Carthamus tinctorius - Carthame, Safran des teinturiers
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Carthamus' tinctorius
    Kurt Stueber
    Nom commun : Carthame des teinturiers, Safran des teinturiers, Safran carthame, Safran bâtard, Faux safran parfois Safran mexicain, nommé par les anglophones 'Yellow Safflower' ou 'Saffron' et en arabe 'Usfur'.
    Nom latin : Carthamus tinctorius  L.*
    famille : Compositae (Asteraceae).
    catégorie : annuelle à tiges ligneuses.
    port : érigé, ramifié.
    feuillage : vert foncé, glabre. Feuilles engainantes, alternes, lancéolées à marge dentée et épineuse.
    floraison : du printemps à l'été (avril-juillet suivant le climat) s'étalant sur une vingtaine de jours. En cime, solitaire, capitule tubuleux (1,5 à 3 cm), fleurons comestibles enserrés dans un involucre de bractées foliacées oblongues à marge épineuse et à nervures fortement marquées. Visitée par les abeilles, il a été constaté que leur venue est bénéfique, assurant une pollinisation croisée qui aurait pour résultat d'augmenter la quantité de graines.
    couleur : jaune safrané virant progressivement au jaune orange voir légèrement jaune pourpré.
    fruits : akènes brillants pourvus d'aigrettes contenant des graines oléagineuses blanches brillantes et striées. Les graines sont consommées par les oiseaux, sous climat humide elles peuvent germer en place.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.60 à 0.90m.
    plantation : au printemps, bien choisir l'emplacement ayant une racine pivotante il n'aime pas être déplacé.
    multiplication : par semis au printemps, il faut compter entre une et trois semaines pour la levée, prévoir un espacement d'environ 10 à 15 cm, attention les graines sont sensibles à la fonte du semis.
    sol : indifférent, même pauvre mais surtout bien drainé. Idéal pour les jardins secs.
    emplacement : soleil.
    zone : 5 - 11, tolère sans problème jusqu'à -4°C.
    origine : Asie occidentale, pour certains de l'Inde pour d'autre de l'Égypte dans les terrains incultes en zones tempérées, aujourd'hui cultivé un peu partout dans le monde.
    entretien : sans. Attention, un excès en eau et une atmosphère humide peut provoquer le développement de pourritures sur le feuillage, sur les capitules ou sur les racines ou encore l'apparition de rouille au niveau du feuillage.
    Il peut être visité par les thrips et par les lapins sont assez friands des jeunes pousses encore dépourvues d'épines.
    Les tiges florales peuvent être utilisées dans la confection de bouquets frais ou secs.
    Les fleurons se récoltent à la fin de l'été puis mis à sécher, réduits en poudre ou non et conservés dans un récipient à l'abri de la lumière, pour être utilisé en cuisine pour colorer les mets.
    NB : le nom générique Carthamus semble venir de l'arabe 'Kartam ou Karthum' qui serait issus d'un mot d'origine sémitique qui signifierait teindre, faisant référence aux propriétés tinctoriales de certaines espèces du genre et tinctorius vient du latin 'tinctorum' qui désigne les teinturiers.
    Ce genre comprend environ une vingtaines d'espèces d'annuelles ou de vivaces, originaires de l'Asie en zone tempérée, de l'Europe centrale,du sud de l'Europe et du pourtour méditerranéen.
    Propriétés et utilisations :
    Depuis la haute antiquité, le carthame est réputé pour les propriétés tinctoriales de ses capitules d'où l'on extrait la carthamine et la carthamone qui donnent de beaux pigments jaune vif ou rouge (appelé rouge carthame ou rouge végétal).
    Ce colorant est utilisé dans l'industrie textile pour teindre comme en Asie les célèbres robes des bonzes bouddhistes, dans l'alimentation et ses dérivés comme colorant alimentaire (margarines, beurres, boissons,..), il est fréquemment vendu ou utilisé comme substitut au safran Crocus sativus alors qu'il n'a franchement aucune saveur.
    La carthamine est aussi utilisée dans l'industrie cosmétologique où elle entre par exemple dans la confection du rouge à lèvres, du rouge pour les joues et d'autres produits de maquillage naturel.
    On extraire de ses graines une huile d'un jaune ambré à l'odeur soutenu qui s'oxyde et rancit assez vite; une huile comestible après raffinage qui est riche en acides poly-insaturés (61%% d’acide linolénique, 33% d'acide oléique et de la vitamine E, elle est pauvre en acides gras saturés, elle est hypolipémianthe et surtout hypocholestérolémiante, elle se consomme principalement crue.
