Leptospermum scoparium - Arbre à thé, Manuka
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Leptosperme à balais, Myrte* de Nouvelle-Zélande, Myrte des mers du Sud, Arbre à thé, Mànuka, Leptosperme en forme de balai, localement il est nommé 'Mànuka, Kahikatoa', par les anglophones 'Manuka, New Zealand tea tree, Tea tree, Broom teatree, en allemand 'Neuseeland-Tee-Baum, Manuka-Myrte, Ginster-Teebaum', en espagnol 'Leptospermo, Arbol del té', en italien 'Albero del tè, Albero di Manuka', en hongrois 'Uj-Zélandi teafa.
    Nom latin : Leptospermum scoparium  J.R.Forst.*, donné pour synonymes de Leptospermum scoparium f. angustifolium  Miq., Leptospermum bullatum  Fitzh., Leptospermum humifusum  A.Cunn. ex Schauer, Leptospermum multiflorum  Cav., Leptospermum nichollsii  Dorr.Sm., Leptospermum obliquum  Colla, Leptospermum oxycedrus  Schauer , Melaleuca scoparia  (J.R.Forst. & G.Forst.) L.f., Melaleuca tenuifolia  J.C.Wendl., Philadelphus scoparius var. linifolius  Aiton et 17 sous la forme Leptospermum scoparium var. Plantlist, sont illégales Leptospermum floribundum  Salisb., Leptospermum linifolium  (Sol.) Dum.Cours. et Leptospermum pungens  Otto & A.Dietr. sont non résolus Philadelphus floribundus  Usteri ex Roem. et Philadelphus scoparius Aiton
    famille : Myrtaceae.
    catégorie : arbuste ou petit arbre à l'écorce grise squameuse, aux nouvelles pousses plus ou moins velues.
    port : touffu à branches érigées ployant sous le poids de son abondante floraison, avec le temps forme arrondie.
    feuillage : persistant, coriace, aromatique lorsqu'on le froisse d'un vert pâle à vert foncé légèrement bleuté, les jeunes feuilles rougissant sous l'effet du froid, marge finement crénelée. Petites feuilles filiformes de 5-20 mm x 2 à 8mm aciculaires, piquantes.
    floraison : dans son milieu naturel Tout au long de l'année, abondante du printemps à début été, parfumée, fort visitée par les abeilles et par les papillons.
    Petites fleurs hermaphrodites (20 à 25mm), axillaires, sessiles en coupe ouverte à 5 pétales. Boutons floraux bien globuleux.
    couleur : rouge, rose blanc, selon la variété.
    fruits : enchâssées dans le calice, capsules à 5 valves entrouvertes contenant de nombreuses et fines graines allongées de 2 mm x 0,3mm. Les capsules sont pyrophytes, elles ne s'ouvrent qu'après un incendie ou lorsque l'arbuste meurt, photo 3. Les graines sont dispersées par le vent.
    Planche botanique détails pdf Australien Botanical illustration by Murray Fagg for the book Bottlebrushes, Paperbarks & Tea Trees. © Murray Fagg 1993.
    croissance : lente.
    hauteur : 3 - 5 m pour un diamètre de 3 à 4 m, adulte entre 10 et 20 ans.
    plantation : au printemps (selon climat de mars à juin) à l'abri des courants d'air froid.
    multiplication : par semis de graines fraîches à chaud au printemps, en recouvrant à peine les graines, en effectuant des boutures à talon de tiges aoûtées dans un mélange sablonneux.
    Il arrive que dans un sol sablonneux il drageonne lorsque les branches basses sont enfouies dans le sable.
    sol : sans calcaire, acide ou neutre, frais, fertile, bien drainé.
    emplacement : plein soleil, mi-ombre lumineuse. Il lui faut du soleil pour bien fleurir.
    zone : 9 - 10, une fois installé parfaitement adapté à la sécheresse, aux vents et aux embruns. Il a une bonne tolérance à la pollution atmosphérique. USDA zone 9a.
