Disanthus cercidifolius - Disanthus à feuilles de cercis
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Petr Horàcek © 2007
    Nom commun : Disanthus à feuilles de Cercis, en chinois 'shuàng huà mù shû' se prononce shuang huamu shu qui signifie fleurs doubles, nommé par les anglophones 'Heartleaved Disanthus, Redbud-Hazel, Red Bud Hazel', c'est le nom donné à l'Hamamélis.
    Photo prise au moi d'août en Bohême à l'Arboretum de la ville de Kostelec nad Cernymi lesy dans le district de Prague-Est.
    Nom latin : Disanthus cercidifolius  Maxim.*
    famille : Hamamelidaceae.
    catégorie : arbuste à l'écorce glabre d'un brun rougeâtre pourvue de lenticelles.
    port : arrondi à érigé.
    feuillage : caduc, coriace, brillant, revers glauque, nervures palmées bien marquées, la coloration automnale est particulièrement remarquable, orange, rouge à rouge violacé et pourpre. Feuilles alternes, ovales à arrondies presque circulaires, cordiformes, de 4 à 7 cm x 6 à 9 cm de large, ressemblant aux feuilles de Cercis siliquastrum (arbre de Judée).
    Les jeunes pousses sont d'un vert acide lavé de bronze.
    floraison : à l'automne en octobre-novembre après la chute du feuillage, paire de petites fleurs axillaires, opposées dos à dos à 5 pétales étroits lancéolés comme les hamamélis très discrètes avec de 5 très courtes étamines aux anthères à 2 lobes sur un pédoncule de 1 à 2,5 cm, voir photos de fleurs et fruits.
    Cette floraison est longue, elle peut durer entre 1 mois et demi et deux mois et demi selon conditions environnementales, mais la période de pollinisation et de fécondation est très courte juste 1 à 2 jours.
    couleur : rouge foncé.
    fruits : l'automne suivant courant septembre-octobre, paire de capsules ligneuses déhiscentes obovales de 15 mm environ, contenant des graines noires, brillantes, ellipsoïdes de 4 à 5 mm.
    croissance : très lente selon la nature du sol et le climat, elle diminue graduellement dans son milieu naturel.
    hauteur : 1 à 3 mètres, 5 mètres dans son aire d'origine, son Ø avoisine les 3m adulte.
    plantation : toute l'année sauf période de gel et de canicule si la plante est en container. De la fin octobre jusqu'à la fin de l'hiver si le sujet est en motte.
    multiplication : par semis en automne et au printemps, marcottage de branche latérale au printemps et boutures à talon en été
    sol : léger, acide au PH d'environ 5,6 dans son milieu naturel et rocheux, frais mais bien drainé, humifère, plutôt fertile.
    emplacement : mi-ombre en situation abritée, les conditions d'un sous-bois sont idéales. Eviter le couchant trop rude en été, à l'abri des vents froids et des gelées printanières.
    zone : 6 - 9 au climat humide et frais, pour un sujet installé, le feuillage est sensible aux gels tardifs du printemps. Dans son ère naturelle la température minimale est de -12,3 °C, la maximale aux alentours de 32°C, avec un taux d'humidité de l'ordre de 84% avec des pluies abondantes. Redoute les eaux stagnantes et la sécheresse.
    origine : découvert en 1866 dans les forêts de feuillus mixtes en zone granitique à l'est de la Chine, à l'échelon nationale c'est une espèce menacée en voie de disparition qui dispose d'une protection nationale de catégorie II, il est présent au sud du Japon.
    entretien : maintenir le sol frais en été.
    maladies et ravageurs : il peut être sujet à la maladie des taches foliaires (alternariose) provoquée par des espèces de champignons phytopathogènes de type Alternaria alternata  qui se développent lorsque la température et l' humidité sont élevées.
    NB : son nom Disanthus  est composé du préfixe latin 'dis' qui désigne la séparation, la différence, la cessation ou le défaut : dissimilaire, dissymétrie, disgracieux et anthus vient du grec 'ánthos' qui désigne la fleur et cercidifolius  vient de Cercis nom de l'arbre de Judée et du latin 'folia' qui désigne la feuille.
    Un arbuste délicat offrant l'un plus beaux feuillages d'automne qui soit. Recherché pour être cultivé en bonsaï.
