Coprosma robusta  - Plante-miroir
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Station alpine J.Fourier ©
    Nom commun : Coprosme robuste, Plante-miroir, nommé par les anglophones 'Looking-glass plant' ou 'Mirror plant'.
    Nom latin : Coprosma robusta  Raoul
    famille : Rubiaceae.
    catégorie : arbuste dioïque anémophile.
    port : dressé, ramifié étalé, tiges souples un peu retombantes.
    feuillage : persistant, coriace, luisant d'ou son nom de 'plante-miroir' au revers mat, vert clair à vert foncé. Feuilles (± 12cm,) opposées, ovales à ovales-lancéolées et stipulées, nervure médiane plus claire.
    floraison : dans son pays d'origine au printemps (septembre-novembre)*, en glomérules axillaires, de quelques fleurs apétales juste un calice à 4 à 5 lobes aigus vert, fleurs mâles groupées aux étamines aux filaments filiformes surmontés d'anthères, fleurs femelles souvent solitaires, ovaire dans le calice vert, style surmonté de deux longs stigmates.
    couleur : blanc à blanc crème.
    fruits : orange à la fin de l'été, petites drupes globuleuses juteuses et comestibles consommées par les oiseaux, contenant deux petites graines.
    croissance : rapide.
    hauteur : dans son milieu naturel 3m de haut pour environ 2m de large.
    plantation : au printemps de préférence sous nos climats.
    multiplication : par bouturage en été.
    sol : tous les sols, léger et bien drainé, une fois installé tolére bien la sécheresse.
    emplacement : soleil, mi-ombre tolère une ombre partielle (une partie de la journée) nécessaire pour la coloration du feuillage.
    zone : 8 - 10, tolère -8°C, excellente résistance à la sécheresse, aux vents et aux embruns.
    origine : nord-est de la Nouvelle Zélande.
    entretien : arroser régulièrement les deux premières années pour favoriser un bon enracinement, lui permettant ainsi de résister à la sécheresse. Taille de formation courant mars, pour les haies basses taille de maintien entre mars et août.
    Il peut être sujet aux cochenilles qui peuvent favoriser l'apparition de la fumagine.
    Les nouveaux hybrides et cultivars sont théoriquement peu sujet aux insectes prédateurs et aux maladies, mais il faut savoir qu'ils sont moins rustiques, la plupart d'entre eux tolère -3°c et pour quelques uns -7°C, donc prenez le temps de bien vous renseigner lors de l'achat, il est recommandé à la plantation de protéger des gelées, les jeunes sujets.
    NB : Son nom Coprosma  composé de deux mots grecs 'kopros' qui signifie fumier et de 'osma' qui signifie odeur, faisant référence à l'odeur du feuillage de certaines espèces comme Coprosma foetidissima produite par la présence de methanethiol.
    Ce genre comprend entre 90 et 108 espèces d'arbustes ou petits arbres persistants, endémiques aux îles de l'Océan Pacifique et de l'Océan Indien, à l'Australie (7) et l'île de Tasmanie, à la Nouvelle Zélande (45 espèces), aux îles d'Hawaï (16), à la Polynésie française (12), Nouvelle-Guinée (3) et les Mascareignes, ainsi qu'en Malaisie en principe à Bornéo et en Indonésie sur l'île de Java.
    Genre divisé en quatre sections et sous-espèces, dont certaines d'entre elles ont trouvé leur place dans les jardins au climat doux surtout ceux en bord de mer, entrant dans la composition de haies basses libres, de massifs arbustifs, de rocailles, utilisés en couvre-sol dans les parterres sur les talus, ou simplement dans des vasques ou potées composées ou non.
    Parmi les cultivars citons :
    Il faut savoir que la plupart d'entre eux, ont une floraison tardive courant août-septembre.
    Coprosma x kirkii  issu d'un croisement entre Coprosma acerosa  et Coprosma repens  environ 0,35 à 0,40 m de haut, port très étalé adulte entre 1m et 1,80 de large, feuillage vert assez vif luisant oblong, utilisé comme couvre-sol sur les buttes et talus et dans les rocailles ou simplement dans des potées en mélange avec des vivaces fleuries ou d'autres espèces feuillues. Il existe un cv 'Variegata', un sujet mâle au feuillage panaché de crème et vert de gris, recherché pour la confection de bonsaïs, voir photo 2.
    Coprosma repens  'Pink splendor' recherché pour son feuillage panaché de jaune crème et marginé de rose.
