Viola odorata  - Violette odorante
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    viola' odorata Nom commun : Violette odorante, Violette commune, Violette à parfum, Violette de Mars, Fleur de Mars, nommée par les anglophones 'Sweet Violet' en Provence 'Viduleto'
    Nom latin : Viola odorata  L., synonymes Viola consimilis  Jord., Viola dumetorum  Jord., Viola floribunda  Jord., Viola gonzaloi  Sennen, Viola jucunda  Jord., Viola propinqua  Jord., Viola sarmentosa  M.Bieb., Viola stolonifera  J.J.Rodr., Viola suavissima  Jord., Viola subcarnea  Jord., Viola sulphurea  Cariot, Viola tenerrima  Halácsy & Braun, Viola wiedemannii  Boiss., Viola odorata  L. var. sulfurea  P.Fourn., Viola sulfurea  Cariot
    famille : Violacea.
    catégorie : vivace à court et épais rhizome marron clair pourvu de radicelles, à tiges rampantes et nombreux stolons.
    port : touffe en rosette évasée.
    feuillage : semi-persistant, vert moyen, glauque aux nervures marquées et poilu. Petites feuilles ovales à cordiformes, convexes à marge crenelée pourvues d'un long pétiole stipulé.
    floraison : parfumée de la fin de l'hiver au début du printemps, courant février-mars, courant mais il peut y avoir une seconde floraison plus courte en taille. Petites corolles de ± 15 mm.
    couleur : divers tons de bleu, blanc pour les hybrides jaune et rose.
    fructification : petites capsules coniques duveteuses déhiscentes qui projéttent de nombreuses graines.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.15 à 0.20m.
    plantation : au printemps ou à l'automne à ± 20cm de distance. Compter environ 10 pieds au m². Veiller à la planter à l'abri des grands froids pour favoriser la floraison.
    multiplication : si le milieu lui convient elle va se débrouiller toute seule, se ressemant librement tout au long de l'été sans devenir envahissante.; autrement elle s'effectue par division de pieds, semis au printemps de mars à mai sous serre et repiquage à l'automne, ou en place semis de graines fraîches de juillet à septembre, la levée aura lieu au printemps suivant.
    sol : bien drainé, léger, humide et riche en matière organique.
    emplacement : soleil léger, mi-ombre, ombre de sous-bois.
    entretien : pas d'entretien particulier.
    zone : 3/4 - 10.
    origine : spontanée dans les champs, prairies, sous-bois de feuillus, le long des haies et des taillis buisonneux de l'Eurasie en zone tempérée, présente en France jusqu'à ± 1700m d'altitude.
    NB : Son nom Viola  désigne les pensées et les violettes en latin, venant du du grec 'ion' qui signifie violet faisant référence à leur couleur et son nom spécifique odorata  odoratus, odorant issu du latin 'odor' qui désigne une odeur.
    Selon la mythologie grecque, Zeus le roi des Dieux, amoureux et amant d'Io, une fort belle jeune fille qu'il changea en une blanche génisse pour la protéger du courroux d'Héra, son épouse, et c'est pour nourrir Io que la viola  fut créée.
    Dans la civilisation grecque, la violette était l’emblème de l’innocence et de la virginité, ornant les dépouilles des jeunes vierges.
    Pline l'Ancien, rapporte que lors des fêtes les têtes étaient couronnées de violettes car elles avaient la réputation de limiter ou éviter les maux de tête dus aux libations.
    Elle fut la fleur préférée de Napoléon qui, chaque année à la date anniversaire de leur mariage, offrait à Joséphine de Beauharnais un bouquet de violette exactement comme au premier jour de leur rencontre; jour où elle en arborait, un bouquet à sa ceinture et sur son lit de mort il tenait entre les mains des violettes et une boucle de cheveux de Joséphine.
    La violette fut l'emblème et le signe de ralliement des partisans de Napoléon, ces derniers sur l'île d'Elbe se reconnaissaient entre eux en s'apostrophant ainsi :'Aimez-vous les violettes?'.
