Blechnum spicant - Blèchne en épi, Fougère pectinée
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Flore en ligne ©
    Nom commun : Blèchne en épi, Fougère pectinée, nommée par les anglophones 'Deern fern, Hard fern, Ladder fern'.
    Nom latin : Blechnum spicant  (L.) Roth.*
    famille : Blechnaceae.
    catégorie : fougère vivace traçante à rhizomes écailleux.
    port : en rosette évasée et arquée.
    feuillage : persistant, coriace, vert moyen à vert foncé, il se renouvelle au coeur de l'hiver, en frondes étroites aux pinnules alternes. En été, au centre frondes fertiles vertes tirant sur le bronze, plus grandes que les externes et aux pinnules plus larges. Les pétioles noirâtres sont écailleux.
    fruits : sur les frondes rectilignes au centre, sur le revers des pinnules enroulées de part et d'autre de la nervure, sores contenant des sporanges marron qui se développent au coeur de l'été de juillet à septembre, période où sont libérés les spores.
    croissance : moyenne, la multiplication des rhizomes dans le sol est assez lent.
    hauteur : 0.30 à 0.50 m au centre 0.40 à 0.70 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps, dans les potées toute l'année, au jardin prévoir au début 6 plants au m².
    multiplication : par semis spontané, par division des touffes au printemps, notamment au moment du rempotage.
    sol : non calcaire, riche, humifère, frais mais bien drainé, acide ou neutre. Pour une culture en pot prévoir prévoir un mélange de terreau de feuilles et de tourbe quelques morceaux de charbon de bois.
    emplacement : mi-ombre, ombre, atmosphère plutôt humide sauf en hiver.
    zone : 5 - 10, USDA zone 5a-8b. Une fois installée, tolère la sécheresse.
    origine : le long de la côte et à basse altitude dans les sous-bois de feuillus humides jusqu'aux forêts de conifères (excepté pins), dans les vallées humides dans les interstices des rochers, le long des cours d'eau et vallons humides de l'Amérique du Nord (Alaska, British Columbia, Idaho, Oregon, état de Washington et Californie), du nord-est de l'Asie tempérée, de l'ouest de l'Europe dont la Russie dans les Carpates, au Caucase jusqu'à la Mer noire, présent en France et Corse incluse. Dans de nombreux pays européens, c'est une espèce protégée.
    entretien : simple nettoyage des frondes desséchées.
    culture en pot : arroser copieusement surtout en été, éviter de brumiser le feuillage même s'il lui faut une hygrométrie élevée prévoir un lit de graviers, perlites pour les dessous de pot, rempotage si nécessaire au printemps.
    maladies et ravageurs : consommer par les cervidés notamment pour ses propriétés curatives.
    NB : son nom Blechnum  vient du grec 'blechnon' qui désigne l'ensemble des fougères et son nom spécifique spicant  signifie en touffe, touffue. Une rustique petite fougère facile à cultiver dans les jardins ombragés et humides et ceux le long de la côte.
    Il existe une forme 'Serratum', beaucoup plus dense aux frondes et pinnules plus larges.
    Ce genre comprend à travers le monde en zones tempérées plus de 200 espèces de vivaces à courts rhizomes écailleux de forme oblique, ce sont les rhizomes avec le temps qui forment cette arborescence ressemblant à un tronc.
    Propriétés et utilisations :
    En hiver avant la période de rut, les cerfs, les daims et les bouquetins se frottent sur les blèchnes après avoir perdu leur bois, pour soigner les plaies, et les amérindiens les utilisaient sous forme de cataplasme. Comme d'autres du genre, elle a des propriétés antioxydantes, antibactériennes, elle a été testée sur le staphylocoque doré et les souches de Bacillus aureus, bacille que l'on rencontre dans l'industrie agro-alimentaire, et anticancéreuses, l'activité cytoxique a été testée sur 4 types de cancer.
    En période de disette les frondes elles étaient consommées et pour traiter les diarrhées et les troubles intestinaux. Elles servaient pour la literie et leurs fibres pour confectionner des nattes.
    Autres espèces :
    Forest & Kim Starr ©
    - Blechnum brasiliense  Desv., synonymes Blechnum corcovadense  Raddi, Blechnum fluminense  Vell., Blechnum nigrosquamatum  Gilbert, Blechnum nitidu   C. Presl, Red fern, Blèchne du Brésil, originaire de l'Amérique du sud présente au sud du Chili dans l'archipel Juan Fernandez, en Argentine à l'est à la l'extrême pointe de la Patagonie (idem dans la partie chilienne) et à l'extrême-sud dans l'archipel de la Terre de Feu, ainsi qu'au Brésil dans les mêmes zones que la blèchne de Magellan avec qui elle peut être confondue. Arborescente de 1.50 m, feuillage vert sombre et mat, des cultivars sont commercialisés comme plante d'intérieur, zone 11, voir carte Amérique du Sud.
    - Blechnum gibbum  Mett, pas de synonyme pour l'instant, Dwarf tree fern, arborescent de 1 m, se cultive à l'intérieur, zone 11, photos détails.
    - Blechnum nudum  (Labille.) Luerss., synonymes Lomaria nuda  (Labill.) Willd., Onoclea nuda  Labill., arborescent environ 1 m de haut, zone 8.
    Blechnum magellanicum  Blèchne de Magellan, originaire de la pointe de l'Amérique du Sud présente en Argentine dans les îles Malouines et en Terre de Feu et dans le sud du Chili, le port arborescent, larges frondes brillantes aux longues pinnules d'un vert plus clair que la Blèchne du Brésil qui se différencie par un vert mat.
    Blechnum orientale  L., pas de synonyme pour l'instant, à des propriétés médicinales testé pour les propriétés citées ci-dessus.
    - Blechnum penna-marina  (Poir.) Kuhn, synonymes Blechnum alpinum  Mett., Lomaria alpina  Spreng., Lomaria antarctica  Carmich., Lomaria penna-marina  (Poir.) Mett., Polypodium penna-marina  Poir., originaire de l'extrême sud de l'Amérique du Sud, de l'Australie et des îles l'Atlantique, touffe de 0.15 à 0.20 m, zone 6 - 10. Il existe un cv 'Cristata' qui s'utilise au jardin comme couvre-sol traçant dans les rocailles.
    - Blechnum tabulare  (Thunb.) Kuhn., synonymes Blechnum boryanum  Schltdl., Lomaria boryana  (Sw.) Willd., Onoclea boryana  Sw., Pteris osmundoides  Bory, environ 1 m de haut formant un tronc.

    Annotations :
    *Roth., abréviation botanique pour le médecin, botaniste Albrecht Wilhelm Roth (1757-1834), on lui doit des ouvrages sur la flore germanique.
    -- nmauric©28/12/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site