Salvia chamelaeagna  - Sauge prostrée, Sauge rugueuse
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    N. Meerburgh
    Nom commun : Sauge prostrée, Sauge naine, Sauge petit olivier, nommée localement en afrikaner 'Bloublomsalie' et par les anglophones 'Rough Blue Sage' (Sauge rugueuse).
    Nom latin : Salvia chamelaeagnea  Berg.*, synonymes Salvia chamelaeagnus  Burm.f.*, Salvia paniculata  L.*
    Planche n° 1777 dessiné par N. Meerburgh dans Afbeeldingen van zeldzaame gewassen, t. 3 (1775), contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A.
    famille : Lamiaceae, Labiatae, sous-famille : Nepetoideae, tribu: Mentheae, sous tribu: Salviinae.
    catégorie : arbuste pyrophyte.
    port : érigé
    feuillage : persistant (dans son pays d'origine) à semi-persistant selon climat, aromatique, gris-vert. Feuilles simples, opposées étroites lancéolées à marge ondu&eaculée.
    floraison : été, nectarifère, parfumée visitée par les papillons et les abeilles. Longues panicules de + ou - 20cm de courtes fleurs aux lèvresinférieures plus larges.
    couleur : bleu vif, le bleu de l'agapanthe la lèvre inférieure est plus pâle, bouton floraux plus foncé. Il existe une forme blanche et rose, calice vert veiné et lavé de pourpre.
    hauteur : 0.4-0.5 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat.
    multiplication : bouture de tête au printemps ou par semis au printemps et au début de l'été, levée assez rapide, n'oubliez pas de pincer pour favoriser la ramification.
    sol : de préférence sablonneux, surtout très bien drainé en hiver.
    emplacement : soleil.
    entretien : rabattre de moitié au printemps, n'oubliez pas de supprimer les inflorescences fanées.
    origine : Afrique du Sud au sud-ouest de la province du Cap le long des lits des rivières sablonneux entre les rochers.
    zone : 9 - 11, tolère - 5°C.
    NB : son nom Salvia  désigne déjà le genre en latin, vient de 'salvo' signifiant guérir, 'salvus' signifiant sain, faisant référence aux propriétés médicinales de certaines espèces du genre et, son nom spécifique chamelaeagnea  vient du latin 'chamelaeagnus' qui signifie petit olivier, nom que le botaniste Rembert Dodoens donnait au piment royale Myrica gale (Myrte des marais) qui pousse dans les tourbières prés des marais.
    Ce genre comprend environ 900 espèces de vivaces herbacées, d'annuelles ou d'arbustes au feuillage pouvant être aromatique, originaires des zones dites tempérées du globe, 65 d'entre elles ont des propriétés médicinales, une dizaine d'entre elles de l'Europe, 118 espèces d'entre elles sont originaires d'Amérique centrale et du Mexique, 84 espèces de Chine et 22 en Afrique.
    Cette rustique sauge prostrée a vraiment peu d'exigences de plus elle résiste au feu, elle a sa place notamment dans les jardins secs, dans les massifs, mixed-borders, parterres et rocailles.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée traditionnelle, elle est prescrite séchée sous forme de tisane, pour traiter la diarrhée ou les coliques, la flatulence et les brûlures d'estomac, ainsi que la toux et les rhumes.

    Consulter la liste des autres espèces de sauge présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *Berg., abréviation botanique pour le médecin suédois Peter Jonas Bergius (1730 - 1790), disciple de Linné est réputé dans le monde entier pour avoir fait des études sur la variole et les décès liés aux maladies infectieuses, qu'il publie lors de sa thèse de doctorat. Il est l'un des initiateurs de l'inoculation d'un vaccin contre la variole et il est à l'origine d'une législation pour accélérer les vaccinations.
    Son herbier fait partie des collections de l'Université de Stockholm. Il est l'auteur d'une soixantaine d'ouvrages sur l'histoire de la médecine et de la botanique dont plusieurs sur la Flore du Cape 'Plantae capenses' (1767 - Stockholm), réaliser à partir de nouvelles espèces de plantes qu'on lui avait rapporté de là-bas, qui sont conservées dans son herbier.
    Avec l'un de ses frère, il réalise The Bergius Botanical Garden à Brunnsviken, près de la mer Baltique qui dépend de l'Académie royale suédoise des sciences et de l'Université de Stockholm.
    *Blume, abréviation botanique pour le botaniste germano-hollandais Carl Ludwig Von Blume (1796-1862) il s'intéresse à la flore des Indes orientales néerlandaises et à celle de Java.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque, aujourd'hui conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm était le plus riche de son époque contenant plus de 7000 plantes.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site