Campanula medium - Carillon, Campanule des jardins
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Campanule carillon, Campanule des Jardins, Campanule à grosses fleurs ou grandes fleurs, Clochettes de Canterbury, Fausse raiponce, nommée par les anglophones 'Canterbury Bells'
    Nom latin : Campanula medium  L.*, synonymes Campanula florida  Salisb.*, Marianthemum medium  (L.) Schur, Medium grandiflorum  Spach, Rapuntia medium  (L.) Chevall., Sikorea hortensis  Opiz.
    famille : Campanulaceae.
    catégorie : bisannuelle à tiges rougeâtres, anguleuses, hérissées de poils blancs.
    port : touffe à rosette basale de feuilles lancéolées légèrement gaufrées, poilues à marge ondulée et crénelée.
    floraison : fin de printemps à début d'été (mai - août). En grosses clochettes de 3 à 6 cm de long parcourues sur les deux faces de petits poils, pédoncule à 2 bractées.
    couleur : l'espèce type bleu à bleu violacé, les cultivars simples ou doubles dans une large gamme de bleu, mauve (lavande), violet, rose et blanc.
    fruits : petites capsules déhiscentes à 5 loges.
    croissance : assez lente puisqu'elle est une bisannuelle, la première année rosette de feuilles, floraison l'année suivante.
    hauteur : 0,50 à 0,90 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne en prenant soin d'espacer les plants de 30 à 40 cm, il est conseillé de les planter au moins par groupe de 3 pour avoir un peu d'effet dans les massifs.
    multiplication : semis en mai-juin, levée en principe en 2 semaines, mise en place à l'automne ou au printemps suivant, n'oubliez pas de pincer.
    sol : bonne terre de jardin (plutôt riche, frais, drainé), c'est une grande gourmande.
    emplacement : soleil, évitez les expositions trop brûlantes en été ou mi-ombre.
    zone : 6 - 10.
    origine : endémique au sud-est de la France (Rhône Alpes, Gard) et à l'ouest de l'Italie, naturalisée dans le reste de l'Europe méridionale.
    entretien : en principe avec ses robustes tiges ,elle n'a pas besoin de tuteur, sauf si les hampes florales sont vraiment trop fournies. Enlever une à une les clochettes fanées, pour favoriser le développement d'autres aux aisselles et prolonger sa floraison jusqu'au début de l'automne.
    En région aux hivers rigoureux prévoir un paillage à l'automne, qui limitera le développement des 'mauvaises herbes' et l'évaporation en été. Somptueuse fleur coupée dans les bouquets, de longue durée en vase lorsqu'elle provient du jardin, celles vendues chez les fleuristes virent au marron et pourrissent comme bien des fleurs de nos jours. Se cultive aussi dans des potées.
    Maladies et ravageurs ; convoitée par les limaces et les escargots. Par temps chaud et sec peut -être sujettes aux acariens, un excès d'humidité favorise le développement de la rouille.
    NB : son nom Campanula  signifie clochette et son nom spécifique medium  pour nous indiquer qu'elle a des caractéristiques intermédiaires avec d'autres espèces. Ce genre comprend environ 250 espèces d'annuelles, bisannuelles et vivaces originaires des zones tempérées du globe.
    Cette méridionale est la fleur typique que l'on trouve dans quasiment tous les jardins anglais où elle aurait été introduite en 1597 sous le nom de 'Coventry Bells' peut être son lieu d'introduction? Vers 1800, on la nomme alors 'Canterbury Bells' peut être parce que le comté de Kent est surnommé le jardin de l'Angleterre.
    Illustration ci-contre Planche 159 - 'Favourite flowers of garden and greenhouse' d'Edward Step & William Watson, en 4 volumes - Londres 1896.
    Le groupe d'hybrides 'Bells of Holland' a une hauteur de 0.40 à 0.50 m, il peut être cultivé en annuel.
    Campanula medium  'Calycanthema', une bisannuelle de 0.60 à 0.90 m de haut Ø 0.30m, floraison courant juin - juillet selon climat, en clochettes à bord ourlée formant une collerette de couleur bleu, lilas mauve, rose vif à rose foncé et blanc pur.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Campanula carpatica  Jacq. ou Campanule des Carpathes, consulter sa fiche.
    Campanula glomerata  L., Campanule à bouquets, consulter sa fiche.
    Campanula grandiflora  Jacq., synonyme Platycodon grandiflorus , consulter sa fiche.
    Campanula muralis  Portenschl. ex A.DC. , synonyme Campanula portenschlagiana  Roem. & Schult., consulter sa fiche.
    Campanula persicifolia  L., consulter sa fiche.
    Campanula pyramidalis  L., consulter sa fiche.
    Campanula rapunculus  L., Campanule raiponce, consulter sa fiche.
    Campanula takesimana  Nakai, consulter sa fiche.
    Campanula thyrsoidea  Lap., synonyme Campanula thyrsoides  L., Campanule en thyrse, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * L. : abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. En 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Salisb. abréviation botanique pour le botaniste britannique Richard Anthony Salisbury (né Markham) (1761-1829), un homme ayant eu un passé financier peu scrupuleux, il fut un farouche opposant à la nomenclature de Linné, et fut boudé par un bon nombre de ses contemporains, rejeté par ses confrères botanistes lorsqu'ils découvrirent qu'il s'était approprié l'oeuvre d'un autre botaniste.
    - Francesca Binet-Giannoni et nmauric ©21.04.2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site