Selaginella apoda - Sélaginelle sans pied
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Sélaginelle sans pied, nommée par les anglophones 'Meadow spikemoss'.
    Nom latin : Selaginella apoda  (L.) C. Morren*, synonyme Lycopodioides apoda  (L.) Kuntze*.
    famille : Selaginellaceae.
    catégorie : vivace cryptogame, à caudex rampant et à rhizomes.
    port : tapissant.
    feuillage : persistant, vert sombre. Les nouvelles pousses sont plus claire très ramifié feuilles denticulées, elles sont disposées en spirale autour de la tige.
    floraison : pas de floraison, comme les fougères.
    croissance : lente.
    hauteur : entre 0.02 et 0.15 m, suivant la variété.
    multiplication : par semis des spores ou par division des rameaux ayant des racines, par bouturage de rameaux à faire raciner dans un mélange humide.
    sol : moyen, frais et surtout bien drainé.
    emplacement : ombre à mi- ombre à l'abri des courants d'air.
    zone : 10.
    origine : Amérique du Nord.
    entretien : arrosage modéré, mais craint la sécheresse, se méfier des limaces. Apport d'engrais fortement dilué car sensible aux solutions salines, 1 à 2 g par litre d'eau d'avril à août. Température hivernale 12 à 15°. Rempoter de mars à mai.
    NB : son nom Selaginella  lui a été donné par Pline serait le diminutif de Selago qui désigne initialement des conifères puis des lycopodes, c'est ainsi qu'elles ont été décrites pour la première fois et son nom spécifique apoda  vient du grec et signifie sans pied. Ce genre, originaire des zones tropicales et tempérées chaudes, comprend de nos jours environ 700 espèces dont 3 espèces présentes en Europe et 2 espèces introduites.
    Il fait partie des ptéridophytes, végétaux fossiles, première civilisation végétale terrestre, apparut il y a - 400 millions d'années.
    Les ptéridophytes se divisent en 4 groupes :
    les Psilophytes, les Sphénophytes comme la prêle, les Filicophytes comme les Fougères, et les Lycophytes qui comprend les Selaginella , les Lycopodium  et les Isoetes.
    Espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Selaginella victoriae T.Moore, Sélaginelle de la Reine Victoria, consulter sa fiche .
    Quelques autres espèces :
    - Selaginella banksii  A.H. Alston, Selaginella raiateensis  J.W. Moore, Selaginella zelinckii  G.H. Hieronymus, Selaginella arbusculoides  J.W. Moore, Selaginella temehaniensis  J.W. Moore, Sélaginelle de Banks, endémique à la Polynésie française.
    - Selaginella denticulata  (L.) Spring, synonyme Lycopodina denticulata  (L.) Bubani, Sélaginelle denticulée, originaire du pourtour méditerranéen Afrique du Nord, Espagne, Açores, Portugal, Italie, Sardaigne.présente dans les Alpes-Maritime, Corse du sud, Hérault et Pyrénées-Orientales, présent en Turquie et au Moyen-Orient.
    - Selaginella helvetica  (L.) Link., synonymes Selaginella mariesii  Baker, Heterophyllium helveticum  (L.) Börner, Lycopodioides helveticum  (L.) Kuntze, Lycopodium denticulatum  L., Lycopodium radicans  Schrank, Sélaginelle de Suisse, Sélaginelle helvétique, présente dans les Alpes-Maritime, Isère et Haute Savoie, figure sur la liste rouge des espèces menacées (1995), voir illustration ci-contre.
    - Selaginella kraussiana  (Kunze) A.Braun, synonymes Selaginella azorica  Baker, Selaginella kraussiana  (Kunze) A.Braun, Didiclis kraussiana  (Kunze) Rothm., Lycopodium kraussianum  Kunze, Sélaginelle de Krauss, Sélaginelle des jardiniers, originaire de l'Afrique australe et tropicale et des Açores, introduite et naturalisée en Europe dans les années soixante, notamment en Bretagne, au Pays-basque et en Corse, d'un vert prairie, 5 cm de haut, la forme "Aurea", feuillage jaune, et "Variegata" verte avec des pointes de blanc, zones de rusticité 9 - 11.
    Selaginella selaginoides
    C.A.M. Lindman
    - Selaginella martensii  Spring, synonyme Lycopodioides martensii  Kuntze, Sélaginelle de Martens, originaire d'Amérique centrale., 25 cm, à racines aériennes, la forme "'Aurea'": verte à pointe jaune, "'Watsoniana '", feuillage plus large et 'Variegata' au feuillage panaché, zones de rusticité 9 - 11. Voir bas de page.
    - Selaginella pallescens  synonyme Selaginella emelliana  , Sélaginelle pallescente (pâlissante), à fine ramification.
    - Selaginella rotundifolia  Spring., synonyme Lycopodioides rotundifolium  Kuntze, Sélaginelle à feuilles rondes, proche de Selaginella apoda , tapissante, feuillage en rosette vert foncé.
    - Selaginella selaginoides  (L.) P. Beauv. ex Schrank & Mart, synonymes Selaginella alpina  Beauv., Selaginella selaginoides  (L.) Link, Selaginella spinosa  P.Beauv., Sélaginelle sélaginoide, Sélaginelle fausse sélaginelle, Sélaginelle alpine, présente dans les Hautes-Alpes. voir illustration ci-contre.
    Illustration, planche 663 dans 'Bilder ur Nordens Flora' par C.A.M. Lindman, vol. 3 (1922-1926), contributed by New York Botanical Garden, U.S.A.
    - Selaginella uncinata  (Desv. ex Poir.) Spring, Sélaginelle à crochets, originaire de Chine, rampante presque sans feuilles, vert virant au jaune doré ou violacé en vieillissant, zones de rusticité 9 - 11.
    - Selaginella spinulosas  A.Braun, Sélaginelle petites épines, donné pour synonyme de Selaginella selaginoides  (L.) P. Beauv.
    - Selaginella willdenovii  (Desv.) Baker, synonyme Lycopodium willdenowii  N.A. Desvaux ex J.L. Poiret, Sélaginelle de Willdenow, originaire de Chine, Himalaya et Indonésie, grimpante très ramifiée, feuillage vert irisé de bleu, glauque, zones de rusticité 9 - 11.

    Annotations :
    *C.Morren, abréviation botanique pour le naturaliste et botaniste belge Charles Jacques Édouard Morren (1833-1886), le spécialiste des Broméliacées, en charge de la chaire de botanique à Liège. En 1858, il reprend la direction du Jardin botanique de l'Université de Liège, et assure plusieurs publications dont la ‘Belgique Horticole’, journal des jardins, des serres et des vergers (1868 en 18 volumes) fondé par son père Charles François Antoine Morren (1807-1858), un célèbre professeur de physique et de botanique qui sombre dans la folie en 1855.
    *Kuntze, abréviation botanique pour le botaniste allemand Carl Ernst Otto Kuntze (1843-1907) qui voyage à travers le monde collectant des milliers d'espèces, il est le grand réformateur de la nomenclature botanique, en 1903 il publie 'Nomenclaturae botanicae codex brevis maturus, sensu codicis emendati aux Lois de la nomenclature botanique de Paris de 1867; linguis internationalibus: anglica, gallica, germanica quoad nomina latina.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie

un compteur pour votre site