    Coprosma repens  'Pacific Night' et Pacific Night 'Hutpac', recherché pour son port dressé et son particulier feuillage couleur chocolat au printemps, lavé de vert en été, virant au fil des saison au pourpre.
    Coprosma  Fire Burst® port buissonnant, dressé, évasé, adulte d'environ 1,50 m en tout sens, se distingue par un feuillage toujours persistant et brillant crème et magenta fonçant progressivement avec l'arrivée du froid pour finir rouge pourpre, floraison d'août à septembre.
    Coprosma  'Autumn Haze' un tapissant assez trapu 0.30m de haut pour 1,20m de large, se distingue par un vert feuillage tirant sur le jaune au printemps, virant progressivement à l'orange pour à l'automne se parer de brun orangé.
    Coprosma  'Clearwater Gold' port dressé assez étroit d'environ 2m de haut et 1m de large, feuillage très fin, vert se colorant de jaune et d'orangé à utiliser dans les potées dans les massifs arbustifs
    Coprosma  'Dark Cloud' ou 'Black Cloud, trapu 20cm de haut pour un étalement d'environ 1m, feuillage brun foncé tirant vers le noir en hiver.
    Coprosma  'Evening Glow®' recherché pour les petites haies, environ 1,50 m de haut pour 1m de large feuillage panaché de jaune pâle qui vire au fil des saisons au jaune d'or et à l'automne bigarré d'orangé.
    Coprosma  'Golden Glow®' ou 'Cocktail Golden Glow®', avoisine 0,50 à 1,20 m en tout sens, se distingue par un feuillage panaché de jaune et vert virant à l'orange et rouge orangé.
    Coprosma  KaroRed®, Karo Rouge une hybridation issue de 'Lovely dark' port trapu, dense, compact de 40 à 50 cm de haut pour 0.20 m à 1.20m de large, se distingue des autres par un feuillage dense arrondi vert acide en cœur virant progressivement au vert émeraude et rouge foncé, bronze pour finir pourpre foncé très brillant presque noir, splendide! support aisément les tailles idéal pour les haies basses et l'art topiaire.
    Coprosma  'Kiwi Gold' au port prostré, feuillage panaché jaune et vert.
    Coprosma  'Lemon' and 'Lime®' ou 'Cocktail Lemon' and 'Lime®' entre 0,50 à 1,20m de haut, feuillage jaune marginé de vert acide (comme les citrons vert) tirant au vert foncé sur des tiges acides, idéale pour réveiller les teintes sombres, tolère -3°C.
    Coprosma  'Midnight Martini' Rainbow Surprise' pour les haies basses d'environ 1,50m de haut et 1m de large, au feuillage panaché de vert et jaune maculé et marginé de rouge orangé virant au pourpre à l'automne.
    < Coprosma  Tequila sunrise® d'environ 1,20 m en tout sens, se démarque des autres par un feuillage plus large obovale, vert vif en cœur, cerné de jaune assez vif marginé de rouge orangé.
    Coprosma x kirkii  issu d'un croisement entre Coprosma acerosa  et Coprosma repens  environ 0,35 à 0,40 de haut, port très étalé entre 1m et 1,80 de large, feuillage vert assez vif brillant oblong, utilisé comme couvre-sol dans les rocailles et les buttes ou simplement dans des potées en mélange avec des vivaces fleuries ou d'autres feuillus. Il existe un cv 'Variegata' au feuillage panaché de crème et vert de gris et 'Pink splendour' au feuillage vert marginé de crème lavé de rose.
    A savoir Petit rappel tout ces hybrides et cultivars sont des obtentions protégées en vertu de la protection des obtentions végétales de la Nouvelle-Zélande - loi de 1987, la propagation est interdite (Unauthorised propagation prohibited).
    Quelques autres espèces :
    Coprosma acerosa  A.Cunn. nommé 'Sand Coprosma', endémique aux dunes de la Nouvelle Zélande et aux îles Chatham, au port trapu, environ 50 cm de haut, floraison septembre-octobre.
    Coprosma arborea  Kirk, Tree coprosma, nommé en Maori 'Mamangi', endémique à la Nouvelle-Zélande, un petit arbre d'environ 10m de haut.
    Coprosma atropurpurea  Cockayne & Allan) Moore, originaire de l'île du sud de la Nouvelle-Zélande, région de Canterbury, une espèce prostrée aux minuscules feuilles qui se distingue par de grosses drupes pourpres.
