Glossaire de botanique
Portail de Jardin! L'Encyclopédie



    Découvrir la page botanique ou consulter le Lexique étymologique, pour comprendre les noms scientifiques attribués aux plantes.

    A
    Abréviations utilisées : (m) pour le genre masculin et (f) pour le féminin.
    Acaule : absence de tronc ou de tige apparente.
    Accrescent : organe floral continuant à s'accroître après la floraison.
    Acidophile : qui aime les sols acides, siliceux.
    Aciculaire : en forme d'aiguille (feuille).
    Acuminé : dont le sommet se termine en pointe (feuille).
    Actinomorphe : se dit d'une fleur à corolle étoilée dont les pièces ( tépales, étamines, ..) sont disposées de manière symétriques par rapport à son axe.
    Actinomycète : sont des bactéries qui croissent en formant des filaments qui rayonnent formant des colonies qui a leur tour se ramifient aussi avec cette croissance centrifuge, appelées hyphes.
    Adventice :qui n'a pas été semer, ce dit d'une 'mauvaise herbe.'
    Acidophile :
    Actinomorphique : ce dit d'un organe, d'une fleur qui sur le plan radiale est divisée en deux parties égales, voire zygomorphique.
    Aiguille : feuille spéciale des Conifères et aux Cycadales.
    Ailé : à appendices minces, semblables à des ailes
    Aisselle : angle formé par une branche, un pétiole, une nervure, avec la partie principale, tronc, tige...
    Akène (m) : fruit sec, indéhiscent, contenant une seule graine
    Allélopathique : se dit d'une plante qui serait capable de produire des substances toxiques inhibant la croissance et le développement de nombreuses autres plantes et tendant ainsi à les supplanter.
    Allogamie : pollinisation croisée, fleurs de 2 plantes distinctes.
    Alterne : sur une tige organes (bourgeons, rameaux), espacés disposés de chaque côté et non en face l'un de l’autre.
    Amplexicaule : nom donné aux organes tel que les feuilles qui embrassent la tige comme sur les chardons.
    Androcée : partie mâle de la fleur, ensemble des étamines.
    Anémochorie : dissémination par le vent.
    Annelé : orné de lignes disposées en anneaux.
    Anémophileé : pollinisé par le vent.
    Anthère : partie renflée de l’étamine, contenant le pollen.
    Anthèse : floraison.
    Anthocyane : substance colorante contenue dans le suc cellulaire des plantes.
    Anthomophileé : pollinisé par les insectes.
    Annuelle : tout le cycle s'effectue en un an.
    Aoûtée : une nouvelle tige d'arbre ou d'arbuste est d'abord herbacée puis se transforme dans l'année (en Août) en bois.
    Apex, Apical : situé au sommet, à la pointe, au bout d’un organe.
    Aphylle : dépourvu de feuilles.
    Arbre : vivace ligneuse ayant un seul tronc et pouvant atteindre plus de 5-7 mètres à l'age adulte.
    Arbrisseau : plusieurs troncs (ou tiges ligneuses) à partir du sol et jusqu'à 4 mètres environ.
    Sous-arbrisseau : moins de 0.5m, souche ligneuse et rameaux herbacées ou semi-ligneux à faible durée de vie.
    Arbuste : ayant un seul tronc et n'atteignant pas 5-7 mètres à l'âge adulte.
    Aréole : vient du latin 'areola', signifiant auréole, une petite zone ronde d'où partent des épines ou des poils laineux que l'on rencontre chez les Cactaceae.
    Arille : excroissance, presque toujours charnue de certaines graines.
    Aristé : muni d’une arête terminale (bractée).
    Armé : pourvu d’organes défensifs, épines ou aiguillons.
    Atténué : organe aminci vers le sommet ou parfois la base.
    Autofécondation : union de deux éléments de sexe différent, portés par une même plante.
    Aubier : gaine entourant le bois d’un arbre et constituée de cellules vivantes.
    Axillaire : situé à l’aisselle ou qui prend naissance à l’aisselle d’une feuille ou bractée.
    B
    Bacciforme : en forme de baie.
    Baie : fruit charnu et indéhiscent, à plusieurs graines.
    Base, Basal : opposée au sommet, partie inférieure par laquelle la feuille tient au tronc.
    Bassiner : humidifier par aspersion.
    Bifide : fendu en deux parties ou lanières, assez profondément.
    Biloculaire : à deux loges.
    Biotope (m) : espace vital optimal d’une espèce.
    Bipenné : se dit de la feuille composée dont le rachis est ramifié secondairement et porte des folioles.
    Bisannuelle : son cycle s'effectue sur 2 ans, première année : germination, croissance, seconde année : floraison et disparition.
    Bonsaï : (ou bonzaï) arbre miniaturisé.
    Bourgeons : organe contenant une ébauche de branche, de feuille, de fleur.
    bouture : multiplication par mise en culture d'une portion d'une plante.
    Bractée (f) : appendice, sorte de petite feuille à l’aisselle de laquelle naît une fleur ; parfois une écaille.
    Bractée florale : feuilles membraneuse qui accompagne ou entoure l’inflorescence ( spathe).
    Bractéole (f) : petite pièce foliacée sur le pédoncule, préfeuille.
    Broussin : excroissance sur un tronc portant de nombreux rameaux.
    Bulbe : organe de réserve souterrain d'où sort la plante herbacée.
    Bulbille : petit bulbe foliaire qui naît à l’aisselle de la feuille se détache et donne naissance à une nouvelle plante (kalanchoé).
