Kniphofia uvaria, Tritoma uvaria - Tison de Satan
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Christine Reymond ©
    Nom commun : Kniphofia, Tritome, Tritome à longues grappes, Faux aloès, Tison de Satan, nommé par les anglophones 'Red-hot-poker, Torch lily, Schopf-Torch Lily', en allemand 'Fackellilie, Raketenblume', en espagnol 'Flore de Lirio, Lirio de la antorcha, Flores de cohetes, Cohete de antorcha', en italien 'Torcia Lily, Fiore di razzo, Fiori razzo', en portugais 'Flor do lírio, Foguete da tocha, Foguete tocha, Lírio-tocha, Foguete-de-Natal', en russe 'Fakel lilii'.
    Nom latin : Kniphofia uvaria  (L.) Oken, synonymes retenus après révision de mars 2012 Kniphofia alooides Moench*, Tritoma uvaria  Ker Gawl*, Tritoma canari Carrière*, Tritoma burchellii Lindl., Tritomanthe burchellii (Lindl.) Steud., Tritomanthe uvaria (L.) Link, Tritomium uvaria (L.) Link, Triclissa uvaria (L.) Salisb., Veltheimia uvaria (L.) Willd. et 12 autres consultable sur The Plant List.
    famille : Xanthorrhoeaceae, sous-famille des Asphodeloideae, pour certaines flores toujours dans les Liliaceae (Asphodelaceae).
    catégorie : vivace à racines charnues.
    port : rosette basale de feuilles et hampe florale pruineuse.
    feuillage : persistant, vert moyen. Longues, étroites et rigides feuilles rubanées cannelée.
    floraison : de l'été à l'automne (de juin à novembre) pour les autres selon les variétés soit début du printemps, soit en été, soit en automne, soit en hiver.
    Dense épis terminale de petites fleurs tubulaires pendantes nectarifères qui s'ouvrent progressivement de bas en haut, visitées par les colibris, les sucriers à ventre jaune*, les abeilles et par certaines espèces de papillons.
    couleur : rouge écarlate virant au jaune orangé.
    fruits : capsules sphériques à ovales contenant des graines ailées.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,60 à 1,20 m.
    plantation : de préférence au printemps, compter 3 à 4 plants au m² à environ 8 cm de profondeur.
    multiplication : par division des touffes tous les 2 ou 3 ans au printemps ou à l'automne et par semis à peine recouvert au printemps entre 15 et 20° C après stratification (pour respecter le cycle de dormance), pour admirer la première hampe florale il faut patienter 3 ans selon les échos.
    sol : de préférence riche en humus, même sablonneux ou calcaire surtout très bien drainé, si nécessaire prévoir au fond du trou un lit de gravier pour assurer un bon drainage.
    emplacement : plein soleil, mi-ombre une partie de la journée en situation abritée.
    zone : 8 - 10, USDA zone 8a-9b, résistance : -13°C, l'espèce assez proche Kniphofia leichtlinii*  résiste jusqu'à -8 à - 11 °C.
    Les hybrides à feuilles caduques, tels Kniphofia 'Royal Standard' sont plus résistants et peuvent être utilisés en zone 6.
    Une astuce pour tous, qui consiste à les enterrer plus profondément afin de les protéger des plus grands froids.
    origine : Afrique du Sud au nord-est de la province du Cap, consulter la carte.
    Région au climat de type méditerranéen*, des hivers doux (18°C ) de mai jusqu'en août à faibles précipitations depuis la fin de l'automne et des étés chauds et secs (25°C et 27°C), printemps, de septembre à novembre.
    Introduite, naturalisée et considérée comme une espèce envahissante depuis 2012 en Californie dans 11 comtés, également en Australie dans le sud et le centre de la Nouvelle-Galles du Sud, et plus au sud-est dans le sud de l'état du Victoria, et depuis 2011 au nord-est dans l'état du Queensland, l'espèce figure dans la liste australienne des mauvaises herbes envahissantes dont la présence en larges touffes épaisses a une incidence sur l'écosystème et sur la biodiversité, idem pour la Californie.
    entretien : arroser sans excès au printemps et au cours de l'été car il n'aime pas la sécheresse, supprimer au fure et à mesure les hampes florales desséchées, prévoir un bon paillage pour l'hiver ou lier ensemble les feuilles, au début du printemps rabattre le feuillage de moitié. Effectuer chaque année un apport d'engrais organique.
    C'est une excellente fleurs à couper.
    maladies et ravageurs : les jeunes pousses sont convoitées par les escargots et les limaces. Un excès d'humidité ou un mauvais drainage favorise le développement de la pourriture grise.
    Kniphofia uvaria at Shibuya Farm Kula, Maui, Hawaii. march 31, 2011
    Forest & Kim Starr © Flickr Pro
    NB : son nom Kniphofia lui a été donné en souvenir du médecin-botaniste allemand Johann Hieronymus Kniphof (1704-1763) il enseigne la botanique à l'université d'Erfurt*, on lui doit de nombreuses planches d'illustration botanique et son nom spécifique uvaria vient du latin 'uva' qui désigne le raisin faisant référence à sa fructification qui ressemble à un grain de raisin.
