Myoporum parvifolium - Myoporum à petites feuilles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    photo © Gerald D. Carr
    Nom commun : Myoporum à petites feuilles, nommé par les anglophones 'Creeping Boobialla' ou 'Prostate Myoporum'.
    Nom latin : Myoporum parvifolium  R.Br. (photo ci-contre Myoporum sandwicense 
    famille : Myoporaceae.
    catégorie : arbuste.
    feuillage : persistant, brillante, épais pourvu de glandes qui forment des taches translucides. feuilles simples, alternes.
    port : étalé, rampant.
    floraison : fin du printemps - début de l'été (avril/mai-juin), parfumée et pollenifère. Nombreuses petites fleurs hermaphrodites, axillaires, regroupées en cime le longs des rameaux, formées de cinq pétales.
    couleur : blanc à blanc crème.
    fruits : petites baies rouges toxiques consommées par les oiseaux et dispersés par ses derniers.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,15 à 0,45 m, étalement environ 75cm.
    plantation : au printemps. Choisissez bien son emplacement, car son enracinement est profond. De plus il redémarre de la souche.
    multiplication : par semis assez difficile ou bouture de jeunes pousses au printemps ou en été.
    sol : une préférence pour les sols acides, neutres ou alcalin, tous bien drainé.
    emplacement : soleil ou mi-ombre, adapté au vent et aux embruns.
    zone : 9 - 11. Tolère jusqu'à -5°.
    origine : Australie (sud et ouest).
    entretien : sans. La taille si nécessaire s'effectue après la floraison. Il s'utilise en couvre-sol.
    NB : Son nom Myoporum vient du grec "myo" qui signifie fermé et du latin 'porum' qui signifie pore, faisant certainement allusion aux glandes qui forment des marques translucides sur le feuillage.
    Ce genre comprend une trentaine d'espèces d'arbustes ou d'arbres à feuilles persistantes, originaires dans l'ensemble de l'hémisphère sud, tous sont adaptés à l'air marin et à la sécheresse, souvent utilisés pour confectionner des haies brise-vent en bord de mer. Mais il a été constaté qu'ils avaient tendance à ralentir la croissance des autres végétaux, voir à les faire disparaître complètement lorsqu'ils devenaient trop nombreux ex: Myoporum laetum  qui pose de très sérieux problèmes depuis son introduction aux États-Unis (Californie) aux alentours des années 1970 - 1972, colonisant des zones entières et favorisant la propagation des feux.
    Attention le genre est toxique : le feuillage et les fruits sont toxiques pour le bétail et les tortues, ils contiennent du ngaione (sesquiterpène furanoïde) qui peuvent entraîner des oedèmes pulmonaire aigus et des lésions du foie.
    Quelques autres espèces
    Myoporum bateae  F.Muell.
    Myoporum debile  (Andrews) R.Br., synonyme Myoporum diffusum  R.Br. : Originaire d'Australie et de Nouvelle Zélande, 1 m de haut. Zones: 9 - 11.
    Myoporum deserti  Cunn. ex Benth., synonyme Eremophila deserti  (Cunn. ex Benth.) R.J. Chinnock : Originaire d'Australie (Queensland), 3 m de haut. Zones : 9 - 11.
    Myoporum ellipticum  R. Br., synonyme Myoporum acuminatum  R. Br. : Prendre soin de le couvrir l'hiver car il est sensible aux gelées matinales qui peuvent endommager son feuillage. Zones : 9 - 11.
    Myoporum floribundum  Cunn. : Originaire d'Asie (Chine, Japon), île Maurice et Australie (sud-est -Victoria), environ 2 à 3 m de haut, rameaux et feuilles à port retombant, floraison abondante et parfumée (fin du printemps - début de l'été). Espèce protégée en Australie. Il a la réputation de ne pas vivre très longtemps. Zones 9-11 (tolère - 8°).
    Myoporum insulare  R. Br. : Originaire d'Australie (Queensland,Tasmanie), 1 à 6 m de haut, rameaux dressés étalés, feuilles épaisses, lancéolées et finement dentelées vert sombre, fleurs blanches tachetées de violet, fruits charnus striés de blanc. A voir au Jardin botanique de Nice. Zones : 9 - 11.
    photo © Gerald D. Carr

    Myoporum laetum  Forst., synonyme Myoporum perforatum  Hort., nommé 'Ngaio tree', est originaire de Nouvelle Zélande, arbre persistant de 3m à 9 m de haut, les jeunes pousses sont collantes, longues feuilles étroites à revers gris, au printemps (mars-mai) fleurs blanches, tachetées de violet, fruits bordeaux. Idéal pour les zones très ventées, les situations très sèches. Croissance très rapide, mais il peut devenir une vraie peste dont on se débarrasse difficilement, car il a lui aussi des racines traçantes qui émettent des rejets et il redémarre aussi de la souche. Petit rappel, il pose de sérieux problèmes depuis son introduction en Californie (voir - au-dessus). Il est sensible au gel; zones : 9 - 11. voir détails GOOgLE
    Myoporum montanum  R. Br., synonyme Myoporum tenuifolium var. montanum  (R.Br.) Domin. : Originaire d'Australie et de Nouvelle Zélande, 2 m de haut. Attention toxique contient du myomontanone; zones : 9 - 11.
    Myoporum obscurum  Endl. : se rencontre sur l'île de Norfolk et en Nouvelle Calédonie.
    Myoporum platycarpum  R.Br., synonyme Disoon platycarpus  (R.Br) F.Muell.; zones : 9 - 11.
    Myoporum sandwicense  A. Gray, originaire des îles Hawaï, appelé localement Naio, 1 à 10 m de haut; zones : 9 - 11; voir photo du bas.
    Myoporum tetrandrum  (Labill.) Domin., synonyme Myoporum serratum R.Br, originaire d'Australie, environ 5m de haut; zones : 9 - 11.
    Myoporum tenuifolium  Forster & G. Forster, se rencontre en Nouvelle Calédonie aussi; zones : 9 - 11.
    - nmauric©04/06/2004 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site