    *bulbe tuniqué : se dit pour les Jacinthes et les lis, lorsque l'on effectue une coupe transversale du bulbe, on découvre l'emboîtement des tunique les unes dans les autres avec au centre le bourgeon à fleurs et les jeunes feuilles, par opposition avec le bulbe solide qui développe à sa base des bulbilles ou caïeux, comme chez les glaïeuls ou les crocus.
    Butyreux : à aspect de beurre.
    C

    Caduc : qui perd totalement ses feuilles pendant la période de repos (en général en hiver)
    Caïeux : jeunes bulbes qui se forment et développent à la base des bulbes ou des cormes.
    Calcaire : se dit d'un sol alcalin (de pH élevé) le plus souvent drainé et peu fertile.
    Calcifuge : qui n’aime pas les sols calcaires.
    Calice : enveloppe externe de la fleur, l’ensemble des sépales.
    Calicule (m) : ensemble des bractées formant un second calice que l'on peut voir chez les mauves et malvaviscus.
    Campanulée : corolle en forme de cloche.
    Caniculé : en forme de gouttière ( pétiole caniculé).
    Capitule (m) : inflorescence en tête globuleuse, groupe de fleurs placées côte à côte sur un même réceptacle.
    Capsule (f) : fruit sec, déhiscent, généralement à plusieurs graines.
    Cupule : ou involucre campanulé, qui enveloppe partiellement certains fruits comme les glands ou noisettes.
    Carène (f) : deux pétales soudés chez les papilionacées.
    Carpelle (m) : organe foliaire primitif de l’ovaire.
    Carotène : pigment secondaire ( orange) captant des suppléments d’énergie chez la plante.
    Carpellaire : l’élément femelle du pistil.
    Caryopse : nom donné au fruit des Graminées, akène dont l'enveloppe est soudé au tégument de la graine.
    Caulescent : muni d’une tige plus ou moins développée et apparente.
    Cauliflore : à fleur directement sur le tronc ou les branches.
    Caulinaire : qui naît sur la tige.
    Cécidie : ou Galle, hypertrophie chez un végétal en réaction à l'attaque d'un animal ou d'un autre végétal. Chez le figuier la présence d'un œuf puis d'une larve de blastophage dans l'ovaire, transforme la fleur femelle en galle.
    Cépée : pour les palmiers qui n'ont pas qu'un seul stipe (tronc) mais plusieurs tiges partant du sol.
    Cerne : cercle annuel du bois.
    Cerneau : chair des noix vertes.
    Cespiteux : se dit des rhizomes qui ne sont pas traçants, la plante reste en touffe, exemple les bambous
    Châssis : abri vitré.
    Chancre : : Chaton : épi de fleurs du même sexe, de forme allongée.
    Chaume : partie aérienne (tige) des bambous, des graminées
    Cladote : tige verte à apparence de feuille.
    Chimère : plante composite dont les différentes parties sont issues de parents différents, issues de greffe.
    Chlorose : manque de chlorophylle donnant une teinte jaunâtre ou blanchâtre.
    Chlorophylle : principal pigment (vert) photosynthétique se trouvant dans les chloroplastes à l’intérieur de cellules végétales. Renvoie la lumière verte et absorbe les lumières rouge et bleue.
    Circumboréale, circum-boréale: ce dit d'une plante que l’on trouve quasiment dans tout l’hémisphère nord jusqu’à des latitudes proches du cercle polaire.
    Cleistogame : fleur ne s’ouvrant jamais, pollinisée par autogamie.
    Clone : ensemble des parties d’un même individu multiplié par voie végétative - bouturage, marcottage.
    Collet : : zone de transition entre la tige et la racine.
    Composé : formé de plusieurs parties.
    Concrescent : organes qui progressivement se sont soudés au cours de la croissance.
    Cône : organe reproducteur des conifères, formés de feuilles modifiées, les cônes femelles donnent des graines (Pin).
    Congestiflora : fait référence aux inflorescences denses,'congest' dense et'flora'fleur.
    Conné : organes identiques soudés par la base.
    Conniventes : étamines et pièces du périanthe (Orchis) qui se rapprochent vers le haut.
    Cordé ou cordiforme : feuille à base échancrée en forme de cœur.
    Coronaria, coronarius  vient du latin 'corona' qui désigne une petite couronne pour indiquer que ses fleurs entre dans la composition de couronnes ou guirlandes.
    Cormus : bulbe compact qui se multiplie par remplacement dans le sens vertical contrairement aux bulbilles qui se forment à coté du bulbe "mère"
    Corolle : ensemble des pétales d’une fleur.
    Corymbe (m) : inflorescences groupées à pédoncules inégaux et fleurs sur le même plan.
    Corymbiforme : en forme de corymbe.
    Costapalmé : prolongement de la partie terminale du pétiole à l’intérieur du limbe.
    Cotylédons : feuilles primitives de la plantule.
    Crénelé : à dents arrondies séparées par des sinus aigus.
    Crown-gall : : c'est uneexcroissance globuleuse sur les racines qui est provoquée par une bactérie l'Agrobacterium tumefaciens en lien avec la présence de nématodes.
    Cultivar : désigne les variétés obtenues par sélection, composées d'un ou plusieurs clones
    Cuticule : se dit de la fine couche cireuse (cutine) qui recouvre le feuillage de certaines espèces pour en limiter sa transpiration.
    Cyathe : (Cyathum) se dit d'une inflorescence composée d'une fleur femelle avec autour des fleurs mâles exemple l'euphorbe.
    Cyme (f) : inflorescence à pédoncules ramifiés partant d’un même point.
    Cypsèle (f) : c'est le nom spécifique utilisé dans la famille des Asteraceae aux akènes.
