Torenia fournieri  - Torénie de Fournier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Diane Nadeau
    Nom commun : Torénie de Fournier, en chinois 'Lan zhu er', en allemand Fourniers Torenie, en anglais 'Wishbone flower, Bluewings, Clown Flower'.
    Sur la photo : une potée de torénies bleues, un plant d'Impatientes de Nouvelle-Guinée et un de Lysimaque doré.
    Nom latin : Torenia fournieri  Linden* ex. Fournier, pas de synonyme.
    famille : Scrophulariaceae classée dans les Linderniaceae. par the plantlist, révisée en mars 2012.
    catégorie : annuelle souvent cultivée comme plante d'intérieur.
    port : compact, évasé, étalé légèrement retombant.
    feuillage : 'caduc' vert acide (jeune feuillage) à vert sombre. Feuilles opposées, ovales-elliptiques à marge dentelée sur des tiges quadrangulaires.
    floraison : très longue de la fin du printemps jusqu'aux gelées, visitée par les colibris et les papillons. Réunies en racèmes terminaux, fleurs (2.5 à 4 cm) bisexuées, nectarifères, poilues en forme de trompettes bilabiées et lobées; la lèvre supérieure à deux lobes retroussés, la lèvre inférieure en à 3 (deux latéraux en oeillère et un central plus large, retroussé vers le bas), marge irrégulière et ondulée et 2 longues étamines qui se rejoignent faisant songer au bréchet du poulet, d'ou son nom de 'Wishbone flower'. Calice pouvant être vert pourpré.
    couleur : violet ou violet pourpre à gorge nettement plus clair voir blanche avec en partie centrale sur la lèvre inférieure une tache jaune vif. Les hybrides peuvent être blanc-jaune, divers ton de bleu-blanc, violet-blanc , violet-jaune ou rose-blanc, rose-jaune.
    fruits : capsule ellipsoïdale à 4 valves, contenant de minuscules graines.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.15 à 0.30 m et plus pour un étalement identique ou supérieur selon le cv.
    plantation : à l'extérieur au printemps courant mars-mai après les dernières gelées. Plantation tous les 25 à 30 cm selon cv.
    multiplication : par semis à chaud (semis légèrement recouvert) vers la fin de l'hiver ou début du printemps, compter 2 à 3 semaines pour la levée, au total bien 10 semaines pour les voir fleurir. Pincer les plantules, pour favoriser la ramification.
    sol : fertile, riche en humus et surtout bien drainé. Pour une culture en pot un bon terreau enrichi mélangé à de la terre de jardin
    emplacement : sa préférence mi-ombre mi-soleil, c'est-à-dire sous climat frais au soleil, dans les régions aux étés très chauds choisir la mi-ombre avec l'ombre durant l'après-midi, à l'abri des courants d'air froid.
    zone : 6 - 12, USDA zones 6 à 11.
    origine : Vietnam (selon flore de Taïwan), Asie du sud-est en zone tropicale au Cambodge, Laos, Thaïlande et dans le sud de la Chine, vers l'est dans la province de Fujian, plus au au sud dans la province côtière du Zhejiang au sud-est dans celle du Guangdong, au sud-ouest au Yunnan, en altitude jusqu'à 1200m d'altitude, dans les autres provinces elle y est largement cultivée. Consulter la carte de la Chine.
    entretien : juste supprimer les fleurs fanées pour limiter la fructification et favoriser sa floraison. En pot, effectuer des arrosages réguliers en veillant à ne pas laisser stagner d'eau dans les dessous de pot car un excès en eau peut provoquer le pourrissement des racines. Effectuer un apport d'engrais pour plantes fleuries tous les 15 jours toujours sur substrat humide.
    maladies et parasites : une humidité excessive favorise l'apparition de l'oïdium. Les semis sont sensibles à la pourriture grise due à un champignon Botrytis cinerea qui provoque la fonte des semis. Les jeunes pousses sont convoitées par les limaces et les escargots. Peu subir les assauts des pucerons et à l'intérieur à ceux des aleurodes. Les cervidés s'y attardent parfois et les lapins en raffolent.
    Shiro Kurita
    Dans les serres horticoles, il a été constaté qu'elle pouvait être sujette aux tospovirus, transmis par le thrips californien Frankliniella occidentalis, au Tomato spotted wilt virus (TSWV) et comme pour l'impatiens au Necrotic spot virus, (INSV) qui provoquent taches nécrotiques ou des mosaïques foliaires.
