Cudrania tricuspidata  - Cudrane, Mûrier chinois
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Cudrania tricuspidata
    Shigenobu Aoki
    Nom commun : Cudranie à trois pointes, Cudranie trilobé, Cudrang, Mûrier chinois, en chinois 'Zhè shù' nommé par les anglophones Zhe tree, Che, Chee, Che tree, Chinese Che, Silkworm Thorn, Seedless Che fruit.
    Nom latin : Cudrania tricuspidata  Bur ex Lavallée., synonymes Maclura tricuspidata  Carr., Morus integrifolia  Lev. & Vaniot, Cudrania triloba  Hance., Vanieria triloba  (Hance) Satake, Vanieria tricuspidata  (Carr.) Hu
    Illustration, planche 1792 par M.Smith dans 'Hooker’s Icones plantarum', vol. 18, contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A.
    famille : Moraceae.
    catégorie : petit arbre fruitier dioïque drageonnant, au tronc court, à l'écorce gris-brun, aux rameaux glabres d'un brun rouge, légèrement côtelés, pourvus d'épines d'environ 2 cm, qu'il perdra avec les ans.
    port : évasé, étalé à cime arrondie. Les sujets femelles seraient plus robustes.
    feuillage : caduc, vert clair à vert foncé brillant, le revers peut être pubescent. Grandes feuilles trilobées acuminées (5 à 14 cm x 3 à 6 cm), le lobe central est plus étroit, les deux autres sont obovales, nervure médiane marquée, la base est arrondie. Les bourgeons foliaires sont auburn.
    floraison : abondante en été courant juillet, en cime grappes axillaires de minuscules fleurs dioïques capitules sphériques pourvu d'un court pétiole. Pollinisation croisée effectuée par le vent.
    couleur : vert et jaune pour les fleurs mâles chargés en pollen.
    fruits : sur les sujets femelles, petits fruits charnus (2, 5 cm) comestibles, boursoufflés et semblables aux mûres de couleur rose orangé couleur litchi à maturité contenant de 3 à 6 petites graines brunes. Des fruits parviennent à maturité courant septembre-novembre, apportant ainsi une note coloré à l'automne, ils sont convoités par les oiseaux, les petits rongeurs et les mammifères. Leur goût, ce serait un mélange de pastèque et de figue.
    croissance : rapide.
    hauteur : 6m en tout sens.
    plantation : à l'automne ou au printemps selon climat.
    multiplication : par semis en place à maturité ou en prenant soin auparavant de procéder à une stratification à froid, bouturage de tiges à l'automne dans du sable et par greffage sur Maclura pomifera pour éviter le drageonnement et assurer ainsi une fructification nettement plus abondante et précoce.
    sol : ordinaire acide ou neutre, ph 5.5 à 7.5, léger et enrichi, frais mais bien drainé.
    emplacement : soleil.
    zone : 6 - 9, USDA 6a-b, ailleurs c'est un arbre d'orangerie. Une fois installé il a une bonne résistance à la sécheresse.
    origine : est de l'Asie dans les forêts de feuillus jusqu'à 2200 m d'altitude au nord, est, sud-ouest de la Chine notamment dans la province du Zhejiang, Hubei, Hunan, Séchouan (Mont Qingcheng), au nord du Shaanxi, Hebei, présent sur l'île de Java et en Corée du Nord, introduit et naturalisé au Japon.
    Consulter la carte de la Chine.
    entretien : sans, juste cueillir les fruits.
    maladies et parasites : bonne résistance aux maladies et parasites.
    NB : c'est le botaniste horticulteur français Élie Abel Carrière (1818 -1896), qui en fait la première description.
    Introduit pour la première fois en Europe via l'Angleterre vers 1872, et il faudra attendre 58 ans pour l'introduire aux États-Unis. En 2003, il y avait un jeune sujet au Jardin botanique de Montpellier.