    D
    Débourrement : sortie des jeunes feuilles hors du bourgeon.
    Décidu : qui tombent en hiver (feuilles).
    Décussé : feuilles opposées et superposées deux à deux, par paires en croix.
    Décurrente : feuille dont le limbe se prolonge en aile le long de la tige et du pétiole.
    Déhiscent : s’ouvrant tout seul, se dit d’un fruit s’ouvrant à maturité.
    Deltoïde : en delta triangulaire.
    Dendrologue : vient du grec 'dendron' qui désigne un arbre et de 'logos' qui signifie discours. La dendrologie est l'étude scientifique des arbres et des autres végétaux ligneux, .
    Denticulé : finement denté.
    Diakène : fruit sec indéhiscent ou chaque loge c'est transformé individuellement en un akène.
    Dialypétale : corolle dont les pétales sont distincts les uns des autres.
    Dichotome : se dit de l'axe d'un rameaux, organe ou inflorescence partagé en un ou plusieurs fois bifurqué en ramifications d'importance sensiblement identiques (exemple les tiges du gui).
    Digité : découpé en forme de doigts.
    Dioïque : plantes à fleurs unisexuées. Individu à fleur mâle et individu à fleur femelle sur des pieds différents.
    Disamare : samares doubles divergentes soudées entre elles qui leur permet de se déplacer horizontalement et verticalement dans un mouvement rotatif comme une hélice, lorsque l'écartement entre les ailes est importante la distance parcourue est plus importante et la symétrie entre elles jouent un rôle important.
    Divarique : qui s’écarte en angle ouvert et s’oriente en tout sens.
    Division
    Dormance : stade de repos atteint par le bourgeon ou la graine à la fin de l’été, nécessaire à la germination ou à la reprise.
    Drageon : se dit d'un départ de bourgeon sur les racines d'une plante qui s'assimile à un rejet.
    Drainé : sol ou support où l'eau ne stagne pas.
    Drupe : fruit charnu indéhiscent à un ou plusieurs noyaux.
    Duramen : synonyme de cœur pour le bois.
    Dupliqué : pliure des feuilles selon leur longueur.
    Dycotylédone : plante ayant 2 lobes foliacés ou cotylédons qui s’ouvrent au moment de la germination, réserve nutritive de la plante (courge).
    Dystrophe : se dit d’une eau brunâtre contenant des composées humiques en solution.
    E
    Écaille : élément carpellaire d’un cône floral ou feuille rudimentaire appliquée sur un autre organe.
    Élaiosome : partie charnue des graines, dont les fourmis sont friandes, graines qu'elles rapportent au nid pour consommer cet élaiosome avant de rejeter les graines hors du nid sur le tas de terre déblayée à l'extérieur, assurant ainsi la propagation de l'espèce.
    Endémique : qui est particulier à un pays strictement localisé à un territoire défini, dans des aires restreintes.
    Endocarpe : partie interne du fruit.
    Engainant : base de feuille ou de pétiole embrassant entièrement le tronc.
    Ensiforme : en forme de glaive, d’épée.
    Entomophile : plante dont la dispersion du pollen (ou des semences) est réalisée par des insectes.
    Entre-nœuds : intervalle entre deux nœuds d’une branche, d’un tronc.
    Endozoochore : se dit des graines qui sont disséminées par les déjections d'un animal, après ingestion.
    Éperon : prolongement étroit du calice ou de la corolle.
    Épi : fleurs ou épillets insérés sur un axe.
    Epicarpe : enveloppe externe du fruit.
    Épiphyte : plante qui croît sur une autre, mais non parasite (tillandsia).
    Ergot : maladie cryptogamique des céréales en forme de crête de coq (seigle).
    Étamine (f) : organe sexuel mâle de la fleur.
    Étendard : pétale postérieur dressé d’une fleur papilionacée.
    Étouffé : culture en atmosphère saturée de vapeur d’eau.
    Eutrophe : eau chargée d’éléments nutritifs pour des plantes.
    F
    Fasciculé : en faisceau.
    Fastigié se dit du port d’un arbre dont les branches sont dressées et rapprochées du tronc.
    Feuille : appendice du tronc et des branches, inséré aux nœuds.
    Feu bactérien : c'est une maladie provoquée par une bactérie Erwinia amylovora, qui se développe sur les rosaceae aubépine, cognassier, cotoneaster, poirier et pommier qui se caractérise par un dessèchement de la pointe du végétal atteint et se crosse. La réglementation sanitaire mise en place en France impose la destruction des végétaux infectés.
    Flabelliforme : en forme d’éventail.
    Flétrissement : perte de la forme du à un manque d’eau, pouvant provoquer la fanaison.
    Foliole (f) : chaque partie d’une feuille composée ou petite feuille implantée sur le rachis. Division d’une feuille pennée (palmier).
    Foliolule (m) : foliole secondaire (foliole de foliole).
    Follicule (m) : fruit sec formé à partir d’un seul carpelle et s’ouvrant par une seule fente.
    Fraxinaie : lieu planté de Frênes.
    Fronde : feuille des fougères.
    Fruit : n’existe que chez les angiospermes.
    Frutescent : sous-ligneux, arbustif.
    Frutescence : ensemble de fruits regroupés sur une seule plante.
    Frais : se dit d'un sol retenant l'humidité.
    Fumer : enrichir le sol avec du fumier.
    Funicule : petit filament qui relie l'ovule à la paroi de l'ovaire (voir les petits pois), vient du latin funiculus qui désigne une petite corde.
    Fusiforme : en forme de fuseau, renflé au milieu.