    Ailleurs, le cultiver dans des potées que l'on rentre chaque hiver.
    origine : il serait originaire du sud-est de l'Australie, par la suite naturalisé en Nouvelle-Zélande où on le rencontre dans les landes rocheuses et sablonneuses de la Nouvelle-Zélande, plus au sud les îles de Chatham et l'île Stewart/Rakiura et en Tasmanie.
    Introduit et naturalisé sur l'île de Hawaï où il est considéré comme une espèce envahissante.
    Il a été découvert, lors du 2 éme voyage de Cook sur l'Endeavour (1772-1775) par le naturaliste allemand Johann Georg Adam Forster et son père le botaniste collecteur Johann Reinold Forster*.
    entretien : arroser au moins la première année après la plantation, pour favoriser la ramification rabattre de 1/3 les pousses de l'année, par la suite si nécessaire effectuer une taille légère après la floraison.
    Attention, il ne redémarre pas de souche et sur le vieux bois.
    Les deux premières années après la plantation prévoir pour l'hiver un bon paillage, idem en été pour conserver un sol frais, éviter l'écorce de pin.
    maladies et ravageurs : dépourvu de maladies et prédateurs dédaigné par les cervidés et il n'est pas sujet à l'armillaire couleur de miel Armillaria mellea un champignon lignicole.
    culture en pot : préparer un mélange acide pour rhododendron, c'est à dire 1 part de bon terre de jardin avec 1/3 du sable de rivière grossier 1 parti de tourbe, 1 part de bon terreau de feuilles.
    C'est impératif en pot, il faut arroser abondamment et régulièrement par temps chaud et sec et maintenir le substrat frais au risque de voir les feuilles tombées brusquement suite à un stress hydrique.
    Chaque printemps, effectuer un apport de fumure organique ou du printemps à l'été effectuer un apport d'engrais pour plantes à fleurs tous les quinze jours à 3 semaines.
    NB : son nom Leptospermum  vient du grec 'leptos' qui signifie mince et 'karpos' qui signifie fruit, faisant référence à ses graines qui sont très petites et son nom spécifique scoparium  signifie à à balais .
    Il a été découvert, lors du 2 éme voyage de Cook sur l'Endeavour (1772-1775) par le naturaliste allemand Johann Georg Adam Forster et son père le botaniste collecteur Johann Reinold Forster*.
    Il a été appelé par le Capitaine Cook l'Arbre à thé car les aborigènes et les Maoris lui avaient enseigné que le feuillage en infusion avait des propriétés digestives et antiscorbutiques.
    Ce genre comprend environ 85 espèces d'arbustes persistants ayant bien souvent un feuillage piquant, dont la majeure partie est originaire d'Australie, les quelques autres du genre sont originaires de Nouvelle-Zélande, Tasmanie, des îles de Chatham et de l'île Stewart, de l'Asie du sud-est, Bornéo, Java, Philippines, Sumatra et Thaïlande.
    Il a été constaté que la plupart des formes australiennes de Leptospermum scoparium ne correspondent pas à celles observées en Nouvelle-Zélande, qui elles se rapprochent de celles qui poussent en Tasmanie.
    Dans la flore de Nouvelle-Zélande, les variétés ne sont pas considérées comme des synonymes et des études sont en cours utilisant le séquençage de l'ADN pour résoudre le statut des formes de Leptospermum scoparium néo-zélandaises et il en est de même en Australie, cela permet d'établir clairement un statut de conservation pour chacune d'elles à l'échelon nationale, la dernière mise à jour a été effectuée en 2012 et par exemple Leptospermum scoparium var. scoparium n'est pas une espèce menacée à cette date là alors que var. incanum  est répertorié en voie de disparition.
    Dans le sud de la Grande-Bretagne dans les régions au climat doux, le Manuka est utilisé pour confectionner de superbes haies ébouriffées et gaiement colorées.
