Rhododendron campanulatum  - Rhododendron campanulé
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


      azalea campanulatum Nom commun : Rhododendron campanulé, en népalais Gurans.
      Nom latin : Rhododendron campanulatum  D. Don var. wallichii (Hook. f.) Hook. f., synonyme Rhododendron wallichii  Hook. f.
      famille : Ericaceae.
      catégorie : arbuste toxique.
      port : étalé.
      feuillage : caduc ou semi-persistant virant au bronze sous l'effet du froid, vert brillant sur le dessus revers brun écailleux. Petites feuilles (3 à 4 cm) rond ou acuminées
      floraison : hivernal courant février-mars. En cime bouquet de 2 à 3 fleurs (3,5 cm) en forme d'entonnoir àpétales chifonnés à marge ondulé, longues étamines saillantes
      couleur : rose soutenu à rose parme plus ou moins rose violacé, étamines rose, anthères de couleur jaune.
      croissance : lente.
      hauteur : 0,50 à 1,50 m.
      plantation : à l'automne.
      multiplication : par marcottage, semis ou bouturage à la fin de l'été, début de l'automne.
      sol : drainé, frais, humifère, acide (Ph 4 à 5), non calcaire.
      emplacement : mi-ombre ou soleil.
      entretien : arroser après la plantation pour lui permettre d'installer son système racinaire, supprimer les branches mortes et au fur et à messure les fleurs fanées.
      zone : 4 - 9 tolère aisément -32°C, ce serait le plus robuste et rustique du genre.
      origine : des contreforts rocheux de l'Himalaya présent au Népal, Bouthan, Sri Lanka, Pakistant et nord de l'Inde entre 3000 m et 3600 m d'altitude, présente en Thaïlande.
      NB : Le nom de Rhododendron   vient du grec 'rhodo' qui signifie rose, et 'dendron' mot qui désigne l'arbre, et son nom spécifique campanulatum  signifie campanulé, allusion à ses fleurs étroites pendantes.
      Le genre des rhododendrons comprend plus de 900 espèces d'arbustes caducs, persistants ou semi-persistants originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord, notamment en Amérique du Nord, à l'extrême nord de l'Équateur, en Europe, au sud-est de l'Asie, Australasie et Japon et plus de 28 000 variétés horticoles.
      Au Népal est présent une trentaine d'espèces dont Rhododendron arboreum , Lali Gurans en népalais, qui est la fleur nationale à floraison rouge vif à rouge framboisé en mars-avril-mai, couvrant durant cette période de vastes étendues dans les forêts. Durant cette période se déroule le festival du Lali Gurans dans le district de Helambu*
      Propriétés et utilisations :
      Au Népal, les feuilles fraîches sont données comme fourrage au bétail, excepté durant la période de floraison (toxicité plus forte?). L'ensemble du rhododendron contient de la grayanotoxine, un glucoside toxique pour les humains et certaines espèces animales, les népalais utilisent les feuilles pour pêcher les poissons dans les cours d'eau.
      L’aire de sa répartition géographique est en régression et très fragmentée, car durant des siècles son bois à été utilisé surtout comme combustible pour le chauffage et la cuisine, pour fabriquer des manches d'outils, des ustensiles de cuisines, confectionner des clôtures et autres petits ouvrages.
      L’abeille migratrice géante de l’Himalaya Apis dorsata  qui nichent dans les falaises à l'est du Népal, butinent les rhododendrons et produisent un miel toxique qui a des propriétés psychotropes, les rayons très foncés de ce "miel qui rend fou" est récolté par les Kulungs* en grimpant sur des échelles en corde le long des falaises. La pharmacopées traditionnelles lui confère des propriétés relaxantes, antiseptiques et anti-inflammatoires pour les voies respiratoires; à forte dose ( plus de 3 cuillères) il peut entraîner des troubles musculaires, des vomissements, une arythmie cardiaque pouvant entraîner une paralysie passagère. Découvrir le documentaire Hallucinogen Honey Hunters - Hunting mad honey, Les chasseurs de miel fou.
      Les azalées sont réputées avoir un feuillage qui neutralise l’'ammoniac* souvent présent dans les produits de nettoyage traditionnels, entre 5 et 15% dans les détergents, produits pour les vitres, désinfectant en aérosol.

      Consulter notre dossier sur les Rhododendrons & Azalées.
      Consulter la liste des autres espèces présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

      Annotations :
      *district de Helambu, région au pied de l'Himalaya située à 80 km au nord de la vallée de Katmandou où se trouve le parc national de Langtang (1976), un haut lieu du trekking.
      *D. Don., abréviation botanique pour le professeur de botanique - taxonomiste écossais David Don (1799-1841), un collectionneur spécialiste des conifères, nommé en 1822 bibliothécaire à la Société linnéenne de Londres à laquelle sera légué son herbier. Il rédige les premières descriptions du Douglas, du Taxodium, du Cryptomeria japonica et du Sequoia sempervirens, édite en 1825 'Prodromus florae nepalensis', des espèces collectées et rapportées par le botaniste zoologiste Francis Buchanan-Hamilton (1762-1829) et le botaniste danois Nathaniel Wallich (1786-1854) en Angleterre dans le courant de l'année 1860.
      *Kulung, un peuple vivant à l'est du Népal, leur ancien territoire se situait à Mahakulung (Grand Kulung), sur les pentes du versant sud de l'Everest connu des trekkers sous le nom de Lower Everest, présent également au nord-est du Sikkim et en Inde dans le district de Darjeeling où ils ont émigrés aux cours des siècles, parlant la langue kiranti.
      Azalea campanulatum
      Kurt Stueber ©
      * Wall., abréviation botanique pour le chirurgien danois Nathaniel Wallich (1786-1854) qui travaille au Bengale pour le compte de la Compagnie des Indes orientales, là-bas il s'intéresse à la flore de l'Inde, sa santé fragile fait qu'il passe 3 années à partir de 1811 sur l'île Mauric au climat plus tempérée. En 1814, il est nommé surintendant du Muséum de Calcutta et 3 années plus tard il y est nommé surintendant du Jardin botanique de la East India Company, puis en charge de celui de Singapour. Tout au long de sa carrière, il offre des spécimens aux collecteurs et se chargent de l'acheminement des collectes vers l'Angleterre, en innovant des techniques pour les conserver durant les longs mois de transport, les graines sont stockées dans de la cassonade qui les conservent parfaitement. Il rentre en Angleterre passer sa retraite en 1847. Durant sa vie, il échange une longue correspondance avec Charles Darwin et Sir Joseph Banks. Un genre de palmier poussant en Inde et en Birmanie lui a été dédié Wallichia et des centaines d'espèces lui ont été dédiées sous la forme wallichii wallichiana ou wallichianus. Ses découvertes et descriptions ont été intégrées à la Flora Indica, or, Descriptions of Indian plants par William Roxburgh, édité en 6 volumes par l'éditeur scientifique William Carey à la Mission Press entre 1820 et 1824, consultable en ligne à la BHL ou Googlebook
      'Tentamen florae Napalensis illustratae : consisting of botanical descriptions and lithographic figures of select Nipal plants' édité à Serampore aux presses de la Mission en 1824-1826.
      'Plantae Asiaticae rariores; or, descriptions and figures of a select number of unpublished east indian plants, by Nathaniel Wallich,... à Londres par Treuttel et Würtz en 1830.
      'Descriptions of some rare and curious plants édité à Calcutta par Medical and Physical Society of Calcutta en 1834. 'Notes on the drugs called Mishme Teeta and Pucha Pat ; Notes on Cassia lanceolata (Senna) édité à Madras en 1837.
      Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site