Cymbopogon citratus  - Citronnelle, Verveine des Indes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Citronnelle des Indes, Verveine des Indes, en chinois Níngméng cào (citron herbe) nommé par les anglophones 'Lemon Grass, Oil grass'.
    Nom latin : Cymbopogon citratus  (DC.*) Stapf.*, synonymes Cymbopogon nardus  L.*, Andropogon fragans  Cordem.
    famille : Gramineae (Poaceae).
    catégorie : vivace herbacée, persistante à rhizomes pourvus de fines radicelles.
    port : touffe dense, évasée.
    feuillage : persistant aromatique, gris vert, à odeur de citron. Longues feuilles engainantes, étroites, linéaires, rubanées à nervure centrale fortement marquée à bord effilé très coupant.
    floraison : je ne connais pas la période de floraison. Inflorescence en panicule, épillets sessiles ( 3 à 7mm) bisexués, pourvus de barbes (5-6 cm).
    couleur : jaune très pâle.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,40 à 1 m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par division des touffes ou par semis de janvier à mars sous serre chaude à une température de 20-25° à peine recouvert de terreau. Patience! compter pour la germination entre 20- 40 jours. Veiller à conserver le substrat humide.
    sol : tous bien drainé, même sablonneux, de préférence légèrement enrichi.
    emplacement : plein soleil.
    zone : 10-12. Dans le midi peut se cultiver en pleine terre, par précaution rentrer en serre froide pour l'hiver 7°C.
    origine : Asie du sud-est peut être l'Inde, cultivé en Afrique, Amérique du Sud, Amérique Centrale et Madagascar.
    entretien : sans, mais on peut la rabattre au ras du sol. Peut se cultiver en pot, en effectuant des apports d'engrais naturels, arroser copieusement sans laisser stagner de l'eau dans le dessous de pot.
    NB : son nom Cymbopogon , vient du grec 'kumbé' signifiant nacelle et 'pogon' barbe. On raconte qu'elle figurait dans la composition de l'huile sainte : huile d'olive, cannelle, myrrhe et citronnelle, citée dans l'Exode - Cantiques des cantiques.
    Ce genre comprend cinquante six espèces de graminées cespiteuses, ou rhizomateuses, originaires d'Afrique, Asie du sud et du sud-est, en zones tropicales et subtropicales et de l'Australie.
    Propriétés et utilisations :
    La base charnue d'un blanc jaunâtre est utilisée fraîche dans la cuisine du sud-est asiatique (Cambodge, Indonésie, Thaïlande, Malaisie, et Vietnam) comme condiment pour parfumer, carries, légumes, viandes, poissons, crustacées, sauces , soupes, etc... Les feuilles fraîches ou sèches peuvent être utilisées en infusion digestive et rafraîchissante, elle sont riches en vitamine C.
    Depuis des temps anciens, elle est réputée dans les médecines traditionnelles asiatiques et de l'Inde pour ses propriétés antivirales et antibactériennes ayant une action sur E. coli  et Staphylococcus aureus  et de nombreuses autres bactéries, elle est également stomachique, diurétique, prescrite pour prévenir l'anémie, pour réguler la transpiration excessive des pieds ou les pieds d'athlète, coupures entre les orteils, pour hydrater la peau, améliorer le teint, réguler la sécrétion sébacée, traiter les cheveux gras et favoriser la circulation sanguine.
    Au potager, a planter prés des plants de tomates, melons, poivrons etc,.. il est réputé éloigner les mouches mineuses (Liriomyza spp.) ou à proximité de la maison, son odeur éloigne les moustiques.
    On en extrait une huile essentielle dont les principaux principaux constituants sont: citral, géranial, néral , nérol, limonène, linalol, ß-caryphylléne, myrcène) connue sous le nom de West Indian oil, aux propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques, expectorantes et hypotensives (diminue la pression artérielle), que l'on retrouve dans beaucoup de produits anti moustiques en diffusion ou application sur la peau. Attention, pure elle peut être dermocaustique et surtout ne pas mettre au contact des yeux.
    Consulter la liste des autres citronelles présentes dans l'Encyclopédie.
    Quelques autres espèces :
    Cymbopogon ambiguus  Steud, originaire du sud de l'Australie, région Alice Springs dans le bush. Utilisée dans la pharmacopée aborigène pour ses propriétés analgésiques des études cliniques sont en cours.
    Cymbopogon afronardus  Stapf., syn. Cymbopogon nardus  Rendle.: Originaire d'Afrique tropicale méridionale et nord-est, de l'Ouganda, de la Tanzanie et du Kenya en altitude entre 2000 - 3000 m. Consommé par les éléphants et les buffles. Pour ceux qui ont vécu en Afrique, le fourrage vendu sous le nom d'herbe à éléphant est du Pennisetum purpureum Schumach.
    Cymbopogon bombycinus  (R.Br.) Domin , originaire de l'ouest de l'Australie (Nouvelle Angleterre - région de Kimberley).
    Cymbopogon caesius  (Hook. & Arn.) Stapf, originaire d'Afrique australe ( présente à l'ouest du Zimbabwe.
    Cymbopogon coloratus  Stapf.
    Cymbopogon confertiflorus  Stapf.
    Cymbopogon cymbarius  Rendle.
    Cymbopogon distans  Duthie.
    Cymbopogon disterlenii  Stapf ex Philipps, originaire d'Afrique australe, présente en Namibie.
    Cymbopogon exaltatus  A.Camus.
    Cymbopogon excavatus  (Hochst.) Stapf ex Burtt Davy, originaire d'Afrique australe, présente en Namibie, au Swaziland.
    Cymbopogon flexuosus  Stapf. ou Verveines des Indes Orientales, originaire de l'Inde méridionale (Sri Lanka), Birmanie, Thaïlande, Nouvelle-Guinée. On en extrait une huile essentielle odeur de géranium, connue sous le nom de Lemon-grass Oil ( principaux constituants : citronellal , citronellol, géraniol, aldéhydes géranial, néral), utilisée en parfumerie. Elle serait celle qui se conserve le plus longtemps.
    Cymbopogon giganteus  Chiov., nommé Ahibero, originaire d'Afrique en zones de savane (présente au Soudan , Ghana, Kenya). 1.5-2.5 m de haut, feuille à l'odeur poivré. La pharmacopée traditionnelle l'utilise pour soigner la fièvre jaune (virus transmis par des moustiques du genre Aèdes).
    Cymbopogon goeringii  Honda.
    Cymbopogon hirtus  Nees ex Baker.
    Cymbopogon martinii  (Roxb.) J.F. Watson nommée Palmarosa. On extrait une huile essentielle (principaux constituants : géraniol, acétate géranylique) autrefois très utilisée en parfumerie (odeur de géranium, de rose avec une note citronnée) à la place de l'huile essentielle de rose plus onéreuse (aujourd'hui, hélas remplacé par des produits de synthèses); elle est utilisée en aromathérapie pour ses propriétés toniques, calmantes et antifongique ( mycose - dermatose).
    Cymbopogon nervatus  Chiov.
    Cymbopogon obtectus  S.T.Blake.
    Cymbopogon olivieri  (Boiss.) Bor.
    Cymbopogon parkeri  Stapf.
    Cymbopogon plurinodis  Stapf) Stapf ex Burtt Davy, originaire d'Afrique australe, présente en Namibie.
    Cymbopogon polyneuros  Stapf.
    Cymbopogon pospischilii  (K.Schum.) C.E.Hubbard.
    Cymbopogon procerus  Domin
    Cymbopogon proximus  (Hochst. ex A. Rich) Stapf, originaire d'Afrique , se rencontre à l'est du Soudan et en République centrafricaine. Utilisée dans la pharmacopée traditionnelle comme sédatif et spasmolytique.
    Cymbopogon queenslandicus  S.T.Blake , originaire d'Australie (Queensland).
    Cymbopogon refractus  (R.Br.) A.Camus, originaire d'Australie (Queensland) 60cm environ, feuille aromatique épicée bleu-vert, au bout de longues tiges (1,5 m) inflorescence en racèmes pourvues de 2 à 6 épillets barbus.
    Cymbopogon rufus  Rendle., synonyme Andropogon rufus  Kunth
    Cymbopogon schoenanthus  (L.) Spreng. synonyme Cymbopogon laniger  Desf. ou Schoenanthe, originaire d'Asie, d'Afrique de l'ouest en zone sèche (Algérie, Egypte, Lybie, Maroc, Tunisie, Sahel - Niger, Burkina Faso.). Connu sous le nom de Paille de la Mecque, fréquemment utilisée dans la pharmacopée traditionnelle en usage externe pour traiter les piqûres d'insectes venimeux ( araignées, scorpions) et en infusion (inflorescence) pour traiter les maux de ventre, rhumatismes, l'anorexie et pour ses propriétés fébrifuge et diurétique.
    Cymbopogon tortilis  (Presl) Hitchcock.
    Cymbopogon validus  (Stapf) ex Burtt Davy., originaire d'Afrique australe présente au Swaziland.
    Cymbopogon winterianus  Jowitt, Citronnelle de Java, on en extrait une huile essentielle Citronella oil ( principaux constituants : citronellal , citronellol, géraniol, acétate géranylique), qui est utilisée en parfumerie et aromathérapie pour ses propriétés antiseptique, anti-inflammatoire. Attention pure elle est dermocaustique et surtout ne pas mettre au contact direct avec les yeux.
    Cymbopogon xichangensis  R.Zhang & B.S.Sun, originaire de Chine au Séchouan.