    Propriétés et utilisations :
    Depuis ses propriétés ont été largement vérifiées : antiseptique, antibiotique, antivirale, antimycotique, anti-inflammatoire, antihistaminique et analgésique, antiallergiques.
    Le très foncé miel de Manuka est le plus cher au monde, il est réputé pour ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes avérées par des études menées par le professeur Peter Molan à l'unité de recherche de l'université de Waikato à Hamilton. Ce miel est commercialisé sous différents indices IAA supérieur à 10 ou IAA/UMF 10+ allant jusqu'à 18, il est recommandé pour soigner les problèmes de peau. En France le kilo est commercialisé à partir de 123 euros.
    Il existe encore dans la partie septentrionale de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande, de grandes étendues d'une espèce de Leptospermum l'arbre Kahikatoa, ce mot désigne l'écorce rouge de cet arbre à floraison rouge qui donne un miel rouge Kahikatoa Red Manuka Honey qui est très recherché par les connaisseurs du monde entier. Cette production maorienne respecte les tikangas des Maoris c'est à dire les protocoles et pratiques traditionnelles des peuples indigènes de la Nouvelle-Zélande car ce sont Maoris qui sont les propriétaires fonciers des lieux.
    Ses feuilles sont utilisées pour confectionner un thé, dont il faut prendre soin de mélanger les feuilles lorsqu'il infuse pour qu'il dégage pleinement tout son arôme, elles entrent dans dans la composition de pots pourris parfumés.
    Son bois rouge dur et élastique est utilisé en ébénisterie et recherché en marqueterie pour réaliser des incrustations.
    Les fleurs donnent une teinture d'un noir verdâtre, associées aux feuilles et aux rameaux une teinture d'un jaune verdâtre.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Leptospermum laevigatum  F. von Muell., Leptospermum lisse, Myrte australienne et quelques autres espèces, consulter sa fiche.
    Parmi les cultivars et les hybrides, citons :
    Ces obtentions horticoles sont initialement issues de sélections à partir dde croisements entre Leptospermum scoparium var. incanum et les autres Leptospermum scoparium var., par la suite avec des variétés australiennes.
    - Leptospermum scoparium var. incanum  Cockayne, appelé localement 'Kahikatoa', pour The Plant List il est tout simplement un synonyme sans plus, pour les néo-zélandais c'est une hybridation spontanée endémique aux landes, tourbières et dunes côtières au nord de l'île du nord dans la péninsule de Northland, de 3 à 5 m de haut, port dressé assez rigide, écorce grise squammeuse, feuillage d'un vert foncé, ovale piquant 10-15 x -2 mm , les jeunes pousses (feuilles et rameaux) ont des poils soyeux, floraison tout au long de l'année, plus abondante à la fin de l'hiver et au début du printemps pouvant être à la fois rose teinté de rose plus clair, carrément rose plus soutenu ou blanc, étamines d'un rose très pâle, aux anthères d'un rose plus foncé.
    C'est depuis 2012 une espèce qui est signalée comme menacée dans son milieu naturel et en voie de disparition.
    - Leptospermum scoparium  'Apple Blossom', obtention néo-zélandaise de1.80 à 2.40 m pouvant atteindre 6m de haut aux fleurs rose pâle comme celles des pommiers lorsqu'elles éclosent puis elles virent au blanc, noir en coeur, abondante floraison au printemps et en été.
    - Leptospermum scoparium  'Austraflora Horizontalis' ex Leptospermum juniperinum  'Horizontalis', 0.60 à 1m, port étalé, floraison blanche, zones 9-10.
    - Leptospermum scoparium  'Ballerina', 2.40 à 3 m, feuillage vert foncé, fleurs simples blanches, rose pâle ou rose plus foncé vers la base, couronne d'étamines rose soutenugrenat en coeur.
