Physostegia virginiana - Physostégie de Virginie, Cataleptique
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Physostégie de Virginie, Cataleptique de Virginie, nommé par les anglophones 'Fall obedient plant, False dragonhead, Virginia lions-heart'.
    Nom latin : Physostegia virginiana  (L.*) Benth.*
    famille : Lamiaceae.
    catégorie : vivace rhizomateuse.
    port : touffe érigée.
    feuillage : caduc, vert assez vif, . Etroites feuilles lancéolées (12 cm) à marge irrégulièrement dentelée.
    floraison : de la fin de l'été jusquu'à l'automne, épis de fleurs tubulaires à 2 lobes inférieurs, rangées sur 4 rangs autour de la tige. nectarifère, visitée par les colibris et les papillons.
    couleur : rose lilacé les veinules sont plus foncées, nombreux cultivars blanc et divers tons de rose.
    croissance : rapide.
    hauteur : 1 à 1.50m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par semis à chaud, compter pour la levée environ 3 mois, par boutures basales ou par division des touffes tous les 2 à 3 ans.
    sol : pas trop riche, neutre ou légèrement acide, frais à humide.
    emplacement : soleil de préférence, mi-ombre et ombre.
    zone : 3 - 9.
    origine : tous l'est et centre de l'Amérique du Nord.
    entretien : il faudra peut-être prévoir des tuteurs ou cerclage, rabattre les tiges fanées en fin de saison.
    maladies et ravageurs : sans, délaissé par les cervidés.
    NB : son nom Physostegia  vient du grec 'phusein' signifie gonfler et 'stegos' signifie couverture, faisant allusion à son calice renflé en forme de grelot reserré et son nom spécifique Physostegia virginiana  pour nous préciser son origine la Virginie. Le nom commun 'cataleptique' vient du fait qu'une fleur déplacée ne revient pas à sa position d'origine mais conserve l'attitude donnée comme si elle était frappée de catalepsie.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Physostegia virginiana  'Alba', donné pour synonyme de 'Summer snow', fleurs blanches, feuillage vert foncé. H. 0.80m.
    - Physostegia virginiana  'Bouquet rose', fleurs rose vif. H. 0.70m.
    - Physostegia virginiana  'Miss Manners', floraison blanche, environ 0 .75 m de haut.
    - Physostegia virginiana  'Pink Manners', fleurs rose soutenu et rose plus pâle. H. 0.90m .
    - Physostegia virginiana  'Snow Crown', floraison blanche, environ 0 .75 m de haut.
    - Physostegia virginiana  'Summer Snow', floraison blanche, feuillage vert foncé, entre 0 .45 et 0.60 m de haut.
    - Physostegia virginiana  'Summer spire', proche de 'Bouquet Rose', fleurs rose vif. H. 0.70m.
    - Physostegia virginiana  'Variegata', fleurs rose vif, feuillage panaché de crème.
    - Physostegia virginiana  'Vivid', fleurs rose magenta. H. 0.70m.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Benth., abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant d'y devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, dont la première concernant les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), et 'Flora Australiensis' (édition en 7vol. de 1863-à 1878).
    En 1826, il fait édité à Paris, le catalogue des plantes indigènes des Pyrénées et du Bas Languedoc, collectées par son père lors de leur séjour à Montauban puis Montpellier.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site