Ceropegia woodii - Chaîne de coeurs, Céropégie de Wood
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Céropégie de Wood, Chaîne des coeurs, Chaîne de coeurs, nommé par les anglophones 'String of Hearts'.
    Nom latin : Ceropegia woodii  Schltr.*, synonyme Ceropegia linearis E.Mey. subsp. woodii 
    famille : Asclepiadaceae.
    catégorie : vivace succulente, cultivée sous nos climats comme plante d'intérieur.
    feuillage : persistant, charnu, vert bleuté veiné de blanc argenté. Feuilles opposées circulaires ou cordiformes, espacées d'au moins 5 cm de la paire suivante, sur des tiges pourpres filiformes. Des tubercules aériennes, rondes, apparaissent au collet ou au noeud le long des tiges, ce sont des réserves d'eau.
    port : retombant ou grimpant.
    floraison : en été, aux entre-noeuds, fleurs poilues tubulaires, renflées à la base, se terminant par un renflement puis 5 lobes souvent resserrés, en forme de pince à sucre.
    couleur : rose, violet et pourpre.
    croissance : moyenne.
    longueur : 1 mètre ou plus.
    multiplication : au printemps ou en été, prélever les tubercules aériennes pourvus d'une tige, les enfoncer à moitié dans le substrat, ou par semi à chaud au début de l'été pour avoir une chaleur appropriée.
    sol : mélange de terreau enrichi de sable et un peu d'argile, drainé, humifère, acide ou neutre, pauvre ou fertile mais pas trop riche en azote.
    emplacement : lumineux ou léger soleil.
    zone : 9 - 11, température minimale 12° en intérieur.
    origine : Afrique du Sud dans la province côtière du Natal depuis 1994 rebaptisé KwaZulu-Natal.
    entretien : arroser durant la période de croissance modérément, apport d'engrais riche en phosphore. En hiver réduire l'arrosage.
    maladies et ravageurs : peut être sujette aux cochenilles.
    NB : son nom Ceropegia vient du grec 'keros' qui signifie cire et de 'pege' qui désigne une fontaine, une cascade, une source faisant référence à allure et son nom spécifique woodii lui aurait été donné en l'honneur du botaniste sud-africain John Medley Wood (1827 - 1915 ), fondateur de l'herbarium du Natal le sien est aujourd'hui conservé en partie au Bolus Herbarium du Cape et l'autre partie à celui de Kew.
    En 1882, il est nommé conservateur du jardin botanique de Durban, il adresse tout au long de sa carrière de nouvelles espèces à Kew, d'ailleurs c'est dans ce but que ces jardins ont été créés en 1849 (aujourd'hui ils sont hélas en déclin) et il a enrichi de nombreux herbiers à travers le monde avec les espèces qu'il récolte au Natal et Zululand, spécialiste des fougères, des mousses et des champignons de sa province il correspond avec des mycologues. Il est considéré comme le père de la botanique du KwaZulu-Natal (lire en anglais pdf) et son buste se trouve dans les jardins de Durban, jardins qui étaient riches en collection de fougères, cannas, orchidées et surtout des Cyccadacées
    En 1887 il est nommé membre de la Linnean Society of London*, on lui doit des ouvrages sur les plantes indigènes au Natal et les fougères en 1887 'A Popular Description of the Natal Ferns' ainsi que 'Classification of Ferns' in 1879, certains d'entre eux sont encore réédités.
    Deux genres lui ont été dédié Woodia et Woodiella et de environ 194 espèces dont le fort connu Encephalartos woodii, qu'il découvre en 1907 présent dans les jardins de Durban qui n'existe plus depuis 1916 à l'état sauvage. Abréviation botanique J.M.Wood.
    Ce genre comprend 200 espèces, originaires d'Afrique, îles Canaries et Madagascar, toutes ont des fleurs en forme de trompette bizarre Certaines d'entre elles ont une odeur putride, car elles sont pollinisées par des insectes qui se nourrissent de charognes. En règle générale elles se cultivent en suspension, les tiges s'emmêlant facilement.
    Quelques autres espèces et cultivars, citons :
    - Ceropegia woodii  'Variegata' aux feuilles avec un liseré irrégulière d'un blanc crème lavé de rose.
    - Ceropegia ampliata  E.Mey. à fleurs rayées de blanc et vert.
    - Ceropegia dichotoma  Haw., originaire des Iles Canaries connue localement sous le nom de 'Cardoncillo* Verde', port dressé en chandelles aux tiges rondes, grises ou blanches, feuilles étroites, petites fleurs tubulaires jaune en forme de parachute.
    - Ceropegia ballyana  Bullock, synonyme Ceropegia helicoides E. A. Bruce & Bally, originaire du Kenya, fleurs à pétales en tire-bouchon. Rare.
    Shiro Kurita
    - Ceropegia fusca  Bolle, endémique aux îles Canaries nommé localement "Cardoncillo gris', port dressé en chandelles, tiges rondes, gris-noirâtre à gris olivâtre argenté sur les sujets adultes, petites fleurs tubulaires d'un brun rougeâtre entre les veines brun rouge jaunâtre à verdâtre, intérieur de la corolle largement veinée de jaune donnant des reflets orangé, gorge jaune pâle.
    - Ceropegia haygarthii  Schltr., synonyme Ceropegia distincta N.E.Br. subsp. haygarthii  Schltr. , originaire de l'Afrique du Sud, dans la province du Cap, feuilles ovales, fleurs blanches ou rose pâle, veiné de pourpre.
    - Ceropegia radicans  Schltr., originaire de l'Afrique du Sud, province du Cap. Feuilles rondes, vert mat. Fleurs poilues vert émeraude, brun-rouge et blanc.
    - Ceropegia sandersonii  Decne. ex Hook., originaire de l'Afrique du Sud, Natal, feuilles cordiformes, fleurs en forme de parachute, blanc-jaune moucheté de vert.
    - Ceropegia stapeliiformis   Haw., originaire de l'Afrique du Sud, tiges brun-grisâtre, fleurs tubulaires à corolle en étoile blanc moucheté de violet.

    Découvrir le genre en planches d'illustrations anciennes chez Plantillustration.org.

    Annotations :
    *Linnean Society of London, la Société linnéenne de Londres a été fondée en 1788 par Sir James Edward Smith, société dédiée à l'étude et à la diffusion de la taxinomie, elle recueille les travaux des scientifiques, elle est dédié au botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné.
    *Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale. Abréviation botanique L.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède.
    Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes. Il est l'auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Schltr., abréviation botanique pour Friedrich Richard Rudolf Schlechter (1872-1925), botaniste allemand spécialiste de la flore d'Afrique du sud, plusieurs genres et espèces lui ont été dédié.
    *Cardoncillo est l'équivalent de Cardonnette ou Chardonette.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site