Nicotiana tabacum  - Tabac, Herbe à Nicot, Nicotin
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nicotiana tabacum Nom commun : Nicotiane tabac, Tabac, Grand tabac, Herbe à Nicot, Nicotin, Herbe de la Reine, nommé par les anglophones Tobacco, en allemand Tabak, en arabe tabgh, espagnol Tabaco, Yerba de la Reina, Fumo', en italien 'Tabacco'.
    Nom latin : Nicotiana tabacum  L.*, synonymes Nicotiana florida  Salisb.*, Nicotiana fruticosa  L., Nicotiana gigantea  Lehm., Nicotiana havanensis  Cav. ex Lehm., Nicotiana latissima  Mill., Nicotiana macrophylla  Spreng., Nicotiana ybarrensis  Kunth, Tabacum ovatofolium  Gilib., Tabacum latissimum  Bercht. & Opiz, Tabacum nicotianum  Bercht. & Opiz.
    famille : Solanaceae.
    catégorie : annuelle herbacée à tige rugueuse pubescente, certaines variétés sont des vivaces de courte vie.
    feuillage : vert clair, fortement nervuré, pubescent couvert de poils glanduleux qui le rend collant, odeur désagréable. Grandes feuilles sessiles alternes, oblongues-lancéolées de 10 à 30 cm x 20 à 25 cm, certaines variétés pouvant atteindre 60 cm.
    port : dressé, légèrement ramifié.
    floraison : de l'été à l'automne selon climat, nectarifère visitée par les papillons notamment les Sphinx. En cime, panicules de petites fleurs hermaphrodites (1 à 1.5 cm) , axillaires, à corolle tubulaire à 5 lobes arrondis, acuminés, imbriquée dans un calice à sépales soudés et 5 étamines.
    couleur :blanc, rose, rouge, pourpre, et vert rougeâtre.
    fruits : petites capsules ovoïdes enchâssées dans le calice, contenant de nombreuses minuscules graines oléagineuses, dont on extrait une huile comestible.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.30 à 1 m pouvant atteindre les 3 m.
    plantation : au printemps de la fin mars à la mi-avril, pour la production de tabac on supprime les gourmands pour avoir de plus grandes feuilles, et au début de l'été au démarrage de la floraison on écime le plant pour ne conserver qu'une vingtaine de feuilles et favoriser ainsi leur développement.
    Pour le tabac d'ornement de 0.60 à 1.50m , il est conseillé d'espacer les plants de plants de 0.30 à 0.80 m, prévoir un tuteur pour les grands sujets en milieu venteux.
    multiplication : par semis sans recouvrir trop les graines (comme le persil), compter pour la levée entre 15 et 30 jours sous châssis à 20-25°C, compter entre 5 et 15 jours , maintenir le terreau humide en vaporisant régulièrement. Repiquez dans des godets et mettez-les en place courant mai.
    sol : profond, humifère, frais et bien drainé,,.
    emplacement : plein soleil à l'abri des vents violents.
    zone : 8 - 10, tolérance se limitant à environ -5°C.
    origine : dans les plaines, en zone tropicale humide en Amérique du Sud, introduit par les Indiens dans les Caraïbes et en l'Amérique centrale (Mexique, Venezuela) bien avant la période hispanique.
    entretien : n'oublier pas de l'arroser régulièrement, pour une culture en pot, effectuer un apport d'engrais pour tomate ou enrichir le substrat avec du compost, car c'est un gourmand qui est rapidement carencé s'il n'y a pas assez d'azote.
    maladies et ravageurs : au jardin, il peut être sujet aux pucerons, un excès d'humidité, de pluie favorise l'apparition du mildiou du tabac (Peronospora hyoscyami, consulter l'application de l'INRA, réalisée à partir de l'ouvrage de Dominique Blancard, "Maladies du tabac", édité aux éditions Quae.
