Cerinthe major - Grand Cérinthe, Mélinet
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    William Forsell Kirby* (1906)
    Nom commun : Grand Cérinthe, Grand mélinet, Melinet, en arabe 'Kera en nehal', nommé par les anglophones 'Honeywort', 'Great honeywort', 'Wax Plant' ou 'Blue shrimp plant'.
    Nom latin : Cerinthe major  L.*, synonymes Cerinthe aspera  Roth, Cerinthe strigosa  Rchb., Cerinthe versicolor  Hall. ex Steud.
    famille : Boraginaceae.
    catégorie : annuelle ou bisannuelle selon climat, succulente à racine pivotante.
    port : touffe dressée, ramifiée.
    feuillage : 'caduc', charnu, vert clair à gris-vert, glauque, limbe moucheté de blanc, nervure centrale plus claire, sur le revers bosses verruqueuses blanches. Feuilles basales spatulées, obovales pourvues d'un court pétiole, les supérieures sessiles, verticillées, oblongues, embrassantes à marge ciliée.
    floraison : longue s'échelonnant de la fin du printemps au début de l'été mars à juin selon climat, parfumée rappelant celle du miel, nectarifère fort visitée par les insectes, dont abeilles et par les colibris. En cime, courtes grappes inclinées de bractées foliacées, ovales ciliées, longues (8cm) fleurs à corolle tubuleuse ventrue à 5 pétales soudés, resserré en ourlet à 5 lobes courts, ondulés, 5 étamines jaune à anthères noires, 1 carpelle biloculaire à style saillant, court calice sur un très court pédoncule.
    couleur : pour l'espèce type fleurs bicolores jaune bouton, base d'un brun rouge ou purpurine, bractées vert jaune à vert bleuté lavé de pourpre à violet pourpré.
    fruits : enchâssés entre les 5 sépales vert acide du calice, deux nucules (certains les nomment akènes) contenant chacun une graine noire ovale tronquée d'un côté, de la taille d'un pois entre elles, à maturité les graines sont propulsées au loin.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.20 à 0.50m.
    plantation : bien choisir son emplacement n'aime pas être déplacé à cause de sa racine pivotante, au moins tous les 15cm.
    multiplication : semis spontané, à l'automne (septembre-octobre) semis en place par poquet de 5, en godets de mars à juin (18 à 20°C) en prenant soin auparavant de faire tremper les graines dans de l'eau tiède, levée rapide compter environ 7jours.
    Il est conseillé d'utiliser les deux méthodes pour avoir une floraison étalée dés mars-avril jusqu'au coeur de l'été; sous climat doux tenter un semis tardif fin juin pour avoir une floraison automnale.
    sol : ordinaire, pas trop riche et surtout très bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre lumineuse, trop d'ombre nuit à la coloration des bractées et la fraîcheur la favorise.
    zone : 7 - 10 tolère jusqu'à -5° C, pour les cultivars en situation abritée.
    origine : bords des chemins, dans les champs, friches et les décombres pierreuses ou sablonneuse du bassin méditerranéen, île de Malte incluse, nord-ouest de l'Afrique (Algérie*, Maroc et Tunisie septentrionale), présent au Portugal. Europe méridionale et Europe centrale présent jusqu'en Sibérie, en Suisse dans les Alpes , en Italie au Piémont.
    En France, Puy de Dôme, Hérault, Gard, Ardèche, Bouches du Rhône, Var, Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes et Corse.
    entretien : sans juste si vous le souhaitez, récoltez les graines pour limiter les semis spontanés. Sous climat trop humide, il peut y avoir pourriture du collet.
    Les jeunes plants peuvent être visités par les escargots et limaces.
    Entre dans la composition de bouquets, mais il est conseillé d'immerger auparavant les tiges coupées dans de l'eau tiède.
    NB : Son nom Cerinthe * vient du grec 'keros', mot désignant la cire et 'anthos' la fleur, donc fleur de cire peut être une référence aux abeilles et son nom spécifique major  signifie plus grand en opposition à minor.
    Ce genre comprend 10 espèces d'annuelles, bisannuelles ou vivaces mellifères, originaires d'Europe, du nord-ouest de l'Afrique, d'Asie mineure et de Perse.
    photo © Station Alpine Joseph Fourier
    Le Cerinthe  idéal pour être utilisé dans les massifs et mixed-borders, en zone plus humide de préférence dans les rocailles ou simplement dans de profondes potées.
    Parmi les cultivars citons :
    Cerinthe major  var purpurescens  Cerinthe major  'Purpurescens' ou 'Purpurascens', le cérinthe pourpre est le plus cultivé, feuilles glauques, engainantes obovales d'un vert bleuté, bractées ciliées bleu à bleu violacé et fleurs pourpre.
    Cerinthe  'Kiwi Blue', de petite taille.
