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cyclamen de Perse, Cyclamen d'Alep plus connu sous le nom de Cyclamen des fleuristes, Cyclamen d'appartement dont il existe de nombreux cultivars de divers tons et différentes tailles, nommé par les anglophones 'Persian Cyclamen, Florist's cyclamen', en arabe 'Hadebi, Sayaklamin', en hébreu 'Rakefet' et en syrien 'Rakafta'.
    Nom latin : Cyclamen persicum Mill.*, synonymes retenus après révision Cyclamen albidum Jord.*, Cyclamen aleppicum Fisch. ex Hoffmanns., Cyclamen antiochium Decne., Cyclamen hederaceum Sieber ex Steud., Cyclamen latifolium Sm., Cyclamen punicum Pomel, Cyclamen pyrolifolium Salisb., Cyclamen tunetanum Jord., Cyclamen utopicum Hoffmanns., Cyclamen vernale Mill., Cyclamen persicum f. albidum (Jord.) Grey-Wilson, Cyclaminus persica (Mill.) Asch.
    famille : Primulaceae.
    catégorie : vivace rhizomateuse toxique au bulbe liégeux, aplati avec des racines latérales et supérieures tubéreuses.
    port : rosette de feuilles évasées, formant avec les ans un couvre-sol tapissant.
    feuillage : persistant, charnu, coriace, très nervuré en vert plus clair, vert sombre marbré, largement tacheté de vert jade à vert de gris, rouge violacé sur le revers.
    Disposées en cercle sur le pourtour du bulbe, au bout d'un long pétiole feuilles en forme de coeur à marge finement denticulée.
    floraison : du début de l'automne jusqu'à la fin de l'hiver, nectarifère visitée par les fourmis et par les bourdons Bombus lucorum tête en bas. Sur un pédoncule d'un vert pourpré qui s'entortille progressivement en fin de floraison.
    Fleur hermaphrodite, solitaire, cireuse, à 5 tépales lancéolés retroussés vers l'arrière, souvent torsadés ou vrillés et soudés à la base qui est renflée.
    couleur : blanc, divers tons de rose, carmin rouge, pourpre, lilas-mauve, avec une tache plus foncé au centre, au niveau du périanthe.
    fruits : de petites capsules rondes qui contiennent des graines qui se ressèment généralement toutes seules, soit avec l'aide des fourmis car elles sont enveloppées dans une substance mucilagineuse sucrée.
    croissance : moyenne, parvient à maturité entre 2 et 5 ans.
    hauteur : 0,20 à 0,30 m pour l'espèce type les cultivars ont différentes tailles.
    plantation : milieu de l'été pour les bulbes, face bombée en dessous entre 10 et 15 cm de profondeur, compter 9 bulbes au m²; éviter de les laisser trop longtemps à l'air libre et au soleil.
    multiplication : par semis en place ou sous châssis vers la fin du mois d'août, début septembre, en maintenant le substrat toujours humide, compter un mois pour la levée et patienter au moins deux années pour le voir fleurir. Mais l'on peut se retrouver avec des fleurs étonnantes, voir bas de page.
    sol : calcaire, profond riche en humus et surtout très bien drainé, ne tolère pas les sols détrempés.
