Geranium macrorrhizum - Géranium à gros rhizome
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


     geranium macrorrhizum Nom commun : Géranium à gros rhizome, Géranium à grosses racines, nommé par les anglophones 'Rock crane's-bill', Rock Cranesbill, Bigroot'.
    Nom latin : Geranium macrorrhizum  L.*
    Illustration, planche 2420 Curtis’s Botanical Magazine, vol. 50 (1823), contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A
    famille : Geraniaceae.
    catégorie : vivace herbacée à gros rhizomes traçants.
    feuillage : caduc, parfois semi-persistant, aromatique, légèrement velu, vert clair virant au rouge à l'automne. Sur un long pédoncule, feuilles orbiculaires à 5-7 lobes à marge irrégulièrement crénelée.
    port : vigoureuse touffe couvre-sol tapissante.
    floraison : milieu ou à la fin printemps selon climat. Fleurs hermaphrodites à 5 pétales
    couleur : l'espèce type violet les cv rouge, rose ou blanc.
    hauteur : 0.10 à 0.40 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat, elle n'aime pas le voisinage des autres espèces. Compter 6 plants au m².
    multiplication : par division des rhizomes ou par semis sous châssis de graines fraîches à l'automne.
    sol : drainé, calcaire accepté, plutôt frais et humifère mais en fait peu difficile
    emplacement : soleil, mi-ombre, à l'ombre sa floraison est plus clairsemée.
    zone : 4, tolère aisément - 23°C.
    origine : Europe de l'Est, dans les Balkans ( Bulgarie, Croatie, Slovénie, Bosnie, Serbie, Roumanie, Moldavie), présente sur le teritoire français.
    entretien : très peu juste supprimer les fleurs, les feuilles fanées et les parties sèches, après la floraison couper les tiges pour redonner un port compact (en régions hors gel).
    NB : son nom Geranium  vient du grec 'geranos' qui désigne la grue faisant allusion à la forme de la fructification qui ressemble au bec de la grue et son nom spécifique macrorrhizum  signifie à grand rhizome.
    Ce genre comprend plus de 300 espèces d'annuelles, bisannuelles et vivaces, originaires des zones tempérées du globe.
    De belles teintes du feuillage en automne ou dès l'été, il existe différentes variétés selon couleur des fleurs ou du feuillage.
    Ce vigoureux couvre-solest parfait pour les massifs au pied des arbres, il n'aime pas le voisinage des autres espèces vivaces, avec le temps il peut devenir envahissant.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la médecine traditionnelle de l'Europe de l'Est, son huile essentielle est réputée pour ses propriétés antimicrobiennes.
    Parmi, les cultivars, citons :
    Geranium macrorrhizum  'Album' floraison blanche.
    Geranium macrorrhizum  'Bevan's Variety' fleur rouge-violet.
    Geranium macrorrhizum  'Czakor', un persistant environ 0.40m de haut, courant mai-juin, floraison d'un rouge magenta soutenu.
    Geranium macrorrhizum  'Ingversen's Variety' ou 'Ingwersen', primé par la RHS, fleur d'un rose-violet.
    Geranium macrorrhizum  'Purpurrot' vigoureux, fleur rouge-violet.
    Geranium macrorrhizum  'Spessart' vigoureux, fleur d'un blanc-rose.
     geranium macrorrhizum Geranium macrorrhizum  'Variegatum', feuillage panaché de crème, floraison rose-violet.
    Geranium macrorrhizum  'Velebit' donné par certains pour synonyme de 'Purpurrot', au port compact, floraison violine (violet pourpre) de mai à juillet.
    Hybride proche:
    Geranium × cantabrigiense  'Yeo', Géranium de Cambridge, issu de croisement entre Geranium dalmaticum  (Beck) Rech.f. × Geranium macrorrhizum  L. idéal pour les jardins secs, environ 0.15cm de haut floraison estival (juin-août selon climat) d'un rose mauve.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - nmauric © 02.02. 2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site