    Futaie : se dit d'un peuplement forestier d'arbres de haut jet nés de semis, mot venant du latin fustis qui désigne un bâton.
    G
    Galbule (f) : petit cône femelle dont les carpelles deviennent charnus et se soudent en un ensemble qui ressemble à une baie comme chez les genèvriers.
    Galle : hypertrophie chez un végétal en réaction à l'attaque d'un animal ou d'un autre végétal. Chez le figuier la présence d'un œuf puis d'une larve de blastophage dans l'ovaire, transforme la fleur femelle en galle ou cécidie.
    Gamopétale : à pétales soudés (fleurs)
    Gamosépale : à sépales soudés (fleurs)
    Géophyte : se dit d'une plante vivace qui passe la mauvaise saison en ne conservant que des organes souterraines mot venant du grec gê qui désigne la terre et 'phuton' plante.
    Glabre : dépourvu de poils.
    Glauquescent : légèrement glauque.
    Glomérule : inflorescence qui ressemble au capitule.
    Glume (f) : bractées insérées à la base de l’épillet chez les graminées.
    Glumelle : deux autres bractées insérées à la base de la fleur chez les graminées.
    Gomme : substance visqueuse exsudée par certains arbres.
    Gourmand : rameau très vigoureux se développant au détriment des autres, à supprimer. Généralement il est situé assez bas sur le tronc, en-dessous du bourrelet de greffe, il se différencie du rejet uniquement par son positionnement. Il apparait lorsqu'il y a un changement dans l'environnement du sujet, souvent lorsqu'il y a dépérissement.
    Gousse : fruit sec, allongé et formé de deux valves contenant plusieurs graines.
    Graminiforme : en forme de Graminée ( port ou feuille).
    Grappe : fleurs soutenues par un axe commun (fruit).
    Greffe
    Guttation : suintement d’eau par les bords de la feuille.
    Gymnosperme : signifie ‘ graine nue ’, plante dont les graines se développent dans un fruit (cône) ouvert.
    Gynécée : ou pistil, ensemble des carpelles formant la partie femelle des fleurs.
    Gynodioïque: se dit des plantes qui ont des pieds femelles et/ou des pieds hermaphrodites.
    Gynostème: se dit des organes sexuels chez les orchidées et certaines autres plantes comme les Asclepias au centre de la fleur composée de pollinies, d'un organe mâle, d'un stigmate et d'un organe femelle.
    H
    Halophile : qui croît dans des sols imprégnés de sel marin.
    Hampe : axe florifère sans feuille.
    Hasté : en forme de fer de hallebardes.
    Héliophile : aiment les situations lumineuses, ensoleillées, son contraire sciaphile.
    Herbacé : non ligneux, de la consistance de l’herbe.
    Hermaphrodite : fleur pourvue des deux sexes ( étamines + carpelles)
    Hétérophyllie : présence de plusieurs formes de feuilles simultanément.
    Hirsute : se dit d'un élément, d'une plante grossièrement poilu.
    Hispide : se dit d'un élément, d'une plante qui a des poils hérissés.
    Holocarpe : du grec 'olos' qui signifie entier et carpe, du grec 'karpos' qui désigne le fruit.
    Homogame : fleur hermaphrodite dans laquelle étamines et pistils arrivent à maturité au même moment.
    Hile : (m) cicatrice laissée sur le tégument d'une graine après rupture du funicule comme sur une fève.
    Houppier : ensemble de la ramure et du feuillage.
    Humifère : sol riche en matière organique (riche et frais), souvent acide.
    Humus : matière organique du sol transformé par des micro-organismes.
    Hydromorphe : se dit d'un sol qui est soumis à un engorgement, à un excès d'eau plus ou moins temporaire.
    Hybride (m) : plante résultant du croisement naturel ou artificiel de genres ou espèces proches, hybride dont les caractéristiques sont intermédiaires entre celles des parents.
    Hygrophile : qui aime l’eau.
    Hygroscopique : qui se charge d’humidité.
    Hypanthe : en latin Hypanthium, nom donné chez les rosaceae au réceptacle floral en forme d'urne ronde, ovoïde ou pyriforme enveloppant les ovaires qui est soudé avec le calice, communément appelé chez les églantiers, cynorhodons.
    Hypocotyle : axe portant les deux cotylédons.
    I
    Imbriqué : qui se recouvrent ou débordent les uns les autres ( tuile).
    Imparipenné : feuille composée à nombre impair des folioles ou se terminant par une foliole impaire.
    Incisé : découpé en lobes irréguliers (limbe).
    Indéhiscent : se dit d’un fruit qui ne s’ouvre pas.
    Indigène : qui est naturel au pays.
    Indumentum : nom donné aux fins poils se trouvant sur le revers des feuilles, donnant un aspect chamoisé, argenté ou fauve au feuillage comme sur les jeunes pousses de certains espèces de Rhododendron
    Indupliqué : plié en suivant la longueur de la feuille avec les bords relevés, se dit aussi lorsque les bords sont repliés vers l'intérieur (exemple les lobes, les folioles.
    Indusie (f) : émergence de la feuille de fougère qui protège un groupe de sporanges comme un bouclier.
    Inerme : sans épines ni aiguillons.
    Infère : ovaire fixé sous l’insertion des étamines ou au-dessous du calice et soudé à ce dernier.
    Inflorescence : arrangement des fleurs sur la hampe florale.
    Influorescence : ensemble de fleurs, en nombre variable sur un axe principal, simple ou ramifié.
    Infrutescence : structure formée de la fusion de plusieurs fruits lors du développement des ovaires de plusieurs fleurs proches.