    culture en pot : prévoir un mélange fibreux de terre de bruyère, de terreau enrichi et de sable, comme pour le semis; rempotage tous les 3 ans.
    Pour l'arrosage le mieux et d'immerger la potée sans submerger le bulbe durant une dizaine de minutes dans une eau à température ambiante; durant la période de floraison effectuer toutes les semaines un apport d'engrais pour plantes à fleurs. Vider systématiquement l'eau qui stagne dans les dessous de pot.
    emplacement : mi-ombre lumineuse.
    zone : 9 -10, une fois installé, il tolère bien la sécheresse au jardin; à l'intérieure la température idéale pour le conserver longtemps entre 13 à 17°C.
    origine : dans le maquis, les garrigues et régions boisées de l'Afrique du Nord, présent en Algérie, en voie de disparition en Tunisie, en Asie mineure présent en Jordanie, Liban, Syrie, Palestine, et Israël, sud-ouest de la Turquie et présent jusqu'en Grèce, dans quelques îles grecques dont la Crète, Kárpathos et Rhodes ainsi qu'à Chypre et en Sicile.
    entretien : arrosage modéré avec un apport d'engrais tous les 15 jours pour les plantes en pot, éliminer les feuilles et fleurs fanées seulement celles qui ont le pédoncule fané, les autres ont peut être été fécondées par des fourmis, vous aurez le plaisir de voir la fructification.
    Réduire l'arrosage après la floraison pour respecter sa période de dormance jusqu'en septembre et le protéger des gelées avec une bonne couche de feuilles.
    maladies et ravageurs : les larves des otiorhynques s'attaquent aux racines et radicelles tandis que les adultes peuvent grignoter les feuilles. Sous serre il peut être sujet aux thrips et des pucerons noirs peuvent se cacher sous le revers du jeune feuillage qui signale leur présence en se recroquevillant, une atmosphère trop sèche convient parfaitement au développement des araignée rouges.
    Sensible à la pourriture grise du cyclamen Botrytis cinerea, des températures élevées avoisiant 28°C favorisent le développement de la fusariose vasculaire du à un champignon présent dans le substrat Fusarium oxysporum.
    illustration : dans la Flora Graeca de John Sibthorp, professeur de botanique à l'Université d'Oxford qui comprend 10 volumes contenant 966 aquarelles de plantes séchées collectées par Sibthorp et peintes par l'artiste autrichien Ferdinand Bauer, publiés en 34 ans de 1806 jusqu'en 1840, consultable en recherchant Flora Graeca après avoir cliquer sur la planche illustrée, le lien est trop long.
    NB : son nom Cyclamen désigne le genre en latin, vient du grec 'Kiklos' qui désigne un cercle, un rond, un anneau circulaire, faisant référence à la forme du tubercule et peut-être à la disposition en cercle des feuilles et à la forme des feuilles et son nom spécifique persicum pour indiquer une origine persique bien qu'il soit originaire de l'Asie Mineure et non de Perse.