    NB : son nom Torenia , Torénie* lui a été donné en souvenir de l'aumônier-botaniste suédois Olaf Toren (1718-1753), qui oeuvrât au sein de la East India Company et fournieri  en souvenir du botaniste-ptéridologue Eugène Pierre Nicolas Fournier (1834-1884), membre de la Société Royale de Botanique de Belgique, il rédige de nombreux articles sur les fougères, les hyménophyllées, les lycopodiacées et les Pellea de l'Amérique centrale et de la Nouvelle-Calédonie publiés dans le Bulletin de la Société Botanique de France, dans l'Illustration horticole et dans les Annales des sciences naturelles. L'abréviation botanique officielle est E.Fourn.
    Ce genre comprend environ une cinquantaine d'espèces d'annuelles ou de vivaces (peut être réduite à 14), originaires des forêts tropicales de l'Afrique et de l'Asie (10 espèces en Chine) jusqu'à 2000 m d'altitude pour certaines d'entre elles.
    La Torénie est en vogue dans les pays anglo-saxons, son abondante floraison estivale fait qu'elle est l'annuelle idéale pour illuminer une zone d'ombre partielle, en couvre-sol dans les parterres et sur les talus, dans les bordures, les plates-bandes, en association dans les massifs fleuris, mixed-border et rocailles ou simplement dans des jardinières, vasques, potées et suspensions pour les balcons et terrasses.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Torenia  'Duchess ™ White and Blue' ou 'Blue white', fleur bleu ciel, 3 lobes du bas en pointe bleu foncé, le reste est marginé d'un liseré plus foncé, fond de gorge jaune orangé. Une série qui existe en rose (Pink), bleu clair Light Blue et en mélange
    - Torenia   'Kauai Blue and White', 20 cm, floraison bleu outremer, blanc avec une macule jaune, étamines blanches.
    - Torenia  'Kauai Magentae', 20 cm, floraison rose magenta soutenu, blanc avec une macule jaune, étamines blanches. Une série qui existe en jaune 'Kaui Lemon Drop', bleu 'Kaui Deep Blue', bordeaux 'Kaui Burgundy' ainsi qu'en mélange
    - Torenia  'Catalina® Midnight Blue', 20 à 25 cm, port très étalé, floraison bleu nuit et blanc, large macule jaune, fond. Une série qui existe en rose.
    - Torenia 'Moon Yellow', floraison jaune pâle à gorge violette.
    Shiro Kurita
    - Torenia  'Purple Moon' ou 'Dantopur' une série, de 20 cm, floraison violet foncé, dégradé de mauve vers le fond de gorge rouge-brun, avec une macule jaune, étamines blanches.
    - Torenia  'Summer Wave® ', même taille, floraison violette avec une macule blanche, étamines blanches. Une série qui existe en mélange à fleurs blanche et jaune, ou bleu, bordeaux, magenta ou rose.
    Autres espèces :
    Torenia flava  Buch.-Ham. ex Benth., synonyme Torenia hokutensis  Hayata, en chinois 'Huang hua hu die cao ', Torénie jaune, originaire de l'Asie du Sud-Est dans les prairies, clairières et lisières de bois jusqu'à 1000 m d'altitude,en Inde, Birmanie Cambodge, Laos, Indonésie,Thaïlande, Taïwan et Vietnam et sud-est de la Chine, au sud de la péninsule du Liaodong au Guangdong, dans la province autonome du Guangxi, au sud dans la province du Yunnan et sur l'île de Hainan. Entre 25 et 40 cm de haut, abondante floraison jaune à gorge d'un rose framboisé.

    Annotations :
    *Linden, abréviation botanique pour le botaniste, explorateur, horticulteur belge Jean Jules Linden ( 1817 -1898), le grand spécialiste des plantes exotiques, nommé à 18 ans chef de mission de trois expéditions en Amérique du Sud entre 1835 et 1845 Cuba, Mexique puis Venezuela et Colombie pour le compte du Jardin botanique de Bruxelles et la Société Royale de botanique. Il est Père des orchidées, que l'on retrouve dans l’Orchidaceae lindenianae, 1848, "description des nouvelles orchidées découvertes par Linden". On lui doit l'Herbier du Mexique réalisé sur place entre 1837 et 1841 qu'il fait parvenir à Bruxelles, herbier retrouvé en 2006. En 1850, il est nommé Directeur du jardin zoologique du parc Léopold. Ses serres et son jardin d'hiver qui abritent des fougères arborescentes, des palmiers et sa collection de douze cents espèces d’orchidées. Biographie sur le site de l'Académie Royale des Sciences d'Outre-Mer (Kaow-Arsom).
    *Torénie ainsi nommée entre autre dans les documents du Ministère de l'Agriculture.
    - nmauric © 17/08/05 - ® par la Société des Gens de Lettres >Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site