Holboellia brachyandra  - Holboéllie brachyandre
Portail de Jardin ! L'Encyclopédie


    Ch. Reymond au RHS Chelsea Flower Show*
    Nom commun : Holboéllie brachyandre, en chinois 'Duan rui ba yue gua' nommé par les anglophones 'Sausage Vine' (Vigne saucisse).
    Nom latin : Holboellia brachyandra  H. N. Qin, pas de synonyme dans la flore de Chine ainsiq que dans The Plantlist mais pendant des années rattaché au genre des Stauntonia.
    famille : Lardizabalaceae.
    catégorie : liane grimpante vivace.
    port : dressé, ramifié, étalé.
    feuillage : persistant, vert foncé brillant, nervures plus claires fortement saillantes sur le revers. Feuilles palmées à 3 folioles elliptiques-ovales, 3 à 15 cm de long, 2 à 5 cm de large, long pétiole de 5 à 6,5 cm.
    floraison : de la fin du printemps début de l'été (selon climat), parfumée rappelant l'odeur du melon Canteloup. Longs racèmes axillaires retombants de 5 à 12 cm de fleurs unisexuées (4 à 5 fleurs mâles et 1 ou 2 fleurs femelles), nectarifères visitée par les abeilles et par les papillons.
    Des fleurs étoilées à 6 pétales, 6 courtes étamines et des sépales charnus oblongs de quelques mm, les fleurs mâles sont plus petites.
    couleur : blanc pur virant avec le temps à l'ivoire, la base est souvent lavée de prune.
    fruits : comestibles violet à maturité. Follicules charnues ovales-oblongues de 5 à 9 cm de diamètre à chair blanche juteuse et sucrée, contenant de nombreuses graines oléagineuses.
    croissance : moyenne.
    hauteur : de ± 4 à 6 m en tous sens.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat.
    multiplication : par semis en place à l'automne.
    sol : profond, riche en humus, humide et frais mais drainé, avec une préférence pour les sols neutres ou acides.
    emplacement : ombre légère et mi-ombre.
    zone : 4 - 9, tolère la sécheresse et les embruns.
    origine : découvert en 1997 en Chine, jusqu'à 1500 m d'altitude, dans les vallées et sur les escarpements en lisière des forêts de feuillus au sud-est du Yunnan dans le district de Xichou, consulter la carte.
    entretien : sans.
    maladies et ravageurs : pas de signalement pour l'instant.
    NB : son nom Holboellia  a été donné par Nathaniel Wallich* lorsqu'il adopte une nouvelle classification des espèces, mais ce nom désignait des graminées*, dédié au célèbre surintendant danois Frederik Ludvig Holbøll* et son nom spécifique brachyandra  est le nom donné à deux espèces* dont le nom n'est pas résolu par The Plantlist.
    Ce genre découvert en 1862 au Népal, comprend 12 espèces originaires de l'Himalaya présentes au sud-ouest de l'Inde, au Népal et en Chine.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise, les racines sont utilisées pour traiter les néphrites, les problèmes rénaux, les maux d' estomac, les ecchymoses, l'arthrite et les rhumatismes etdes fruits et des graines est extraite une huile aux propriétés médicinales.
    Les autres espèces :
    - Holboellia chapaensis  Gagn., découverte vers 1938 au sud-est de la province du Yunnan et sud-ouest du Guangxi, au sud présente dans la Péninsule Indochinoise notamment au Vietnam , bouquets de fleurs d'un blanc crème aux étamines vertes.
    - Holboellia coriacea  Diels, synonymes Stauntonia brevipes  Hemsl., Artabotrys esquirolii  Levl, Vigne bleue de Chine, épais feuillage brillant, vert foncé à trois folioles oblongs-lancéolés, floraison lie de vin voir photo ci-contre, fruits violets comestibles que l'on utilise localement pour confectionner du vin, l'écorce et les racines ont des propriétés médicinales, prescrites pour traiter l'arthrite et les rhumatismes.
    - Holboellia fargesii  Reaub., synonymes Stauntonia longipes  Hemsl., se rencontre dans les provinces du Yunnan, Guizhou, Sichuan, Hubei, Hunan, Shaanxi, Anhui, Guangxi, Guangdong et du Fujian, feuilles palmées à 5-7 folioles. En avril-mai, fleurs femelles rouge-violet foncé violet vert et blanc ou jaune pâle pour les mâles, fruits oblongues de 5 à 9 cm de couleur pourpre.
    - Holboellia grandiflora  Reaub., il existe un cv 'Cathedral Gem'.
    - Holboellia latifolia  Wall. Illustration de la fructification ci-dessous, du peintre Pierre de Longpré (1855 - 1911) publiée dans la Revue horticole, série 4, vol. 62 (1890), contribution de la Société Nationale d’Horticulture de France, Paris, France.