    Intermédiaire : : technique d’association de trois végétaux ayant pour objectif d’associer le greffon désiré sur un porte-greffe sans grande compatibilité grâce à la présence d’un greffon intermédiaire.
    Involucre (m): ensemble de bractées formant une collerette.
    L
    Labelle (m) : pétale supérieur de la corolle des Orchidées.
    Labié : à deux lèvres.
    Lance : dernière feuille émise et non encore ouverte qui se dresse au cœur de la plante.
    Lacinié : découpé en lanières, se dit de la feuille à limbe découpée en lanières inégales.
    Lancéolé : en forme de fer de lance, large et atténué en pointe aux deux extrémités.
    Latex : suc laiteux.
    Latifolié : se dit d’une plante à feuilles larges.
    Lenticelle : tache saillante et poreuse de l’écorce.
    Liane : grimpante.
    Ligneux : ayant la consistance du bois.
    Ligule (f) : petite languette membraneuse qui se situe à la jonction du pétiole et du limbe (Graminées).
    Ligulé : en forme de languette.
    Limbe (m) : partie membraneuse plane ou plissée, souvent élargie de la feuille, du pétale ou du sépale.
    Lithophyte(f) : se dit d'une plante vivant à la surface des rochers
    Lobé : à découpures plus ou moins profondes et arrondies (feuille), pourvu de lombes.
    Lomentacée : gousses se divisant transversalement par des cloisons.
    M
    Marcescent : feuillage qui reste sur l’arbre jusqu’au printemps suivant, se dit aussi des palmes qui se dessèchent sans tomber.
    Marcottage multiplication végétative par courbure d’une branche en terre, ou en mettant en contact une portion de tige aérienne avec un substrat (terre, terreau, tourbe,sciure…). Après une certaine période pour certaines espèces 3ans, la tige (marcotte) produit des racines, à ce moment là elle peut être sevrée de sa souche (la marcottière).
    Marcotte : branche ou rameau, objet du marcottage.
    Méricarpe : l’un du double akène, fruit des ombellifères.
    Mésocarpe : enveloppe médiane du fruit (chair).
    Mésophille : substrat ni trop humide ni trop sec.
    Micropyle : orifice de l’ovule.
    Miellat : substance visqueuse secrétée par les pucerons et d'autres insectes déposée sur les plantes. Les abeilles (miel de pin, sapin, de mélèze et d'épicéa) et les fourmis peuvent s'en nourrir.
    Monanthe : à une fleur
    Moniliforme : en chapelet.
    Monocarpique : se dit plante qui meurt après son unique floraison et fructification.
    Monoïque : plante qui porte à la fois des fleurs mâles et femelles sur le même pied.
    Monospécifique : genre à une seule espèce.
    Monosperme : à une seule graine (fruit).
    Mucron : courte pointe raide au sommet d’une feuille, d’une bractée, d'une strobile.
    Mucroné : feuille ou cône à pointe terminale.
    Mycorhize (f) : racine associée à des filaments de champignons.
    Myrmécophiles : plante vivant (Tillandsia) en symbiose avec des insectes (fourmis).
    N
    Nectar : suc mielleux que sécrètent les nectaires (glandes) des fleurs pour attirer les pollinisateurs.
    Nectarifère ou nectaire : organe (disque, glande, staminode) secrétant du nectar ou partie annexe à un organe comme la feuille, exemple les nectaires des feuilles du lauriers-cerise.
    Nématodes : ce sont des vers microscopiques présents dans le sol dont certains parasitent les racines des végétaux.
    Neutre : à propos d'un sol qui n'est ni acide ni alcalin, correspond à pH7.
    Neutrophile : ce dit d'une plante que l'on rencontre de préférence sur sol neutre ou légèrement acide.
    Nitrophile : ce dit d'une plante qui assimile de préférence les produits résultant de la transformation des matières organiques mortes (ammonium, nitrites, nitrates).
    Noeud : renflement ou protubérance sur la tige au niveau du point d'insertion du bourgeon foliaire et de la feuille. Point au-dessus duquel généralement s'effectuera la taille.
    Nucule : fruit sec indéhiscent.
    O
    Oblong : de forme allongée, nettement plus long que large.
    Obcordé : feuilles oblongues au sommet partagées en 2 lobes arrondis leur donnant ainsi la forme d'un coeur, comme celles de l'Amicia.
    Obovale : de forme ovale, se dit d'une feuille dont la partie supérieure du limbe est plus large que la base.
    Oeil : désigne le bourgeon.
    Oeilleton : Bourgeon qui se développe à l'aisselle des feuilles ou au collet des racines (rejets) qui peut être détaché pour être multiplié.
    Oïdium : champignons qui se signalent par la formation d'un duvet blanc sur les feuilles, suivi par leur déformation et le dessèchement.
    Ombelle : inflorescence dont tous les pédoncules d'une même longueur, partent d'un même point (comme un parasol)
    Orbiculaire: elliptique, en forme de cercle
    Ostiole: nom donné à l'ouverture située à l'extrémité des figues.
    Ovoïde : qui à la forme d'un oeuf.
    Orophyte : se dit d'une plante qui pousse en montagne ('oros' = montagne)
    P
    Pailler : déposer un tapis de paille ou tourbe au pied d'une plante.
    Paillettes : lames membraneuses sur certains capitules chez les Composées.
    Palisser : fixer une plante sur un support.
    Palmé : feuille dont les éléments ou les nervures partent d’un même point ou divisé en segments et se réunissant en un centre commun (palmier)
    Palmitifide :se dit d'une feuille palmée à divisions peu profondes, pointues.
