Claytonia sibirica - Claytone de Sibérie, Salade de Mineur
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Claytonia sibirica
    Christine Reymond ©
    Nom commun : Claytone de Sibérie, Claytone sibérienne, Salade de Mineur, Laitue des mineurs parfois Claytonie de Sibérie nommée par les anglophones 'Siberian springbeauty' (printemps sibérien), Siberian miner’s lettuce, Pink purslane' (pourpier rose), en allemand 'Sibirische Frühling Schönheit, ibirisches Tellerkraut, en arabe ' , en espagnols ', en italien ', en néerlandais ' , en portugais, en russe 'shakhterskiy salat' (salade de mineur)
    Nom latin : Claytonia sibirica  L. *, synonymes Montia sibirica  (L.) Howell, Claytonia alsinoides Sims, Claytonia asarifolia Bong., Claytonia bulbifera A.Gray, Claytonia alsinoides var. rosea DC., Claytonia sibirica f. albiflora Tatew. & Kobayasi, Claytonia sibirica var. minor Tatew., Claytonia unalaschkensis Fisch. , Claytonia alsinoides Sims, Montia sibirica var. bulbifera (A. Gray) B.L. Rob., Montia bulbifera (A.Gray) Howell, Limnia sibirica (L.) Haw., Limnia asarifolia (Bong.) Rydb., Limnia bracteosa Rydb.
    famille : Portulacaceae, (Montiaceae).
    catégorie : vivace éphémère couvre-sol à l'enracinement peu profond et fibreux, formant un tapis végétal dense permettant de lutter contre les adventices.
    port : rosette basale de feuilles étalées.
    herbier numérique : de l'Université d'État de Moscou consulter.
    feuillage : comestible, persistant, vert clair brillant aux veines marquées. Sur de courtes tiges feuilles opposées ovales-lancéolées.
    floraison : unique floraison pendant plus d'un mois, du printemps à la fin de l'été d'avril à septembre, nectarifère visitée et pollinisées par les abeilles et des mouches.
    Courtes grappes de petites fleurs hermaphrodites étoilées (15 mm) à 5 pétales refendus en 2 lobes, 5 étamines et un style trifide dans un court calice bivalve. voir photo.
    couleur : rose pâle nacré sur le pourtour et rose mauve pour les veinules, base des pétales tirant sur le blanc pourvu d'une macule jaune, étamines blanches vers la base puis rose, anthères rose vif, style blanc. Existeen blanc veiné de rose.
    fruits : dans une capsule sphérique à 3 valves contenant 2 graines brillantes noires très fines pourvues d'un hile blanchâtre, qui se ressème abondamment dès le mois de juinjusqu'en août.
    croissance : rapide.
    hauteur : 10 à 15 cm guère plus.
    plantation : du printemps jusqu'à l'automne. Au jardin compter 9 plants au m².
    multiplication : par semis en sillons mélangé avec un peu de sable en surface compter juste quelques jours pour la levée, espacer les rangs de 25 cm.
    sol : non calcaire, acide ouneutre, léger, humifère, frais mais bien drainé.
    culture en pot : dans un mélange sablonneux ou tourbeux humide.
    emplacement : légèrement ensoleillé, mi-ombre, ombre.
    zone de rusticité : 3- 8. USDA zone 3b-7b.
    origine : dans les prairies côtières de la Sibérie orientale au sud-est de la péninsule volcanique du Kamtchatka, île de Béring, à l'est sur les îles Komondorsky (du Commandeur) notament sur l'île de Medny ( île du cuivre) et à l'extrême nord-ouest dans le district autonome de Tchoukotka et à l'ouest du continent nord-américain dans la péninsule de l'Alaska, Colombie britannique, état de Washington Oregon, Idaho, Montana et nord de la Californie et en Sibérie, voir carte des USA.
    Introduite dans le courant du 18ème siècle en Angleterre et depuis largement naturalisée.
    entretien : à la fin de l'été supprimer les parties fanées et déssechées.
    maladies et ravageurs : à cejour pas de ravageurs ou de maladies particulières.
    NB : le genre Claytonia; a été dédié en 1737 par Carles Linné* dédié au botaniste collecteur britannique John Clayton* et son nom spécifique sibirica signifie de Sibérie.
    Claytonia perfoliata
    G.D. Carr © Oregon State University
    A sa place au jardin dans les parties ombragées en couvre-sol dans les bordures, sous les massifs arbustifs, sous les haies, sur les talus ou encore tout simplement dans des jardinières et des potées sur un rebord de fenêtre.
    Ce genre comprenait 131 noms d'espèces connues, après révision seulement 29 noms ont été retenues. Des espèces d'annuelles et de vivaces succulentes qui poussent dans l'Arctique, les hautes terres de l'Extrême-Orient et de la Sibérie orientale, dans la toundra, sur les pentes rocheuses, dans les plaines inondables, ainsi que dans l'ouest du continent nord-américain, de l'Alaska à la Californie, celles qui ont des racines tubéreuses au goût de pomme de terres sont consommé&es crues ou cuites et certaines d'entre elles sont cultivées dans les jardins alpins.
    Introduite dans les potagers de France au cours du 19ème siècle, aujourd'hui elle est tombée un peu en désuétude, parfois présente dans les rocailles alpines
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée amérindienne et celle des aléoutes, les feuilles et tiges sont consommées toute l'année bien que plus amères en période estivale, soit crues sous forme de salade soit cuites comme légume d'accompagnement, avec selon certains consommateurs un arrière goût terreux comme pour certaines betteraves crues.