    - Holboellia latifolia  'Ritak', obtention découverte au Népal à 3000 m d'altitude par Daniel J. Hinkley* de l'Université de Washington, floraison violacée au parfum de cannelle, fruits ovoïdes violet que l'on utilise pour parfumer les thés en Chine, zone de rusticité 6 -10.
    - Holboellia latistaminea  T. Chen
    - Holboellia linearifolia  (T. Chen et H. N. Qin) T. Chen., synonymes Holboellia angustifolia Wall. subsp. linearifolia  T. Chen et H. N., Holboellia bambusifolia  T. Chen, dans les forêts du Séchouan vers 1500 m d'altitude, feuilles palmées à 5 longs et étroits folioles juste quelques fleurs femelles vert clair les mâles sont insignifiantes et ne se voient pas.
    - Holboellia medogensis  H. N. Qin
    - Holboellia ovatifoliolata  C. Y. Wu et T. Chen
    - Holboellia parviflora  (Hemsl.) Gagn.
    - Holboellia pterocaulis  T. Chen et Q. H. Chen

    Annotations :
    *graminées, ainsi citées dans le Dictionnaire classique des sciences naturelles, volume 5 de Pierre Auguste Joseph Drapie, édité à Bruxelles en 1839.
    *2 espèces, Brachyandra perpusila  Naudin et Brachyandra pusilla  Naudin de la famille des Melastomataceae, ce nom est également donnée à des Asteraceae d'Amérique du sud ayant pour synonyme Helogyne.
    *Daniel J. Hinkley, effectue des expéditions en Chine, en Corée, au Népal et au Chili à la découverte de nouvelles espèces rares qu'il présente et décrit dans 'The Explorer's Garden: Rare and Unusual Perennials', édité février 2009, en juin 2009 'The Explorer's Garden: Shrubs and Vines' .
    *Holboel, cité dans 'Wallich's Tentamen flora napalensis illustratae' (1824-26) et relaté dans une lettre adressée à Sir William Jackson Hooker le 12 Oct 1830 conservée à Kew aux archives du Royal Botanic Gardens, Directors' Correspondence.
    Frederik Ludvig Holbøll (1765-1829) surintendant danois du Jardin botanique royale de Copenhague à partir de 1793 durant 35 ans, en 1804, il est nommé jardinier et gardien du château royal de Frederiksborg à Hilleroed sous la direction de Vahl.
    *RHS, abréviation pour The Royal Horticultural Society, La Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804 qui décerne chaque année The Award of Garden Merit (AGM) à de nouvelles obtentions au cours du Chelsea Flower Show qui se déroule 5 jours durant du 23 au 27 mai à l'Hôpital Royal de Chelsea, à Londres. C'est l'une des plus grandes expositions florales au monde.
    *Wallich, chirurgien danois Nathaniel Wallich (1786-1854) qui travaille au Bengale pour le compte de la Compagnie des Indes orientales, là-bas il s'intéresse à la flore de l'Inde, sa santé fragile fait qu'il passe 3 années à partir de 1811 sur l'île Maurice au climat plus tempérée. En 1814, il est nommé surintendant du Muséum de Calcutta et 3 années plus tard il y est nommé surintendant du Jardin botanique de la East India Company, puis en charge de celui de Singapour.
    Pierre de Longpré
    Tout au long de sa carrière, il offre des spécimens aux collecteurs et se chargent de l'acheminement des collectes vers l'Angleterre, en innovant des techniques pour les conserver durant les longs mois de transport, les graines sont stockées dans de la cassonade qui les conservent parfaitement. Il rentre en Angleterre passer sa retraite en 1847.
    Durant sa vie, il échange une longue correspondance avec Charles Darwin et Sir Joseph Banks. Un genre de palmier poussant en Inde et en Birmanie lui a été dédié Wallichia et des centaines d'espèces lui ont été dédiées sous la forme wallichii wallichiana ou wallichianus. Abréviation botanique Wall.
    Ses découvertes et descriptions ont été intégrées à la Flora Indica, or, Descriptions of Indian plants par William Roxburgh, éditée en 6 volumes par l'éditeur scientifique William Carey à la Mission Press entre 1820 et 1824, consultable en ligne à la BHL ou Googlebook.
    'Tentamen florae Napalensis illustratae : consisting of botanical descriptions and lithographic figures of select Nipal plants' édité à Serampore aux presses de la Mission en 1824-1826.
    'Plantae Asiaticae rariores; or, descriptions and figures of a select number of unpublished east indian plants, by Nathaniel Wallich, illustration de Vishnupersaud (...) à Londres par Treuttel et Würtz en 1830.
    'Descriptions of some rare and curious plants édité à Calcutta par Medical and Physical Society of Calcutta en 1834. 'Notes on the drugs called Mishme Teeta and Pucha Pat ; Notes on Cassia lanceolata (Senna) édité à Madras en 1837.
    nmauric© 22/01/2017 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites
Imingo compteursite