    Dans le langage des fleurs, elle est le symbole de l'amour secret, de l'humilité et de la modestie.
    Ce genre comprend environ 550 espèces d'annuelles, de bisannuelles, de vivaces tapissantes caduques ou persistantes ou de sous-arbrisseaux, originaires des zones tempérées de l'hemisphère nord dont une grande partie présentes aux Amériques, dans la Cordillère des Andes, au Canada (26 espèces) et aux États-Unis (125 espèces), 4 espèces au Brésil, en France seulement 19 espèces, environ 91 espèces pour l'Europe, 91 espèces en Chine dont 35 endémiques connues sous le nom de 'Jin cai ya shu', au Japon nommées 'Miyama Sumire', 17 espèces et 8 sous-espèces, en Australie 13 espèces dont 3 introduites, 1 espèce sur l'île de Norfolk (sud-est de l'Australie), en Nouvelle Zélande 3 espèces dont deux espèces endémiques. La rustique violette odorante, s'utilise au jardin pour confectionner des bordures, des massifs bas, en couvre-sol dans les massifs arbustifs, dans les rocailles ou simplement dans des potées, jardinières & balconnières près des ouvertures pour profiter de son parfum ou encore à l'intérieur durant la floraison.
    La violette odorante des 4 saisons est remontante, perpétuelle, formant des touffes vraiment tapissantes, fleurissant plusieurs fois durant l'année, principalement tout au long de l'hiver en situation abritée avec une remontée au cours du printemps puis à l'automne.
    Les sous-espèces :
    Viola odorata  'Alba' qui est endémique à l'Europe à violettes en principe toutes blanches.
    Viola odorata L. var. sulfurea  (Cariot) Rouy & Foucaud donné par certains auteurs pour synonyme de l'espèce type qui peut se différencier par un éperon rosé.
    Parmi les nombreux cultivars, citons :
    Viola odorata  'Baronne Alice de Rothschild', une ancienne obtention de 1894 aux violettes d'un profond bleu nuit.
    Viola odorata  'Isabella' à corolle d'un bleu pâle irisé de mauve.
    Viola odorata  'La Valade' à corolle blanche marbrée de rose foncé.
    Viola odorata  'Saint Hélène' (Helena) corolle bleu mauve très pâle à gorge blanche, le large pétale centrale griffé de 6 traits violet foncé, pourvu de franges.
    Viola odorata  'Vilmoriana' aussi commercialisée sous 'Sulfurea', c'est une ancienne obtention de 1896 qui hélas est inodore, aux violettes jaune beurre en coeur teinté d'abricot, nommée par les anglophones qui en réclame la paternité English Violet, Garden Violet ou Sweet Violet.
    sans oublier Viola suavis  'Parme de Toulouse', une violette odorante double, couleur parme, floraison d'avril à août.
    Propriétés et utilisations :
    Depuis l'Antiquité dans les pharmacopées traditionnelles et populaires, la violette était réputée soigner les maux de tête, et elle servait confectionner un sirop béchique.
    La plante dans son ensemble feuilles, rhizome et fleurs contiennent entre autre de l'huile essentielle dépourvue d'odeur à l'état pur, ce n'est qu'après distillation que se développe son délicat et subtile parfum.
    Utilisée en parfumerie comme et dans l'industrie cosmétologique pour parfumer crèmes, lotions, savons, rouges à lèvres et poudres, etc..
    Autres espèces de violettes présentes dans l'Encyclopédie :
    Viola canina  L., violette des chiens, consulter sa fiche.
    Viola hirta  L., violette hérissée, consulter sa fiche.
    Viola sororia  Willd., Violette de la Pentecôte, Violette des confédérés, consulter sa fiche.
