Paullinia cupana  - Guarana
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Guarana (Guaraná), en espagnol et portugais Guaranánommé par les anglophones 'Guarana vine, Brazilian cocoa'.
    Nom latin : Paullinia cupana  Kunth., synonyme Paullinia sorbilis  (Mart.) Ducke
    famille : Sapindaceae.
    catégorie : arbuste sarmenteux, liane ligneuse.
    port : grimpant, en culture buisson compact au port arrondi.
    feuillage : feuillage persistant, vert foncé brillant, nervures fortement marquées, marge dentée, feuilles alternes munies de vrilles axilliaires, feuilles composées à cinq folioles.
    floraison : fin de printemps. Racèmes axillaires de fleurs mâles et femelles, zygomorphes et pentamères c'est à dire avec 5 pétales, 5 sépales et 8 étamines.
    couleur : jaune pâle verdâtre.
    fruits : capsules coriaces jaune, orange à rouge corail brillant, loculées à 3 cloisons contenant de 1 à 3 graines ovales noires brillantes dans une arille blanche. L'exportation des graines fraîches est strictement interdite au Brésil.
    croissance : rapide.
    hauteur : 10 - 12 m dans son milieu naturel, en culture arbuste d'environ 2 m Ø de ± 3 à 4m.
    plantation : par semis ou bouture en automne.
    multiplication : par semis, bouture de pousses aoûtées à l'étouffée.
    sol : plutôt humifère.
    emplacement : mi-ombre.
    zone : 12.
    origine : dans les forêts pluviales du Brésil,dans le bassin d’Amazonie, présent auParaguay, Pérou, Brésil, Colombie, Costa Rica et Venezuela. Largement cultivé depuis les années 70 dans l'état de l’Amazonie dans la région de Maués, puis par la suite au Mato Grosso et à Bahia.
    entretien : taille de mise en forme selon culture.
    NB : le genre Paullinia  est dédié soit à son découvreur théorique le théologien-médecin allemand Christian-François Paullini (1643-1712), auteur de nombreux ouvrages mais considéré par ses contemporains comme un étant un 'mystificateur inconscient, mystifié lui-même par une inlassable crédulité' à propos de ses travaux sur les crapauds, consulter le Bulletin de la Société d'histoire de pharmacie, soit à Simon Paulli (1603-1680) et son nom spécifique cupana  (cupanus) vient du latin 'cupa' qui désigne un tonneau, faisant allusion au faite que la plante était utilisée pour obtenir une boisson.
    Son nom en espagnol et portugais 'el Guaranà' à pour origine la tribu des indiens Guaranis, qui l’utilisent traditionnellement pour la préparation de boissons fortifiantes, c'est également un mot de la langue des Tipus.
    En 1821, Carl Kunth enregistre et décrit le spécimen collecté par Alexander von Humboldt et Aimé Bonpland qui l'auraient découvert et consommé lors de leur expédition sur les bords du Rio-Negro, de l'Orénoque et de la rivière des Amazones de 1799 à 1804, relaté par Humboldt en 1825 dans 'Voyage aux régions équinoxiales du nouveau continent', au cours de laquelle en tout ils collectent et recensent 20 000 spécimens ramenérent de ce voyage et 2 collections qu'ils adressérent l'une en France et Espagne et l'autre en Angleterre et aux Etats-Unis.
    A partir des années 30 est confectionné et commercialisé un succédané de café très populaire appelé guaranà,
    Ce genre comprend 122 espèces d'arbustes grimpants volubiles, originaires de la zone néotropicale Amérique centrale, Amérique du Sud, Antilles, îles Galápagos et le sud du Mexique et sud des États-Unis et juste 2 espèces en Afrique tropicales et en Asie, certains auteurs pensent qu'elles ont été introduites.
    Propriétés et utilisations :
    Une plante chamanique dont les graines depuis des siècles étaient initialement consommées par les chamans des Satéré-Mawé et des Indiens Tupi*, des tribus d’Indiens d’Amazonie, afin d'acquérir des connaissances divines et secrètes. La poudre au goût amer est diluée dans de l'eau pour obtenir une boisson sacrée aux propriétés stimulantes, appelé 'Fonte da Juventude' élixir de jouvence.
    propriétés antioxydantes, anti-microbiennes, prescrites pour traiter les migraines, la fatigue, les indigestions et les disenteries Ces graines contiennent une forte concentration de caféine qui rend le Guarana la plante connue contenant le plus haut niveau de caféine entre 3 et 4 % et d’autres alcaloïdes comme 0,005 % de théobromine (xanthines ), environ 0,4 % de théophylline, des vitamines, des saponines et des tanins.
    Le Guarana son forme de poudre ou teinture mère est populaire en phytothérapie, réputé pour son effet stimulant, dû à la caféine et dans une moindre mesure à d’autres substances comme la théobromine agissant sur les facultés intellectuelles, améliorant la concentration et la mémoire. C’est également un stimulant psychotropes, qu'il est également bénéfique lors des régimes amaigrissants éliminant les toxines .
    Il entre également dans la composition de savon et même d'encens.
    Son utilisation est contre-indiqué aux enfants, aux femmes en cas de grossesse ou d'allaitement, aux épileptiques, aux insomniaques, en cas d'intolérance à la caféine chez les personnes souffrant de troubles graves cardio-vasculaires, de gastrite et de ulcère. Il est recommandé de ne pas l'associer à des tranquillisants et à d'autres stimulants tel que le café, ginseng, maté, thé, etc..

    Annotation :
    *Köhler, Eugen Köhler (1883-1914).
    *Tipu, cette tribu avait une chamanesse Omniamasabé, cette boisson leur permettait d'accéder aux secrets de sa connaissance chamanique.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site