    Cette huile est recommandée pour ses propriétés anti fongiques (propriétés déjà utilisées pour la conservation des momies dans l'Égypte ancien) anti-inflammatoires, emménagogues, des propriétés agissant entre autre sur le taux de cholestérol et ayant une action sur le système cardio-vasculaire. huile aujourd'hui est couramment utilisée dans l'industrie cosmétologique entrant dans la confection de divers crèmes, démaquillants, huiles corporels, savons et shampoings des produits principalement recommandés pour les peaux sèches, vous pouvez d'ailleurs comme en Orient vous enduire le corps d'huile juste à la sortie du bain, la peau humide l'absorbe immédiatement, elle rend l'épiderme souple, doux et ce à moindre coût il faut juste en acheter en petite quantité car elle a tendance à rancir assez rapidement.
    Elle entre aussi dans la confection des peintures à l'huile car elle ne poisserait pas comme l'huile de lin et elle est encore fréquemment utilisée comme combustible pour l'éclairage.
    Aujourd'hui Carthamus tinctorius est cultivé industriellement entre autre en Asie (Inde, Chine et Pakistan), en Afrique du Nord, en Égypte, en Turquie et aux Amériques (Canada, Colombie, Mexique, États-Unis et Vénézuela) pour ses propriétés oléagineuses, en Europe (Espagne, Italie et France) pour ses propriétés tinctoriales et depuis quelques années comme fleurs coupées. A cet effet de nombreuses variétés et cultivars ont été créés pour essayer de résister aux divers champignons (Alternaria carthami ou Sclerotinia sclerotiorum) auxquels il est sujet en présence d'une humidité excessive.
    Autres espèces :
    Carthamus alexandrinus  (Boiss. & Heldr.) Asch., originaire de l'Égypte et de l'Afrique du Nord.
    Carthamus anatolicus  (Boiss.) Sam. ex Rech. f., Carthame de l'Anatolie, originaire de l'Anatolie (Turquie).
    Carthamus arborescens  L., originaire de l'Afrique du Nord (Algérie et Maroc) et du sud de l'Europe.
    Carthamus baeticus  (Boiss. & Reut.) Nyman, originaire de l'Afrique du nord, de l'Égypte et du sud de l'Europe dont la Grèce.
    Carthamus caeruleus  L. , synonyme Onobroma caeruleum  (L.) Gaertner., originaire du pourtour méditerranéen dont l'Algérie,aux capitules d'un bleu azur.
    Carthamus calvusv  (Bois. & Reut.) Batt., se rencontre en Algérie.
    Carthamus creticus  L., Carthame de Crète, comme son nom l'indique originaire de Crète.
    Carthamus dentatus  Vahl, Carthame denté, originaire de l'est de l'Europe (Grèce, Crimée) et Turquie.
    Carthamus' tinctorius Carthamus glaucus  M. Bieb., Carthame glauque, originaire de l'Égypte, de l'Asie Mineur (dont Iran, Palestine et Turquie).
    Carthamus lanatus  L., Carthame laineux aux capitules jaunes, dans la pharmacopée traditionnelle il est réputé pour ses propriétés antiseptiques.
    Carthamus leucocaulos  Sm., originaire de l'est de l'Europe ( Grèce, région des Balkans) et Asie Mineur (Iran, Turquie)
    Carthamus nitidus Boiss., Carthame luisant, originaire de l'Afrique du nord et de l'Asie Mineur (Israël, Liban, Syrie,..)
    Carthamus palaestinus Eig, Carthame de Palestine, se rencontre en Israël.
    Carthamus persicus Desf. ex Willd., Carthame de Perse, originaire d'Asie Mineur : Liban, Syrie, Turquie,..
    Carthamus oxyachantus M. Bieb., synonyme Carthamus flavescens Willd., Carthame jaune, originaire de l'Asie (Afghanistan, Inde, Irak, Pakistan).
    Carthamus syriacus (Boiss.) Celak., Carthame de Syrie, originaire de Syrie, se rencontre entre autre au Liban.
    Carthamus tenuis (Boiss. & Blanche) Bornm., se rencontre en Turquie.
    Carthamus turkestanicus Popov, Carthame du Turkestan, originaire d'Asie centrale (de la mer Caspienne à la Mongolie, dans les régions correspondant à l'ancien Turkestan).

    Annotations :
    * L. : abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Universitéd'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - nmauric © 14-11-2005 - - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site