    Ce genre ne comprend que deux espèces, jusqu'en 2017 nous ne connaissions que celle à feuilles de Cercis, publié en 1917 dans Curtis's Botanical Magazine, lithographie réalisée par J.N.Fitch.
    La deuxième espèce a été découverte au nord du Vietnam :
    - Disanthus ovatifolius  initialement référencé à tort sous le nom de Uocodendron whartonii* .
    Parmi les variétés, sous-espèces et cultivars, citons :
    - Disanthus cercidifolius var. longipes  H. T. Chang, synonyme Disanthus cercidifolius Maximowicz subsp. longipes  (H. T. Chang) K. Y. Pan, en chinois ' chang bing shuan hua mu' qui se traduit par Bois à double fleur à manche long, découvert en 1948 en altitude entre 500 et 1200m dans les forêts mixtes dans les provinces du sud-est de la Chine Hunan, Jiangxi dans la réserve naturelle de Guanshan et dans la province côtière du Zhejiang, voir carte, mais les populations présentes y sont menacées et en voie de disparition . En chinois nommé 'chang bing shuan hua mu', arbuste d'environ 3 m de haut qui diminue graduellement dans son milieu naturel à cause de l'abattage, des feux de débroussaillement dans les montagnes et ce la progression urbaine.
    Olivier Libert© Florenligne
    - Disanthus cercidifolius subsp. cercidifoliuss  endémique au Japon.
    - Disanthus cercidifolius  'Ena nishiki', limbe des feuilles vert doux à gris-vert légèrement bleuté, irrégulièrement marginé de blanc crème, virant au rouge pourpré à l'automne.
    - Disanthus cercidifolius  'Golden Crown' (Couronne d'or), feuillage vert de gris marginé de jaune crème.
    - Disanthus cercidifolius  'Rikyu', ne dépassant pas 1 m de haut à réserver pour les 1 m de haut à réserver pour les petits jardins et les rocailles, serait un peu plus rustique, donné en zone 5.
    - Disanthus cercidifolius  'Seiju Yamaguchi' une obtention japonaise dédié à son obtenteur, commercialisé entre 2000 et 2003 se distingue par des feuilles irrégulièrement marginées de crème et jaune crème, limbe d'un bleu-vert argenté, parfois éclaboussé de crème.

    Annotations :
    *J.N.Fitch, John Nugent Fitch (1843-1927) illustrateur de talent, auteur de plus de 2500 lithographiesxbotaniques bien différente de celles de son oncle, Walter Hood Fitch (1817 - 1892) parues dans Curtis's botanical Magazine, The Orchid Album de R. Warner et B. S. Williams (1882-97) et ' Horwood's A New British Flora publié en 1919.
    Maxim., abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste russe-allemand Carl Johann (Ivanovich) Maximowicz (1827-1891) un grand explorateur collecteur qui fut le spécialiste des flores du Japon et de Mongolie, de nombreuses espèces asiatiques lui ont été dédiées. Nommé en 1852 conservateur du jardin botanique de Saint-Pétersbourg*. L'année suivante, pour enrichir les collections, il entreprend un tour du monde qui débute par Rio de Janeiro et Valparaiso, ce voyage à bord de la frégate russe Diana, est interrompu par la guerre de Crimée (1854-56) qui le mène à explorer les rives du fleuve Amour et l'est sibérien jusqu'en 57, lui permettant ainsi de publier 'Amurensis Primitias Florac' (1859) avant de se rendre en Mandchourie, puis, durant les quatre années suivantes il parcourt l'archipel du Japon (Yesso, aujourd'hui Hokkaïdo, Nippon = Honshu et Kyushu) avant de découvrir l'Angleterre. En 1864, il est nommé membre de l'Académie Impériale des sciences de Saint-Pétersbourg. A partir de 1869, il rédige de nombreuses publications dans le Bulletin de l'Académie Impériale sur la flore d'Asie orientale et plusieurs monographies notamment celle des viola et des rhododendrons 'Rhododendrae Asie Orientalis' ed. 1870.
    *warthonii, dédié à Peter Warthon dujardin botanique de Vancouver.
    nmauric & O.Libert©04.03.2001- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site