Salvia officinalis  - Sauge officinale, Thé de France
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Sauge officinale, Thé de France, nommée par les anglophones 'Sage herb, Common Sage', en arabe 'Salmya, Tamazzût, Butanzarin'.
    Nom latin : Salvia officinalis  L.*
    Famille : Lamiaceae.
    catégorie : sous-arbrisseau rameux, aux racines ligneuses, dures et fibreuses.
    port : buissonnant assez touffu.
    feuillage : persistant, gris-vert, gaufré, aromatique. Sur des tiges poilues, feuilles opposées (4 à 10 cm) oblongues-lancéolées.
    floraison : du printemps à l'été. (juin-août) , nectarifères visitées par les colibris et par les papillons. Inflorescences de 30 cm de fleurs hermaphrodites.
    couleur : bleu violacé à bleu lilas.
    hauteur : 0.45 /0.70-1 m pour un étalement de 50 cm.
    plantation : au printemps et à l'automne en espaçant les plants de 45 à 60 cm.
    multiplication : au printemps par semis à peine recouvert ou bouturage de tiges dans un substrat composé d'un mélange de terreau et de sable maintenu humide ou par division des touffe tous les 4 à 5 ans.
    sol : tous bien drainé plutôt frais, pH de 5,5 à 6,5 et même pauvre.
    emplacement : soleil, mi-ombre légère.
    origine : Méditerranéenne orientale et Afrique du Nord.
    zone : 5 - 10. Tolère aisément -15°C.
    entretien : arroser peu mais régulièrement, elle n'aime pas les stress hydriques et l'excès d'humidité. Pour garder une belle touffe, la taille s'effectue après la floraison, taille que vous pouvez répéter au fil des saisons pour éviter la formation de vieux bois, protéger le pied du gel avec un bon paillis ou carrément la déterrer et mettre en pot que l'on abrite durant l'hiver.
    maladies et ravageurs : elle est sensible à l'oïdium.
    NB :son nom Salvia  désigne déjà le genre en latin, signifie également intact, sauver, vient de 'salvo' signifiant guérir, 'salvus' signifiant sain, faisant référence aux propriétés médicinales de certaines espèces du genre et, son nom spécifique officinalis  épithète qui désigne les espèces qui font partie de la pharmacopée de base des officines de pharmacie.
    Ce genre comprend environ 900 espèces de vivaces herbacées, d'annuelles ou d'arbustes au feuillage pouvant être aromatique, originaires des zones dites tempérées du globe. Une dizaine d'entre elles sont présentes en Europe.
    Cette sauge officinale est la plus commune des plantes médicinales et condimentaires parfaite pour les jardins secs.
    Propriétés et utilisations :
    Toute la plante renferme une huile essentielle riche en tanin, camphre, cinéole, flavonols, acide labiatique, picrosalvine, thuyone (comme l'absinthe), terpènes et triterpènes.
    Pour la conservation, les jeunes feuilles sont cueillies du printemps à la fin de l'automne, pour une consommation immédiate, elles sont cueillies au fur et à mesure.
    En cuisine, la sauge à la saveur un peu âcre est utilisée comme condiment pour assaisonner les viandes surtout le porc et les oies, les ragoûts, les marinades et les sauces, le petit gibier rôti et certains poissons (en Allemagne) et pour ses propriétés antioxydantes pour conserver la charcuterie, le jambon, le lard, les pâtés et les saucisses.
    Sans oublier le célèbre Aigo boulido, la soupe provençal à l'ail bouilli des lendemains de fête où étaient écrasées des feuilles de sauge.
    De tout temps et dans de nombreuses pharmacopées c'est la plante idéale qui protège et contribue à la reproduction, en Egypte puis dans la Rome antique, la coutume voulait que l'on fasse boire du jus de sauge aux femmes stériles pour les rendre fécondes, des siècles plus tard, on lui a reconnue une action oestrogène qui effectivement facilite la conception et prescrite pour tarir la sécrétion lactée. Pour les Romains et les Grecs, c'était l'herbe sacrée; au Moyen-âge, ses pouvoirs étaient mis en avant par l'école de Salerne* avec cet aphorisme dans le célèbre 'Flos medicinae vel regimen sanitatis Salernitanum' (Fleur de la Médecine ou régime de santé de l’école de Salerne, vers 1060) :
    'Cur moriatur homo, cui Salvia crescit in hort?
    Contra vim mortis non est medicamen in hortis!
    Salvia confortet nervos manumque tremoren
    Tollit, et ejus febris acuta jugit
    (Pourquoi mourrait-il l'homme qui a la sauge au jardin? Contre la force de la mort pas de médicament dans le jardin! La Sauge renforce les nerfs et suppriment le tremblement des mains. La fièvre aigu disparaît, repris dans un dicton populaire :
    'Celui qui veut vivre à jamais
    Doit manger la sauge en mai'
    Réputée également pour ses propriétés apéritives, antiseptiques, antispasmodiques, antisudorales, carminatives, cholérétiques, cicatrisantes, digestives, emménagogues, fébrifuges, hypoglycémiantes, stomachiques, stimulantes, toniques et vulnéraires, prescrite sous forme d'infusion, décoction pour des bains de bouche pour traiter stomatites et gingivites et bains de pied pour son action sudorale, guérir les plaies et les ulcères en usage externe sous forme de pommade grasse en association avec du lierre.
    Autrefois pour calmer les crises d'asthme on recommandait de fumait une pipe ou des cigarettes de feuilles de sauge séchées, et pour désinfecter une pièce on y brûlait des feuilles comme avec l'eucalyptus.
    Il existe plusieurs sous espèces spontanées :
    Salvia officinalis ssp.tomentosa
    Salvia officinalis ssp. lavandulifolia
    Parmi les cultivars, citons :
    - Salivia officinalis  'Aurea' beaucoup plus trapu avec un feuillage doré.
    - Salvia officinali s 'Icterina', feuillage panaché, c'est un bon couvre sol.
    - Salvia officinalis  'Berggaten', un couvre-sol avec de grandes feuilles.
    - Salvia officinalis  'Purpurascens', au feuillage pourpré.
    - Salvia officinalis 'Tricolor', feuillage blanc, vert clair et vert foncé.

    Consulterla liste des autres espèces de sauge présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *école de Salerne, école laïque qui dispense l'enseignement théorique et pratique de la médecine et de la chirurgie, dissoute en 1811 par Napoléon. Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Salvia officinalis

un compteur pour votre site</a></td> <td width=