Dipsacus fullonum  - Cardère sauvage
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cardère sauvage, Cardère à foulon, Chardon à foulon, Cabaret des Oiseaux, baignoire de Vénus, peigne à loups, nommé par les anglophones 'Fuller's teasel'.
    Nom latin : Dipsacus fullonum  L.* (Syn. D. sylvestris)
    famille : Dipsacaceae.
    catégorie : herbacée bisannuelle
    port : rosette basale année 1, tige florifère dressée année 2.
    feuillage : les feuilles oblongues de la rosette basale sont persistantes, elles disparaissent avant la floraison. Celles qui se développent la seconde année le long de la tige florale sont rugueuses, oblongues à lancéolées, leur nervure médiane est épineuse. Soudées par paires opposées autour de la tige épineuse elle aussi, elles forment de petites coupes qui retiennent l'eau d'où le nom commun de "Cabaret des Oiseaux".
    floraison : le deuxième été : haute tige anguleuse portant des capitules ovoïdes, entourés comme ceux d'un chardon d'une collerette de longues bractées.
    couleur : petites fleurs tubulaires rose mauve régulièrement disposées entre les bractéoles piquantes des capitules.
    croissance : rapide
    hauteur : 1 à 2m. en fleurs.
    multiplication : semis.
    sol : riche, profond, frais à humide, souvent argileux. Indigène le long des routes, rivières, fossés, au milieu des friches et terrains vagues.
    emplacement : soleil.
    zone : 7 - 9.
    origine : Europe, Afrique du Nord. Naturalisé en Amérique du Nord.
    NB : son nom Dipsacus vient du grec 'dipsaô' qui signifie ayant soif ainsi nommée parce que la pluie se loge et se ramasse dans la cavité des feuilles caulinaires qui embrassent la tige et so nom spécifique fullonum  désigne le foulon est un bâtiment bien souvnt un moulin à eau où l'on battait, foulait les draps et les laines avec de l'argile smectique ou terre à foulon qui a la propriété d'absorber les matières grasses et qu'on emploie au dégraissage ou foulonnage des laines.
    La cardère cultivée (Dipsacus sativus) quasi disparue aujourd'hui, était intensément cultivée au XIXème siècle.
    Ses capitules secs étaient enfilés sur des sortes de peignes et utilisés pour carder les draps de laine et feutres servant à confectionner manteaux de luxe et uniformes.
    Sa disparition est liée à celle des "machines à lainer" sur lesquelles étaient délicatement brossés tapis de billard ou couvertures de mohair.
    Les fleurs de la cardère sauvage (Dipsacus fullonum) attirent de nombreux insectes, sa tige creuse abrite la chenille du Sphinx.
    En fin de saison ses graines sont recherchées par les oiseaux et les têtes sèches utilisées dans les bouquets.
    Toute la plante contient des substances dépuratives et stomachiques. La longue racine en pivot est un tonique du foie.
    Autres espèces :
    Dipsacus ferox  , ardère féroce. Capitules ronds très épineux garnis d'un toupet piquant. H. 0.50 à 0.70 m. Corse, Sardaigne.
    Dipsacus laciniatus  L. , Cardère à feuilles laciniées. Espèce protégée.
    Dipsacus pilosus , Cardère velue. Feuilles ovales à elliptiques, petits capitules épineux arrondis, fleurs blanches. H. 0.80 à 1.50 m.
    Dipsacus sativus  L. , Cardère, Chardon à foulon. Espèce autrefois cultivée : fleurs lilas pâle, bractéoles terminées par de solides crochets recourbés vers le bas. Terrain drainé.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site