Physostegia virginiana - Cataleptique de Virginie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Catherine Baral © Démons & Merveilles
    Nom commun : Physostégie de Virginie, Cataleptique de Virginie, Plante obéissante, nommée par les anglophones 'Fall obedient plant, false dragonhead (False Dragon Head), Virginia lions-heart', en allemand 'Fallen gehorsam pflanze, Gelenkblume', en espagnol 'Planta obediente, Obediencia, Falsa cabeza de dragón', en italien 'Pianta obbediente', en néerlandais 'Scharnierbloem, Draaibloem', en portugais 'Falsa Cabeça De Dragão, en russe 'Lozhnyye golovy drakona semyan, Poslushnyy zavod, Poslushaniye tsvetok.
    Nom latin : Physostegia virginiana  (L.*) Benth.*, synonymes Physostegia denticulata  (Aiton) Britton, Physostegia formosior  Lunell, Physostegia granulosa  Fassett, Physostegia imbricata  Hook., Physostegia latidens  House, Physostegia nivea  Lundell, Dracocephalum denticulatum  Aiton , Dracocephalum denticulatum var. obovatum  Farw., , Dracocephalum formosius  (Lunell) Rydb., Dracocephalum louisianum  Lem., Dracocephalum speciosum  Sweet, Dracocephalum virginianum  L., Dracocephalum virginianum var. album  Nutt., Dracocephalum virginianum var. granulosum  (Fassett) Core, Dracocephalum virginianum var. speciosum  Farw., Prasium coccineum  Walter et 8 Physostegia virginiana& var et 2 Physostegia virginiana f.
    famille : Lamiaceae.
    catégorie : vigoureuse vivace herbacée rhizomateuse.
    port : touffe érigée? ramifiée.
    feuillage : caduc, vert assez vif, brillant virant au jaune à l'automne. Sur des tiges quadrangulaires lisses, étroites feuilles opposées, lancéolées (3,5 à 12, 5 cm de long) à marge en dents de scie.
    floraison : longue de la fin de l'été jusqu'à l'automne (juillet/août-octobre/novembre selon climat), épis (6 à 20 cm) de fleurs tubulaires à gorge renflée ( 2,5 à 3 cm) disposées sur 4 rangs autour de la tige, la lèvre inférieure est pourvue de 3 lobes, la lèvre supérieure est bombée, étamines aux anthères bifides.
    Floraison nectarifère, visitée par les abeilles, les bourdons, les colibris et les papillons.
    couleur : rose lilacé à violacé légèrement pourpré, aux veinules plus foncées, nombreux cultivars blanc et différents tons de rose à rouge violacé.
    port : capsules déhiscentes globuleuses, ovoïdes, à récolter dès le mois d'octobre jusqu'à la mi-novembre, les conserver au sec et au frais.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.80 à 1.50m.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat, selon sa taille entre 3 et 5 plants au m². Prévoir son renouvellement tous les 10ans.
    multiplication : par semis à chaud 21°C (70°F), compter pour la levée entre 5 à 6 jours et 3 mois selon température ambiante, mais il faut impérativement respecter une période de dormance au froid durant au moins 2 mois. Également par boutures basales avec rhizomes, par division de touffe tous les 2 à 3 ans.
    sol : moyennement fertile, neutre ou légèrement acide, frais de préférence humide.
    emplacement : soleil de préférence, mi-ombre et ombre légère.
    zone : 3 - 9, tolère - 28°C, USDA zone 2a - 9, supporte mal la sécheresse.
    origine : tous l'est et centre de l'Amérique du Nord dont la Virginie et la Caroline du Nord, Texas, Arkansas, Alabama, Géorgie, Louisiane, Floride, de la Nouvelle-Angleterre jusqu'au Dakota du Nord, présente dans l'Utah et au Montana ainsi qu'au Canada où on la rencontre de l'ouest du Québec jusqu'au Manitoba dans les prairies humides, sur les berges des ruisseaux et dans les marais.
    consulter la carte USA.
    entretien : selon climat arroser régulièrement du printemps à l'automne, il faudra peut-être prévoir des tuteurs ou cerclage, au fur et à mesure supprimer les hampes florales fanées pour favoriser sa floraison.