    Les espèces de violettes présentes en France :
    Viola alba  Besser., Violette blanche figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola arborescens  L., Violette sous-arbustive, endémique à l'Aude, les Bouches-du-Rhône et le Var est une espèce figurant depuis 1995 sur la liste rouge des espèces en voie de disparition, feuillage penné fleurs mauve pâle.
    Viola bertolinii  Pio Violette de Bertolon, n'existe plus sur le sol français.
    Viola canina  Violette des chiens.
    Viola collina  Violette des collines.
    Viola cryana  Violette de Cry.
    Viola argenteria  Violette d'Argentera.
    Viola arvensis  Murray, Pensée des champs présente au nord et au centre de la France, se rencontre dans le Vaucluse et en Corse, pensée jaune pâle en coeur jaune vif, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola elatior  Violette élevée.
    Viola hirta  L., Violette hérissée largement présente sur le territoire français excepté dans le sud, sud-est et la Corde, petite violette, d'un violet foncé.
    Viola hispida  Lam. , synonyme Viola rothomagensis  Violette de Rouen, Pensée de Rouen, endémique à cette région de Haute-Normandie crayeuse, c'est une espèce protégée depuis 1982 et figure depuis 1995 sur la liste rouge des espèces en voie de disparition. Annuelle ou vivace de 5 à 15 cm de haut, abondante floraison s'étalant d’avril à octobre, parfaitement adaptée à la sécheresse, fleurs violettes, pétale inférieur griffé de noir, maculé de blanc, les latéraux griffés de noir.
    Viola odorata
    Kurt Stüeber
    Viola hymettia  Boissf & Heldr., Violette du Mont Imetto, endémique aux Pyrénes orientales, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola jordanii  Hanry, Violette de Jordan, Violette de Provence, endémique à la région des Hautes-Alpes, Alpes de haute-Provence, Alpes-Maritimes, Vaucluse et Var, figure sur la liste des espèces menacées en France., une violette aux feuilles en fer de lance, fleurs blanches trés barbues latéralement à reflets mauve très pâle.
    Viola mirabilis  L. Violette admirable, Violette étonnante, une calcicole aux fleurs odorantes bleu pâle lavée de blanc, présente dans le nord-est, est et sud-est dont Haute-Savoie, bassin parisien de la France.
    Viola odorata  L.
    Viola palustris  L., Violette des marais, à fleurs rosées griffées de pourpre présente en France excepté sur la côte atlantique de la Loire atlantique aux Landes et Provence - Côte d'Azur.
    Viola parvula  Schult., Violette naine.
    Viola persicifolia  Schreb. dite Violette à feuilles de pêcher, Petit muguet à deux feuilles, aux fleurs d'un bleu mauve pâle, présente dans les Ardennes, Loir et Cher, Yonne et Loiret, et se rencontre encore dans 3 ou 4 stations dans les zones alluvionnaires humides en Suisse occidentale, des tentatives de reintroduction y sont en cours.
    Viola pinnata  L, Violette à feuilles pennées, Violette pennée aux fleurs d'un bleu violet veiné de violet plus soutenu, gorge lavée de blanc, sur les deux pétales latéraux des barbes blanches, pédoncule pourpré, feuilles découpées comme celles des anémones ou géraniums, présente dans les Alpes-Maritimes - Parc national de la Vanoise (Savoie), figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola pseudomirabilis  H.J.Coste., Violette du Larzac, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola pumila  Chaix, Violette naine de rares stations vallée de l'Aube et dans le département des Ardennes, Charente-Maritime.
    Viola pyrenaica  Ramond ex DC, Violette des Pyrénées.
    Viola reichenbachiana  Jord. ex. Boreau. synonymes de Viola silvatica  Fries et Viola sylvestris  Lam., Violette des bois présente dans le nord et le centre de la France au sud en Ariège et dans l'Aude, ainsi que dans le reste de l'Europe, une violette mauve pâle.
    Viola riviniana  Rchb., Violette de Rivinius, Violette de rivin proche de Viola canina assez commune dans les bois aux fleurs violet mauve, éperon plus clair.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site