Annona muricata - Corossolier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Berthe Hoola van Nooten
    Nom commun : Corossolier, Corossol épineux, Annone (Anone ), Annone de Bonpland*, localement en espagnol ' la Guanábana', au Brésil 'Graviola' nommé par les anglophones 'Soursop', en allemand ' Stachelannone', en italien 'Graviola, Guanàbana, Corossole'.
    Nom latin : Annona muricata  L.*, synonymes Annona bonplandiana*  HBK*, Annona cedrensis  Barb. Rodr., Annona macrocarpa  Werk., Guanabanus muricatus  Gomez.
    Chromolithographie : dans 'Fleurs, fruits et feuillages choisis de l’ille de Java: peints d’après nature par Berthe Hoola van Nooten, tome. 39 (1880), contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A.
    famille : Annonaceae.
    catégorie : petit arbre fruitier tropical.
    port : érigé, peu ramifié.
    feuillage : persistant, coriace, vert foncé. Feuilles alternes oblongues luisantes sur la face supérieure d'odeur agréable quand on les écrase.
    floraison : toute l'année, parfumée, nectarifère, pollinisée par des papillons de nuit dont elle est la plante hôte. Fleurs bisexuées solitaires ou par paires, à corolle à 6 pétales concaves effilés en pointe, imbriqués par 3, les externes sont plus épais, calice à 3 sépales minuscules.
    couleur : jaune, jaune-vert sur le revers, sépales verts.
    fruits : les corossols sont des baies comestibles, charnues, ovoïde, l'enveloppe d'un vert foncé brillant est couverte d'épines molles, la chair blanche juteuse et parfumée à un goût aigre-doux, elle est convoitée par les oiseaux qui piquent les fruits. Les graines noires ou brunes, brillantes sont disséminées dans la chair.
    Deux période de productions, la première a lieu courant février/mars, la deuxième est la plus importante s'étale dede juin jusqu'en aôut.
    Le fruit de 2 à 5 kg parvient à maturité lorsqu'il commence à perdre de sa brillance et sa couleur vert foncé, à ce moment là les épines de l'enveloppe s'écartent et deviennent plus turgescentes. Un fruit cueilli très vert est perdu, car sa pulpe ne mûrira pas bien et elle aura un goût amer.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 4 à 10 m.
    plantation : sous climat approprié toute l'année.
    multiplication : par semis, la première fructification a lieu entre 3 et 5 ans, également par greffage patienter, entre 20 et 24 mois pour avoir les premiers fruits.
    sol : profonde, fertile, frais mais bien drainé, àtendance sablonneuse.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 11 - 12, en zone tropicale, température minima avoisinant 22°C, ne supporte pas des températures inférieures à 5°C, 2+C provoque la chute du feuillage .
    origine : en zone tropicale au nord de l'Amérique du sud, de la Colombie au Brésil et au sud du Mexique.
    Introduit en Europe juste après la découverte de l'Amérique.
    entretien : supprimer le bois mort, la fructification à lieu sur les anciennes ramifications.
    NB : dédié à Jean Jacques d'Annone (1728-1804) ou la latinisation du nom anon (au XVIème siècle à Haïti les fruits étaient appelés ainsi) usité aux U.S.A et Amérique latine.
    En espagnol c'est Guanábana mot qui vient de son autre nom botanique Guanabanus.
    Ce genre sur 295 noms d'espèces proposés, après révision ne comprend plus que 166 espèces d'arbres et arbustes majoritairement originaires des zones tropicales ayant pour la plupart d'entre eux des fruits comestibles.
    Il existe en gros 3 variétés de fruits sélectionnées ceux à pulpe molle et juteuse et ceux à pulpe ferme et sèche dont le goût peut être sucré, acide ou semi-acide.
    Après cueillette, les fruits ont une conservationde courte durée, ils ne se conservent pas dans un réfrigérateur, le froid les fait noircir et durcir.
    Ils se consomment coupé en deux et mangé avec une cuillère à café, ils sont utilisés pour faire des confitures, des bonbons et autres driandises, des jus, des milk-shakes et autres boissons, des glaces, des mousses et des sorbets.
    Berthe Hoola van Nooten
    Propriétés médicinales :
    Le fruit est riche en fibres, riboflavine, vitamine B1, calcium, magnésium, potassium, sodium et zinc; cette richesse en calcium, le rend particulièrement intéressant pour les enfants et les personnes âgées, mais il est déconseillé chez la femme enceinte après le cinquième mois, sa consommation pourrait rendre les contractions plus douloureuses.
    Dans les Caraïbes, l'infusion de feuilles est utilisée comme somnifère léger ou contre la nervosité. De la même façon, quelques feuilles dans l'eau du bain calme les bébés.
    La feuille froissée et passée sur la peau a la propriété d'éloigner les moustiques.
    Dans les pharmacopées sud-américaines, existent d'autres utilisations et prescriptions, comme la macération de feuilles contre les coups de soleil ou l'infusion contre les états grippaux. La macération de feuille est utilisée comme anti-spasmodique et sédatif, l'infusion de feuilles séchées est réputée traiter l'asthme, le diabète, les diarrhées et les troubles du foie. L'utilisation dans l'hypertension doit se faire sous contrôle médical.
    De nombreux constituants ont été isolés et expliquent ces actions à la fois traditionnelles et actuelles. Ainsi la coreximine est antihypertensive, l'athérospermine est sédative.