    En fin de saison couper les tiges fanées, au début du printemps rabattre au sol la touffe. Chaque année effectuer un apport de compost ou engrais organique pour favoriser sa floraison.
    A surveiller car elle peut devenir envahissante.
    maladies et ravageurs : sans, délaissé par les cervidés.
    NB : son nom Physostegia  vient du grec 'phusein' signifie gonfler et 'stegos' signifie couverture, faisant allusion à son calice renflé en forme de grelot resserré et son nom spécifique virginiana  pour nous préciser son origine la Virginie. Le nom commun 'cataleptique' vient du fait qu'une fleur déplacée ne revient pas à sa position d'origine mais conserve l'attitude donnée comme si elle était frappée de catalepsie.
    Son nom donné par les anglophones de 'Obedient plant' fait référence cette capacité de ses fleurs à s'orienter dans toutes les sens.
    Au jardin la cataleptique de Virginie à floraison d'arrière-saison trouve aisément sa place pour agrémenter les plates-bandes, les massifs, mixed-borders, massifs isolés notamment le long des berges des pièces d'eau et bords de bassin où simplement dans des vasques et potées, de plus c'est une plante idéale pour la confection de bouquets.
    Ce genre comprend 12 espèces de vivaces originaires de l'Amérique du nord.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Physostegia virginiana  'Alba', donné pour synonyme de 'Summer snow', 0 .80 m de haut, floraison blanche, feuillage vert foncé.
    - Physostegia virginiana  'Bouquet rose', 0 .70 m de haut, floraison rose vif.
    - Physostegia virginiana  'Crystal Peak White', entre 0.30 et 0.40 cm de haut pour un étalement similaire, au port vraiment compact, floraison d'un blanc pur, épis 'un vert chartreux. A été primée.
    - Physostegia virginiana  'Miss Manners', environ 0 .75 m de haut, floraison blanche irrégulièrement lavée de rose mauve.
    - Physostegia virginiana  'Pink Manners', environ 0.90m de haut, floraison d'un rose soutenu à rose plus pâle.
    - Physostegia virginiana  Rosea', environ 0 .60 à 0.80 m de haut pour un étalement de 0.30 à 0.35 m, feuillage vert foncé, floraison rose pâle les boutons floraux sont d'un ton plus soutenu.
    - Physostegia virginiana  'Snow Crown', environ 0 .75 m de haut, floraison blanche.
    - Physostegia virginiana  'Summer Snow', de 0 .45 à 0.60 m de haut, floraison blanche, feuillage vert foncé, floraison d'un pâle rose bonbon.
    - Physostegia virginiana  'Summer spire', proche de 'Bouquet Rose', environ 0 .70 m de haut, floraison d'un rose vif.
    - Physostegia virginiana  'Van Wassenhove', selon le pays peut être commercialisé sous le nom de Physostegia speciosa  'Rosea', 0.80 m à 1.40 m de haut à floraison d'un rose lilas, les épis sont larges à la base de forme pyramidale.
    - Physostegia virginiana  'Variegata', feuillage gris-vert panaché de crème floraison rose mauve, la base est plus pâle.
    - Physostegia virginiana  'Vivid', environ 0 .70 m de haut, feuillage d'un vert soutenu, floraison rose magenta violacé, enchâssée dans un calice crémeux.
    Les autres espèces :
    - Physostegia angustifolia  Fernald, Narrowleaf false dragonhead, originaire de Louisiane, floraison printanière de mai à juin en longs et fins épis de fleurs pendantes d'un blanc rosé aux anthères pourprés, quelques photos.
    - Physostegia correllii  (Lundell) Shinners, synonyme ., Dracocephalum correllii  Lundell, Correll's False Dragonhead, originaire du Texas et de la Louisiane, vivace à courts épis à quelques fleurs tubulaires plus grosses et plus renflées à corolle rose dont l'intérieur est moucheté de pourpre.
    - Physostegia digitalis  Small, pas de synonymes retenu, Finger false dragonhead, originaire du Texas, Louisiane et Arkansas, floraison en long et fin épis rose.
