Lewisia cotyledon  - Lewisie du Siskiyou
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Lewisia cotylédon, Lewisie du Siskiyou* nommé aux Amériques 'Siskiyou* lewisia' à tort parfois 'Bitterroot'.
    Nom latin : Lewisia cotyledon  (S.Watson) B.L.Rob., synonymes Calandrinia cotyledon  S.Watson, Oreobroma cotyledon  (S.Watson) Howell.
    famille : Portulacaceae, aujourd'hui Montiaceae.
    catégorie : vivace alpine, acaule, succulente à caudex, au système racinaire rougeâtre fusiforme, ramifié et pivotant.
    port : rosette assez lâche.
    feuillage : persistant, charnu, glauque, vert soutenu rougissant avec le froid. Feuilles ± sessiles, étroites (5 à 15cm) en languette spatulée.
    floraison : au printemps (mars à juin selon climat). Sur une fine tige d'un vert rougeâtre, corymbes de quelques petites fleurs (± 3cm) étoilées à corolle de 7 à 12/13 pétales brillants, lancéolés bilobés, légèrement frangé, une douzaine d'étamines, calice engainant effilé et des bractéoles glanduleuses. Les fleurs se referment la nuit.
    couleur : blanc, blanc crème, jaune, abricot, du rose pâle au rose saumoné et rose flashy, rouge corail à rouge feu, les veinules plus foncées, étamines de la même couleur, anthères d'un jaune soutenu.
    fruits : petites capsules déhiscentes contenant de nombreuses graines noires. A savoir la grande majorité des hybrides sont stériles.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,15 à 0,30 cm avec la hampe florale, Ø 0,20m.
    plantation : toute saison sous climat adapté.
    multiplication : par semis spontané, le résultat est aléatoire quant à la couleur ou à la fin de l'été par division de la touffe en prélevant les rosettes latérales. Comme bien des succulentes l'enracinement est rapide, compter de quatre à six semaines dans un substrat sablonneux.
    sol : bien drainé, un mélange pour succulente mais pas trop calcaire, acide ou neutre, fertile.
    emplacement : soleil à mi-ombre lumineuse, à besoin au moins de 6 heures d'ensoleillement pour fleurir.
    zone : 6 - 10 aux hivers secs, parfaitement adapté à la sécheresse.
    origine : ouest des États-Unis, en altitude en zone subalpine dans les Rocheuses au nord de la Californie et au sud de l'Oregon et Mexique petites populations isolées dans les fissures rocheuses et les éboulis graveleux.
    entretien : supprimer les fleurs fanées, et après la floraison respecter sa période de dormance en la laissant au sec, pour l'hiver rependre un sable grossier sous les rosettes pour éviter l'humidité au pied.
    maladies & parasites : peut être sujet aux pucerons, fort convoité par les limaces et un excès d'humidité au pied favorise la pourriture du collet et des racines.
    NB : son nom Lewisia  lui a été donné en 1814 par Frederick Pursh* en l'honneur de l'explorateur Meriwether Lewis* qui a découvert le genre, lors de son expédition avec Clark, son nom spécifique cotyledon  vient du grec 'Kotulêdôn' qui signifie le 'creux d'une coupe', que forment les deux proto-feuilles vertes de part et d'autre des premières feuilles naissantes d'une graine.
    Idéal pour les rocailles, les talus, les jardins d'éboulis alpins, les interstices des murets, les petits massifs ou simplement pour bien en profiter dans des potées mises au sec durant l'hiver.
    Ce genre comprend 19 espèces de petites vivaces alpine, succulentes, originaires de l'Amérique du nord, à l'ouest des États-Unis dans les Rocheuses et au Canada en Alberta et Colombie britannique, présent au Mexique, la plupart du temps en petites populations isolées dans les anfractuosités rocheuses dans les zones graveleuses ombragées.
    Nommée 'Bitter root', parce que leurs racines comestibles revêtues d'une peau amère étaient traditionnellement récoltées par les tribus autochtones pour être consommées une fois pelées cuites, grillées ou séchées et servaient même de monnaie d'échange.
