Gaillardia x grandiflora - Gaillarde à grandes fleurs
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Gaillarde à grandes fleurs, nommée par les anglophones 'Blanketflower, Blanket Flower'
    Nom latin : Gaillardia x grandiflora Van Houtte*
    famille : Asteraceae.
    catégorie : vivace éphémère aux tiges rougeâtres et poilues, qui selon climat est cultivée comme une annuelle.
    port : touffe et hampe florale ramifiée.
    feuillage : semi-persistant selon climat, vert à vert-gris, poilu. Feuilles sessiles oblongues.
    floraison : longue du printemps à été jusqu'en automne, nectarifères visitées par les abeilles et les papillons. Large capitule composé de ligules trifides, cernant un disque de fleurons tubulaires hermaphrodites, en dessous involucre d'écailles imbriquées poilues et coriaces. Fleurs de 8/10 à 15 cm de diamètre.
    fructification : akènes blondes à longs poils surmontés d'une aigrette.
    couleur : rouge ou/et orange ou/et jaune ou bordeaux, ou brun-pourpré.
    hauteur : de 0.30-0.75 jusqu'à 1 m pour un étalement similaire.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat.
    multiplication : par division des touffes au printemps tous les 3 ou 4 ans et par semis au printemps ou au début de l'été.
    sol : lèger, drainé, plutôt riche et pas trop sec. Parfaitement adaptée au sol pauvre, n'aime pas un sol lourd et argileux.
    emplacement : soleil, mi-ombre légère une partie de la journée.
    zone : 4/5 - 10, USDA zone. Une fois installée, excellente tolérance à la sécheresse et aux vents violents.
    Attention de rares hybrides semblent uniquement résistant en zone 8, il fut donc se renseigner lors de l'achat.
    origine : issu de Gaillardia aristata  et de l'annuelle et rustique Gaillardia pulchella *.
    entretien : supprimer les fleur fanées pour favoriser la floraison, pour un aspect plus compact en fin de la floraison, rabattre les tiges à 20 cm du sol.
    maladies et ravageurs : sensible à à l’oïdium, un excès d'humidité lui sera néfaste, favorisant le pourrisement du système racinaire, par chance elle est dédaignée par les cervidés et les lapins.
    NB : Le genre Gaillardia  dédié en 1786 par le botaniste parisien Auguste Denis Fougeroux de Bondaroy* à Antoine René Gaillard*, un passionné de botanique.
    Ce genre comprend 30 espèces d'annuelles, bisannuelles ou vivaces originaires de l'Amérique du Nord et 2 espèces de l'Amérique du Sud en zone tempérée.
    Ces gaillardes à grandes fleurs sont les plus cultivées, elles font partie des indispensables pour animer bordures, parterres, massifs, talus et pelouses ou simplement dans des larges potées. N'oubliez pas d'en planter au potager car ce sont d'excellentes fleurs à couper. Plus il fait chaud et plus la période de floraison s'étend pouvant même durer mais avec parcimonie, toute l'année avec un pic estivale.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Gaillardia aristata Pursh., Gaillarde aristée, consulter sa fiche.
    Parmi les hybrides, citons :
    - Gaillardia x grandiflora  'Amber Wheels', 75 cm pour un étalement de 30 à 40 cm, fleur à double rang de ligules d'un jaune orangé vers la base lavé de rouge, disque rouge bordeaux.
    - Gaillardia x grandiflora  'Arizona Red Shades', 30 cm de haut, fleur jaune orangé vers la base rouge-orangé, disque rouge et jaune au centre.
    - Gaillardia x grandiflora  'Arizona Apricot', 30 cm de haut, fleur d'un rouge brique en pointe jaune, disque d'un rouge plus foncé.
    - Gaillardia x grandiflora  'Bijou', 25 à 30 cm en tout sens, fleur d'un rouge vif en pointe jaune, disque bombé d'un rouge plus foncé.
    - Gaillardia x grandiflora  'Dazzler', 30 cm en tout sens, fleur rouge-orangé en pointe petite touche jaune, disque d'un brun-rouge.
    - Gaillardia x grandiflora  'Flamme' fleur rouge-orangée bordée de jaune.
    - Gaillardia x grandiflora  'Goldkobold' commercialisé également sous 'Golden Goblin' jaune.
    - Gaillardia x grandiflora  'Kobold' commercialisé également sous 'Goblin', 30 cm de haut, fleur rouge à extrémité jaune disque rouge foncé.
    - Gaillardia x grandiflora  'Maxima Aurea' fleur jaune de 15 cm.
    - Gaillardia x grandiflora  'Mesa™ Peach' , F1*, de 30 à 40 cm pour un étalement de 40 à 60 cm, fleur (6 - 9 cm) jaune en coeur pêche orangé de plus en plus soutenu, disque d'un rouge foncé , compter 10 plants au m², zones 4.
    - Gaillardia x grandiflora  'Mesa™ Yellow', F1* médaille d'or au Fleuroselect en 2010, de 35 à 40 cm pour un étalement de 40 à 60 cm, fleur jaune à disque d'un jaune plus foncé, photo ci-dessus, compter 10 plants au m², zones 6.
    - Gaillardia x grandiflora  'Nieske' fleur rouge à extrémité jaune.
    - Gaillardia x grandiflora  'Royale' rouge à bordure jaune.
    - Gaillardia x grandiflora  'Yellow Queen' fleur jaune.

    Annotations :
    *Van Houtte, célèbre horticulteur, collectionneur flamand Louis Benoît Van Houtte (1810-1876), on lui doit en collaboration avec Charles Lemaire* et le botaniste belge M. Scheidweiler une revue horticole 'Flore des serres et des jardins de l'Europe'* en 23 volumes qui fut publiée en plusieurs langues (Gand - Belgique de 1845 à 1883). En 1834, il effectue un séjour au Brésil en collaboration avec le Jardin Botanique de Bruxelles. En 1839, en association avec Adolf Papeleu, il installe à Gendtbrugge (région de Gand) ses pépinières avec 50 serres dédiées aux plantes exotiques collectées en Amérique centrale et Amérique du Sud. Il est considéré comme le père de l'horticulture gantoise, en 1840 il y créa une école d'horticulture.
    *Gaillardia pulchella  Foug., Gaillarde jolie, Gaillarde mignonne, originaire du Mexique et du sud-ouest des États-Unis, annuelle ou vivace à vie assez brève de 0.40 à 0.60 m de haut pour un étalement moindre, feuillage lancéolé vert-de-gris et duveteux, floraison soit totalement rouge soit jaune avec le disque de forme conique d'un ton violacé, à donné de nombreux cultivars dont des doubles, à réserver pour les zones 8 - 10.
    *Fougeroux de Bondaroy Auguste Denis Fougeroux de Bondaroy (1732-1789) botaniste parisien, membre de l'Académie des Sciences spécialiste de l'ardoise, il travaille avec son oncle Henri-Louis Duhamel du Monceau (1700-1782) sur une nouvelle édition du Catalogue des Arbres et Arbustes de Pleine Terre et d'Orangerie avec les Numeros Relatifs a ceux de nos Plantations' en 2 volumes -1755, reédition de 1800 à 1819 en 7 volumes.
    *Antoine René Gaillard en 1671, il fait l'acquisition d'un domaine dont il prendra le nom, Antoine René Gaillard de Charentonneau.
    *F1, ce sont des semences issues d'un croisement entre différentes variétés d'une même espèce afin de conserver les principales qualités des ascendants mais, les graines récoltées sur ces plantes risquent de donner des variétés différentes.
    - nmauric & Richard Gautier©02/01/2002 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site