    Mémoie de Belloc de Gauzelle NB : son nom Nicotiana  lui a été attribué en 1753 par le botaniste suédois Linné* qui le dédie à celui que l'on considère définitivement comme l'introducteur du tabac en France, Jean Nicot (1530-1604 ), ambassadeur de France au Portugal qui après avoir reçu d'un marchand flamand quelques graines d'une plante appelée par les indiens 'petel' aux vertus curatives, qu'il fait rapidement pousser dans les jardins de l'ambassade. Il adresse à la reine Catherine de Médicis, quelques sachets de poudre de tabac pour soigner avec succès les migraines et la fièvre de son fils le roi François II*. C'est à partir de 1556 que les apothicaires français proposèrent l'Herbe de la Reine, il débarque en Angleterre en 1564, deux ans après en Allemagne, puis en 1580 en Pologne et en Turquie.
    En 1629, le cardinal Richelieu instaure un droit de douane pour les tabacs en provenance du Nouveau Monde et en 1636 la première plantation française voit le jour en Lot-et-Garonne à Clairac, où l'on cultive encore de nos jours le Burley et le tabac de Virginie.
    En 1719, c'est prohibition de la culture en France, excepté en Alsace, Franche-Comté et en Flandre, en 1789 Belloc de Gauzelle*, publie le mémoire sur la culture du tabac, et sur les moyens de la rétablir au royaume, sans diminuer les revenus du roi, en le 2 mars 1791, l'Assemblée nationale présidée par Mirabeau promulgue un premier décret qui autorise la culture, la fabrication et la vente du tabac dans le Royaume, l'importation des feuilles du tabac étranger est autorisée en payant un droit, mais l'importation du tabac étranger fabriqué est toujours prohibé.
    A l'arrivée de Christophe Colomb en 1492, le tabac était surtout une plante sacrée et curative, utilisée dans les cérémonies pour communiquer avec les esprits et calmer les douleurs. Il en rapporter quelques plants en Espagne à des fins médicinales et ce sera Cortez qui rapportera de l'empire aztèque, les premiers cigares de tabac roulé.
    En 1556, les premières graines furent plantées avec succès dans le jardin angoumois du moine franciscain André Thévet qu'il rapporte de son périple au Brésil. En 1555, il participe en tant qu'aumônier à l'expédition du vice-amiral Nicolas Durand de Villegagnon organisée à la demande du roi Henri II pour y implanter une colonie.
    André Thévet écrira par la suite 'Depuis, un quidam qui ne fit jamais le voyage, après quelques dix ans après que je fusse de retour de ce pays, lui donna son nom' (Lire le Hors-série de la Lettre du Collège de France*, Genèse d'une épidémie par Marc Kirsch p5 à 14.
    En 1847, les Anglais Robert et Philip Morris entame la fabrication manuelle des cigarettes à la turque; en 1856, en Caroline du Nord, le fermier James Buchanan Duke entreprend la culture du tabac, vite suivi par d'autres planteurs en Caroline du Sud, Virginie et Géorgie. Au printemps 1884 James Bonsack met enfin au point sa machine à rouler les cigarettes et la production démarre à Durham dans la manufacture Duke.
    Culture du tabac en France :
    La France est le cinquième producteur d'Europe. La récolte des feuilles s'opère courant juillet/août, les feuilles sont stockées dans des séchoirs, puis triées à l'automne avant d'être acheminées vers l'une des 7 coopératives tabacoles françaises, puis transformées en Dordogne à Sarlat.
    Les planteurs français de tabac cultivent trois variétés sur 5, majoritairement le tabac de Virginie un tabac blond au goût américain, le Burley un tabac clair recherché pour confectionner des mélanges pour des cigarettes au goût américain et le tabac brun pour la fabrication des cigarettes françaises, des cigares et des tabacs à pipe.