    Certains auteurs réduisent le groupe à 18 voire 16 espèces (Flora north americana révisée en 1989) et 10 ou 8 sous-espèces dont certaines d'entre elles selon les états figurent sur la liste du CITES des plantes rares à surveiller.
    Les autres sous-espèces :
    - Lewisia cotyledon  (S. Watson) B.L. Rob. var. cotyledon  Siskiyou lewisia, Purdy's Lewisia, Lewisie du Siskiyou, Lewisie de Purdy*, endémique à la Californie et l'Oregon à floraison blanche et rose soutenu au centre des pétales.
    - Lewisia cotyledon  var. howellii  (S.Watson) Jeps., connue des anglophones sous le nom de 'Howell's lewisia', Lewisie d'Howell.
    - Lewisia cotyledon  var. heckneri  (C.V.Morton) Munz, nommée 'Heckner's lewisia', Lewisie d'Heckner, endémique à la Californie.
    - Lewisia cotyledon  'Magenta' de la fin du printemps à l'été floraison parfumée rose magenta plus claire presque blanc vers le centre 6 - 8.
    - Lewisia cotyledon  'Ashwood', floraison semi-doubles d'un rose mauve.
    Autres espèces du genre :
    • Lewisia aurantiaca  A.Nelson, non reconnue par Flora north americana, se rencontre dans l'État de Washington.
    • Lewisia bernardina  Davidson, non reconnue par Flora north americana, se rencontre en Californie.
    • Lewisia brachycalyx  Engelm. ex A. Gray, synonymes Lewisia brachycarpa , Oreobroma brachycalyx  (Engelmann ex A. Gray) Howell, nommée 'Shortsepal lewisia', Lewisie à courts sépales, originaire des états de l'Arizona, Basse Californie, Nouveau Mexique et Utah, unique fleur blanche à 5-9 pétales parfois veinés de rose.
    • Lewisia cantelovii  J.T. Howell, nommé 'Cantelow's lewisia', endémique à la Californie, à petite floraison simple (5 pétales) d'un blanc rosé veiné de rose, les boutons floraux sont rose soutenu, le tout au bout d'une longue et fine tige pourpré.
    • Lewisia columbiana  (Howell ex A. Gray) B.L. Rob. 'Columbian lewisia', nom du fleuve canadien sur les rives duquel il pousse, présent dans les états de Californie, Idaho, Montana, État de Washington, au Canada en Colombie Britannique et l'île de Vancouver, à petite floraison rose, zones de rusticité 5 - 9.
    • Lewisia columbiana  (Howell ex A. Gray) B.L. Rob. var. columbiana  nommée 'Rosy Lewisia, Columbian lewisia' présente en Oregon, Montana, Idaho, État de Washington, au Canada en Colombie britannique et île de Vancouver.
    • Lewisia columbiana  (Howell ex A. Gray) B.L. Rob. var. rupicola  (English) C.L. Hitchc.nommée 'Columbian lewisia'.
    • Lewisia columbiana  (Howell ex A. Gray) B.L. Rob. var. wallowensis  C.L. Hitchc., nommée 'Wallowa lewisia' Lewisie de la Wallowa, c'est nom d'une rivière et d'un comté de l'est de l'Oregon, présent aussi en Idaho et Montana, vous pouvez en admirer des sujets au jardin botanique de Nancy.
    • Lewisia congdonii  (Rydb.) S. Clay nommée 'Congdon's lewisia', Lewisie de Congdon, endémique au comté de Mariposa (Californie) dans la falaise du canyon sur la rive sud de de la rivière Merced dans la vallée de Yosemite où le botaniste Joseph Congdon* l'a découverte en 1883.
    • Lewisia disepala  Rydb., synonyme de Lewisia rediviva  Pursh var. yosemitana , nommée 'Yosemite lewisia', Lewisie de Yosémite, endémique au sud de la Sierra Nevada en Californie région de Yosémite entre 1900 et 2600 m d'altitude, au ras du sol au coeur de la rosette 3 à 4 fleurs sessiles d'un blanc rosé nacré à 5 ou 8 pétales.