    Recherché pour être cultiver sous forme de bonsaï, que vous pouvez découvrir dans les jardins de l'ère Edo du salon de thé japonais Happo-en à Tokyo, Diaporama bonsaïs.
    Propriétés & utilisations :
    Au Séchouan, il est cultivé pour ses fruits, ses jeunes feuilles servent pour l'élevage des vers à soie, son écorce entre dans la fabrication du papier et de son bois est extrait un colorant jaune.
    Dans les médecines traditionnelles asiatiques et chinoises, sa racine est réputée chez les femmes pour ses propriétés galactagogue, antioxydante et anti-inflammatoire, prescrite pour traiter les troubles du cycle menstruelle et l'écorce des racines pour traiter les rhumatismes.
    En décoction, son écorce et son bois sont utilisés en usage externe pour calmer les troubles et les inflammations oculaires, son aubier en décoction pour soigner le paludisme, certaines formes de cancers, les troubles du cycle menstruel (aménorrhée et ménorrhée) et certaines maladies cardiovasculaires comme l'athérosclérose.
    Des études menées en 2007 ont démontré qu'il contient des xanthones et cudratricusxanthone A, qui auraient effectivement des propriétés analgésique, anticancéreuse, anti-inflammatoire et antioxydante.
    Autres espèces :
    Cudrania acuminata  Miq. originaire de Java.
    M. Smith - 1888

    Cudrania amboinensis  Miq., originaire des anciennes Indes orientales néerlandaises* (Java, Sumatra, Sulawesi).
    Cudrania bodinieri  H.Lév., Hongkong.
    Cudrania cambodiana  Gagnep., originaire du Cambodge.
    Cudrania cochinchinensis  (Lour.) Kudo & Masam., synonyme de Vanieria cochinchinensis  originaire de l'ex Cochinchine (Cambodge et sud du Viêtnam).
    Cudrania crenata  C.H.Wright, originaire de Chine.
    Cudrania fruticosa  Wight ex Kurz, originaire de l'Himalaya présent en Birmanie.
    Cudrania grandifolia  Merr., originaire des Philippines la plus à l'est, celle de Mindanao.
    Cudrania integra  F.T.Wang & Tang, originaire de Chine, province du Séchouan.
    Cudrania javanensis  Trecul, originaire de l'Asie tropicale (Java) et l'Afrique australe.
    Cudrania jingdongensis  S.S.Chang, originaire de Chine.
    Cudrania obovata Trécul, originaire de Malaisie.
    Cudrania poilanei  Gagnep. , originaire de l'ex Indochine (Annam, Tonkin (= Viêt Nam), Cochinchine, Laos, Cambodge)
    Cudrania pubescens  Trécul, originaire de Java et Birmanie.
    Cudrania rectispina  Hance, originaire de Hongkong.
    Cudrania spinosa  Hochr., synonyme de Trophis spinosa  Roxb. ex Willd.
    Cudrania sumatrana  Miq., originaire de Sumatra.
    Cudrania thorelii  Gagnep., originaire du Cambodge.
    Cudrania triloba  Hance, originaire de Chine.

    Annotations :
    Indes orientales néerlandaises : l'Indonésie les îles de Java, Madura, Sumatra, Célèbes (Sulawesi), Bornéo, l'îles de la Sonde, plus à l'est l'archipel des Moluques, ouest de la Nouvelle-Guinée, en Amérique la Guyane hollandaise (Surinam), Antilles néerlandaises l'île de Curaçao.
    Élie-Abel Carrière (1818-1896) botaniste et horticulteur français, Jardinier en chef des pépinières du Jardin des plantes, paris et rédacteur en chef de la "Revue horticole", auteur de nombreux ouvrages sur les arbres et les arbres fruitiers 'Semis et mise à fruit des arbres fruitiers' 1 vol. 1881 édition librairie agricole de la Maison rustique - Paris, consultable en ligne dans Gallica. et 'Arbre généalogique du groupe pêcher', édition Paris 1867
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
Imingo compteur site