    Il est la fleur nationale de l'état d'Israël où il est connu sous le nom de 'Rakefet', une chanson et une danse du folklore yiddish lui a été dédiée en 1923 :
    Un cyclamen, Audio et texte en hébreu

    Sous la pierre, croît par miracle
    Un cyclamen très charmant.
    Le soleil qui brille l’embrasse
    Et l’orne d’une couronne rose.

    Cyclamen, cyclamen, siffle un oiseau
    « Regarde-moi un moment »,
    Le magnifique cyclamen se cache dans la pierre
    Se cache de tout être vivant.

    Bat Sheva est sortie se promener dans le vent
    Le matin est clair alors
    Sur le chemin, elle ramassait chaque plante, chaque fleur,
    Mais sa bouche était remplie de chansons.

    Bat Sheva chante, le cyclamen est pressé,
    Regarde un moment
    Qui me regarde ? C’est le cyclamen
    Bat Sheva s’approche lentement.

    Bat Sheva descend du rocher et de la colline
    Un gracieux cyclamen sur la poitrine
    Un oiseau siffle et le vent caresse
    Et ce chant se termine déjà.

    Cyclamen latifolium
    Flora Graeca par Ferdinand Bauer
    Le cyclamen était connu des Grecs et des Romains et Pline l'Ancien disait à son sujet que la racine était bonne contre toutes les espèces de serpents à cause de son pédoncule tire-bouchonné.
    Introduit en France et présent dans Plantarum index de 1661, par la suite surtout cultivé en Angleterre où il tombe progressivement en désuétude pour revenir en force vers 1860 chez les hybrideurs anglais et allemands qui jusqu'en 1870 entreprennent des hybridations suivies de semis de variétés croisées aboutissant à des spécimens à feuilles et fleurs plus grandes dans des dégradés de rose, puis rouge et pour finir saumoné.
    Sa longue floraison durant la saison froide et la variété des coloris dont le rouge écarlate fait qu'en France entre 1877 et 1879 il devient le favori des plantes d'appartement en France, et le fort célèbre cyclamen 'Victoria' avec ses fleurs frisées, frangés est apparu en 1906. Au Japon la culture s'est développée vers 1920 à l'initiative de la femme d'un ingénieur allemand.
    C'est une excellente vivace de sous-bois secs, de rocaille à longue floraison, ou simplement a cultiver dans des potés pour orner rebords de fenêtre, balcons, patios et terrasses, et ce qui est moins connu c'est sa longue conservation comme fleur coupée.
    Ce genre comprenait 130 noms d'espèces référencés après révision en 2012 seulement 23 espèces ont été retenues, 87 autres noms sont juste considérés comme étant des synonymes et 20 autres noms demeurent non résolus en 2020.
    Des espèces de vivaces tubéreuses, originaires des régions boisées du sud de l'Europe, de l'Asie occidentale, de l'Afrique du Nord et du pourtour méditerranéen s'étendant à l'est jusqu'à la Mer Caspienne très présent en Turquie* qui compte 12 taxons dont 5 y sont endémiques, un petit nombre s'étend jusqu'à l'est de l'Iran et une espèce est endémique aux montagnes du Liban et une autre endémique au nord-est de la Somalie, pour les différencier il faut porter son attention à leur feuillage.

    Le comte Robert de Montesquiou-Fézensac (1855-1921) dans son recueil de poèmes 'Le chef des odeurs suaves', écrit :

    Les Cyclamens qui simulent
    Une mître de prélat
    Se rassemblent et pullulent
    Dans mes vases pleins d'éclat.

    Les Cyclamens qui paraissent
    Des bandeaux de souverains,
    Parmi leurs feuilles, se dressent
    Et cherchent des fronts chagrins.

    Les Cyclamens qui nous semblent
    Des petits bonnets de fous
    Au bout de leurs tiges tremblent
    Et nous disent : l'êtes-vous ?
    Le chef des odeurs suaves* /édité en 1907 par G. Richard (Paris), ouvrage consultable en ligne à la BnF-Gallica.

    Propriétés et utilisations :
    Les rhizomes tubéreux sont toxiques pour l'être humain et les animaux, ils contiennent de la cyclamine A une saponine triterpénique amère et irritante, mais ils sont convoités et consommés par les sangliers.
    Depuis l'époque de Pline on l'utilise les tubercules pour appâter les poissons, la cyclamine qu'ils contiennent attire et étourdit ces derniers exactement comme le curare ou le bois énivrant des Antilles Piscidia carthagenensis.
    Dans les pharmacopées du Moyen-Orient, le bulbe et les feuilles en décoction sont utilisées comme antiseptique pour traiter les problèmes cutanés.
    On extrait de certaines espèces une essence qui était recherchée en parfumerie pour donner une note de fond ou de coeur aux parfums*, note que l'on retrouve dans des parfums tels que Nahema et Herba fresca (Guerlain), Eau (Givenchy), Diorella (Christian Dior), Voyageur ( Patou), Parfum pour homme (Hugo Boss), Fleur de Fleur (Nina Ricci).
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Cyclamen hederifolium Aiton, synonymes Cyclamen neapolitanumTen., Cyclamen de Naples, Cyclamen à feuilles de lierre, Pain des pourceaux, consulter sa fiche.
    - Cyclamen purpurascens Mill., synonymes Cyclamen europaeum L., le Cyclamen des Alpes, Cyclamen d'Europe, Cyclamen d'été, consulter sa fiche.