    • Lewisia glandulosa  (Rydb.) Dempster, , synonyme de Lewisia pygmaea  (A. Gray) B.L. Rob. ssp. glandulosa  (Rydb.) Ferris, nommée 'Sierra lewisia' ou 'Glandular lewisia', Lewisie glanduleuse ou Lewisie de la Sierra, présente dans les comtés de l'État de Californie Mono, Inyo, Tulare, Fresno, Madera, Mariposa, Tuolumne plus au nord Shasta en zone fraîche. Au ras du sol sur un large et trapu pédoncule rougeâtre, fleurs simples à 8 pétales d'un blanc rosé nacré, marge des feuilles, des sépales et du calice charnue dentelé, liseré pourpre, feuillage vert légèrement émeraude rougissant avec le froid.
    • Lewisia kelloggii  K. Brandegee, par certains botanistes donné comme synonyme de Lewisia serrata  Heckard & Stebbins, nommée 'Kellogg's lewisia', originaire de l'Idaho et de la Californie (dans les canyons et ravines fraîches et ombragées entre 400 et 1300 m d'altitude dans les comtés de Shasta et de l'El Dorado), nombreuses fleurs à 5 à 7 pétales d'un blanc rosé, veiné de rose plus foncé, rosette à longues feuilles spatulées (± 14 x 2cm) cm, marge finement dentée.
    • Lewisia kelloggii ssp. hutchisonii , endémique à la Californie.
    • Lewisia kelloggii ssp. kelloggii , endémique à la Californie et à l'Idaho.
    • Lewisia leeana  (Porter) B.L. Rob., synonyme Calandrinia leeana  Portern nommée 'Quill-leaf lewisia' ou 'Lee's Bitterroot', Lewisie à feuille plume, endémique au nord-ouest de la Californie et plus l'Oregon et une population isolée dans le comté de Fresno. sur une fine tige rougeâtre quelques petites fleurs simples de couleur parme irisé de blanc, veiné de lilas foncé, étamines de la même couleur anthères jaunes. Les boutons floraux sont couleur améthyste, se distingue par des feuilles ± cylindriques tirant sur le vert de gris. Semble mieux tolérer l'humidité que les autres espèces.
    • Lewisia longipetala  (Piper) S. Clay, synonymes Lewisia pygmaea  (A. Gray) B.L. Rob. ssp. longipetala  (Piper) Ferris, Oreobroma longipetalum  Piper, Calandrinia longipetala  ( Piper ) Pax & K.Hoffm., nommée 'Long-petaled Lewisia', 'Truckee lewisia' (nom d'une rivière de Californie et Nevada), endémique à la Californie dans la Sierra Nevada, sur un court pédoncule, fleur à 8 long et étroit pétales blanc crème à blanc ivoire coeur, revers et calice rouge amarante, idem pour la marge des feuilles incurvés vers le haut.
    • Lewisia maguirei  A. H. Holmgren, Maguire's lewisia, Maguire Biterroot, Maguire's bitter-root, Lewisie de Maguire* une espèce sous surveillance car rare endémique découverte en 1954 au Nevada dans le comté de Nye, uniquement dans la chaîne du Quinn canyon et au nord-est à la chaîne du Grant Range dans une ère de distribution restreinte ± 3 kilomètres entre 2200 et 2500 m d'altitude, dans les éboulis calcaires à végétation clairsemés avec les pins et les genévriers, jusqu'à 2200 m d'altitude, petite rosette de feuilles plates, linéaires- lancéolées racème de 2 ou 3 petites fleurs pédicellées d'un blanc nacré à blanc rosé à 7-9 pétales.
    • Lewisia nevadensis  (A. Gray) B. L. Robinson, Calandrinia nevadensis  A. Gray, Claytonia grayana  Kuntze, Lewisia bernardina  Davidson, Lewisia pygmaea  (A. Gray) B. L. Robinson var. nevadensis  (A. Gray) Fosberg, Oreobroma nevadense  (A. Gray) Howell, nommée 'Nevada Bitterroot', Lewisie des neiges, dans les prairies humides entre 1300 et 3200 m d'altitude en Arizona, l'est de la Californie, Colorado, Idaho, Nevada, Nouveau Mexique, Oregon, Utah et état de Washington.