    Cerinthe major  'Pride of Gibraltar', peut être commercialisé sous Cerinthe major  var purpurescens  'Pride of Gibraltar', recherché pour sa grande taille, environ 90cm de haut et sa floraison nettement plus tardive, bractées d'un bleu ligne médiane à peine pourprée, fleurs violet pourpre ourlé de blanc.
    Cerinthe major  'Purple Bell' ou 'Belle' peut être commercialisé sous Cerinthe major  var purpurescens  'Purple Belle'.
    Propriétés et utilisations :
    Pline l'Ancien cite le cérinthe dans son livre d'histoire naturelle livre XXI, traitant de la nature des fleurs et des guirlandes, Quelles plantes il faut semer entre les fleurs pour les abeilles, lire le chapitre XLI.
    Réputée depuis toujours pour ses propriétés astringente, rafraîchissante et vulnéraire, prescrites dans les pharmacopées traditionnelles, le feuillage et les fleurs étaient réputées pour traiter les affections et inflammations oculaires.
    Autres espèces du genre :
    Cerinthe alpina  Kit. ex Schult., synonymes Cerinthe glabra  Miller, Cerinthe quinquemaculata  Wahlenb., Cerinthe suevica  G. Martens, Centre et sud de l’Europe, présente en France dans les Pyrénées et le Jura, bractées vertes lancéolées, fleurs jaune pâle, une bande centrale bordeaux.
    Cerinthe alpina  Vis., synonyme Cerinthe longiflora  Viv., Cerinthe tenuiflora  Bertol., Cerinthe smithiae  Kern. ex Nyman, présent en Corse et en Italie (Dalmatie).
    Cerinthe aperta  Lojac. présente en Sicile.
    Cerinthe glabra  Mill. subsp. caucasica  E.Hadac. région du Caucase.
    Cerinthe minor  L., synonymes Cerinthe auriculata  Ten., Cerinthe cilicica  Kotschy ex Boiss., Cerinthe cleiostoma  Boiss. & Spruner, Cerinthe glauca  Moench, Cerinthe gymnandra  Gasp., Cerinthe lurida  Salisb., Cerinthe macrophylla  Boiss. ex Bois., Cerinthe pseudoaspera  Schur, originaire d'Asie Mineure, nord-ouest de l'Afrique (Algérie et Maroc) Europe et Perse, présente en France dans des stations dans les Alpes, à feuilles obavales d'un vert bleuté, bractées vert acide, petites fleurs jaune.
    Cerinthe oranensis  Batt., synonymes de Cerinthe major var. oranensis (Batt.) Murb., Cerinthe gymnandra Gasp. var. oranensis (Batt.) Murb. originaire d'Algérie, région d’Oran.
    Cerinthe palaestina  Eig & Samuelsson, originaire de Palestine et Israël, Jordanie, Liban et Syrie, bractées vert pourpré, fleurs tubulaires boursouflées d'un blanc jaunâtre à blanc verdâtre ourlet très rétréci griffé de 5 onglets pourpre foncé.
    Cerinthe retorta  Siubth. & Sm., synonyme Cerinthe atropurpurea  Vis. ex A.DC., Cerinthe purpurea  Vis., originaire du sud-est de l'Europe péninsule des Balkans notamment en Grèce et Tchécoslovaquie, présente aussi en Turquie, nommé par les anglophones 'Ladybug Cerinthe' ou 'Greek Cerinthe', l'espèce type à des bractées obovales bordeaux à pourpre foncé, des fleurs pourpre sur les 2/3, une ligne en zigzag jaune verdâtre, suivie d’une ligne pourpre, bord de la corolle un liseré jaune; celles que l'on trouve dans le commerce sont principalement jaune soufré à jaune pâle presque blanc avec une bande irrégulière pourpre cernée d'un liseré blanc, bractées oscillant d’un bleu violet à un violet pourpre.
    Cerinthe pyrenaica  Arvet-Touvet, synonyme Cerinthe glabra subsp. pyrenaica  Cerinthe tristis  Teyber., présent en Autriche, Tchécoslovaquie et Croatie dans les Montagnes de Biokovo.

    Annotations :
    * L. : abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Universitéd'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    * Kirby Illustration de l'entomologiste William Forsell Kirby (1844-1912) dans 'British flowering plants' planche 32, collection Swallowtail Garden Seeds.
    * Algérie et Maroc en Algérie il est nommé 'Kera en nehal', sa floraison est précoce de fin février jusqu’en mai et au Maroc connu sous le nom de 'Bzoult ed dib', floraison de décembre à mai.
    * Cerinthe c'est aussi le nom d'un hérétique judéo-chrétien d'Asie Mineure, qui fut condamné par les apôtres, plus fortement par Saint Jean et chassé de l'Église, car il enseigna des doctrines chrétiennes sectaires considérant que le monde n’avait pas été créé par Dieu, qui donna naissance aux Cérinthiens et aux Mérinthiens; l’un de ses disciples fut le fondateur des Ébionites.
    - nmauric©23/04/2009 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site