    Bien d'autres propriétés lui soient attribuées, notamment celle d'être antimicrobienne à large spectre contre les infections bactériennes et fongiques, efficace contre les vers intestinaux ou autres parasites et celle d'avoir des propriétés anti-tumorales et anti-cancérigènes*, les feuilles de corossol auraient des effets pour celles du colon et de la prostate et le jus de corossol est conseillé durant les chimiothérapies.
    Les graines riches en acide oléique et acide linoléique, donnent une huile ayant une grande quallité nutritionnelle. Cette huile d'une grande viscosité, est recherchée pour les moteurs à essence à deux temps ( débroussailleuse, motos, moteurs de bateaux et tronçonneuses).
    Il faut noter que les graines non comestibles, peuvent se montrer toxiques en ingestion à forte dose. Dans les pharmacopées amérindiennes, la poudre des graines est réputée pour traiter les poux et les autres parasites.
    Parmi les variétés et les hybrides citons :
    - Atemoya attier, pommier cannelle est nommée au Venezuela 'chirimorinon', à Cuba 'Anón, est issue de croisement entre Annona squamosa et Annona cherimola, originaire des zones montagneuses d'Amérique du sud. 3 à 5 mètres de haut, port dressé, évasé retombant, son fruit, la pomme-cannelle en forme de coeur elliptique ou conique, à l'enveloppe bosselée, sa chair blanche douce, crémeuse légèrement acide est fort apprèciée par les taïwanais qui l'appellent 'pineapple sugar apple', en chinois 'Sakyamuni', elle est cultivée au sud-est de l'île principale de Taïwan dans le comté de Taitung au climat tropical comme l'espèce type Annona squamosa.
    Quelques autres espèces :
    - Annona cherimola  Mill., Chérimolier voir fiche .
    - Annona diversifolia  Saff.
    - Annona glabra  L., synonyme illégal Annona glabra  Forssk.
    - Annona jahnii  Saff., synonyme Annona guaricensis  Pittier
    - Annona montana  Moç. & Sesse, localement Soncoya.
    - Annona purpurea  Moç. & Sessé ex Dun.
    - Annona reticulata  L , le Cachiman, Coeurs de boeuf, nommé par les anglophones 'Custard Apple', originaire du nord de l'Amérique centrale, planche ci-contre.
    - Annona squamosa , l'Aquila originaire des zones montagneuses d'Amérique du sud, introduit sur l'île de Taïwan par les Hollandais, aux fruits comestibles les pommes-cannelles nommées par les anglophones 'Custard Apple', en chinois nommé Sakyamuni'.
    Illustration du missionnaire jésuite Michal Piotr Boym 1612-1659) dans Flora sinensis, l'un des premiers livres d'histoire naturelle sur la Chine , Flora Sinensis, fructus floresque humillime porrigens, serenissimo et potentissimo principi, ac domino, domino Leopoldo ignatio, hungariae regi florentissimo, &c Fructus saeculo promittenti augustissimos, emissa in publicum à R.P. Michaele Boym societatis I E S V Sacerdoe. Anno salutis M.DC.LVI, incluant quelques espèces non-chinoises comme cet Annona qui est appelé Yà tà Kö çù, contribution UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin, consultable en ligne à la UNamur, double page 21, cliquer sur l'illustration.

    Annotations:
    Michael Piotr Boym (1665)
    *anti-cancérigènes, des études menées par des laboratoires pharmaceutiques dans les années 1970 confirment son action sur les cellules malignes des types de cancer les plus courants, en ralentissant la croissance des cellules malignes, limitant ler développement et n'affecte pas les cellules saines.
    Berthe Hoola van Nooten, née Bartha Hendrica Philippina van Dolder (1817-1892), artiste peintre néerlandaise, restée célèbre pour ses 40 planches botaniques qui illustrent 'Fleurs, Fruits et Feuillages Choisis de l'Ile de Java" édité en 1863-1864). Les chromolithographies ont été réalisées par Pieter De Pannemaeker.
    *bonplandiana, dédiée au chirurgien, naturaliste et botaniste rochelais Aimé Bonpland (1773-1858), il participe en compagnie de l'explorateur, naturaliste-géographe allemand Alexander von Humboldt (1769-1859) à l'expédition aux Amériques durant 5 années, le 5 juin 1799 ils quittent l'Espagne à bord du Pizarro pour débarquer le 16 juillet sur la côte caraïbe du Venezuela dans la ville de Cumanà, alors qu'ils souhaitaient initialement débarquer en Nouvelle-Espagne (Mexique), résumé et suite Vertigo par M.Belrose.
    On leur doit 'Voyage aux régions équinoxiales du Nouveau Continent' en trente volumes publiés à Paris entre 1805 et 1834 toujours réédités et 'Les plantes équinoxiales recueillies au Mexique, à Cuba... et de la rivière des Amazones' (1808) dont la collection se trouve aujourd'hui conservée au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Environ 129 espèces lui ont été dédiées sous la forme bonplandiana (48), bonplandii (59), bonplandianus (10 ) et 12 bonplandianum, l'abréviation botanique officielle est Bonp.
    *H.B.K abréviation botanique pour le botaniste prussien Karl Sigismund Kunth ( 1788-1850) qui à Berlin gére les collections récoltées par Alexandre de Humboldt au cours de ses séjours en Amérique et il oeuvre pour la parution de 'Plantes équinoxiales' paru en 7 volumes.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    - natacha mauric © 23.08.2006 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site