Freesia x   - Freesia hybride
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Freesia hybride
    Nom latin : Freesia x hybrida  synonyme Freesia x kewensis , photo Freesia 'Golden Melody'
    famille : Iridaceae.
    catégorie : vivace herbacée géophyte à corme conique (± 5cm) protégée par une tunique réticulée.
    feuillage : caduc, vert moyen. En partie inférieure, éventail de quelques feuilles étroites, linéaires engainantes en forme de glaive.
    port : dressé, évasé, arqué.
    floraison : au printemps (toute l'année dans son pays d'origine), délicieusement parfumée, nectarifère et pollénifère, visitées par nombreuses espèces d'abeilles dont certaines assurent la pollinisation*. Inflorescence en épis d'une vingtaine de fleurs (2.5 cm) dressées en forme de trompette, corolle pétaloïde à 3 pétales légèrement bilabées, soudées à calice coloré à 3 gammosépales pétaloïdes (périanthe trimère) pourvue à la base d'une bractée verte et d'un minuscule pédoncule.
    couleur : blanc, ivoire, rouge, rose, rose-lilas, mauve violine, violet, orange, jaune. Les jaunes, blancs et crème sont réputés être plus parfumés que les autres couleurs.
    fruits: capsules ovoïdes à valves déhiscentes contenant de petites graines noirâtres.
    hauteur : 0.20-0.40 m et plus.
    plantation : dans les régions aux climats doux de la mi-juillet à octobre. Pour avoir une floraison printanière, elle s'effectue à l'automne, pour une floraison estivale au printemps de mars à mai, en prenant soin de disposer les cormes pointe en l'air, à une profondeur entre 3 et 6 cm (selon taille), à une distance de 8 à 20 cm toujours selon taille.
    Pour les potées (peu profondes) de 15 cm de Ø compter 5 à 6 cormes et celles de 25 de 6 à 8 cormes; elles peuvent être enterrées dans les massifs puis déterrées pour un repos hivernal au sec entre 10 et 15°C.
    multiplication : par division des cormes et des cormus vers la fin de l'été, début de l'automne, tous les 3 à 4 ans ou par semis sous châssis, la levée est vraiment aléatoire, pour les semis de graines fraîches, compter pour la levée entre 4 et 5 semaines en principe.
    sol : léger, humifère, frais mais drainé.
    emplacement : soleil, partiellement ensoleillé, avec du soleil juste le matin à l'abri des vents.
    zone : 9 - 11, USDA hardiness 8a-11, ne supporte pas la sécheresse, minima toléré entre -2 et - 3°C.
    entretien : durant la période de végétation prévoir un arrosage modéré que l'on arrête après la floraison, au fur et à mesure supprimer les hampes florales fanées en laissant le feuillage sécher en place; suivant climat prévoir un paillis à l'automne. N'étant pas rustique, sous climats froids déterrer les cormes à l'automne et les conserver au frais et sec. C'est une excellente fleur à bouquets.
    maladies et ravageurs : les cormes craignent un excès d'humidité, ils sont sensibles à la fusariose (pourriture sèche), le feuillage est convoité par les limaces et les escargots, peut être sujet aux acariens, pucerons et thrips.
    NB : Le freesia  est ainsi nommé en 1866 par Christian Friedrich Ecklon* qui le dédie à son découvreur Friedrich Heinrich Theodor Freese (1794-1878) un médecin-botaniste allemand spécialiste des plantes de l'Afrique du Sud qui découvre le premier du genre Freesia refracta . Après révision, ce genre comprend 16 espèces acceptées de vivaces à cormes, toutes originaires de l'Afrique australe, principalement dans la région du Cap.
    Il a sa place dans les jardins au climat doux notamment ceux en bord de mer dans les rocailles, massifs, mixed-borders ou simplement dans des vasques et des potées pour les balcons et terrasses.
    Les premières hybridations eurent lieu en 1878 à partir de Fresseia alba. Les espèces Freesia refracta , Freesia armstrongii*  et Freesia leichtlinii*  furent à la base de la création de plus de 300 variétés et cultivars simples, semi-doubles ou doubles à tiges simples ou ramifiées.
    Propriétés et utilisations :
    Toutes ses parties seraient toxiques. Le parfum suave et sucré de plusieurs espèces de freesia  qui se rappoche de celui du jasmin entre dans la composition de plusieurs parfums, en note de tête dans Miracle de Lancôme, Eternity de Calvin Klein, Tocade de Rochas, Pour Elle de Ted Lapidus, 1881 de Cerruti, en note de cœur dans Aqua di Gio et Si de Giorgio Aramani, Elle d'Yves Saint Laurent, Deep Red d'Hugo Boss, Eau de Parfum II de Gucci et dans la composition de produits cosmétologiques.
    Parmis les nombreux hybrides, citons :
    Freesia  'Aladdin' aux fleurs simples d'un jaune vif, largement cultivé pour les fleuristes.
    Freesia  'Ambiance', à fleurs simples blanches.
    Freesia  'Ambiance', à fleurs simples blanches.
    Freesia  'Ballerina', à fleurs simples blanches fond de gorge couleur crème.
    Freesia  'Blue Heaven' à fleurs d'un bleu-violet à gorge jaune, moins parfumées.
    Freesia  'Blue Navy' à fleurs doubles (vingtaine de pétales sur 3 rangs) mauve à violet améthyste fond de gorge jaune orangé longues griffures violettes en coeur, moins parfumées.
    Freesia  'Bloemfontein', 30 à 50 cm de haut à fleurs doubles rose foncé vers la marge puis blanc veiné de rose, fond de gorge jaune pâle.
    Freesia  'Double White', 30 à 40 cm de haut, tiges ramifiées, fleurs doubles blanches à fond de gorge lavé de jaune, photo ci-contre.
    Freesia  'Double Yvonne ® et Double yellow , à fleurs doubles jaunes, photo 1.
    Freesia dubbel  grande série néerlandaise à fleurs doubles, commercialisée également en mélange, de 30 à 35 cm de haut, floraison parfumée de juin à septembre.
    Freesia  'Elan' à fleurs semi-doubles d'un violet clair à gorge blanche.
    Freesia enkelbloemig  grande série néerlandaise que nous retrouvons en fleurs coupées chez les fleuristes.
    Freesia  'Golden Flame', 'Golden Monarch'à fleurs d'un beau jaune vif fond de gorge un peu plus foncé.
    Freesia  'Golden Melody', 30 à 50 cm de haut à fleurs simples d'un beau jaune vif fond de gorge jaune orangé.
    Freesia  'Golden Yellow' synonyme 'Rijnveld's Golden Yellow'.
    Freesia  'Indigo Beach' ou ' Royal Blue', à fleurs simples gris de lin puis blanc veiné du même violet, fond de gorge jaune.
    Freesia  'Obéron', se distingue par des tiges ramifiées à fleurs rouges à gorge jaune.
    Freesia  'Purple Rain' 50 cm de haut à fleurs doubles violine (violet pourpre.
    Freesia  'Red Lion' à fleurs simples d'un beau rouge vif 'entre vermillon et aniline) fond de gorge jaune
    Freesia  'Rose Marie', 30 à 50 cm de haut à fleurs simples rose foncé en marge s'éclaircissant progressivement vers le blanc veiné de rose plus foncé, fond de gorge jaune moins parfumées que les jaunes, les boutons floraux sont plus foncés.
    Freesia  'Rosalinde' à fleurs semi-doubles de couleur rose à gorge jaune.
    Freesia  'Volcano' à fleurs doubles rouges moins parfumées que les jaunes.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Freesia laxa  (Thunb.) Goldblatt & J.C. Manning Show All, Freesia lâche, Laperousia ensanglanté, consulter sa fiche.

