Aster x frikartii - Aster 'Monch'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Aster 'Monch', Aster de Frikart 'Monch', nommée par les anglophones 'Frikart's aster'.
    Nom latin : Aster x frikartii  'Mönch'
    famille : Asteraceae.
    catégorie : vivace.
    port : touffe compacte, érigé.
    feuillage : persistant, rugueux, coriace, vert foncé. Feuilles alternes, oblongues.
    floraison : longue du milieu de l'été à l'automne (courant juillet à octobre et plus selon climat) nectarifère visitée par les papillons et les abeilles. Grands capitules (plus de 6cm) d'une trentaine de fines ligules entourant un large bouquet de fleurons bisexués tubulaires.
    couleur : bleu lavande, disque central jaune d'or, donné pour bleu-violet foncé au catalogue de la pépinière Frikart.
    croissance : lente la première année.
    hauteur : 0.60 - 0.90 m voir 1m, Ø de ± 0.50m. Taille définitive entre 2 et 5 ans.
    plantation : à l'automne ou au printemps.
    multiplication : par division des souches au printemps ou à l'automne, tous les 3ans.
    sol : bonne terre de jardin, drainée.
    emplacement : soleil.
    zone : 6 - 9, une fois installée excellente tolérance à la sécheresse.
    origine : Aster amellus  et l'himalayen Aster thomsonii  tous les deux ayant une bonne résistance à à la rouille et à la sécheresse. Une sélection du célèbre pépinière suisse allemand Carl Ludwig Frikart*.
    entretien : éventuellement un léger tuteurage par cerclage de la touffe, supprimer les fleurs fanées pour prolonger la floraison.
    maladies et parasites : non sujet à la verticiliose*, au mildiou, de plus elle est quasi-insensibilité à l'oïdium, le gros problème de certaines autres espèces. En sol trop humide et mal drainé peut être victime de pourriture du collet.
    NB : Son nom Aster  vient du grec 'astêr' qui signifie étoile et 'Mönch' qui signifie alpage est le nom d'un sommet (4107m) des Alpes bernoises. Ce genre comprend selon les flores* 185 à 152 espèces d'annuelles, de vivaces herbacées, de sous-arbrisseaux ou arbustes persistants, originaires des zones tempérées de l'Amérique du Nord, de l'Asie (123 dont 82 endémiques à la Chine, 18 espèces à Taïwan, 34 au Japon dont 32 endémiques) et de l'Europe dont 12 en Suisse, 14 en Italie, 9 en France, 9 en Espagne et 5 au Portugal.
    L'aster 'Monch' est l'une des plus belles asters, remarquable par sa très longue durée de floraison à planter dans les plates-bandes, massifs, mixed-borders ou simplement dans de grandes potées. Très bonnes fleurs à couper.
    Parmi les hybrides et cultivars, citons :
    Aster x frikartii  'Eiger'* une obtention de 1918, fleurs bleu-violet, absente du catalogue C. Frikart Söhne, elle semble ne plus être commercialisée et absente des jardins botaniques d'Europe.
    Aster x frikartii  'Jung Frau'* (s'écrit aussi Jungfrau *) une obtention de 1918, 70 cm de haut, floraison violet foncé de juillet à octobre.
    Aster x frikartii 'Wunder von Stafa' (Miracle de Stäfa) en 1924 issu de croisement avec celles de 1918, 80 cm de haut feuillage large vert franc puis vert foncé, fleurs (5cm) d'un bleu-mauve, large disque central jaune vif sur le pourtour vers le centre d'un jaune-vert étamines saillantes aux anthères jaune d'or, bouton floraux améthyste, longue floraison de juillet à octobre.
    Aster x frikartii  'Flora's Delight', 1964 du pépiniériste anglais Alan Bloom, Bressingham Garden (Norfolk), qu'il a dédié à son épouse Flora, environ 60 cm de haut, de de juillet à octobre fleurs d'un rose lilas mauve.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopèdie :
    Aster alpinus  L., Aster des Alpes, consulter sa fiche.