    Palmitilobé : se dit d'une feuille palmée dont les divisions dépassent la moitié de la feuille.
    Palmitipartites : se dit d'une feuille palmée dont les divisions atteignent la moitié de la feuille.
    Palmatiséquées : se dit d'une feuille palmée dont les divisions atteignent la base de la feuille.
    Panicule : inflorescence indéfinie et ramifiée, à fleurs éparses.
    Papilionacé : fleur des Légumineuses, irrégulière comprenant un étendard, deux ailes, une carène.
    Pappe ou Pappus : touffe de poils qui apparaît chez les Composées par modification du calice, et qui sert à porter les graines ; peut se dire aussi pour d’autres familles.
    Paripenné : feuille composée à folioles paires.
    Parthénocarpieé : fruits se développant et mûrissant sans qu’il y ait eu fécondation comme chez le figuier, chaque fois qu’il y a production de figues fleurs.
    Parténocarpiqueé : fructifie en l'absence de pollinisation.*
    Pauciflore : qui a peu de fleurs (inflorescence).
    Pectiné : en peigne sur un rameau (les aiguilles)
    Pédicelle (m) : petit pédoncule.
    Pédoncule : hampe (queue) de la fleur.
    Pelté : feuille en forme de bouclier.
    Pennatifide : penné et à lobes aigus.
    Pennatipartite : penné et divisé presque jusqu’à la nervure centrale.
    Pennatiséqué : feuille pennée et divisée jusqu’à la nervure centrale.
    Penne (f) : petite feuille qui compose la feuille pennée (foliole) du palmier.
    Pennée : feuille à nervures secondaires disposées comme les barbes d’une plume.
    Perfoliée : se dit à propos des feuilles qui, entourant la tige, semblent traversées par celle-ci.
    Périanthe : enveloppe protégeant les organes reproducteurs de la fleur (sépales et pétales).
    Péricarpe : ensemble des tissus du fruit entourant la graine.
    Péricline : péri désigne unélément vient du grec 'peri' qui signifie autour, et de 'ancien français cliner du latin clinare qui signifie incliner, péricline nom donné autrefois par certains botanistes pour désigner l'involucre des fleurs comme les marguerites (Asteraceae - Compositae), il peut être squammeux.
    Périgone : périanthe indifférencié (pétales, sépales pétaloides) .
    Persistant : qui conserve son feuillage durant toute l'année et ceci pour toutes les zones de rusticité dans lequel il peut être utilisé. (si perd ses feuilles en cas de grand froid on parlera de persistant hors gel ou de semi-persistant)
    Pétale : pièce de la corolle ( onglet et limbe).
    Pétiole (m) : support de la feuille ou hampe de la feuille ou tige qui relie la feuille au stipe ( palmier).
    Pinnule (f) : sous division des pennes chez les palmiers
    Pivotante : se dit d’une racine formant l’axe principal du système racinaire, à partir duquelle les racines secondaires et/ou les radicelles se développeront.
    Phloème : Tissu transportant des substances nutritives dans toute la plante.
    Photopériodisme : déclenchée par la durée changeante du jour et de la nuit.
    Photosynthèse : processus qui utilise l’énergie lumineuse pour fabriquer une substance nutritive, le glucose, à partir de molécules d’eau et de gaz carbonique et rejette du gaz carbonique. Avec le glucose elles fabriquent de l’amidon (réserve énergétique) et de la cellulose avec lesquelles sont constituées les parois cellulaires.
    Phycoérythrine : pigment secondaire (rouge) captant des suppléments d’énergie chez la plante.
    Phyllode (m) : pétiole élargi, d’aspect foliaire.
    Pisiforme : de l’aspect et de la grosseur d’un pois.
    Pistil (m): organe femelle de la fleur.
    Plagiotrope : orienté horizontalement.
    Pneumatophore : organe respiratoire aérien émergent des racines de certains arbres des marécages (cyprès chauve).
    Pollen : grains porteurs des caractères mâles, produit par les anthères.
    Pollinisation : passage du pollen de l’anthère au stigmate (autofécondation). Elle peut être croisée d’une plante vers une autre.
    Polycéphale : à plusieurs capitules.
    Polycormique : à plusieurs troncs.
    Polygame : qui a des fleurs mâles ou femelles et hermaphrodites en même temps.
    Praliner : enrober les racines, ou des graines, de boue (+ hormone d'enracinement) ou plus traditionnelllement de bouse et d'eau.
    Propagule : petites plantules qui poussent sur le pourtour des feuilles comme pour le Bryophyllum daigremontianum (Kalanchoe).
    Pruine : matière cireuse souvent glauque et fragile.
    Pruineux : se dit d’une feuille, d’un fruit recouvert de pruine.
    Protandre : fleur hermaphrodite dont les étamines se développent avant les carpelles.
    Psammophile : qui poussent dans les substrats sableux.
    Psammohalophyte : ce dit d'une plante qui supporte à la fois la salinité et la sécheresse des sols sablonneux.
    Pseudo-fruit : faux-fruit ( figue, pomme, sycone).
    Pubescent : velu.
    Pubérulent : légèrement ou momentanément pubescent, des poils courts fins et bouclés.
    Pyrophytes: plante qui a besoin du feu pour se régénérée, le feu provoque des réactions chimiques et thermiques qui favorisent la germination des graines (eucalyptus). Plante qui se protège contre le feu avec un pare-feu : liège des chênes lièges, écaille (prothéa).
    Pyxide: vient du grec 'pyxis' qui désigne un coffret, en botanique désigne une capsule déhiscente à couvercle.
    Q
    Quadrangularis : à quatres angles.
