Campanula pyramidalis  - Campanule pyramidale
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Campanule pyramidale, nommée par les anglophones 'Chimney Bellflower', 'Pyramidal bellflower', 'Steeple bellflower'.
    Nom latin : Campanula pyramidalis  L.*
    famille : Campanulaceae.
    catégorie : bisannuelle (voir NB ci-dessous).
    port : touffe érigée, rosette basale de feuilles ovales à lancéolées
    feuillage : caduc, feuilles cordiformes vert vif, brillantes.
    floraison : odorante de la fin du printemps et début d'été (fin juin/juillet à septembre selon climat). Larges épis de fleurs en étoile.
    couleur : bleu à bleu mauve, et blanc.
    croissance : très rapide.
    hauteur : 1.2 à 1.5 m et plus suivant le cv.
    plantation : au début d'automne ou début du printemps compter 6 plants au m².
    multiplication : par semis à chaud au printemps repiquer et mettre en place à l'automne ou par division. Avant le semis conserver les graines au frais, pour la levée compter entre 14 et 28 jours.
    sol : humifère, plutôt frais, de préférence neutre à alcalin, supporte le calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre. Elle n'aime pas vraiment le plein soleil.
    zone : 4 - 9, supporte les embruns.
    origine : Europe Méridionale. Elle fut introduite dans les jardins anglais vers 1594 en provenance de Slovénie.
    entretien : supprimer les fleurs fanées pour éviter la montée en graine, après la floraison il est conseillé de rabattre les tiges vous aurez ainsi une deuxième floraison.
    NB : son nom Campanula  signifie clochette et son nom spécifique pyramidalis  fait référence à épis floral pyramidale.
    Ce genre comprend environ 250 espèces d'annuelles, bisannuelles et vivaces originaires des zones tempérées du globe.
    La floraison diminue dès la deuxième année de plantation, ce pourquoi Campanula pyramidalis est le plus souvent cultivée en bisannuelle. Elle fournit de bonnes fleurs à couper, de longue durée en vase.
    Idéale en arrière-plan dans les massifs fleuris et les mixed-border.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Campanula carpatica  Jacq., Campanule des Carpathes, consulter sa fiche.
    Campanula glomerata  L., Campanule à bouquets, consulter sa fiche.
    Campanula grandiflora  Jacq., Campanule à grande fleurs, consulter sa fiche.
    Campanula medium  L., Carillon, Campanule des Jardins, consulter sa fiche.
    Campanula muralis  Portenschl. ex A.DC. , synonyme Campanula portenschlagiana  Roem. & Schult., consulter sa fiche.
    Campanula persicifolia  L., Campanule à feuilles de pêcher, Campanule de Perse, consulter sa fiche.
    Campanula rapunculus  L., Campanule raiponce, consulter sa fiche.
    Campanula takesimana  Nakai, consulter sa fiche.
    Flore en ligne © François Marie
    Campanula thyrsoidea  Lapeyr., synonymes Campanula thyrsoides  L.,Campanule en thyrse, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * L. : abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivie d'un parution 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - Francesca BINET-GIANNONI & nmauric©2002 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site