Primula burmanica  - Primevère de Birmanie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Primula burmanica
    © Kurt Stüber
    Nom commun : Primevère de Birmanie, nommée par les anglophones 'Burma Primrose', en allemand .
    Nom latin : Primula burmanica  Balf.*f. & Kingdon-Ward, synonyme de Primula beesiana  Forrest, Primula leucantha  Balf. f. & Forrest
    famille : Primulaceae.
    port : dense touffe basale de feuilles.
    feuillage : caduc, gaufré vert clair nervure médiane jaunâtre nettement marqué.
    floraison : au début de l'été. Sur un tige cylindrique rectiligne verticille puis ombelles d'une quinzaine de fleurs hermaphrodites à corolle veloutée en coupe évasée, court calice à 5 lobes obtus.
    .
    couleur : rose plus soutenu vers l'extérieur, vers le centre blanc et jaune en coeur.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.6 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : division des pieds après la floraison, par marcottage et par semis en place à la fin de l'été ou semis sous châssis dans des pots. La levée est aléatoire et assez irrégulière, dépendant de l'époque où il a été effectué. Pour les marcottes, la première floraison est assez insignifiante, patienter jusqu'au printemps suivant.
    sol : bien drainé, humide, frais et riche en matière organique. Pour une culture en pot choisir un mélange de terre de jardin un peu perméable (argilo-calcaire) et un bon terreau de feuilles, n'oubliez pas de garnir le fond d'un lit de graviers, perlites ou autres.
    emplacement : soleil léger ou mi-ombre, à l'abri des vents froids et forts, dans le sud éviter les emplacements trop brûlants en été, prévoir à ce moment-là une exposition nord-est.
    entretien : protection hivernale requise en zone 4 avec un bon paillage.
    zone : 5 - 9.
    origine : endémique au nord de la Birmanie aujourd'hui nommé Myanmar, découverte en 1914 dans le district de Myitkyina dans l'état de Kachin par le botaniste anglais Francis Kingdon-Ward ( 1885-1958 ) au cours de l'expédition en Birmanie dans un secteur compris entre la rivière Nmai Kka et la rivière chinoise Salween se trouvant au Yunan.
    trouvé au-dessous de la vallée de Feng-Shui-Ling NB : son nom Primula  vient du latin 'primum' premier et ver' qui désigne le printemps d'ou primevère et son nom spécifique burmanica  pour nous préciser son ère d'origine.
    Ce genre comprend 500 espèces, de vivaces plus ou moins rhizomateuses, originaires majoritairement des zones tempérées ou arctiques de l'hemisphère nord en altitude, dont l'Europe (100), l'Afrique dont l'Ethiopie, l'Asie notamment en zone tropicale ou subtropicale comme Java et Sumatra, Amérique du Sud dont Papouasie -Nouvelle Guinée et Chili en zone articque de la Patagonie, environ 300 espèces du nord de la Chine dans l'Himalaya et au Tibet.

    Dans l'abécédaire consulter la liste des autres espèces de Primula présentes dans l'Encyclopédie.

    Pour les amateurs de primevères, à découvrir de forts nombreuses espèces sur ce blog d'identification Primula word par Pam Eveleigh - Canada.

    Annotations :
    *Balf. , abréviation botanique pour le botaniste écossais John Hutton Balfour (1808-1884), il enseigne durant une année la botanique à l'Université d'Edimbourg puis de 1841 à 45 à à l'Université de Glasgow, à nouveau il occupe la chaire de botanique à Edimbourg.
    La même année, il est nommé directeur du jardin botanique royal d’Édimbourg, en charge de l'arboretum et des bibliothèques, on lui doit de nombreux manuels scolaires de botanique.
    *Kingdon-Ward dans ce secteur il découvre en 1914, 3 autres primevères Primula coryphaea couleur aubergine coeur blanc, l'élancée jaune pâle Primula fragilis et la rose flashi Primula sciophila, en 1919 il reprend son expédition et découvre une dizaine d'autres primevère citée dans son récit de voyage
    L'expédition est relatée dans 'In Farthest Burma' publié à Londres en 1921, toujours réédité, vous pouvez consulter le premier chapitre en ligne (pdf) sur burmalibrary.org préfacé par Ruyard Kipling.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.