    - Leptospermum scoparium  'Burgundy Queen' ( Reine bordeaux ), port légèrement évasé, arrondi, 3 m en tous sens, feuillage étroit lancéolé vert foncé pourpré à pourpre, aux fleurs doubles framboise soutenu à magenta, grenat foncé en coeur.
    - Leptospermum scoparium  'Coral candy' ( Bonbon corail ), 1.50 m à 2 m en tous sens, port érigé, fleurs doubles chiffonnées aux pétales rose pâle marginé de rose flashi, noir en coeu.r En Nouvelle-Zélande floraison à la fin de l'hiver, photo 2.
    Certains pépiniéristes commercialisent sous cette appellation un arbre à thé à floraison double et blanche avec quelques macules d'un rose soutenu sur le revers, en coeur une couronne marron clair avec le centre vert olive.
    - Leptospermum scoparium  'Gaiety Girl' ( Fille de joie ), environ 1.50 m Ø de 1 à 1.20 m, feuillage vert gris bleuté étroit piquant, au printemps floraison simple d'un rose lavé de blanc et de rose bonbon plus foncé vers la base des pétales, centre rouge grenat presque noir.
    - Leptospermum scoparium  'Helena Strybing'*, de 1.80 à 3 m Ø de1.50 à 2.40 m, fin de l'hiver début du printemps floraison rose foncé lavé de blanc, sur certaines fleurs le blanc domine, pour d'autres c'est le rose.
    - Leptospermum scoparium  'Huia' environ 0.30m de haut, feuillage lancéolé piquant vert foncé, floraison double d'un rose délavé, étamines plus foncées, coeur noir.
    Hua c'est le nom d'un oiseau néo-zélandais, le Huia dimorphe.
    - Leptospermum scoparium  'Jubilee', une obtention australienne de E.F. Jenkins & Sons, Victoria, 1.50 m en tous sens, floraison double d'un rose magenta, abondante à la fin du printemps début de l'été.
    - Leptospermum scoparium  'Kiwi', variété naine buissonnante et compacte, feuillage juvénile pourpré virant ensuite au vert foncé, fin du printemps ou début de l'été, fleurs simples d'un rose incarnat foncé à framboisé, a été primé par RHS* AGM (Award of Garden Merit).
    - Leptospermum scoparium  'Keatleyi’, une sélection sauvage trouvée dans la péninsule de Karikari qui serait issue de 'Cheryl Lee' à floraison simple d'un blanc lavé de rose pâle à rose plus soutenu.
    - Leptospermum scoparium  'Léonard Wilson', une découverte néo-zélandaise découverte par L. H. Wilson dans son jardin à Port Levy dans la péninsule de Banks située sur la côte est de l'île du Sud, 2 m de haut pour environ 1,50 m de large, feuillage lancéolé vert foncé, à floraison doubles très denses d'un blanc pur, les boutons floraux sont très bombés lavé de blanc verdâtre et rose par endroit.
    - Leptospermum scoparium  'Martini', 1 à 1.20 m presque aussi large, feuillage vert gris bleuté, courant mai-juin des fleurs simples d'un rose cuisse de nymphe émue, une ligne plus soutenue au centre de chaque pétale dont la base est aussi plus foncée, couronne d'étamines rouge nacarat, noir en coeur.
    - Leptospermum scoparium  'Nichollsii Nanum', une obtention de M.Hope primé à Liverpool en 1953 forme naine de 0.35 m Ø de 0.50m, au feuillage étroit d'un pourpre cuivré, floraison simple d'un rose cramoisi foncé, au coeur noir.
    - Leptospermum scoparium  'Nanum Ruru', obtention néo-zélandaise naine, fait partie d'une série aux noms d'oiseaux néo-zélandais, 1 m en tous sens, au port étroit, très petit feuillage ovale d'un vert foncé, les jeunes tiges sont framboisées, floraison simple dans plusieurs tons de rose plus foncé en coeur, centre noir, parfait pour les bordures, les rocailles et les potées.