    Les principaux pays producteurs sont le Brésil, la Chine, l'Inde, les Etats-Unis, la Turquie et le Zimbabwe, production mondiale en 2017 plus de 6,5 millions de tonnes de tabac brut. De très nombreux hybrides de toutes tailles et couleurs sont cultivés comme plante d'ornement dans les jardins et au potager pour confectionner des bouquets.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Nicotiana tabacum  'African Red', variété originaire du Transvaal à très grandes feuilles avoisinant 60 cm.
    - Nicotiana alata  'Avalon Bright Pink', 0.15- 0.30 cmfleurs dans plusieurs tons de rose plus foncé sur le revers plus clair vers l'oeil.
    - Nicotiana affinis  'Alba' tabac d'ornement très parfumé, floraison blanche, de 060 à 1.20 m.
    Nicotiana tabacum var havanensis - Nicotiana alata  tabac d'ornement en mélange de couleurs, légèrement parfumé à fleurs rouges, roses et blanches, oeil noir.
    - Nicotiana alata  'Grandiflora', une ancienne obtention originaire du Brésil introduit dans les jardins anglais vers 1829, environ 0.60m de haut, recherché pour sa floraison d'un blanc pur, oeil verdâtre au parfum nocturne rappelant celui du jasmin.
    - Nicotiana affinis  'Havana Apple Blossom', une mélande blanc et rose d'environ 0.40 m de haut.
    - Nicotiana affinis  'Lime green' dans les tons de jaune-vert comme le lime, d'environ 0.80 m de haut.
    - Nicotiana langsdorfii  de grande taille 0.90 à 1.80, floraison jaune-vert.
    - Nicotiana  'Sensation Mix', un mélange rose, rouge, lavande, violet parfumée d'environ 0.60 m de haut .
    Propriétés et utilisations :
    Le tabac contient plusieurs familles d'alcaloïdes toxiques, le principal fait partie de la famille des pyridil-pyrrolidines, c'est la nicotine (3 à 5 %) qui à forte dose est mortelle, toujours dans la même famille, la cotinine et la nornicotine, les autres sont les bêta carbolines (harmane et norharmane) et les pyridil-pipéridine (anabasine et anatabine).
    Dans la pharmacopée traditionnelle, les feuilles en décoction étaient utilisées pour traiter les poux.
    Largement utilisé en agriculture et au jardin comme insecticide, son emploi est reconnu comme étant extrêmement dangereux pour l'homme.
    Introduit dans les années 1990 en agricuture, les néonicotinoïdes sont des insecticides neurotoxiques qui sont dérivés de la nicotine qui agissent sur le système nerveux central des insectes nuisibles et des pollinisateurs, avec une incidence sur les sols, l'air, l'eau, la faune et l'homme, provoquant chez les insectes une paralysie mortelle, ils occupent 40% des insecticides, ils sont pour la plupart des systémiques qui sont véhiculé par la sève.
    En 2016, le Parlement avait voté leur interdiction à partir du 1er septembre 2018, avec des dérogations possibles jusqu’en 2020. Fin juin 2017, il semblerait que le gouvernement envisagerait d’autoriser de nouveau les pesticides tueurs d’abeilles ainsi que l’épandage aérien.
    Annotations :
    *Belloc de Gauzelle est le subdélégué de l'intendance de Guienne, au département de Clairac, en Agennois, dans l'avertissement il écrit : 'Aujourd'hui, je crois utile de donner à ce Mémoire de la publicité, puisque les Sénéchaussées, et notamment celle de l'Agenois, on fait du rétablissement de la culture du tabac dans le Royaume, un objet de leurs réclamations auprès de Sa Majesté et des Etats-généraux', consultable en ligne à la BHL (Biodiversity Heritage library).
    *François II (1544 - 1560) Roi de France, époux de la reine d’Écosse Marie Stuart, fils de Henri II et de Catherine de Médicis.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    *Lettre consulter la lettre tabac Collège de France. Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie

champs de tabac

un compteur pour votre site