    - Physostegia godfreyi  P.D.Cantino, pas de synonymes retenu, Godfrey's , False dragonheadn, originaire du nord de la Floride.
    - Physostegia intermedia  (Nutt.) Engelm. & A.Gray, donné pour synonyme de Physostegia micrantha  Lundell, Spring Obedient Plant, Marsh Obedient Plant, Slender False Dragonhead, originaire des marais, plaines inondables ou marécageuses, berges des cours d'eau de l'Alabama, Arkansas, Illinois, Kentucky, Louisiane, Missouri, Oklahoma et Texas, vivace considérée comme une plante invasive, de 0.30 à 1.50m de haut, au port rectiligne, aux tiges non ramifiées, floraison de mai à juillet, larges épis de fleurs à corolle renflée rose pâle à l'intérieur moucheté de pourpre, anthères pourpres.
    - Physostegia ledinghamii  (B.Boivin) P.D.Cantino, un seul synonyme retenu Physostegia virginiana var. ledinghamii  B.Boivin, Ledingham's false dragonhead, originaire du Dakota du nord et du Canada, dans les provinces de l'Alberta, Saskatchewan, Manitoba.
    - Physostegia leptophylla  Small, synonymes Physostegia veroniciformis  Small, Physostegia aboriginorum  Fernald, Dracocephalum leptophyllum  (Small) Small, Dracocephalum veroniciformis  (Small) Small, Slenderleaf false dragonhead, Water Obediant Plant, originaire du sud de la Floride à la Virginie en zone marécageuse, 0.60 à 0.90 m de haut, floraison estivale courantjuin/août en longs épis de longues fleurs d'un rose magenta soutenu.
    Elle est commercialisé comme plante aquatique pour les bassins de décantation et le lagunage, elle a action dépurative pour traiter les nitrates, mais elle est considérée dans certains états comme une envahissante. USDA zone de rusticité : 5 -11. Voir photo.
    - Physostegia longisepala  P.D.Cantino, pas de synonyme retenu, Longsepal false dragonhead, originaire du Texas et de la voisine Louisiane, longs et fins épis d'un rose foncé, gorge maculée de framboise sur fond rose pâle à blanc.
    - Physostegia parviflora  Nutt. ex A.Gray, synonymes Dracocephalum nuttallii  Britton, Physostegia virginiana var. parviflora  (Nutt. ex A.Gray) B.Boivin, Moldavica parviflora  (Nutt. ex A.Gray) Britton, Western false dragonhead, Purple dragonhead, Western Lion's Heart, originaire du nord-ouest de l'Amérique du nord de l'Utah, Oregon, état de Washington jusqu'aux Nouveaux Territoires au Canada, de la Colombie britannique jusqu'à l'Ontario, sur des tiges non ramifiées, longs et fins épis de fleurs dressées rose pâle à rose un peu pus foncé, intérieur maculée de framboise.
    - Physostegia pulchella  Lundell, pas de synonyme retenu, Showy false dragonhead, endémique à l'est du Texas, longs et étroits épis de fleurs à corolle renflée rose-lavande à l'intérieur maculé de violet pourpré, anthères pourpres.
    . - Physostegia purpurea  (Walter) S.F.Blake, synonymes Dracocephalum obovatum  Elliott, Dracocephalum purpureum  (Walter) E.M.McClint. ex Gleason, Physostegia obovata  (Elliott) R.K.Godfrey ex Weath., Physostegia virginiana var. obovata  (Elliott) A.Gray, Prasium purpureum  Walter, Eastern false dragonhea, originaire du sud de la Floride et Caroline du nord, longs et fins épis de longs fleurs pendantes d'un rose pâle à gorge maculée de pourpre, découvrir des photos

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Benth., abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant d'y devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, dont la première concernant les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), et 'Flora Australiensis' (édition en 7vol. de 1863-à 1878).
    En 1826, il fait édité à Paris, le catalogue des plantes indigènes des Pyrénées et du Bas Languedoc, collectées par son père lors de leur séjour à Montauban puis Montpellier.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie




compteur gratuit