Acorus calamus  - Acore calame, odorant
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Acore calame, Acore odorant, Acore aromatique, Roseau aromatique, Lis des marais, Canne aromatique, nommé par les anglophones 'Sweet Flag'.
    Nom latin : Acorus calamus  L.*, Acorus aromaticus  Gilib., Acorus angustifolius  Schott, Acorus odoratus  Lam., Acorus europaeus  Dumort., Acorus spurius  Schott, Acorus verus  Raf.
    famille : Araceae.
    catégorie : vivace aquatique graminiforme à rhizomes aromatiques traçants.
    port : touffe érigée, évasée en éventail.
    feuillage : persistant, épais, coriace, vert clair, brillant. Tiges ensiformes, caniculées, souples et tranchantes à l'odeur d'anis (à l'occasion passer y la main). La nervure centrale est désaxée.
    floraison : du printemps à l'été (avril-mai à août suivant le climat). Inflorescence (5 à 10 cm) en épi cylindrique (spadice) couvert de petites fleurs bisexuées.
    couleur : vert pâle virant au jaune verdâtre.
    croissance : assez rapide.
    hauteur : 0,60 à 1,60 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps au bord des bassins (moins de 20 cm d'eau) en prenant soin d'enfoncer les rhizomes à 10 voir 15 cm de profondeur.
    multiplication : division des touffes ou des rhizomes en juillet-août.
    sol : tous, trés humide.
    emplacement : soleil ou ombre légère.
    zone : 3 -10
    origine: Asie et Proche Orient, naturalisé dans de nombreux pays de l'hémisphère nord.
    entretien : sans, juste nettoyer de temps en temps la touffe. Le feuillage peut être récolté tout au long de l'année. Le rhizome lui ne se récolte que tous les 2 ou 3 ans au printemps ou à la fin de l'automne
    NB : Une espèce robuste à utiliser pour les étangs et les grands bassins. Peut être cultivé en pot, mais il ne fleurira que s'il a vraiment les pieds dans l'eau.
    Son nom Acorus vient du grec 'akoros' qui désigne une plante à racine aromatique, 'koros' signifie pupille et calamus vient du grec 'kalamos' qui désigne le roseau, le calame.
    Ce genre ne comprend que deux espèces de vivaces graminiformes rhizomateuses persistantes. Il existe un cultivar Acorus calamus 'Variegatus' au feuillage strié de créme qui peut être légèrement rosé au printemps.
    Propriétés et utilisations :
    L'acore a été introduite et cultivée en Europe pour ses propriétés aromatiques, astringentes, digestives, carminatives et toniques.
    Le rhizome odorant et amer contient de la choline et de la calamine, attention a ne pas le consommer frais car il est vomitif. Il peut être consommé séché et confit (comme le gingembre) ou encore séché, rapé puis utilisé en cuisine comme aromate.
    Autrefois, il était ajouté dans la composition de pots pourris ou mis dans de petits sacs pour parfumer les armoires.
    Il est utilisé dans l'industrie alimentaire, la phytothérapie et l'industrie pharmaceutique ou para pharmaceutique : fabrication d'huile essentielle (riche en asarone), confection de parfums, liqueurs, biéres, dentifrices.
    Dans les pharmacopées traditionnelles asiatiques, le rhizome ou le feuillage sont réputés pour leurs propriétés anthelminthiques, digestives, diurétiques, expectorantes, stomachiques.
    D'autre part, en Afrique l'huile essentielle d'acore est utilisée pour protéger les récoltes d'épis de maïs ou de manioc des attaques de ravageurs tel que le grand capucin du maïs ( coléoptère - Prostephanus truncatus).
    Autre espèce et cultivar:
    Acorus gramineus [Soland.] synonymes Acorus humilis Salisb., Acorus pusillus Siebold ou Acore graminée, Acore vert, Jonc japonais, originaire du Japon, environ 0.30m de haut au feuillage très fin. Il est souvent utilisé en aquariophilie.
    Il existe quelques cultivars comme 'Ogon’ au feuillage vert chartreux, 'Variegatus' qui est panaché de crème ou 'Pusillus' une variété naine, zones 3-11.
    Acorus gramineus ' Variegatus' ou Acore graminée 'Variée', consulter sa fiche.

    Consulter la liste des autres aquatiques ou semi-aquatiques présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    - nmauric©20/10/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site