Sarracenia flava  - Sarracénie jaune
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Démons & Merveilles
    Nom commun : Sarracénie (sarracène) à fleurs jaunes, nommée par les anglophones 'Yellow Pitcher Plant' ou 'Huntsman's Horn'.
    Nom latin : Sarracenia flava  L.
    famille : Sarraceniaceae.
    catégorie : plante carnivore - vivace.
    port : rosette sur rhizome traçant.
    feuillage : persistant, réduit à l'état d'écailles en hiver.
    floraison : fin printemps, voir détail fleur.
    couleur : jaune (et vert).
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0,30 m.
    hampe florale : 0,45 à 1 m.
    plantation : printemps.
    multiplication : au printemps par division des rhizomes par sections, ou par semis (entre 16 et 21°C ), elle ne fleurira qu'au bout de 4 ou 5 ans.
    sol : pauvre et acide : tourbe et sphaigne + sable.
    emplacement : plein soleil. Le soleil est indispensable à la formation des ascidies (pièges, en forme d'urne). A l'extérieur toute l'année si possible mais attention au soleil d'été qui peut brûler.
    zone : 7 - 11 (supporte de petites gelées jusquà -5°C).
    entretien : Le substrat doit être toujours bien humide, imbibé comme une éponge. L'hiver, maintenir juste humide.
    origine : tourbières, prairies et marécages de l'Alabama, Géorgie, Floride, les 2 Caroline, la Virginie et le New-Jersey, elle figure sur la liste des espèces menacées.
    Utiliser de l'eau de pluie, ou sinon, une eau très faiblement minéralisée du commerce, de pH < 7. Pas d'eau calcaire.
    Pas besoin d'engrais : la plante se fournit en azote grâce aux insectes qu'elle piège.
    NB : son nom Sarracenia  lui a été donné par Tournefort lorsqu'il reçoit Sarracenia purpurea en l'honneur du chirurgien, naturaliste et botaniste Michel Sarrazin (1659 - 1734) qui fut chirurgien-major des troupes royales au Québec vers 1685, correspondant de l’Académie Royale des Sciences de Paris pour découvrir, collecter des espèces de la flore, faune et minéraux locaux, on lui doit la découverte en 1732 de la sarracénie pourpre et son nom spécifique flava  signifie jaune. Durant ses études il fréquente le Jardin royal des Plantes, le futur Muséum d'Histoire Naturelle, où il s'initie à la botanique sous la direction de Joseph Pitton de Tournefort, qui publie en 1700 son célèbre ouvrage 'Institutiones rei herbariae;' qui contient des informations fournies par Sarrazin, durant 20 ans il fait parvenir au Jardin royal des Plantes des espèces vivantes, des graines et des spécimens annotés d'herbier américain, spécimens qui font toujours partie de l'herbier du Muséum d'Histoire Naturelle dont la base a été constitué par le botaniste Sébastien Vaillant (1669-1722), des espèces qui figurent dans le catalogue des plantes du Canada d'Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836).
    Ce genre comprend 8 espèces de vivaces et 18 sous espèces, toutes originaires des tourbières, prairies et marécages des États-Unis et du Canada, cercle artctique inclus.
    C’est vraiment par hasard qu'en 2014, au Jardin botanique de Nantes, son jardinier Christian Besson découvre que la sarracénie, attire avec des phéromones contenues dans son nectar et dévore avec ses sucs digestifs les frelons d'Asie Vespa velutina, véritables insectes tueurs d'abeilles. Chaque plante est constituée de 10 à 15 urnes et elle peut consommer jusqu’à 50 frelons par jour, des chercheurs essaient de trouver la molécule sécrétée par la sarracénie pour la reproduire chimiquement et l'utiliser dans un piège.

    Consulter la liste des autres plantes carnivores présents dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site