    Elle est réputée pour ses propriétés diurétiques, ophtalmique et antipélliculaires, le suc des tiges était autrefois utilisé comme collyre pour traiter la fatigue occulaire et les yeux rougis et sous forme d'infusion pour soigner le cuir chevenu. Prescrite hachée sous forme de cataplasme pour traiter les coupures et les plaies.
    Quelques autres espèces :
    - Claytonia perfoliata Donn ex Willd., synonymes Montia perfoliata (Donn ex Willd) Howell, Claytonia cubensis, Limnia perfoliata Claytonne de Cuba, Claytonne dite de Cuba, nommée Pourpier d'Hiver, connue des anglophones sous le nom de 'Miner's Lettuce (Laitue de mineur), Winter purslane, Cuban spinach, Spring Beauty, en allemand 'Durchwachsene Claytonia, Winterpostelein, Gewöhnliche Tellerkraut', Gewöhnliches tellerkraut postelein, Kubaspinat (épinards de Cuba), Indian lettuce (Laitue indienne), en danois 'Vinterportulak', en espagnol 'Lechuga del minero', en italien 'Spinacio di Cuba' (épinards de Cuba), originaire de la côte ouest de l'Amérique du Nord dans la région de l'Alaska, Colombie britannique, état de Washington Oregon, Idaho, Montana et nord de la Californie, photo 2.
    Une bisannuelle ou annuelle potagère de 10 à 30 cm de haut, ramifiée, aux feuilles sessiles brillantes, succulentes arrondies, cuneiformes, comestibles sur une fine tige, au centre des 2 feuilles connées, grappes de petites fleurs blanches à 5 pétales ovales dans un calice bivalve. Produit de nombreuses petites graines brillantes noires très fines pourvues d'unhile gris, qui se ressèment abondamment dans un mélange sablonneux en place d'avril à fin septembre, compter pour la levée entre 15 et 25 jours, se récolte 2 à 3 mois après le semis entre 8 et 12°C, juste avant la floraison et ce jusqu'aux gelées, après la première récolte en prenant soin de couper les tiges et non de les arracher, compter 3 ou 4 semaines pour effectuer une deuxièmerécolte. Semis sous abri d'octobre, novembre à décembre, tolère jusqu´à -20°C. Elle peut également se cultiver dans des bacs, jardinières et potées.
    Feuilles charnues et tiges rosâtres se consomment crues en salade ou cuites comme légume d'accompagnement, sous forme de purée ou en soupe, elles sont très riches en en Oméga 3, vitamines A et C et en sels minéraux, elle aurait des propriétés diurétiques.
    Certains consommateurs lui trouvent un goût entre le pourpier et les épinards et pour d'autres elle aurait le même goût que la salade de maïs,également plus amère en période estivale et en présence de conifères.
    Introduite en Espagne où elle s'est abondamment naturalisée dans les provinces du León, Palencia et au nord-ouest de l'Espagne dans la principauté des Asturies le long des chemins et dans les champs de plantes fourragères, espèce à surveillée, peut devenir envahissante.
    Claytonia sibirica, Siberian Miner's Lettucer
    Terry Howes © photo 9
    Physiologie horticole du goût, la Claytone perfoliée dans les annales de la Société Royale d'agriculture et de botanique de Gand page 37 à 40 volume 3 de 1847 page 37, consultable à la BHL Biodiversity Heritage Library, ou lire l'article.
    - Claytonia megarhiza nommée 'Fell-fields claytonia, Alpine springbeauty', originaire de l'ouest des États-Unis et dans les Territoires du Nord-Ouest canadien une vivace alpine à caudex épais et rosette de feuilles basales de 15 à 25 cm de haut, à floraison rose mauve qui est cultivée dans les rocailles alpines ou simplement dans des jardinières, bacs et potées.
    Les jeunes pousses sont rouges avant de virer au vert. USDA zone 4-8.
    - Claytonia virginica L., synonymes Montia virginica, Claytone de Virginie, nommée 'Virginia springbeauty, Yellow Virginia springbeauty, Hammond's claytonia' originaire de Virginie et de l'est de l'Amérique du Nord présente du Québec jusqu'en Louisiane, vivace à racine tubéreusede 7 à 70 cm de haut, feuilles étroites linéaires légèrement charnues, opposées glabres, vertes, grappes de petites fleurs blanches striées de rose mauve, étamines blanches, USDA zone 5-7.
    Introduite et cultivée au Jardin du Roy.

    Annotations :
    *John Clayton (1694/5–1773) botaniste, collecteur et greffier du comté de Gloucester (New Jersey) à partir de 1720 jusqu'en 1773, propriétaire d'une plantation de tabac de 182 hectares, il passe une grande partie de son temps à l'étude de la botanique et à partir de 1730 il parcourt la Virginie pour collecter des spécimens qu'il adresse dès 1735 au botaniste néerlandais John Frederick Gronovius, à Leiden, Pays-Bas et il initie pour ce dernier 'Catalogue of Herbs, Fruits, and Trees Native to Virginia' ydécrivant plus de six cents espèces de plantes qui sera traduit en latin par Gronovius en 1739 suivi d'un complément de 300 espèces publié en 1743, en 1746 il séjourne au Canada. Durant plus de 20 ans, il échange une correspondance et des semences avec le botaniste John Bartram (1699-1777), le père de la botanique américaine.
    Il est élu sous l'initiative de Bartram à la American Philosophical Society en 1743, et sur recommandation de Linné en 1747 à l'Académie royale des sciences de Suède et l'année de sa mort à la Virginian Society.
    *Linné, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale. Abréviation botanique L.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    Il est l'auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.//-->





compteur pour blog