    Aster amelloides  Besser, synonyme Aster capensis  Less, Félicia, pâquerette bleue, Marguerite du Cap, consulter sa fiche.
    Aster divaricatus  (Nutt.) Torr. & Gray, Aster divariquéou à rameaux étalés, consulter sa fiche.
    Aster x dumosus  Aster buissonnant, consulter sa fiche.
    Aster ericoide pringlei "Monte Cassino" Britton & Brown., Aster à bouquet , consulter sa fiche.
    Aster laevis  L., Aster lisse, consulter sa fiche.
    Aster novae-angliae  , synonyme Symphyotrichum novae-angliae  (L.) G.L.Nesom, Aster d'automne, consulter sa fiche.
    Aster novi-belgii , Aster de la Nouvelle Belgique, consulter sa fiche.
    Aster pyrenaceus  'Lutetia', consulter sa fiche.
    Aster tongolensis , consulter sa fiche (et d'autres espèces).

    à découvrir :
    Boltonia asteroides  (L.) L'Hér., Boltone à feuilles d'Aster, consulter sa fiche.
    Kalimeris incisa  'Alba', Kalimeris incisé ' Blanc', consulter sa Kalimeris incisa.

    Annotations :
    *Carl Ludwig Frikart (1879 - 1964), qui a mis à l'honneur dans les années 20, les asters estivales. En 1930, il aurait réalisé un jardin alpin à Stäfa, région au climat septentrional dans le canton de Zurich, sa pépinière existe toujours sous le nom C. Frikart Söhne. Créateur d'autres espèces comme Berberis x frikartii  et Berchemia x frikartii.
    La petite histoire raconte qu'à Edge hall - Cheshire, le pasteur britannique Charles Wolley-Dod (1826- 1904) un passsionné d'horticulture qui lors de l'introduction de l'espèce thomsonii , en Angleterre, aurait eu l'idée d'effectuer le même croisement entre ces deux espèces, qu'il l'aurait adressé pour une exposition à la RHS et là mystère et boule de gomme, black out total. On trouve trace de ses écrits dans 'The gardeners' Chronicle'. Initialement il se nommait Charles Wolley, c'est en 1868 qu'il pris le nom de son épouse, à ne pas confondre avec son fils Anthony Hurt (1861-1948) militaire et botaniste, spécialiste des roses britanniques qui assiste Ellen Willmott pour son ouvrage 'The genus rosa' (1910-14), plusieurs roses portent son nom Rosa cantiana  Wolley-Dod, il est l'auteur de 'The List of British Roses by Wolley-Dod paru dans 'The journal of Botany' (1911) suivi en 1920 de 'A Revised Arrangement of British Roses'. Bien souvent les gens associent les roses au révérend.
    * verticiliose : flétrissement du feuillage, jaunissement, nécroses brunes et dépérissement de la plante. Maladie cryptogamique racinaire due à un champignon le verticillium  qui apparaît au printemps ou en été, elle peut contaminer la terre avec ses spores durant plusieurs années et se transmettre à d'autres vivaces comme les dahlia, muflier des jardins transmissible à certaines espèces d'arbres (érable, arbre de judée) et arbustes (berberis, solanum). En présence de cette maladie, après l'arrachage, il est déconseillé d'y replanter la même espèce ou d'autres espèces sensibles.
    * selon les flores acr il y a un différent sur les genres à inclure ou exclure, entres les flores asiatiques révisées en 1995 et celle de l'Amérique du Nord de 2006. Dans la flore de Chine dans les Aster section Aster, il ne resterait plus que 60 espèces d'Europe et Asie dont 40 endémique à la Chine.
    *Eiger nom d'un sommet de 3970m dans les Alpes bernoises, célèbre dans le monde des alpinistes pour sa face nord et son glacier.
    *Jungfrau c'est aussi nom d'un sommet de 4158m dans la même région.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site