    • Lewisia oppositifolia  (S. Watson) B. L. Robinson, synonymes Calandrinia oppositifolia  S. Watson, Oreobroma oppositifolium  (S. Watson) Howell, nommée 'Oppositeleaf lewisia', Lewisie à feuilles opposées se rencontre uniquement entre 300 et 1300 m d'altitude dans le comté Del Norte County en Californie et celui de Joséphine le long du Pacifique au sud-ouest de l'Oregon, fleurs pédicellées blanches, feuilles opposées lancéolées.
    • Lewisia rediviva  nommé par les anglophones 'Bitter root', Racine amère ou Lewisie ravivée, originaire des plateaux et montagnes de l'ouest des États-Unis en Arizona, Californie, Nevada, Utah, Colorado, Oregon, Idaho, Wyoming, État de Washington et Montana, au Canada en Colombie britannique et dans l'Alberta, environ 30cm de haut, floraison fleurs (± 4 cm) à 10-19 pétales 4 - 10. découvert par Lewis lors de son expédition avec Clark, les racines amères sont consommées par les indiens autochtones.
    • Lewisia rediviva  var. minor  (Rydb.) Munz, synonyme Lewisia minor  Rydb., nommée 'Oregon Bitterroot, Bitter root', Racine amère, endémique à l'Arizona, en Californie présente dans les comtés de Ventura et de Mono et au Nevada au ras du sol quelques fleurs à 10-13 pétales allant du blanc pur au rose carmin magenta gorge blanche, étamines blanches, anthères roses, petites feuilles étroites cylindriques vert clair et rose.
    • Lewisia rediviva  var. rediviva  à la même distribution que l'espèce type absente en Utah, présente au Colorado.
    • Lewisia pygmaea  (A. Gray) B.L. Rob., synonymes Lewisia minima  (A. Nelson) A. Nelson, Lewisia pygmaea  (A. Gray) B.L. Rob. var. aridorum  Bartlett, Lewisia sierrae  Ferris, Oreobroma pygmaeum  (A. Gray) Howell, Talinum pygmaeum  A. Gray, nommée 'Alpine lewisia', Lewisie alpine, largement distribuée au Nouveau Mexique, Arizona, Californie, Nevada, Utah, Colorado, Oregon, Idaho, Montana, Wyoming, sud Dakota, État de Washington, et au Canada en Colombie-Britannique et l'île de Vancouver, Yukon, Alaska et Alberta, à un port trapu, quelques feuilles étroites rubanées vert olive, une multitude de petites fleurs pédicellées à 6-7 pétales étroits obovales d'un blanc nacré strié de 3 bandes d'un rose assez foncé ou non à marge crantée, fond de gorge rosé, étamines blanches, anthères d'un rose soutenu.
    • Lewisia sacajaweana*  B.L.Wilson, nommée Sacajawea's Bitter-Root découverte en 2005 dans le comté de Boise en Oregon, présente en Idaho.
    • Lewisia serrata  Heckard & Stebbins, nommée 'Sawtooth lewisia', 'Lewisie à dents de scie, endémique à la Californie, se distingue par une rosette aux feuilles spatulées repliées à marge à grandes dents de scie, en coeur vert jade à vert véronèse, pourtour teinté de rouge. Sur une fine tige 2 à 5 petites fleurs pédicellées à 5 pétales obovales blanc, striés de fines bandes prune violet, étamines blanches, anthères blanche et prune, fond de gorge légèrement vert acidulé. Semble mieux tolérer l'humidité que les autres espèces.
    • Lewisia stebbinsii  Gankin & Hildreth, nommée 'Stebbins' lewisia', Lewisie de Stebbins*, en zone sèche et aride le long du Pacifique en altitude jusqu'à 1900m dans le comté de Mendocino, Floraison de la fin du printemps au début de l'été, petites fleurs pédicellées à 7-10 étroits pétales magenta obovales-lancéolés coeur blanchâtre, veinules plus sombre carminées.
