Dypsis lutescens - Palmier doré, Palmier d'Arec
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Aréca, Arec, Aréquier, Palmier d'Arec, Palmier doré, Palmier à canne jaune, nommé par les anglophones 'Areca plam'.
    Nom latin : Dypsis lutescens  (H. Wendl.*) H.Beentje & J. Dransfield, synonymes Chrysalidocarpus lutescens  H. Wendl.
    famille : Arecaceae.
    catégorie : arbuste ou arbre, palmier monoïque cespiteux (utilisable en plante d'appartement).
    feuillage : persistant. Couronne de plus ou moins 8 feuilles pennées arquées.
    port : soit en touffe, soit un fin stipe unique, portant les cicatrices foliaires formant des anneaux.
    floraison : en été. Entre deux spathes longue inflorescence d'environ 80cm, voir illustration bas de page.
    couleur : jaune.
    fruits : drupes ovoïdes consommées par les animaux notamment les lémuriens.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 1.5 à 3 m (touffe) ou 9 m (stipe unique).
    plantation : au printemps.
    multiplication : semis à chaud au printemps après trempage, division de la touffe.
    sol : drainé, frais, fertile ou riche, acide ou neutre ou alcalin.
    emplacement : mi-ombre, soleil.
    zone : 10 - 11, plutôt humide.
    origine : endémique à aux îles de l'Océan indien Madagascar et Comores.
    entretien : aucun. En intérieur veiller à conserver une hygrométrie importante, laisser plus au sec en hiver mais pas trop.
    NB : Son nom Dypsis  qui vient du latin 'dyspnoicus, a, um' qui signifie atteint de dyspnée lui a été donné par le médecin botaniste sévillan Francisco Noronha (1748 - 1788), un genre Noronhia (Oleaceae) lui a été dédié. Son nom spécifique lutescens  du latin 'luteus' qui signifie jaune.
    Ce genre comprend environ 140 espèces endémiques à l'Océan Indien aux Comores et à l'îles de Madagascar.
    Illustration Flore de Madagascar et des Comores, Palmiers, vol. 30: Palmiers, p. 107 (1945),contributed by the Missouri Botanical Garden, U.S.A.
    Propriétés et utilisations :
    Flore de Madagascar © 1945
    Fait partie des plantes dites antipollutions. Des études menées par la NASA dés 1980 ont démontré que certaines plantes ont des propriétés absorbantes, dépolluantes neutralisant les divers produits se trouvant dans les matériaux (tissus, revêtements muraux, revêtements de sol, mobilier) présents dans nos intérieurs, dans les produits utilisés (peintures, solvants, colles, produits d'entretien, parfums d'ambiance) parmi ces plantes purificatrices figurent entre autre les Areca.
    Contrairement aux idées reçues les plantes produisent une quantité nettement plus important d'oxygène qu'elles ne rejettent de gaz carbonique, donc vous pouvez même en mettre dans les chambres.
    Consulter la liste des autres plantes purificatrices s'ouvrant dans un pop-up.
    Quelques autres espèces du genre:
    Areca catechu  Linn. syn. Areca cathecu  Burm.f. (Aréquier), qui possède un renflement en haut du stipe juste sous les feuilles. Les graines (noix d'Arec) sont utilisées dans certains pays comme stimulant après les avoir machées.

    Annotations :
    *H. Wendl. , abréviation botanique pour le botaniste jardinier allemand Hermann Wendland (1825-1903), vers 1856 il séjourne en Amérique centrale durant une année, notamment au Costa Rica. Un genre de palmier Wendlandiella est dédié à son grand-père qui a travailler avec son fils aux jardins Herrenhäuser de Hanovre.
    nmauric©07/03/2002- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site