    Coprosma australis  (A. Rich.) Robinson, synonymes grandifolia  Hook Ronabea australis  A. Rich, nommé localement 'Kanono', originaire de l'Australie, petit arbre d'environ 6 m de haut, drupes d'un rouge orangé.
    Coprosma cheesmanii  Oliver, originaire de la région de Canterbury sur la côte est de l'île du sud de la Nouvelle Zélande, se caractérise par des minuscules feuilles et de grosses drupes de couleur orange.
    Coprosma barbata  Utteridge, originaire de Nouvelle-Guinée.
    Coprosma chathamica  Cockayne, originaire des îles Chatham.
    Coprosma ciliata  Hook.f, originaire des îles sub-antarctiques de Nouvelle-Zélande, îles Antipodes.
    Coprosma cookei  F.R. Fosberg, endémique à la Polynésie française.
    Coprosma cymosa  Hillebr. connue des anglophones sous le nom de 'Hawai'i mirrorplant', endémique à l'île d' Hawaï.
    Coprosma discolor  P.Royen, synonyme Coprosma papuensis  subsp. discolor  (P.Royen) R.O.Gardner, originaire du sud-est de la Nouvelle Guinée.
    Coprosma divergens  W.R.B.Oliv., endémique à l'est de la Nouvelle Guinée.
    Coprosma elegans  Utteridge, endémique à la Nouvelle Guinée.
    Coprosma elliptica  W.R.B. Oliv., 'Bog mirrorplant'.
    Coprosma epiphytica  P. Roen, originaire de Nouvelle Guinée.
    Coprosma ernodeoides  A. Gray, synonyme Coprosma ernodeoides  A. Gray var. mauiensis  H. St. John, nommé 'Aiakanene' sujet femelle.
    Coprosma esulcata  (F.B. Brown) F.R. Fosberg, endémique à la Polynésie française.
    Coprosma foetidissima  J.R.Forst. & G.Forst., synonyme de Coprosma affinis  Hook.f., Coprosme fétide, pour les anglophones 'Stinkwood' en Maori 'Hupiro' ou 'Piro', endémique à l'archipel néo-zélandais et aux îles d'Auckland.
    Coprosma foliosa  A. Gray, synonymes Coprosma fauriei  Levl., Coprosma fauriei  Levl. var. lanaiensis  W.R.B. Oliv., Coprosma fauriei  Levl. var. oahuensis  W.R.B. Oliv., Coprosma skottsbergiana  W.R.B. Oliv., Coprosma stephanocarpa  Hillebr., nommé 'Forest mirrorplant', Coprosme fétide, dioïque.
    Coprosma granadensis  (J.C. Mutis ex C. Linnaeus f.) M.J. Heads, endémique à la Polynésie française
    Coprosma hirtella  Labill., appelée localement 'Rough Coprosma', 'Red Currant Bush' ou 'Coffee Berry Bush', originaire de l'Australie, état de Victoria et Tasmanie, 1,20m à 2m de haut au port très étalé, petites feuilles d'un vert foncé obovales acuminées, floraison tardive fin août-octobre, drupes sphériques d'un rouge-orangé.
    Coprosma kauensis  (A.Gray) A.Heller, synonymes Nertera granadensis  (L. f.) Druce,Nertera granadensis  (L. f.) Druce var. insularis  Skottsb., nommée 'Makole' ou 'Koi', endémique à l'île d' Hawaï.
    Coprosma lucida  J & G. Forst, Coprosme brillante, nommée localement 'Karamu', endémique à la Nouvelles Zélande, arbuste d'environ 6m, de haut.
    Coprosma longifolia  A. Gray, synonymes Coprosma longifolia  A. Gray var. oppositifolia  Fosberg, nommée 'Oahu mirrorplant', endémique de l'île d' Hawaï.
    Coprosma menziesii  A. Gray nommé 'Hupilo', endémique de l'île d'Hawaï.
    Coprosma montana  Hillebr., synonymes Coprosma montana  Hillebr. var. crassa  W.R.B. Oliv., Coprosma montana  Hillebr. var. orbicularis  W.R.B. Oliv., nommé 'Alpine mirrorplant' localement 'Pilo', 'Hupilo', endémique de l'île d'Hawaï.
    Coprosma nephelephila  J. Florence., endémique à la Polynésie française.
