Eustoma grandiflorum, Lysianthus  - Eustome de Russell
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Alexey V. Sergeev
    Nom commun : Eustome de Russell, Eustome à grandes fleurs, Campanule du Texas, plus rarement 'Gentiane des prairies', au Japon 'Torukokikyou no' (Campanule turque), nommé par les anglophones 'Texas Bluebell, Prairie Gentian, Tulip Gentian'.
    Nom latin : Eustoma grandiflorum (Raf.*) Shinners, synonymes Eustoma russellianum  ( Hook. ) G.Don, Eustoma exaltatum  (L.) Salisb. ex G. Don subsp. russellianum  (Hook.) Kartesz, Lisianthus russellianus  Hook.*
    Photo prise début août le long de Road 390, comté de Washington à l'est de la ville d'Indépendance au Texas.
    famille : Gentianaceae.
    catégorie : annuelle ou bisannuelle.
    port : dressé
    feuillage : caduc, épais, vert bleuté glauque, pruineux, à 3/5 nervures longitudinales comme celui de la tulipe. Le long de la tige paire de feuilles alternes engainantes obovales.
    floraison : au coeur de l'été, visitée par les abeilles et les papillons. Panicule de 2 à 6 fleurs satinées campanulées dressées en coupe ouverte à 5 larges pétales à marge ondulée, imbriqués les uns dans les autres dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, calice à 5 étroits sépales filiformes, 5 à 6 étamines. Les boutons floraux sont turbinés et pointus comme ceux de l'Eschscholtzia.
    couleur : bleu violet vers la base lavé de blanc puis de blanc verdâtre, style bifide jaune vif, anthères d'un jaune orangé; pour les cv violet pourpre, violet et mauve, divers tons de rose, saumon clair, blanc pur, blanc verdâtre, vert chartreux, unicolore ou bicolore.
    croissance : lente.
    fruits : capsules oblongues à 2 valves contenant de nombreuses petites graines.
    hauteur : 0.30 à 0.90 m selon cultivars.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis en place en automne ou l'hiver à environ 15°C.
    sol : neutre, drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre une partie de la journée, à besoin de soleil pour fleurir.
    zone : 9 - 11.
    origine : dans les prairies humides, le long des cours d'eau du centre et de l'ouest des États-Unis :Texas, Louisiane, Arkansas, Oklahoma, Kansas, Nebraska, Dakota du Sud, Montana, Wyoming, Colorado et Nouveau-Mexique, consulter la Carte des États-Unis.
    entretien : arroser pendant la croissance. S'utilise dans la confection de bouquets frais, car il a une bonne tenue, si vous pensez à changer l'eau, il peut durer une quinzaine de jours.
    NB : son nom Eustoma  vient du grec 'eu' qui signifie bon et de stoma qui désigne la bouche, son ancien nom Lisianthus  vient du grec 'lissos' qui signifie lisse et de 'anthos' qui désigne la fleur faisant référence aux pétales lisses, doux au touché et son nom spécifique grandiflorum  à grandes fleurs et russellianum  de Rusell en souvenir du physicien écossais Alexandre Russell (1715 - 1839), auteur de l'Histoire Naturelle d'Alep (Syrie) 1797.
    Ce genre révisé en 2012 ne comprend plus que 3 espèces, originaires du centre et de l'ouest des États-Unis, présentes au Mexique et au nord de l'Amérique du Sud et dans les Caraïbes.
    Introduit par les horticulteurs hollandais vers 1980 depuis le Japon où il est largement cultivé au nord-est d'Hokkaido comme fleur de prédilection pour les mariages, il met une bonne dizaine d'années à trouver sa place chez nos fleuristes, et il est vraiment peu planté dans nos jardins, pourtant il aurait sa place dans les plates-bandes, les massifs fleuris et les mixed-borders; il existe des variétés f1 à grandes fleurs simples ou doubles.
    Annotations :
    Eustoma barkleyi  Standl. ex Shinners, nommé 'Catchfly prairie gentian, Western blue gentian, Blue marsh lily' endémique au sud des États-Unis depuis la Californie et le Nevada jusqu'en Floride, 30 à 45 cm, à petites feuilles lancéolées, fleur solitaire 6,5 cm parme, lila-mauve plus clair vers la base des pétales anneau blanc en coeur onglet violet améthyste, anthères jaune d'or.
    Eustoma exaltatum  (L.) Salisb., il est donné pour synonyme de Eustoma grandiflorum, nommé 'Showy prairie gentian', endémique aux grandes prairies du centre et de l'ouest des États-Unis : sud du Texas, Louisiane, est de l'Arkansas, Oklahoma, ouest du Kansas, Nebraska, Dakota du Sud, Montana, sud-est du Wyoming, Colorado et sud du Nouveau-Mexique, consulter la Carte des États-Unis, 25 à 60 cm de haut, feuilles sessiles bleu-vert ovales-oblongues, de juin à septembre fleurs 5 cm aux pétales lancéolés parme à gris de lin plus clair vers la base, au centre violet évêque ou rose pâle. Parfaitement adapté au calcaire. Aujourd'hui il semble qu'elle soit considérée comme une sous-espèce, son aire de répartition est sérieusement réduite en raison des cueillettes intensives.

    Annotations :
    *Raf., abréviation botanique pour l'excentrique naturaliste, linguiste et archéologue autodidacte français Constantine Samuel Rafinesque-Schmaltz (1783-1840) qui dès 1802, séjourne et travaille en Amérique, auteur de nombreux canulars.
    *Hook., abréviation botanique pour le botaniste écossais William Jackson Hooker (1785-1865), spécialiste des mousses puis tout au long de sa vie des fougères. En 1820, il est nommé à la chaire de botanique de l'Université de Glasgow et, suite à ses travaux scientifiques Guillaume IV lui décerne un titre de noblesse en 1836.
    En 1841, il est nommé directeur du Jardin Botanique Royal de Kew un peu à l'abandon depuis la disparition de son prédécesseur Joseph Banks, jardin qu'il agrandi et enrichi de plusieurs serres dont entre 1844 et 1848, la célèbre Palm House de D. Burton et R.Turner on lui doit aussi l'ouverture des jardins au public durant les après-midis.
    Auteur de forts nombreux ouvrages et parutions botaniques dont entre autre, la première Flore des îles britanniques "Flora Scotia; or a description of scottish plants arranged both according to the artificial and natural methods" (Volume 2 en 1821). The british flora compresing the phaenogamous, or flowering plants and ferns" (2 volumes - Londres éd. Longman, Brown, Green and Longmans 1831 édition revue et corrigée en 1842) et L'édition d'un guide "Kew Garden or Popular guide to the Botanic garden of Kew". Genera filicum; or Illustrations of the ferns, and other allied genera; from the original coloured drawings of the late Francis Bauer; with additions and descriptive letterpress, by Sir William Jackson Hooker. London, H. G. Bohn, 1842. Synopsis filicum : or, A synopsis of all known ferns, including the Osmundaceae, Schizaeaceae, Marattiaceae, and Ophioglossaceae (chiefly derived from the Kew herbarium) Accompanied by figures representing the essential characters of each genus" avec son assistant Joseph Gilbert Bakers, responsable de l'Herbier de Kew (éd. Robert.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie

Eustomma grandiflora

un compteur pour votre site