Bois de chauffage - Unités de mesure & Coefficients
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Bois de feu & Bois d'allumage:

    Chêne, charme, frêne, hêtre, arbousier, en Amérique: bouleau jaune et caryers sont considérés comme des bois durs ayant une énergie au pouvoir calorifique plus élevé que les bois tendres.
    Acacia, aulne, baumier, bouleau blanc, châtaignier, érable acer negundo), merisier, noisetier et noyer, orme, peuplier et tilleul sont des bois tendres excellents comme bois d'allumage et bois de feu d'accompagnement.
    Les résineux de type mélèze, épinette (Picea glauca), sapin, pin, pruche et thuya favorisent en brûlant la formation de créosote dans les conduits et il faut en brûler environ 2 stères de plus pour obtenir une puissance calorifique équivalente à celle des bois durs.
    Les résineux du genre mélèze, épinette (Picea glauca), sapin, pin, pruche et thuya dont il faut brûler environ 2 stères de plus pour obtenir une puissance calorifique équivalente à celle des bois durs et dont les résines en brûlant favorisent la formation de créosote dans les conduits.

  • Un bois vert est un bois du jour de la coupe jusqu'au cinquième mois après celle-ci; un bois ayant au moins 50% d'humidité. Plus il est humide plus sa valeur calorifique est faible, estimée à environ 2,3 kWh/kg. Sa combustion avec évaporation de la vapeur d'eau provoque un encrassement des conduits et une pollution conséquente sur l'environnement. Lorsque la combustion est parfaite, la fumée sortant de la cheminée est peu visible.
  • Un bois mi-sec est un bois qui a entre 5 et 8/9 mois de coupe et environ 40% d'humidité.
  • Un bois sec (anhydre) est un bois qui a entre 12 et 24 mois de coupe, selon son mode de stockage sous-abri ou en plein air, il a  entre 15 et 25% d'humidité, sa valeur calorifique est estimée à environ 4,3 kWh/kg.
    L'idéal serait de parvenir à avoir du bois coupé en hiver (donc sans sève) qui sera fin prêt pour être utilisé à l'automne suivant, ce qui n'est pas le cas habituellement,  les coupes sont effectuées majoritairement au printemps ou en été, puis livrées dans la foulée.
    Pour assurer un bon séchage il est conseillé de le ranger à l'abri des intempéries dans un endroit bien aéré en évitant surtout de le bâcher.
    Un poêle, un insert ou une cheminée doit être ramoné au moins 1 fois par an (rendu obligatoire par les assurances) voire 2 selon la nature bois et la fréquence d'utilisation.
    Le ramonage permet de limiter les feux de cheminée ou de conduits, le refoulement des fumées dans l'habitation (conduits de poêle et insert partiellement bouchés), pouvant entraîner une intoxication au monoxyde de carbone qui est incolore, inodore mais hélas mortel.
    En France, l'unité de mesure usitée pour le volume du bois est le stère, tandis qu'au Canada, l'unité est la corde.

  • Coefficient de correspondance entre mètre cube (m³)
    Bois empilé, stère de référence selon longueur des billons, bûches ou bûchettes:


    • 1 m³ = 1,25 à 1.30 stère
    • 2 m³ = 2,50 stère
    • 3 m³ = 3,75 stère
    • 4 m³ = 5,00 stère
    • 5 m³ = 6,25 stère
    • 6 m³ = 7,50 stère
    • 7 m³ = 8,75 stère
    • 8 m³ = 10 stère
    • 9 m³ = 11,25 stère
    • 10 m³= 12,50 stère

    Coefficient de correspondance entre mètre cube (m³)
    Bois empilé, stère de référence selon longueur des billons, bûches ou bûchettes:


    • 1 m³, coupé en 0,25 équivaut à 1,67 stère de bûchettes avec une tolérance dans la longueur de plus ou moins 5 cm.
    • 1 m³, coupé en 0,33 équivaut à 1,43 stère de bûchettes avec une tolérance dans la longueur de plus ou moins 5 cm.
    • 1 m³, coupé en 0,50 équivaut à 1,25 stère de bûches avec une tolérance dans la longueur de plus ou moins 5 cm.
    • 1 m³, coupé en 1m équivaut en principe à 1 stère réel de bûches avec une tolérance dans la longueur de plus ou moins 5 cm.
    • 1 m³, coupé en 2m équivaut à 0,80 stère, pour ces billons il existe une tolérance dans la longueur de plus ou moins 10 cm.

    Donc une fois rangé le bois s'il est bien rectiligne :
    • 1 stère coupé en 0,20 occupera un volume de 0,55 m³.
    • 1 stère coupé en 0,33 occupera un volume de 0,70 m³.
    • 1 stère coupé en 0,50 occupera un volume de 0,80 m³.
    • 1 stère réel coupé en 1m occupera un volume de 1 m³.

    Stère/kg compter entre 500 à 600kg pour un bois avec plus ou moins une année de séchage et compter 700 à 800kg pour du bois dit vert.

    A savoir :
  • Il est fortement déconseillé d'utiliser, les bois ramassés en bord de mer, les bois traités de types agglomérés et contreplaqués, les bois peints ou teintés. Ce sont des bois qui ont tendance en brûlant à projeter des escarbilles et à dégager des fumées toxiques, au même titre d'ailleurs que les cartons d'emballages et revues et surtout les matières plastiques.

    Au Canada :
  • Pour le volume du bois, l'unité de mesure usitée est la corde, elle correspond à 3,62 m³ (128 pi³= 4 pi x 4pi x 8pi); exemple : 1,2 m x 2,4 m x 1,2 m.
  • Les bois durs qui y sont couramment utilisés sont : Bouleau jaune, Caryer, Chêne, Érable à sucre, Érable rouge, Hêtre, Frêne, Mélèze laricin (Larix laricina), Orme liège, Orme rouge, Ostryer de Virginie (Bois de fer) et Sapin de Douglas.
  • Les bois tendres à teneur énergétique plus faible y sont généralement brûlés à l'automne et au printemps lorsque les températures sont plus douces: Aulne de l'Orégon, Sapin baumier, Bouleau blanc, Épinette, Érable négondo, Peuplier, Pin, Pruche et Tilleul.
  • Tous les résineux couramment utilisés comme les épinettes noire et blanche, le mélèze laricin, les pins blanc, gris ou rouge, la pruche de l'Est, le sapin baumier et le thuya occidentaln  sont des bois qui dégagent trop de créosote.

    A consulter et à télécharger pdf:
  • Le bois constitue une source d'énergie renouvelable, particulièrement utile pour réduire le recours aux combustibles fossiles et diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Cette filière sera fortement contributrice à l'objectif du Grenelle de l'environnement, en portant à 23 % sa part dans les énergies renouvelables et dans la consommation d'énergie en 2020. Bois, énergie et qualité de l'air.pdf
  • Les définitions, les équivalences énergétiques, la méthodologie pour l'utilisation du tableau de bord des statistiques du bois énergie (bûches, briquettes reconstituées, écorces-sciures, granulés,..) DGEMP Ademe.pdf du 13/10/2005 -Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie.
  • Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Accueil Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site