    Ce genre comprend après révision 73 espèces de vivaces, originaires majoritairement de l'Afrique australe et orientale, 47 d'entre elles sont endémiques à l'Afrique du Sud, une espèce endémique à l'île de Madagascar et un dans le sud de la péninsule arabique en Abyssinie.
    Pour la première fois en France, c'est un Tritoma caulescens qui a été mis en pleine terre en 1881, qui a fleuri pour la première fois en 1885, chez M. Godefroy-Lebeuf, horticulteur à Argenteuil, où on pouvait se le procurer.
    Découvrir 28 autres espèces dans la base de données des photos de plantes africaines sur Africanplants, Senckenberg - Francfort-sur-le-Main.

    Parmi la multitude de cultivars, citons :
    - Kniphofia  'Atlanta', 1962 par Treseders' Nursery, de grande taille, environ 1,20m feuillage vert de gris fleurs rouge corail à orangé et jaune pâle.
    - Kniphofia  'Brimstone' assez trapu , 1m de haut, feuillage graminiforme, fleurs jaune-vert virant au jaune crème, floraison à la fin de l'été.
    - Kniphofia  'Cobra' assez trapu fleurs orange clair virant au jaune crème.
    - Kniphofia  'Erecta' environ 1m, fleurs d'un rouge orangé.
    - Kniphofia  'Express' recherché pour son feuillage vert vif assez fin, fleurs orange assez vif virant au jaune vif.
    - Kniphofia  'Green Jade' ± 1,20m, large feuillage grappe triangulaire fleurs vertes virant au jaune pâle à jaune crème, floraison à la fin de l'été.
    - Kniphofia  'John Benary' ± 1,50m, fleurs rouge corail.
    - Kniphofia  'Lemon Green' grappe triangulaire jaune vert virant au jaune.
    - Kniphofia  'Ice Queen' ± 1,50m, grappe triangulaire jaune vert virant au jaune pâle à jaune crème, floraison à l'automne.
    - Kniphofia  'Little Maid' 0,60cm environ fleurs vert pâle virant progressivement au jaune et à l'ocre clair rosé, floraison à la fin de l'été.
    - Kniphofia  'Orange Torch' port très étalé, ± 1,50m de haut, fleurs jaune-orangé
    - Kniphofia  'Maid of Orléans' ± 1,20m, fleurs jaune pâle virant au jaune beurre.
    - Kniphofia  'Mount Etna' ± 1,20m, fleurs rouge rosée virant au blanc.
    - Kniphofia  'Royal Standard' port très étalé, ± 1,20m un des plus rustique feuillage graminiforme, fleurs d'un rouge écarlate virant au jaune citron.
    - Kniphofia  'Samuel's sensation' de grande taille au moins 1,50m, fleurs rouge orangé virant au jaune orangé.
    - Kniphofia  'Spanich Gold' port très étalé, ± 1,50m de haut, larges feuilles, fleurs vertes virant au jaune orangé
    - Kniphofia  'Star of Baden-Baden' de grande taille au moins 1,50m et très touffu, fleurs rouge orangé virant au jaune.
    - Kniphofia  'Underway' au feuillage d'un vert-bleu, fleurs rouille virant à l'ocre jaune pâle.
    - Kniphofia  'Winter Cheer' persistant de grande taille 1,50m, touffe dense, feuillage graminiforme, fleurs jaune orangé virant au jaune, épis large ovale, floraison en hiver.
    - Kniphofia  'Yellow Hammer' environ 1m de haut, feuillage jaune, fleurs vert-jaune virant au jaune pâle.
    Les autres espèces :
    - Kniphofia uvaria var. maxima  de plus grande taille environ 1,80, fleurs rouge-orangé virant au jaune orangé, épis ovoïde, zones 5-10.
    - Kniphofia brachystachya (Zahlbr.) Codd, un synonyme Notosceptrum brachystachyum Zahlbr., originaire des prairies humides de l'est de l'Afrique du Sud au nord-est de la province du Cap, KwaZulu-Natal et au Lesotho, formant touffe compacte naine de 30 à 45cm, aux feuilles étroites, floraison courant juillet en court épi arrondi jaune pâle en tête progressivement teinté vers la base d'un ocre fauve, voir photo.
    - Kniphofia breviflora Harv. ex Baker, originaire de l'Afrique du Sud (province du Natal) en altitude à floraison fin de l'hiver à début du printemps (janvier à mars) court épis jaune pâle, zones 7-10, tolère aisément - 15°C.
    - Kniphofia caulescens  Baker, originaire d'Afrique australe, persistant, ± 1,20m fleurs d'un rose corail virant au jaune beurre, floraison de la fin de l'été à l'automne, zones 7-10.
    Kniphofia pauciflora 'Limelight' septembre
    Brighton Plants © Flickr
    - Kniphofia ensifolia  Baker, originaire d'Afrique australe, persistant, environ 1,50m, touffe dense étalée, feuillage vert clair fin en forme d'épée comme son nom l'indique, épis triangulaire fleurs jaune-vert virant au jaune citron, zones 8-10.