    Quadrifolius; ou Quadrifolia;: à quatre feuilles.
    Quercifolius; ou Quercifolia;: à feuilles de chêne.
    Quercus : Chêne.
    Quinaire : ce dit d'une fleur dont la structure florale = 5 sépales, 5 pétales, 5 étamines, ovaire en pyramide à 5 faces et 5 loges.
    Quinquefolius : à cinq feuilles.
    R
    Racème (m) : synonyme de grappe, les fleurs sont attachées à la tige centrale par le pédicelle une courte tige.
    Racémeux : en grappe.
    Rachis : axe central, commun, d’une feuille composée ou d’une inflorescence ou d’une frutescence. Ou partie du pétiole sur laquelle s’attachent les folioles des feuilles pennées ( palmier).
    Radical : qui part de la racine.
    Réceptacle : partie développée du pédoncule de la fleur.
    Rédupliqué : plié suivant la longueur de la feuille avec les bords tournés vers le bas ( palmier).
    Régime : nom donné aux inflorescences des monocotylédones, puis fruit multiple de palmiers, de bananiers.
    Rejet : jeune pousse ( scion) qui naît de la souche ou de la racine, près d'une taille ou d'une cassure, se différencie du gourmand que par son positionnement sur le sujet.
    Réniforme : en forme de rein.
    Rejet : c’est un départ de branche du porte-greffe, qui se distingue du gourmand par l’endroit de départ qui se situe en-dessous du bourrelet de greffe. Ils doivent être systématiquement coupés car ils nuisent à la vigueur du pied mère.
    Résine : sève visqueuse produite par certains végétaux pour se protéger des insectes qui attaquent le bois : Conifères, Baumier…
    Réticulé : marques des nervures entrelacées sur les graines (palmier) les cormes.
    Reprise : se dit d'un plant démarrant sa végétation après une transplantation ou plantation.
    Rhizome : tige charnue sans chlorophylle se développant de façon horizontale le plus souvent souterraine et possèdant bourgeons et racines.
    Ripicole : se dit des plantes des rives d’eau courantes ou stagnantes.
    Ripisylve : se dit des forêts sur les berges des cours d'eau.
    Rhomboïdal : en losange.
    Roncinée : se dit à propos d'une feuille pennatifide qui vers le bas du limbe à dents aiguës rabattues.
    Rosette : feuilles ou fleurs en rosaces autour de la tige.
    Rouille : appellation regroupant divers champignons qui affectent de nombreuses plantes aux variables et multiples symptômes.
    Rubané : en forme de ruban.
    Rudéral : se dit des plantes poussant dans es décombres, les bords de route.
    Rusticité capacité à s'adapter à des conditions climatiques différentes de celle que la plante avait dans son pays d'origine.
    Ruguleux : légèrement rugueux.
    S
    Sagitté : en forme de flèche.
    Samare (f) : fruit sec ou akène porté par une aile membraneuse.
    Sarmenteux : tige ou branche ligneuse d'une grimpante.
    Scarification : incisions superficielles sur des graines dures, avant leur mise en germination.
    Sciaphile : plante apte à se développer à l’ombre avec très peu de lumière.
    Scion : très jeune tige d’arbre venue en pépinière ( 1 ou 2 ans).
    Sclérophylle : plante à feuilles dures, à cuticule épaisse, adaptée à la sécheresse.
    Scorpioïdes : roulé en crosse.
    Segment : division du limbe de la feuille.
    Semence : graine propre à la reproduction.
    Semi-persistant : soit qui conserve une partie de ses feuilles l'hiver soit qui perd ses feuilles seulement en cas de grand froid.
    Semis
    Sempervirent : plante au feuillage toujours vert.
    Sépale : pièce du calice, soudée ou libre.
    Sessile : sans pétiole ( feuille), sans pédoncule (fleur).
    Sève : liquide constitué d’eau, de minéraux et de sucre circulant dans la plante.
    Silicule : petite silique.
    Silique (f) : capsule plus longue que large.
    Siliquiforme : en forme de silique.
    Sinué : à bords sinueux (feuille)
    Sommité : extrémités des plantes fleuries (bourrache).
    Sore : bouquet de sporanges chez les Fougères.
    Souche : tige dans sa partie souterraine.
    Spadice (m) : inflorescence en épi ou en panicule dont les fleurs sont entourées d’une spathe ou bractée plus ou moins coriace qui accompagne les inflorescences ( palmiers).
    Spathe (f) : bractée en forme de cornet d’un spadice.
    Spathiforme : en forme de spathe.
    Spiciforme : en forme d’épi.
    Spicule : petit épi.
    Spinuleux : présentant quelques petites épines.
    Spore (f) : élément unicellulaire produit par certains végétaux (fougères mâle).
    Sporange : organe renfermant les spores, fructifications des Fougères.
    Sporophyte : stade du développement qui produit des spores.
    Squamiforme : en forme d’écailles.
    Staminal : concernant l’étamine.
    Staminode : étamine avortée, pétaloïde.
    Stigmate (m) : extrémité du style, sommet du pistil.
    Stérile : fleur à pièces fertiles absentes
    Stipe (m) : tronc souvent colonnaire des palmiers
    Stipité : porté sur une sorte de pied ou support (tige).
    Stipule (f) : bractée à la base du pétiole.
    Stipulé : qui possède une ou plusieurs stipules.
    Strigueux : qui possède des poils raides, tous diriger dans la même direction le long d’une nervure ou d'une marge.
    Strigillosé : se dit d'un élément finement strigueux.
