Rauwolfia caffra - Arbre à quinine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Arbre à quinine, localement nommé 'Kinaboom' et par les anglophones 'Quinine tree'
    Nom latin : Rauvolfia caffra  Sond., s'écrit aussi Rauwolfia 
    famille : Apocynaceae
    catégorie : arbre.
    port : arrondi, sur un tronc large à écorce soit lisse, soit d'aspect liégeux d'un blanc grisâtre ou noir.
    feuillage : persistant, brillant, vert sombre à nervure centrale plus claire fortement marquée. Grandes feuilles ondulées regroupées par 3 ou 5 en verticilles.
    floraison : en été, parfumée, mellifère, en cime terminale.
    couleur : blanc.
    fruits : petites drupes rondes, noires, brillantes (1,3 cm) contenant 1 ou 2 graines (conservation des semis de courte durée).
    croissance : rapide.
    hauteur : 10 à 20 m.
    plantation : printemps ou automne sous nos climats.
    multiplication : division des rejets, par semis après trempage dans l'eau, bouture de rameau, de racine. Attention la sève blanchâtre (latex) est toxique.
    sol : profond et riche.
    emplacement : mi-ombre, soleil.
    zone : 9-12., température minimale 16°.
    origine : Afrique en zone tropicale (Afrique du Sud, Kenya, Tanzanie, Togo) et Australie.
    NB : Dédié à Léonhart Rauwolf, médecin, botaniste allemand du 16 éme siècle, qui fit de nombreux voyages aux Indes, y recherchant principalement des plantes médicinales.
    Ce genre comprend une cinquantaine d'espèces d'arbustes ou arbres, originaires des zones tropicales du globe.
    Propriétés et utilisations :
    Toute les parties sont toxiques. Son bois tendre sert de bois de chauffage et entre dans la confection d'ustensiles de cuisine, de manches d'outils.
    En médecine traditionnelle africaine, toutes les parties sont utilisées depuis toujours : la racine est employée comme sédatif, poison, vermifuge, et l'écorce pour traiter la malaria , les rhumatismes et les affections pulmonaires. La sève pour traiter les problèmes intestinaux (colique).
    Différentes parties contiennent des alcaloïdes (réserpine et de la rauvolfine) utilisés dans la fabrication de neuroleptique.
    Les racines depuis des siècles, étaient dans diverses pharmacopées connues pour traiter la folie, les morsures de serpents et utilisées comme sédatif. Dés 1931, des médecins indiens avaient entrepris des études pour une utilisation de celles du Rauwolfia serpentina  en neuro-psychiâtrie; la réserpine qu'elles contiennent a été découverte et extraite par des chimistes suisses en 1952.
    A savoir, le quinquina (jaune, gris ou rouge), est l'écorce de plusieurs espèces de Chinchona  (Rubiaceae); on en extrait la quinine, un alcaloïde quinoléique utilisé pour soigner le paludisme.
    photos © Shigenobu Aoki
    Quelques autres espèces :
    Rauwolfia canescens  Descourt (Mansf) serait synonymes de Rauvolfia nitida  Jacq. et Rauvolfia angustifolia  Salisb
    Rauvolfia chaudocensis  Pierre ex Pit., originaire d'Asie se rencontre au Vietnam.
    Rauwolfia macrophylla  Ruiz & Pav. synonyme Citharexylum spinosum
    Rauwolfia serpentina  Benth. et Kurz., originaire des Indes tropicales, petit arbuste aux propriétés médicinales, floraison blanche et rose voir photos.
    Rauwolfia tetraphylla  L., synonyme Rauwolfia heterophylla  Roem. et Schult. ex Willd.
    Rauwolfia verticillata  (Lour) Baill., originaire d'Asie (se rencontre en Chine).
    Rauvolfia vomitaria   Afzel., originaire d'Afrique tropicale.
    - nmauric©08/11/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site