    - Kniphofia foliosa Hochst, synonyme de Kniphofia quartiniana A. Rich., originaire de l'Éthiopie, en altitude vers 3000m, en Abyssinie, présent dans les vallées du Parc National des Monts Bale. Décrit comme étant arborescent et en même temps très-rameux, dés le mois d'octobre jusqu'en février sur une hampe pourpre inflorescence orange en tête puis jaune.
    Plante médicinale présente dans les pharmacopées traditionnelles de l'Éthiopie, utilisée en association avec d'autres espèces, et les racines sont brûlées pour éloigner les mauvais esprits.
    - Kniphofia linearifolia  Baker, originaire de l'Afrique du Sud (province du Natal), au Swaziland et Zimbabwe, dans les prairies, feuillage graminiforme, épis ovales rouge orangé virant au jaune pâle, zones 8-10, tolère aisément - 10°C.
    - Kniphofia northiae  Baker, originaire de l'Afrique du Sud en altitude (province du Cap et Natal) et au Lesotho, persistant, juste une rosette de larges feuilles, environ 1.50m de haut, fleurs corail rose virant au jaune pâle, floraison en hiver (décembre à février), zones 8-10, tolère jusqu'à -10°C, voir photo.
    - Kniphofia praecox  Baker, originaire de l'Afrique du Sud , environ 1,50m de haut, feuillage trés fins à marge en dent de scie, fleurs rouge et jaune, floraison au début de l'été, parfaitement adaptée à la sécheresse, zones 7-10.
    - Kniphofia rooperi  Lem., originaire de l'Afrique du sud (province du Cap et du Natal), feuillage tré effilé et assez large, épis large ovoïde écarlate virant au jaune orangé, floraison de la fin de l'été à début de l'automne, zones 8-10.
    - Kniphofia rufa  Lem., originaire de l'Afrique du sud (province du Natal) en zones humides, caduc de 1 m de haut, fleurs corail ou jaune ou blanc, épis peu fourni assez lâche, floraison de l'hiver au printemps (novembre à avril), zones 7-10.
    - Kniphofia triangularis  Kunth., donné pour synonymes de Kniphofia galpinii  Hort, Kniphofia macowanii  Baker, Kniphofia nelsonii  Mast., Tritome triangulaire, Bâton du diable, Verge de Satan, originaire de l'Afrique du sud en altitude (province du Cap, Natal) et au Lesotho, caduc de 1 m de haut, fleurs corail virant au jaune, floraison de l'hiver au printemps (janvier à avril), zones 7-10.
    - Kniphofia tuckii  Baker, est trés proche de Kniphofia ensifolia

    Annotations :
    Carrière, abréviation botanique pour l'horticulteur, botaniste français Élie-Abel Carrière (1818-1896), jardinier en chef des pépinières du Musée Nationale d'Histoire Naturelle de Paris qui s'intéresse surtout aux arbres fruitiers, également rédacteur de la Revue horticole, on lui doit de nombreux ouvrages d'horticulture et d'arboriculture dont 'Description et classification des variétés de pêchers et de brugnoniers (1867), une Encyclopédie horticole et des ouvrages sur les conifères.
    *Erfurt, ville de Thuringe rendue célèbre au 18 ème siècle par le négoce des semences.
    *Ker Gawl., abréviation botanique pour le botaniste archéologue britannique John Bellenden Ker Gawler (1764 - 1842), son soutien à la révolution français fait qu'il quitte son poste de capitaine dans l'armée en 1793, à partir de cette date il exerce la botanique. Le genre Bellendena (famille des Proteaceae) lui fut dédié en 1810 par Robert Brown (1773-1858) lui dédie le genre Bellendena famille des Proteaceae.
    On lui doit des ouvrages de références 'Recension Plantarum édité en 1801, 'Select Orchideae' en 1816 et 'Iridearum Genera en 1827. Entre temps de 1815 à 1824, en collaboration avec John Lindley (1799-1865) il fait paraître une revue illustrée 'Botanical Register'.
    *leichtlinii, dédié à l'obtenteur Max Leichtelin (1831-1910) qui fut l'un des premiers à créer d'autres coloris.
    *Moench., abréviation botanique, pour le botaniste allemand Conrad Moench (1744-1805), durant toute sa vie il enseigne à l'Université protestante de Marbourg (Hesse- Allemagne), il est en total désaccord avec Linné à propos de la classification des plantes. On lui doit des ouvrages sur la systématique.
    Un petit genre de 3 espèces présentes au sud de l'Europe, lui est dédié Moenchia (Caryophyllaceae) par un autre opposant à Linné, le médecin botaniste allemand F.K. Medicus (1736-1808), ainsi qu'à une douzaine d'espèces spécifiques sous la forme moenchii, moenchia, moenchiana.
    *Sucrier à ventre jaune, Coereba flaveola nommé par les anglophones Bananaquit, à l'inverse du colibri qui plane, il doit se poser pour récupérer le nectar des fleurs avec son mince bec incurvé, adapté à cet exercice.
    natacha mauric©15/01/2000 ® Jardin! L'Encyclopédie
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Jardin! L'Encyclopédie




compteur pour blog