Centella asiatica - Centelle asiatique, Herbe du Tigre
Portail de Jardin ! L'Encyclopédie


    Nom commun : Centelle asiatique, Herbe du Tigre, Tête de parapluie, Hydrocotile asiatique, Pegagan, en chinois 'Jï xuë cäo'se prononce Tsi tché tao, qui signifie Herbe de neige, en Inde 'Gotu kola', en indonésien 'Antanan, Semanggen, Egagan, Gotu kola, Pegaga, Brahmi' et les anglophones la nomme comme en Inde 'Gotu kola'.
    Nom latin : Centella asiatica  (L.*) Urban, synonymes Centella asiatica var. crista  Makino, Centella boninensis  Nakai ex Tuyama, Centella glochidiata  (Benth.) Drude, Centella hirtella  Nannf., Centella tussilaginifolia  (Baker) Domin, Centella ulugurensis  (Engl.) Domin, Centella uniflora  (Colenso) Nannf., Chondrocarpus asiaticus  Nutt., Chondrocarpus triflorus  Nutt., Glyceria asiatica  Nutt., Glyceria triflora  Nutt., Hydrocotyle asiatica  L. ,Hydrocotyle biflora  P. Vell., Hydrocotyle lurida  Hance.& Salisb.,, Hydrocotyle brevipedata  St. Lag., Hydrocotyle ficarifolia  Stokes, Hydrocotyle filicaulis  Baker, plusieurs autres Hydrocotyle  et Trisanthus cochinchinensis  Lour.
    famille : Apiaceae.
    catégorie : vivace herbacée semi-aquatique stolonifère.
    port : touffe dressée rectiligne puis évasée et rampante.
    feuillage : comestible à l'aspect charnu, d'un vert clair brillant, une dizaine de veines en rayons légèrement pubescentes sur le revers. Feuilles orbiculaire, réniforme ou en forme de fer à cheval de 2 à 4.5 cm à marge lobée, aubout d'un long pétiole de 10 à 30 cm souvent violacé.
    floraison : courant avril, en ombelle axillaire de 3 à 4 fleurs sessiles ou subsessiles aux pétales ovales.
    couleur : pourpre.
    fruits : sphérique en forme de coeur 2 à 3 cm maturent vers la fin de l'été, début de l'automne.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.10 à 0.30m.
    plantation : au printemps, sous climat approprié en toutes saisons.
    multiplication : division des touffes, prélèvement de stolons et semis spontané.
    sol : profond, riche en humus, humide et frais mais drainé, avec une préférence pour les sols neutre ou acide.
    emplacement : ombre, mi-ombre légère, humide.
    zone : 9 - 10.
    origine : dans les zones marécageuses, les berges des cours d'eau entre 200 et 1900m d'altitude en Chine dans les provinces du Anhui, Fujian, Guangdong, Guangxi, Hubei, Hunan, au sud Jiangsu, Jiangxi, sud du Shaanxi, Séchouan, Yunnan, Zhejiang et Taïwan, voir carte.
    En zones tropicales et sub-tropicales en Indonésie, Malaisie, Japon, Corée, Laos, Birmanie, Bhoutan, Népal, Inde, Pakistan, Sri Lanka, Thaïlande et Vietnam serait également présente en Australie, en Afrique centrale, Afrique du Sud et en Océanie.
    entretien : n'oubliez pas de l'arroser régulièrement, effectuer chaque année un apport d'engrais organique.
    maladies et ravageurs : pour l'instant reconnue être peu sensible aux maladies, pas de prédateurs connus.
    NB : son nom Centella  aurait pour origine le mot latin de scintilla qui désigne une étincelle, un rayon et son nom spécifique asiatica  pour nous préciser son origine asiatique.
    Le nom d'Herbe du Tigre fait référence à une Une ancienne légende laotienne qui raconte qu’un jeune paysan amoureux de la fille du chef de son village, ce dernier lorsqu’il lui fait sa demande en mariage, le trouvant de conditions trop modeste, il se met en colère et d’un coup d’épée lui entaille l’oreille. Connaissant ses talents de guérisseur, il lui dit qu’il ne pourra épouser sa fille que si il se présente le lendemain avec son oreille guérie. Le jeune guérisseur ayant remarqué que les tigres se roulaient et se frottaient sur la Centella pour guérir leurs blessures, il applique durant la nuit sur son oreille, les feuilles et les tiges de cette Herbe du Tigre et le lendemain il se présente devant le chef avec une oreille complètement guérie. Le mariage eu donc au lieu et la légende de la Centella commença à se propager dans tout le pays et ce durant des siècles.
    Ce genre comprenait 77 noms d'espèces seulement 54 d'entre eux ont été retenus, après révision en 2002 il ne comprend plus que 26 espèces avec des synonymes et quelques noms non résolus à ce jour, par The Plant List.
    Propriétés et utilisations :
    Le feuillage est riche en l'asiacitoside, du brahmoside, isothankuniside,madécassoside et thankuniside, de l'acide brahmique, en tanins, calcium, fer, magnésium, potassium et sodium.
    Il aurait des propriétés anti-inflammatoires anti-bactérien, antispasmodique, anti-inflammatoire, hypotenseur, allergique et stimulante aujourd'hui reconnues en Indonésie et d'autres pays pour traiter les maladies de la peau dont la gale et la lèpre, les douleurs abdominales, diarrhée, dysenterie, la jaunisse, amygdalite, bronchite et maux de gorge, les saignements de nez, la rubèole, les troubles nerveux et améliorer le système circulatoire.
    Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise et ayurvédique, ses feuilles comestibles sont prescrites pour réduire et même guérir les symptômes du stress, aidant à prévenir la dépression, les maladies neurologiques telles que l'épilepsie, réputé être excellent pour la tonicité du système nerveux et d'augmenter la capacité de concentration du cerveau.
    Prescrite pour prévenir l'apparition des infections des voies urinaires, empêchant la propagation des bactéries et des virus, stimulant le système immunitaire.
    En utilisation externe la Centella asiatica ne pose aucun problème mais sa consommation est déconseillée aux diabétiques, aux femmes qui allaitent, bien que l'effet n'a pas été suffisamment étudié, de nombreux experts pensent qu'elle peut avoir des effets indésirables sur l'allaitement et pour les nourrissons, pouvant provoquer des nausées, des vomissements et provoquer chez certaines personnes une somnolence un peu excessive. Des recherches menées sur des animaux ont démontré que les animaux ayant consommé ses feuilles ont par la suite des difficultés pour procréer. En Indonésie, il est d'ailleurs recommandé d'arrêter de consommer les feuilles de l'antanan au moins deux semaines avant une intervention chirurgicale et lors de traitements lourds.
    Eun Europe à partir de 1972, la Centella commence a être utilisée en cosmétologie et parapharmacie, entrant dans la confection de baumes et crèmes de soins aux propriétés apaisantes, cicatrisantes et réparatrices, commercialisée aussi sous forme de compléments alimentaires.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède.
    Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes. Il est l'auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    nmauric© 08/03/2018 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites
Imingo compteursite