Galium aparine  - Gaillet gratteron
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Gaillet gratteron, nommé par les anglophones 'Cleavers'ou 'Bedstraw' ou encore 'Sticky Willy'.
    Nom latin : Galium aparine  L.*
    famille : Rubiaceae.
    catégorie : annuelle.
    port : couché, rampante ou grimpante en fonction des conditions.
    feuillage : caduc, feuilles verticillées par 6 ou 9, sessiles, pointues, étroites, bordure du limbe et nervure centrale hérissées de poils raides.
    tiges : section carrée, hérissée de poils raides grâce auxquels la plante se hisse sur son support.
    floraison : fin du printemps ou début d'été, en très petites fleurs situées à l'aisselle des feuilles.
    couleur : blanc.
    fruits : sphériques, de 2 à 5 mm, à 2 loges, sont recouverts de poils raides et crochus qui s'accrochent facilement aux vêtements et aux poils des animaux qui s'approchent trop près de la plante !
    hauteur : 0,3 à 1,50 m.
    milieu : broussailles, haies, bois, en sol riche en azote.
    emplacement : soleil léger, mi-ombre.
    NB : son nom Galium vient du du grec 'gala', qui désigne le lait et son nom spécifique aparaine en latin signifie littéralement 'qui s'agrippe' faisant référence à sa fructification.
    Propriétés et utilisations :
    Donne un tonique dépuratif, diurétique et sudorifique qui stimule le système lymphatique. Egalement utile dans le traitement des eczémas, psoriasis, arthrite, troubles hépatiques.
    Le nom vient du grec "gala" lait; "apairein ": prendre, saisir ; utilisé autrefois comme coagulant du lait frais.

    Consulter la liste des autres Galium présents dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique officielle pour Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), médecin, botaniste-naturaliste suédois, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    lectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Accueil Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site