    Stolon : rejet sur racine ou tige dont l’extrémité produit en s’enracinant un bourgeon, qui devient reproducteur à son tour.
    Stomate : orifice de respiration de la feuille.
    Strobile (m) : ou cône, inflorescence de Conifère ou de Cycadale, à fleurs unisexuées ( feuilles carpélaires et écailles).
    Style : prolongement de l’ovaire portant le stigmate.
    Subéraie : forêt de chênes-liège.
    Subéreux : constitué de liège, ce dit d'une écorce liégeuse.
    Subulé : allongé et pointu comme une alène (poinçon).
    Suborbiculaire : presque arrondi.
    Subsessile : sont presque sessiles, c'est à dire feuilles à pétiole ou fleurs à pédoncule à peine marqué.
    Subspontanée : plante introduite qui retourne à l’état sauvage par semis spontanés.
    Succulente : qui fait des réserves d'eau.
    Suffrutescence : plante à tige ligneuse en bas puis herbacée en haut.
    Suffusé: du latin 'suffusio', de sub 'sous' et du verbe 'fundere' verser, infiltrer de manière diffuse, s'utilise fréquemment dans les description des couleurs des roses.

    Supère : se dit de l’ovaire inséré sur le même plan que les autres pièces florales ou au-dessus.
    Sycone (m) : ou figue, pseudo-fruit du genre ficus, constitué par un réceptacle charnu de fleurs unisexuées, et qui donne une infrutescence d’akènes.figues.
    Sympodiale : se dit d'une orchidée qui développe chaque année de nouveaux pseudo-bulbes assez plats, surmontés de plusieurs feuilles, des hybrides comme l'Odontoglossum, Brassia.
    Syncarpie : soudure anormale de plusieurs fruits.
    T
    Tégument : revêtement de surface, tissu superficiel.
    Tépale : pièce d’un périgone.
    Termé : par trois.
    Terre de bruyère : terreau acide et pauvre, sableux.
    Terre franche : sol (idéal ?) constitué de sable et d'argile avec également de l'humus et du calcaire.
    Tétramère : formé de 4 parties, ou nombre multiple de quatre.
    Tétragone : à section quadrangulaire.
    Thermophile : qui a besoin de chaleur ou qui aime les milieux exposés au soleil.
    Thyrses (m) : élément disposé en pyramide (inflorescence).
    Tige : axe d’une plante comportant des feuilles et se terminant par un bourgeon, pouvant être aériennes ou souterraines).
    Tigelle : chez les graines, partie de la plantule qui fournira la tige de la plante.
    Tissu : ensemble de cellules ayant la même fonction.
    Tomenteux : recouvert de poils courts serré et doux, d’un aspect cotonneux.
    Topiaire : art des jardins consistant à réaliser des sculptures figuratives sur des végétaux ligneux (buis).
    Torminalis Torminal, qui guérit les coliques, pour mettre en avant les propriétés médicinales, Sorbus torminalis.
    Tourbe : produit humifère utilisé essentiellement pour améliorer les qualités physiques d'un terre trop lourde ou ne retenant pas l'humidité.
    Traçant : racine ou rhizome se développant loin du pied initial
    Trichotome : se dit de l'axe d'un rameaux, organe ou inflorescence partagé en un ou plusieurs fois 'trifurqué' en ramifications d'importance sensiblement identiques.
    Trifide : divisé en trois parties ou en trois lobes pointus.
    Triloculaires : ce dit d'un fruit à trois loges.
    Triterné : du latin 'ternus', par trois. Feuilles dont le pétiole commun se divise en trois pétioles secondaires, subdivisés eux-mêmes en trois autres.
    Triquêtre : trois angles saillants, ou à section triangulaire (tige).
    Tronc : axe principal, lignifié, des arbrisseaux, arbres et qui portent des branches, feuilles, fleurs et fruits.
    Tubercule : renflement de la tige ou de la racine contenant des réserves.
    Tubuleuse : fleurs en tube, placées au centre (disque) des composées.
    Turion : jeune pousse de bambou
    U
    Unisexué : fleur qui a les caractères et les organes d’un seul sexe à la fois
    Urcéolé : en grelot.
    Utricule : petit sac qui entoure chacune des fleurs femelles, dont seuls les stigmates sortent de l’ouverture au sommet, chez les Carex, le résultat de la concrescence des six tépales.
    V
    Velu : à longs poils doux, dressés ou étalés.
    Verticille : ensemble de feuilles, de fleurs ou encore de pièces florales partant d’un même niveau, sur un même axe.
    Vernal : du printemps.
    Vernaculaire : nom commun d’une plante.
    Vicariante : espèce remplaçant une autre espèce du même genre dans une région donnée.
    Villeux : qui a de longs poils doux, souvent courbés.
    Villoselé : se dit d'un élément finement villeux.
    Vivace : souche vivant plus de 3 ans, parties aériennes disparaissant l'hiver.
    Volubile : à propos des tiges qui s'enroulent en spirales autour d'un support.
    X
    Xanthophylle : pigment secondaire (jaunes) captant des suppléments d’énergie chez la plante.
    Xérophile : qui aime la sécheresse ou en a besoin.
    Xérophyte : se dit d'une plante adaptée aux milieux très secs.
    Xylème : ou bois primaire, tissu transportant de l’eau et des minéraux des racines aux feuilles.
    X
    Zygomorphique : symétrie bilatérale plane qui divise une fleur en deux parties identiques, voir aussi actinomorphique.
    Z
    Zone
    Zygomorphe : se dit d’une fleur présentant une symétrie bilatérale.

    - nmauric©29.02.2000- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
/div>

un compteur pour votre site