    Le Ruru, est le nom donné à un hibou indigène à la Nouvelle-Zélande, qui a un rôle important dans la symbolique Maori.
    - Leptospermum scoparium  'Pink Cascade', (2014), port retombant, rampant, ne dépassant pas 0,30 m de haut Ø de 1 m à 1,20 m, feuillage étroit lancéolé piquant, les jeunes pousses vert pourpré, floraison printanière simple avec plusieurs tons de rose, certaines fleurs plus pâles d'autres plus foncées, couronne d'étamines rose foncé coeur grenat avec une possible remontée à l'automne.
    - Leptospermum scoparium  'Red damask' (Rouge Damas), environ 0.40 à 0.60 m, feuillage obovale vert foncé lorsqu'il est jeune vert pourpré, aux fleurs doubles d'un rose-rouge magenta, en coeur rouge grenat parfois les boutons floraux sont lavés de blanc en pointe.
    - Leptospermum  'Red Ensign' (Enseigne rouge) au port dressé, 2 m Ø de 1.50m, floraison simple dans un ton de vrai rouge.
    - Leptospermum scoparium  'Red Falls' (Chutes rouge ), port étalé, feuillage pourpré, floraison simple d'un rouge cramoisi.
    - Leptospermum scoparium  'Ruby Glow' ( Lueur de Rubis ) 1,80 à 2,40 m, à la fin du printemps début de l'été fleurs doubles rouge, noir en coeur, photo 3.
    - Leptospermum scoparium  'Snow Flurry' ( Tourbillon de neige ), environ 1.50 m Ø de 1.80 , feuillage vert sombre, floraison du printemps au milieu de l'été, fleurs doubles blanches, étamines rose chair saumoné, verdâtre en coeur; les boutons floraux sont lavés de rose soutenu. Il est considéré comme le plus résistant au froid.
    - Leptospermum scoparium  'Winter Cheer' ( Acclamation d'hiver ), de grande taille entre 1.50 et 2 m de haut, port dressé assez rigide, aux fleurs doubles à l'aspect chiffonné d'un rose fuchsia plus foncé vers la base et noir en coeur mais il n'est pas rouge.
    - Leptospermum lanigerum  ‘Silver Sheen’ (Reflet argenté), souvent commercialisé sous Leptospermum  'Silver Sheen', 3 m en tous sens, port arrondi hirsute, feuillage ovale pubescent gris argenté, en été (fin juin, début juillet) floraison simple blanche avec quelques petits points rose, sépales lavés de rose soutenu, a été primé par RHS* AGM (Award of Garden Merit).
    - Leptospermum  'Blossom', 2m Ø de 1.80 m, floraison double d'un blanc lavé de rose plus framboisé vers la base en coeur framboise.
    - Leptospermum  'Cherish' ( Chérir ), floraison simple blanche, étamines d'un rose pâle, en coeur vert chartreux.
    - Leptospermum  'Cygnus' ( Cygne ), obtention néo-zélandaise au feuillage d'un vert moyen lavé de pourpre en pointe, floraison simple blanche aux anthères jaunes sur des étamines blanches, en coeur vert vif, boutons floraux lavé de rose foncé.
    - Leptospermum  'Electric Red', au feuillage d'un vert pourpré prononcé, floraison simple rouge framboise au coeur noir, enchâssée dans le calice pourpré fructification noire à 5 loges.
    - Leptospermum  'Elizabeth Jane', floraison simple blanche, base des pétales lavé de rose, sépales et étamines d'un rouge- rose vert en coeur.
    - Leptospermum  'Karekare', il porte le nom du lieu où il a été trouvé près de Auckland, floraison à la fin du printemps simple blanche, en coeur rouge grenat, étamines rose très pâle, calice vert.