    Quelques autres espèces :
    - Cyclamen africanum Boiss. & Reut., synonymes Cyclamen algeriense Jord., Cyclamen ambiguum O.Schwarz, Cyclamen commutatum O.Schwarz & Lepper, Cyclamen hederifolium subsp. africanum (Boiss. & Reut.) Ietsw., Cyclamen numidicum Glasau, Cyclamen pachybolbum Jord., Cyclamen saldense Pomel, Cyclamen subrotundum Jord., Cyclamen venustum Jord., ce Cyclamen d'Afrique se distingue par un tubercule volumineux, de grandes feuilles vert foncé marbrées de vert pâle donnant un ton un peu émeraude sur des pétioles plus longs, feuilles présentes au moment de la floraison également plus haute d'un rose mauve plus foncé vers la base assez proche du Cyclamen de Naples.
    Présent en nord de l'Algérie en Kabylie dans le massif de la Djurdjura.

    - Cyclamen balearicum Willk., synonymes Cyclamen hederifolium subsp. balearicum (Willk.) O.Schwarz , Cyclamen repandum var. stenopetalum Loret, Cyclamen des Baléares, à fleurs blanches, une espèce protégée figurant sur la liste des espèces végétales protégées en région Languedoc-Roussillon où il est présent, Arrêté interministériel du 29 octobre 1997.

    - Cyclamen coum Miller, synonyme Cyclamen orbiculatum Mill., Cyclamen de l'île de Cos, Cyclamen du Caucase, présent au sud-est de Bulgarie et dans le Caucase en Géorgie, jusqu'en Turquie dans la bande côtière sur la Mer noire, floraison hivernale de décembre à mars, rose, blanc, rouge, rouge violacé suivant le cv, au feuillage rond vert foncé pouvant être selon le cv marbré ou argenté comme pour 'Silverleaf', zones 6-9.

    - Cyclamen pseudibericum Hildebr, pas de synonyme, faux cyclamen ibérique, une découverte de 1901 également perdue et retrouvée en 1957 dans son milieu par Oleg Polunin, nommé Cyclamen de Turquie, endémique en quelques rares stations au sud-est de la Turquie dans les monts Nur, feuilles cordiformes légérement marbrées, floraison légèrement parfumée courant février-mars d'un rose mauve à rose plus soutenu plus ou moins violacé avec une macule pourpre à la base.
    Son nom fait référence à l'antique région de l'Ibérie qui se trouve au centre de la Géorgie, nous pouvons en trouver en Europe chez certains horticulteurs car lui aussi a été cultivé dans les jardins anglais.

    - Cyclamen repandum S. & S., synonyme Cyclamen vernale Mill., le Cyclamen étalé, originaire du sud de l'Europe et de l'Asie Mineur, 10 cm de haut, à la floraison printanière (avril-mai) parfumée, rose avec une tache rouge carmin, feuillage cordiforme au revers rouge. N'oubliez pas de le recouvrir copieusement avec des feuilles pour l'hiver, zones 6-9.


    Annotations :
    *Jord., abréviation botanique pour le nom du botaniste lyonnais Alexis Jordan (814-1897).
    *Le chef des odeurs suaves le titre de ce cantique floral est emprunté à Salambô de Gustave Flaubert.
    *Mill., abréviation botanique pour le botaniste écossais Philip Miller (1691-1771), on lui doit la référence pour les jardiniers du 18ème siècle 'The Gardener's Dictionary' du jardin de Chelsea, édité à Londres 1755-1760, illustré de nombreuses gravures de Ehret, Lancake et John Miller.
    *Parfum de scandale, prendre le temps de lire l'enquête de Greenpeace, sur la composition chimique d'eaux de toilette et eaux de parfum de marques parfois prestigieuses, contenant des phtalates et des muscs de synthèse.
    Consulter le format Pdf publié en 2005.
    *Turquie, y sont présents Cyclamen alpinum, cilicium, coum subsp., graecum subsp., hederifolium, intaminatum, mirabile, parviflorum, persicum, pseudibericum.
    natacha mauric© 12/10/2008 ® Jardin! L'Encyclopédie
    - nmauric©12/10/2008 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites..




compteur pour site