    Annotations :
    *DC., abréviation botanique pour Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), botaniste et docteur en médecin suisse, qui occupe en 1880 la chaire de botanique à la Faculté de Médecine de Montpellier, on lui doit une nouvelle classification des espèces expliquées dans 'La théorie élémentaire de la botanique (1813), ainsi que les 7 volumes du 'Prodomus systematis naturalis regni vegetablilis' (1824-1841) où sont décrites 60 000 espèces doublant ainsi les familles. Des ouvrages achevés par son frère et son petit-fils avec 80 000 plantes décrites. Auteur de 'Plantarum Succulentarum' (1799) ou l'histoire des plantes grasses et 'la Théorie élémentaire de la botanique' (1813). Il s'intéresse aux propriétés médicinales des plantes.
    * L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica' et le récit de son Voyage en Laponie édité en 1738 (la traduction en français a été rééditée en 2002, éditions de la Différence). En 1738, il exerce la médecine durant trois ans, puis il l'enseigne durant une année à l'Université d'Uppsala, et par la suite jusqu'en 1772, il y enseigne la botanique. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    *Stapf, abréviation botanique pour le botaniste autrichien Otto Stapf (1857 - 1933), qui effectue un séjour en Iran avant de devenir en 1891, nommé en 1909 conservateur de Kew Garden, on lui doit l'index de la flore de Londres et un ouvrage en allemand sur le genre Ephedra.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle,la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressement interdites.
Jardin! L'Encyclopédie

Tisane de citronnelle

un compteur pour votre site