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Les espèces ayant servies aux premières hybridations :
    Freesia alba  (Jacq.) Eckl. ex Klatt, synonymes de Freesia hurlingii  L.Bolus, Gladiolus refractus  Jacq., originaire des vallées sèches du Cap occidental région aux hivers pluvieux, au sol à tendance sablonneuse ou caillouteuse, de 15 à 30 cm de haut, fleurs très parfumées jaune vif à gorge jaune orangé. Introduit en Europe courant 1875.
    Freesia armstrongii  W.Watson synonyme de Freesia corymbosa  (Burm.f.) N.E.Br., 15 à 40 cm de haut, à fleurs d'un jaune rosé fond de gorge jaune-orangé, les pétales ont un liseré d'un rose lilas.
    Freesia leichtlinii , synonyme Freesia middlemostii  F.Barker, originaire de la province du Cap, port plus trapu, feuillage plus courte et large, floraison d'un jaune ivoire rosé, sur le revers bande médiane d'un rose mauve.
    Freesia leichtlinii subsp. alba forme à fleurs à blanches parfois ayant une macule jaune à l'intérieur.
    Freesia refracta  (Jacq.) Eckl. ex Klatt, synonymes de Freesia hurlingii  L.Bolus et Gladiolus refractus  Jacq., originaire des vallées sèches du Cap occidental aux hivers pluvieux au sol à tendance sablonneuse ou caillouteuse, de 15 à 30 cm de haut, fleurs très parfumes jaune vif à gorge jaune orangé. Introduit en Europe en 1875.

    Annotations :
    *Pollinisation, nos abeilles domestiques n'assurent pas la pollinisation, elles viennent juste récolter le nectar en partie basse devant sans toucher aux étamines, cela a été démontré en 1966 par les chercheurs anglais J.B. Free et P.A Racey, dans une publication parue dans 'The journal of apiculture' sous le titre 'The pollinisation of Freesia refracta in glasshouses', des recherches effectuées au Département de Recherches apicoles de la Station expérimentale de Rothamsted à Harpenden dans le comté du Hertfordshire - Angleterre, station fondée en 1843.
    *Eckl, abréviation botanique pour l'apothicaire-botaniste danois Christian Friedrich Ecklon (1795-1868) qui séjourna entre 1823 et 1828 en Afrique du sud dans la région du Cap, explorant et collectant des spécimens en partenariat avec Karl Philipp Ludwig Zeyher, grande collection qui a son retour en Europe constituera un herbier dont Otto Wilhelm Sonder en fera par la suite l'acquisition pour entreprendre avec William Henry Harvey la célèbre Flora capensis entre 1860 et 1865. On lui doit les 3 fascicules de l'Enumeratio Plantarum Africae Australis (ed. 1835-1837), un genre d'algue lui a été dédié Ecklonia  ainsi que de nombreuses espèces.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Freesia hybride

un compteur pour votre site