    Coprosma ochracea  W.R.B. Oliv., synonymes Coprosma ochracea  W.R.B. Oliv. var. kaalae  H. St. John, Coprosma ochracea  W.R.B. Oliv. var. rockiana  W.R.B. Oliv., Coprosma pubens  A. Gray var. sessiliflora  W.R.B. Oliv., nommé 'Maui mirrorplant', endémique à l'île d' Hawaï.
    Coprosma orohenensis  J.W. Moore, endémique à la Polynésie française.
    Coprosma perpusilla  Colenso, originaire du sud-est de l'Australie, Nouvelle-Zélande et les îles de Mascareignes.
    Coprosma pilosa  Endl., endémique aux forêts de l'île de Norfolk, monts Pitt et Bathes, arbuste ou petit arbre de 6m de haut, au feuillage vert foncé oblong à elliptique, poilu sur les deux faces, pourvu de stipules triangulaires, se distingue par une fructification d'un éclatant bleu violet.
    Coprosma propinqua  A.Cunn., originaire de Nouvelle Zélande.
    Coprosma pubens  A. Gray, nommé 'Pubescent mirrorplant', endémique de l'île d' Hawaï.
    Coprosma putida  C.Moore & F.Muell, endémique de l'île australienne de Lord Howe.
    Coprosma pyrifolia  (Hook. & Arn.) Skottsb, endémique à l'archipel de Juan Fernández ( au large du Chili).
    Coprosma quadrifida  (Labill.) Rob., synonyme Coprosma billardierei  Hook.f, nommé 'Prickly Currant Bush', originaire de l'Australie et de la Tasmanie, un arbuste de 2 à 4m de haut, au port étalé, se distingue par de très petites feuilles 1,5cm, des épines et des tiges pubescentes, floraison estivale sous l'hémisphère sud.
    Coprosma raiateensis  J.W.Moore, donné pour synonyme de Coprosma taitensis  var. raiateensis  (J.W. Moore) F.R. Fosberg, endémique l'archipel de la Société, Polynésie française.
    Coprosma rapensis  F.Br, endémique l'île de Tubuai, Polynésie française.
    Coprosma repens  A. Rich. nommé 'Creeping mirrorplant', originaire des zones côtières et rocheuses de l'est de l'Australie (entre Perth et Albany) où il est considéré come un alien, se rencontre en Californie, environ 4m de haut, feuillage épais succulent vert acide, floraison en petite bouquet blanc, s'utilise en couvre-sol et les rocailles.
    Coprosma rhynchocarpa  A. Gray appelé localement 'woodland mirrorplant', endémique de l'île d' Hawaï.
    Coprosma robusta  Raoul nord-est de la Nouvelle Zélande, arbuste au port rampant étalé, hybride issu de croisement entre Coprosma raceroosa  et Coprosma repens .
    Coprosma oceanica  W.R. Oliver, synonyme Hedyotis romanzoffiensis  (L.K. Chamisso & D.F.L. von Schlechtendal) F.R. Fosberg, endémique à la Polynésie française.
    Coprosma scandens  P. Roen,synonyme de Coprosma wollastonii  var. epiphytica  (P.Royen) R.O.Gardner, découvert en 1983, originaire du centre de la Nouvelle Guinée.
    Coprosma serrulata  Hook. fil.ex Buchanan , sur l'île du Sud de la Nouvelle Zélande vers le Mont Cook.
    Coprosma setosa  J.W. Moore, endémique à la Polynésie française.
    Coprosma spathulata  A.Cunn, endémique aux forêts de Nouvelle Zélande, arbuste buissonnant d'environ 1,5m de haut, aux éparses feuilles spatulées d'un jaune vert acide aux veines nettement marquées d'un vert acide donnant un aspect marbré.
    Coprosma taitensis  A. Gray, endémique à la Polynésie française.
    Coprosma ternata  W.R.B. Oliv. appelé localement 'Molokai mirrorplant', endémique de l'île d' Hawaï.
    Coprosma velutina  F.R. Fosberg, endémique à la Polynésie française.
    Coprosma waimeae  Wawra, nommé localement Olena, endémique de l'île d' Hawaï.

    Annotations :
    *Les saisons en Nouvelle-Zélande, le printemps en septembre, octobre, novembre, l'été en décembre, janvier, février, l'automne en mars, avril, mai, hiver en juin, juillet, août.
    nmauric© 7.06.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Coprosma Lemon & Lime

un compteur pour votre site