Jacaranda mimosifolia  - Arbre à huîtres
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Jacaranda à feuilles de Mimosa, Arbre aux huîtres, Flamboyant bleu, en espagnol Gualanday, nommé par les anglophones 'Blue Jacaranda, Brazil rosewood, Brazilian rosewood'.
    Nom latin : Jacaranda mimosifolia  D. Don*, synonymes Jacaranda ovalifolia  R.Br., Jacaranda acutifolia  Humb. & Bonpl.
    famille : Bignoniaceae.
    catégorie : arbre au système racinaire superficiel et très étalé, tronc à l'écorce d'un brun rougeâtre couvert de lenticelles blanches.
    port : évasé, étalé à cime arrondie.
    feuillage : caduc,vert vif, revers poilu. Grandes feuilles plumeuses (± 25cm) opposées bipennées, pennules divisées en foliolules.
    floraison : très parfumée et longue puisqu'il y a deux floraisons une au printemps, l'autre au début de l'automne (septembre-octobre), nectarifère visitées par des espèces de petites abeilles tropicales, comme la vert métallique Euglossa . Panicules d'étroites fleurs tubulaires (4 à 5cm) à corolle campanulée et côtelée.
    fruits : capsules ligneuses (5 à 7cm) déhiscentes oblongues, aplaties évoquant des huîtres, de couleur ocre.
    couleur : bleu violacé à bleu mauve.
    hauteur : 10 à 15m jusqu'à 50 m dans son milieu naturel, Ø 10 à 12m.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : par bouturage de rameaux semi-ligneux ou semis à chaud (entre 25 et 35°C) de graines conservées auparavant au froid, puis mises à tremper durant 24h dans de l'eau tiède; compter pour la levée entre 4 et 6 semaines, veiller à ne pas laisser sécher le substrat.
    sol : ordinaire, plutôt frais et riche, surtout bien drainé.
    emplacement : ensoleillée et abritée. Bien choisir son emplacement car sous son couvert il est assez difficile de planter par la suite d'autres essences, à cause de son système racinaire.
    zone : 9 - 11, tolère aisément -5°C, bonne résistance à la pollution atmosphérique.
    origine : en zone claire et ouverte dans les forêts tropicales du Brésil et du nord-ouest de l'Argentine. En France, il est naturalisé et présent dans le sud et en Corse, c'est alors un arbre de petite taille, la durée de sa floraison est plus courte, elle se limite à la fin du printemps courant juin/juillet.
    entretien : protéger impérativement des écarts de température. Cultivé sous serre, il peut être sujet aux araignées rouges et aux aleurodes.
    NB : Jacaranda  vient du guarani 'jacarandá' (prononcé 'ya'), sous climat approprié il est largement planté en milieu urbain, le long des rues et dans les parcs et les jardins.
    Ce genre comprend 49 à 50 espèces de petits arbres ou grands arbres caducs ou persistants, originaires des zones tropicales et subtropicales de l'Amérique du sud (Brésil, Uruguay, Argentine et Pérou), de l'Amérique centrale, du Mexique et des les îles des Caraïbes, introduit depuis des siècles en Afrique, Asie du sud-est, Mélanésie et Polynésie, Australie et Nouvelle- Zélande. Des arbres au bois veiné, jaspé, recherché pour l'ébénisterie, connu sous le nom de faux palissandre*.
    Le nom de 'Brazilian rosewood', Bois de rose du Brésil n'est théoriquement attribué qu'au Jacaranda filicifolia .
    Siro Kurita ©
    Propriétés et utilisations :
    Son pollen peut provoquer chez certaines personnes des allergies, ce qui est le cas à chaque printemps pour les populations vivants aux abords du lac de Chapala (Mexique).
    Dans les pharmacopées traditionnelles sud-américaines, le feuillage, l'écorce et les racines, étaient réputées pour leurs propriétés antibactériennes, antiseptiques, astringentes, calmantes et cicatrisantes prescrites en usage externe (décoction) pour traiter les plaies et les maladies de la peau, les varices, ulcères variqueux et les hémorroïdes, l'arthrose et l'arthrite rhumatismale et surtout connus pour soigner les maladies vénériennes (blennorragie et syphilis).

    Annotations:
    *D. Don., abréviation botanique pour le professeur de botanique, taxonomiste écossais David Don (1799-1841), un collectionneur spécialiste des conifères, nommé en 1822 bibliothécaire à la Société linnéenne de Londres à laquelle sera légué son herbier. Il rédige les premières descriptions du Douglas, du Taxodium, du Cryptomeria japonica et du Sequoia sempervirens.
    Il fait paraître en 1825 'Prodromus florae nepalensis', des espèces collectées et rapportées par le botaniste zoologiste Francis Buchanan-Hamilton (1762-1829) et le botaniste danois Nathaniel Wallich (1786-1854) en Angleterre dans le courant de l'année 1860.
    *Palissandre, bois exotique utilisé en marqueterie qui provient de certaines espèces du genre Dalbergia  dont certaines d'entre elles sont aujourd'hui protégées, comme le précieux palissandre de Rio Dalbergia negra .
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site