Argania spinosa  - Arganier, Arbre de fer
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Arganier, Argan, Bois de fer, Arbre de fer ou Arbre aux chèvres, nommé par les anglophones 'Argan tree'.
    Nom latin : Argania sideroxylon  Roem. & Schult., synonymes Argania spinosa  (L.) Skeels., Sideroxylon spinosum  L.
    famille : Sapotaceae.
    catégorie : arbuste ou arbre épineux, ligneux, noueux, xérophile à racine pivotante. Écorce grisâtre très crevassée. Emet des rejets de souche.
    port : sphérique, étalé.
    feuillage : persistant, mais pouvant être 'caduc' en période de grande sècheresse, coriace, au revers plus clair. Sur des rameaux très courts pourvus d'épines, feuilles (2 à 4 cm), alternes, obovales à lancéolées.
    floraison : au printemps (vers avril-mai) pouvant être retardée par les conditions climatiques. A l'aisselle des feuilles, petites fleurs mellifères, hermaphrodites, campanulées à 5 pétales et 5 sépales. Fruits jaunes à maturité: drupes charnues de la taille d'une olive, qui contient un suc laiteux, pourvue d'un noyau brun clair, lisse et très dur, contenant 3 graines oléagineuses. Les fruits sont consommées par les caprins.
    couleur : vert jaunâtre.
    croissance : lente.
    hauteur : 5 - 10 m.
    plantation : printemps - automne.
    multiplication : par semis (très difficile et aléatoire), bouturage ou prélèvement de rejets. Prévoir des pots profonds et larges, car le système racinaire se développe énormément, presque 20 fois plus que les plantules.
    sol : calcaire ou sablonneux.
    emplacement : soleil.
    zone : 10 - 12.
    origine : endémique au Maroc (sud-ouest) dans les zones désertiques et arides (plaine du Souss entre Agadir et Essaouira), se rencontre jusqu'à une altitude de 1200m.
    entretien : sans.
    NB : Son nom est d'origine berbère 'Argân'. C'est un arbre très ancien déjà présent au crétacé supérieur, il est le seule représentant de la famille des Sapotaceae à vivre dans de telle condition climatique, mais les zones où on le rencontre sont de plus en plus réduites car durant des siècles, son bois dur et dense a été surexploité, utilisé comme bois de construction, bois de chauffage ou transformé en charbon de bois et le feuillage trop consommé par les caprins, plus un surpâturage des zones.
    Depuis 1998, l’arganeraie a été classée réserve de la biosphère par l’UNESCO. Et des essais de cultures végétatives sont menés depuis 1993 à la faculté des Sciences d'Agadir ainsi qu'à l'INRA pour sélectionner de nouvelles variétés et cultivars.
    Depuis quelques années, certains pays comme Israël et la Lybie, essayent de l'introduire dans des zones arides car il contribuerait à la protection contre la désertification (érosion hydrique et éolienne) et de plus il participerait à l'enrichissement des sols car il vit en symbiose mycorhizienne.
    Le rendement annuel d'un arbre adulte est assez faible entre 6 - 8 kg de fruits, 100 kilos de fruits donnant environ 5 kg d’amandes ( les amandes concassées sont torréfiées avant le pressage) dont on extrait environ 2l d'huile.
    Le tourteau très riche en glucides et en protéines est donné au bétail. La récolte et la production étaient traditionnellement effectuées par les femmes.
    Propriétés et utilisations :
    L’huile d’argan est une huile très fine au goût de noisette, très riche en acides gras insaturés: de l'acide oléique (régulateur des lipides et du cholestérol dans l'organisme), de l’acide linoléique (plus que l'huile d'olive), des tocophérols (antioxydants) et de la vitamine E.
    Elle est utilisée crue pour aromatiser salades, couscous, soupes, tajines, légumes grillés et fromages. Elle entre aussi dans la préparation de l’amlou (mélangée avec des amandes pilées et du miel), un délice qui aurait des vertus aphrodisiaques.
    Les femmes berbères l'utilisent aussi en application sur la peau et les cheveux pour lutter contre le dessèchement et le vieillissement (acide linoléique) mais aussi pour la confection de savons et pour l'éclairage.
    La pharmacopée traditionnelle marocaine l'utilise pour traiter l'acné, l'alopécie, l'eczéma, les boutons lors de la varicelle, les brûlures, les irritations et les gerçures, et préventivement pour les fausses-couches.
    Le feuillage est utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires, pour traiter les rhumatismes, les douleurs articulaires et les maux d'oreilles.
    Le tourteau est utilisé en cataplasme pour traiter les plaies et pour fortifier le cuir chevelu.
    Depuis quelques années, elle est utilisée en cosmétologie et en dermatologie par de nombreux laboratoires, entrant dans la confection de savons, crèmes de soins, huile essentielle, huile de massage.
    De plus des études ont confirmé ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, analgésiques, hypocholestérolémiantes (réduit l'hypertension artérielle) et elle aurait des propriétés anticancérigènes (contient du Schottenol).
    Ces études mettent en avant que les composants de l'huile d'argan pourraient avoir des effets intéressants sur le système immunitaire, les symptômes de la maladie de Parkinson, sur la réduction des risques d'infarctus du myocarde et d'asthérosclérose.
    D'autres études ont démontré qu'elle avait aussi des propriétés fongicides agissant sur la candidose (candida albicans), sur les escargots comme le planorbe (biomphalaria glabrata) et larvicides (notamment sur les larves du moustique: aedes aegypti).
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site