Howea forsteriana  - Howea, Kentia de Forster
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Howea forsteriana
    Università di Catania ©
    Nom commun : Howea de Forster ou Kentia de Foster.
    Nom latin : Howea forsteriana Becc.*
    famille : Arecaceae
    catégorie : Arbre monoïque, palmier
    port : Stipe unique, droit à cicatrices foliaires, touffe sommitale évasée et inclinée.
    feuillage : vert sombre, penné à larges folioles, longs pétioles très fins (0,80m)
    floraison : spadices unisexués regroupés: 2 mâles à sépales arrondis, au milieu spadice
    femelle. Pendant entre les feuilles.
    couleur : jaune, régime de baies ovoïdes jaunes bruns mûres au bout de 6 ans.
    croissance : moyenne, les feuilles grandissent en même temps que le pied.
    hauteur : 10 m , en pot: 1,80 à 3 m.
    plantation : au printemps en extérieur.
    multiplication : par semis au printemps, compter 80 à 90 jours, T° 20°.
    sol : terreau de feuilles, terre de jardin, sable (1/3).
    emplacement : lumière forte éviter le soleil direct.
    zone : 10 - 11. (T° : 10 à 12° minimum en hiver).
    origine: endémique de l'île de Lord Howe à l'est de l'Australie.
    entretien : lumière forte, mais pas de soleil direct.
    Arrosage 1 fois par semaine et en période végétative tous les 15 jours.
    Rempoter tous les deux ans.Sa croissance plus rapide que Howea belmoreana .
    NB : Howea du nom de l'île et forsteriana en l'honneur de W. Forster (sénateur australien).
    Utilisé surtout comme plante d'intérieur. Il requiert une hygrométrie élevée durant sa période de végétation d'avril à septembre., bassiner fréquemment.
    Apport d'engrais toutes les 2 ou 3 semaines durant cette période.
    Sortir à l'extérieur en été.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Howea belmoreana folioles plus nombreux et pétioles plus courts, croissance moins rapide, drupes plus grosses, consulter sa fiche.
    Consulter le chapitre sur les généralités sur les Palmiers

    Annotations :
    *Becc. abréviation botanique pour Odoardo Beccari (1843 - 1920) en 1880 il fut nommé Directeur du jardin de Florence, vers 1825, avec le naturaliste génois Giacomo Doria (1840-1913) il séjourna durant 3 années en Malaisie et Bornéo répertoriant leur flore, et c'est sur l'île de Sumatra qu'il découvrir le pestilentiel et gigantesque arum titan Amorphophallus titanum  (un exemplaire à découvrir au Conservatoire botanique de Brest, au retour il publia des ouvrages sur leur flore et des descriptions sur plus d'une centaines de palmiers découverts. Il crée le Nouveau journal botanique italien en 1869
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site