Borago officinalis - Bourrache officinale, Boursette
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    borago officinalisNom commun : Bourrache officinale, Bourrache commune, Boursette, Bourse à berger, Herbe à concombre, Langue d'oie, Langue de Boeuf, Pain-des-abeilles ou Buglosse à larges feuilles, nommée par les anglophones 'Burrage, Bugloss, Common Bugloss', en allemand 'Borretsch', en arabe 'Lisan althawr', en espagnol 'Borraja, borrachera, borrachuela, en portugais 'Borragem', en russe 'Ogurechnik aptechnyy'
    Nom latin : Borago officinalis  L.*, un seul synonyme retenu Borago hortensis  L. sont invalides Borago advena  Gilib., Borago aspera  Gilib.
    famille : Boraginaceae
    catégorie : annuelle rudérale à tiges velues.
    port : dressé
    feuillage : caduc, vert franc, gaufré. Feuilles alternes, acuminées, ovales-elliptiques couvertes de poils raides, celles du haut sont embrassantes.
    floraison : du printemps à l'été selon climat et latitude (fin mars à septembre), nectarifère et mellifère, visitée les abeilles.
    En cyme, panicule lâche en forme de crosse de fleurs étoilée à 5 pétales à long calice étoilée à 5 sépales effilés disposés en quinconce par rapport aux pétales et pédoncule
    couleur : bleu roi parfois plus clair, rose ou blanc, calice et pédoncule rougeâtre et poilu.
    fruits : graines oléagineuses
    croissance : rapide
    hauteur : 0.45 m
    plantation : au printemps en prenant soin de bien choisir son emplacement elle n'aime pas être déplacée, en prenant d'espacer les plants de 25 à 30cm.
    multiplication : par semis en place à l'automne ou au printemps (de mars en mai à entre 15 et 25 ° C, à environ 5 cm de profondeur.
    sol : léger, pas trop fertile de préférence sec une fois qu'elle est bien installée.
    exposition : soleil et ombre
    zone : 4 - 9.
    origine : terres incultes du Moyen-Orient, présente dans l'ensemble de l'Europe.
    entretien : sans.
    NB : son nom Borago  pour certains viendrait du latin 'burra' qui désigne la bure, faisant allusion à la texture rêche du feuillage; ce nom serait issu de l'arabe 'abû araq' qui signifierai père de la sueur faisant référence à ses propriétés sudorifiques, nom qui lui aurait été donné par les Maures d'Espagne; pour d'autres ce serait une altération de cor-ago qui signifierait 'qui stimule le coeur'.
    Parmi les cultivars, citons :
    Borago officinalis  'Alba', White borage aux fleurs blanches, aux étamines pourpres.
    Propriétés et utilisations :
    Les feuilles se cuisinent en beignets, en soupes ou farcies. Les fleurs comestibles au goût iodé décorent les salades composées, salades de fruits cristallisées ou non avec du sucre, les fromages blancs, elles s'utilisent aussi pour la décoration des gâteaux, ou encore prises dans des glaçons pour décorer les boissons de l'été, retirer au préalable le pédoncule; les jeunes pousses et jeunes feuilles sont préparées exactement comme les épinards, elles sont riches en tanins et mucilages, saponines, allantoïnes et potassium, contient aussi des flavonols, des alcaloïdes pyrrolizidiniques et des anthocyaminides.
    borago officinalis Des graines est extraite une huile adoucissante utilisée pour traiter les peaux sèches, les vergetures et retarder le vieillissement.
    La bourrache a des propriétés adoucissantes, émollientes, cicatrisantes, dépuratives, sudorifiques, diurétiques et laxatives, antitussives et expectorantes.
    Dans les pharmacopées traditionnelles elle était prescrite en tisane pour traiter états grippaux, affections fébriles et les maladie contagieuses (rougeole, scarlatine, variole), aussi réputée en fumigation pour soigner les bronches.

    Annotations :
    *Linné, Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, botaniste-naturaliste suédois à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigna à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur de visite html