    - Leptospermum  'Lavender Queen', obtention australienne, feuillage de petite taille rond d'un vert franc , en été floraison simple blanche lavé de rose mauve centre des pétales blanc, couronne d'étamines blanches en coeur vert vif, sépales du calice dans un ton rouge assez clair.
    - Leptospermum  'Lemon Frost', obtention du Queensland (Australie) feuillage plus grand obovale d'un vert olive, en été floraison simple blanche, couronne d'étamines rose très sombre, en coeur vert chartreux.
    - Leptospermum  'Mahinepua', obtention néo-zélandaise découverte sur le lieu dont il porte le nom sur l'île nord, feuillage vert moyen marginé de rouge à la fin de l'hiver, début du printemps floraison blanche avec des étamines blanches, anthères rose bonbon en coeur framboisé.
    - Leptospermum  'Pink Beauty', obtention néo-zélandaise, d'un rose dragée lavé de rose plus soutenu en ligne médiane et vers la base, calice d'un rose soutenu.
    - Leptospermum  'Princess Anne', environ 2 m Ø de 1m, feuillage étroit lancéolé piquant, vert moyen lavé de rouge en pointe, floraison blanche avec la base des pétales framboisée en coeur grenat très foncé presque noir, de la fin de l'hiver au début du printemps, fructification courte marron brillant.
    - Leptospermum  'Rubrum nana', origine australienne au port compacte ne dépassant pas 1 m en tous sens, floraison de l'hiver au printemps en petites fleurs simples d'un rose vif soutenu, étamines un peu plus foncé , grenat foncé en coeur, recherché pour son petit feuillage lancéolé d'un vert pourpre à pourpre pour réaliser des haies basses ou pour le cultiver dans des potées.
    - Leptospermum  ‘Vertical Drop’ (Goutte verticale), obtention australienne naine, port prostré retombant en cascade, 0,20 à 0,40 Ø de 0,80 à 1m, petites feuilles d'un vert moyen, une profusion de petites fleurs simples blanches, étamines jaunes et en coeur vert acide. Il est utilisé comme couvre-sol pour fixer les talus, pour retomber le long des murets ou pour orner de profondes potées,
    Il est recherché pour être cultivé sous forme de bonsaï; découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo, ne fonctionne que sur Windows.

    Annotations :
    *Helen Strybing, il est dédié à une américano-allemande née Frederike Sophie Helene Jordan ( 1845-1926 )qui a vécu à San Francisco, elle lègue à sa mort ses biens à des institutions caritatives et une importante somme d'argent ( ± 173 000 euros ) pour la construction de l'arboretum Golden Gate Park de San Francisco connu sous le nom de Strybing Arboretum ( Flickr - James Gaither©), il offre aux visiteurs des collections de l'Australie, de la Californie, du Chili, de la Méditerranée, et de l'Afrique du Sud, les floraison s'échelonnent tout au long de l'année, le découvrir.
    *J.R.Forst., abréviation botanique pour le naturaliste (ornithologue) allemand Johann Reinhold Forster (1729-1798) qui participe à la deuxième expédition (1772-1775) de James Cook dans le Pacifique à bord de l'HMS Resolution, en compagnie de son fils Johann Georg Adam Forster (1754 - 1794) naturaliste, ethnologue et géographe, qui relate ce voyage dans 'A voyage round the world in his Britannic majesty's sloop Resolution' 1777 - Londres, réédité en 1996 par N.Thomas, H. Guest et M. Dettelbach - Université de Hawaï.
    *Myrte, à ne pas confondre avec la vraie Myrte, bien qu'elle soit vendue sous le même nom.
    *RHS, abréviation pour The Royal Horticultural Society, la Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804 qui décerne chaque année The Award of Garden Merit (AGM) à de nouvelles obtentions au cours du Chelsea Flower Show qui se déroule 5 jours durant du 23 au 27 mai à l'Hôpital Royal de Chelsea, à Londres. C'est l'une des plus grandes expositions florales au monde.
    nmauric©23/11/2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

un compteur pour votre site