Sedum sexangulare - Orpin de Bologne, Orpin à 6 angles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Orpin à six angles, Orpin de Bologne, Orpin doux, nommé par les anglophones 'Tasteless stonecrop, Sexangulare Stonecrop'.
    Nom latin : Sedum sexangulare  L.*, synonymes Sedum acre subsp. sexangulare  O. Schwarz, Sedum boloniense  Loisel., Sedum schistosum  Lej., Sedum tschernokolevii  Stef. ex Valev
    famille : Crassulaceae.
    catégorie : vivace herbacée succulente stolonifère.
    port : tapissant trapu, compact,.
    feuillage : vert franc acide, cuivré au soleil, avec le froid devenant de plus en plus foncé, tirant sur le pourpre orangé. Feuilles (6-9mm) succulentes cylindriques alternes imbriquées les une dans les autres formant 6 angles, à voir par-dessus.
    floraison : été du mois de mai jusqu'en juillet selon climat, nectarifère visitée par les d'abeilles pour le pollen et le nectar. Inflorescences dressées, en épis de 5 à 10 petites fleurs bisexuées à corolle étoilée (8-10 mm) à 5 pétales lancéolés très pointus, 10 étamines évasées, saillantes dans un court calice à 5 sépales.
    couleur : jaune vif brillant.
    fruits : follicules déhiscents marron à maturité.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,05 m sans les inflorescences pour un étalement d'au moins 0.50 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par division au printemps (courant mars) ou par bouturage en place à l'automne.
    sol : léger, bien drainé et même pauvre et calcaire, adapté au sol argileux sous climat aux hivers secs.
    emplacement : mi-ombre, plein soleil.
    zone : 5 - 10. Tolère aisément jusqu'à - 15°C.
    origine : dans les pelouses calcicoles et les pelouses alluviales du centre et sud-est de l’Europe de la mer Baltique aux Alpes, aux Carpathes et Yougoslavie. En France, dans certaines régions comme l'île de France, l'urbanisation intensive fait qu'il figure sur la liste des espèces protégées.
    entretien : oublié le, il supporte mal l'excès d'humidité en hiver, évité les apports d'engrais excessifs, il déteste.
    Si vous êtes méticuleux, supprimer les inflorescences desséchées.
    maladies et parasites : un substrat trop humide peut favoriser le pourrissement du système racinaire.
    NB : son nom Sedum  désigne le genre en latin, venant de 'sedo' 'sedere, faire asseoir, se calmer, apaiser faisant certainement allusion aux propriétés de certaines espèces du genre et son nom spécifique sexangulare  signifie à 6 angles faisant référence à la disposition des feuilles.
    Ce genre comprend 470 espèces succulentes de vivaces, annuelles ou bisannuelles, sous-arbrisseaux ou arbustes majoritairement originaires de l'hémisphère nord dont 52 espèces de l'Amérique du Nord et 121 espèces dont 91 endémiques en Chine, présentes également en Afrique et Amérique du Sud.
    Ce sédum est l'idéal pour être glissé dans les interstices des murets, dans les dallage, pour former des coussins le long des allées, des murets et dans les rocailles, sur les toitures végétalisées ou simplement dans des auges, vasques ou potées pour les balcons et les terrasses.
    Il ressemble un peu à sedum acre mais il a des feuilles disposées en six spirales et elles sont plus grandes, pour cette raison il est plus facile de le reconnaître.
    Il existe des formes et des variétés de ce sedum :
    Sedum montenegrinum  (Yougoslavie),
    - Sedum tschernokolevii  (Bulgarie),
    - Sedum sexangulare subsp. elatum  , 'Weisse Tatra' (Slovaquie).

    Dans l'abécédaire, consulter la liste des autres espèces de Sedum présents dans l'Encyclopédie ou celle des autres succulentes.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772.En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site