Solanum pseudocapsicum - Pommier d'Amour
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Solanum pseudocapsicum Nom commun : Pommier d'amour plus rarement Cerisier d'amour, nommé par les anglophones 'Jerusalem Cherry, Madeira Cherry, Winter Cherry'.
    Nom latin : Solanum pseudocapsicum  L.*, synonymes Solanum capsicastrum var. caaguazuense  Chodat, Solanum diflorum  Vell., Solanum diflorum var. angustifolium  Kuntze, Solanum diflorum var. pulverulentum  Chodat, Solanum eremanthum  Duna, Solanum hygrophilum  Schltdl., Solanum ipecacuanha  Chodat, Solanum ipecacuanha var. calvescens  Chodat, Solanum ipecacuanha var. obovata  Chodat, Solanum jaliscanum  Greenm., Solanum mexiae  Standl., Solanum plurifurcipilum  Bitter, Solanum pseudocapsicum var. ambiguum  Hassl., Solanum pseudocapsicum f. calvescens  (Chodat) Hassl., Solanum pseudocapsicum subsp. diflorum  (Vell.) Bitter, Solanum pseudocapsicum var. hygrophilum  (Schltdl.) Hassl., Solanum pseudocapsicum var. normale  Kuntze, Solanum pseudocapsicum var. parvifolium  Kuntze, Solanum pseudocapsicum f. pilosum  Kuntze, Solanum pseudocapsicum f. pilulosum  Hassl., Solanum pseudocapsicum var. pseudocapsicum  , Solanum pseudocapsicum var. sendtnerianum  Hassl., Solanum tucumanense  Griseb., Solanum ulmoides  Dunal, Solanum validum  Rusby
    famille : Solanaceae.
    catégorie : sous-arbrisseau qui sous nos climats la plus part du temps est cultivé comme plante d'intérieur ou à l'extérieur en annuelle.
    port : arrondi, très ramifié.
    feuillage : persistant, vert glauque. Petites feuilles alternes, oblongues à marge ondulée.
    floraison : tout au long de l'année petites fleurs bisexuées étoilées.
    couleur : blanc à blanc verdâtre.
    fruits : à l'automne baies ovoïdes non comestibles virant à maturité au jaune, jaune orangé, orange-rouge suivant le cultivar, baies persistant une bonne partie de l'hiver.
    hauteur : 0.40 à 1m, et plus sous climat approprié.
    plantation : au jardin au printemps.
    multiplication : au printemps semis à chaud de graines que vous aurez pris soin de conserver au frais, la levée est rapide compter 2 à 3 semaines, n'oubliez pas de pincer pour favoriser la ramifications ou multiplication par bouturage de tiges aoûtées.
    sol : humifère, frais. Si nécessaire le rempotage s'effectue de préférence au printemps en prenant soin d'entailler sur les côtés et couper le fond du tapis racinaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 9 - 11, ailleurs à la belle saison à l'extérieur et le rentrer durant l'hiver.
    origine : île de Madère, aujourd'hui naturalisé dans de nombreux pays à climat tropicale.
    entretien : si nécessaire taille de mise en forme au printemps au moment du rempotage.
    Si vous souhaitez le conserver longtemps en hiver il est préférable de le maintenir dans une pièce lumineuse à une température entre 10 et 15°C durant cette période là réduire les arrosages.
    Durant la période de croissance (mai à septembre) effectuer des arrosages réguliers mais en prenant soin de laisser sécher le substrat entre deux arrosages, durant cette période effectuer un apport d'engrais liquide toujours sur un substrat humide.
    solanum pseudocapsicum maladies et ravageurs : sensible aux aleurodes, pucerons et cicadelles (metcalfa pruinosa); en atmosphère trop sèche, il est sensible aux araignées rouges.
    NB : son nom Solanum  vient du latin 'solari' qui signifie soulager, faisant référence à certaines espèces du genre qui ont des propriétés médicinales et, son nom spécifique pseudocapsicum  vient du latin 'capsicum*' qui désigne le genre piment, donc faux piment.

    Annotations :
    *Chodat, abréviation botanique pour le botaniste, pharmacien suisse Robert Hippolyte Chodat (1865 – 1934), il ouvre une pharmacie à Genève avant de devenir Docteur ès Sciences et privat-docent en 1887, agrégé de la Société géographique de Genève; à partir de 1891, il enseigne la botanique systématique puis la botanique générale. En 1900, il est nommé directeur de l'Institut botanique de l'université de Genève, doyen puis recteur de l'Université. Il publie plus de 400 travaux dans des revues scientifiques (Monographies d'algues), dans le bulletin de la Société helvétique des Sciences naturelles (Zurich), portant un intérêt particulier à la phyto-géographie et à la répartition géographique des plantes.
    Ses manuscrits scientifiques, photographies et autres documents se trouvent au Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève. Il sera la référence internationale sur la famille des Polygalaceae, avec Ernst Wilczek et W. Vischer il publie en 1902 'Contributions a la flore de la République Argentine', en1916 'La végétation du Paraguay, résultats scientifiques d'une mission botanique suisse au Paraguay'.
    *L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica' et le récit de son Voyage en Laponie édité en 1738 (la traduction en français a été reéditée en 2002, éditions de la Différence). En 1738, il exerce la médecine durant trois ans, puis il l'enseigne durant une année à l'Université d'Uppsala, et par la suite jusqu'en 1772, il y enseigne la botanique. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes.

un compteur pour votre site