    • Lewisia triphylla  (s. Watson) b. l. Robinson, synonymes de Claytonia triphylla  S. Watson, Erocallis triphylla  (S. Watson) Rydberg, Oreobroma triphyllum  Howell (s. Watson), nommée 'Threeleaf lewisia', Lewisie à 3 feuilles, se rencontre entre 1500 et 3300 m, largement distribuée en Basse Californie, Californie, Colorado, Idaho, Montana, Nevada, Oregon, Utah, Washington et au Wyoming, et au Canada en Colombie-Britannique et l'île de Vancouver, sur un caudex rosâtre 3 feuilles vertes étroites cylindrique dressées sur une fine tige 2 à 3 petites fleurs pédicellées blanches souvent rosées, veines d'un rose plus soutenu à 5 - 9 pétales lancéolés, coeur légèrement couleur beurre, le revers des pétales est rosé, calice et pédicelles rougeâtres.
    • Lewisia tweedyi  ( A.Gray ) B.L.Rob., en 2010 ne figure pas dans Flora north americana, synonymes Calandrinia tweedyi  A.Gray, Cistanthe tweedyi  ( A.Gray ) Hershk., Oreobroma tweedyi  ( A.Gray ) Howell, se rencontre dans l'état de Washington notamment dans le comté de Kittitas et au Canada en Colombie-Britannique, rosette à larges feuilles spatulées, fleurs à 7 à 9 pétales lancéolés couleur jaune beurre ligne médiane plus foncée, anthères tirant sur l'orange.
    • Lewisia yosemitana  (K. Brandegee) Jeps., synonyme Lewisia kelloggii  K. Brandegee ssp. kelloggii  endémique à l'Idaho.
    • Lewisia whiteae  Purdy découverte tardivement en 1932, endémique à la Californie et peut être à l'Oregon, une hybridation spontanée qui serait issue de croisements entre Lewisia cotyledon  et Lewisia leeana.

    Annotations :
    *Siskiyou , nom du comté de Siskiyou, situé au nord de la Californie, dans la région de la Chaîne des Cascades, c'est aussi le nom d'une chaîne de montagnes située au sud-ouest de l'Oregon.
    * Purdy Carlton Elmer Purdy (1861-1945)
    *Pursh, abréviation botanique pour le botaniste germano-américain Friedrich Traugott Pursh (1774-1820) on lui doit 'Flora americae septentrionalis' (Londres 1813)
    *Meriwether Lewis (1774-1838), capitaine originaire de Virginie, secrétaire du Président Thomas Jefferson, qui initie en 1804 la première et plus grande expédition scientifique (botanique, naturaliste, géologique et cartographique) de Lewis et du Capitaine William Clark (1770 – 1838) à travers les territoires des États-Unis depuis les rives du Missouri à travers les Rocheuses jusqu'à la côte du Pacifique.
    Un genre a été dédié au capitaine Clark, Clarkia , cultivée dans les jardins.
    *Congdon , Joseph Whipple Congdon (1834–1910) avocat américain féru de botanique qui vit dans le comté de Mariposa de 1882 à 1905, dans la vallée de Yosémite, il y découvre une bonne trentaines d'espèces endémiques qui portent son nom.
    *Maguire, Dr. Bassett Maguire (1904- 1991), botaniste américain qui oeuvra au New York Botanical Garden.
    sacajaweana*  en souvenir de l'indienne Shoshone appelée Sacajawea (tribu vivant à l'est de l'Idaho, dans le Wyoming et au nord-est de l'Utah), il participe à l'expédition de Lewis et Clark.
    *Stebbins, George Ledyard Stebbins (1906-2000) généticien, botaniste américain, spécialiste de la cytogénétique et de l'évolution génétique de la flore de Californie, auteur de nombreuses publications scientifiques, nommé membre de l'Académie des Sciences, de la Société botanique américaine et en 1999 membre de la RHS.
    par la Société des Gens de Lettres® - nmauric© 09/10/2010 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposiion du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site